Servir paisiblement - Romains 12.4-8



Mercredi 8 février 2017

LIRE : Romains 12 : 4-8 (La Nouvelle Bible Segond)

4En effet, tout comme il y a une multitude de parties dans notre corps, qui est un seul, et que toutes les parties de ce corps n'ont pas la même fonction, 5ainsi, nous, la multitude, nous sommes un seul corps dans le Christ et nous faisons tous partie les uns des autres. 6Mais nous avons des dons différents de la grâce, selon la grâce qui nous a été accordée : si c'est de parler en prophètes, que ce soit dans la logique de la foi ; 7si c'est de servir, qu'on se consacre au service ; que celui qui enseigne se consacre à l'enseignement ; 8celui qui encourage, à l'encouragement ; que celui qui donne le fasse avec générosité ; celui qui dirige, avec empressement ; celui qui exerce la compassion, avec joie.

« Il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » - Actes 20 : 35 (LSG)


Mon mari, Bill, est naturellement curieux et attentif, ce qui contribue au fait qu’il apprenne rapidement. Il n’a jamais eu peur d’essayer de réparer quoi que ce soit. Il se souvient avec émotion de son travail aux côtés de "Oncle" Walter, un ami de la famille, sur les voitures délabrées dans un garage voisin lorsqu’il était jeune. Bill se souvient des essais, sondage, réglage et rééquilibrage des pièces de moteur, roulements à billes, ventilateurs extracteurs – pour n’en nommer que quelques-uns. Il observait Walter puis essayait lui-même.

Pensée du jour

Mon don joyeux est un témoignage de la grâce de Dieu.

Tout au long de nos nombreuses années ensemble, j’ai vu la capacité de Bill à construire et réparer à peu près tout – que ce soit pour un membre de la famille, un ami, ou quelqu’un au travail ou à l’église. J’étais contrariée que les gens lui demandent constamment de réparer des choses, parfois même avant même de le saluer. Mais en y réfléchissant un jour, je vis son talent comme un don de Dieu. Ce changement de perspective a fait toute la différence.

Je me pose les questions suivantes : est-ce que j’offre mes talents joyeusement sans me centrer sur moi-même ? Vais-je un jour grandir de sorte à ne plus avoir besoin de reconnaissance pour le service que je rends aux autres ? Je vois que Bill se donne librement aux autres, comme Dieu veut que nous fassions.

Quand nous regardons des gens comme Bill, nous pouvons voir des exemples de la manière de servir Dieu en silence et nous nous efforçons d’en faire de même.

(Mme) Deborah Burke Henderson (Massachusetts)

Prière : ô Dieu, apprends-nous à découvrir et à utiliser nos talents pour servir quotidiennement les autres et le faire avec joie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les mécaniciens auto.