Passer de la parole aux actes - Hébreux 11.3-12

Vendredi 24 février 2017

LIRE : Hébreux 11 : 3-12 (La Colombe)

3C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qu'on voit ne provient pas de ce qui est visible. 4C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; par elle, il fut déclaré juste, Dieu lui-même rendant témoignage à ses offrandes ; et par elles, quoique mort, il parle encore. 5C'est par la foi qu'Hénoc fut enlevé, de sorte qu'il ne vit pas la mort ; et on ne le trouva plus, parce que Dieu l'avait enlevé. Car avant son enlèvement, il a reçu le témoignage qu'il plaisait à Dieu. 6Or, sans la foi, il est impossible de lui plaire ; celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent. 7C'est par la foi que Noé, divinement averti de ce qu'on ne voyait pas encore et saisi d'une pieuse crainte, construisit une arche pour sauver sa famille ; c'est par elle qu'il condamna le monde et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi. 8C'est par la foi qu'Abraham, obéit à l'appel (de Dieu) en partant vers un pays qu'il devait recevoir en héritage ; et il partit sans savoir où il allait. 9C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme en un pays étranger, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse. 10Car il attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur. 11C'est par la foi aussi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable de donner le jour à une descendance, parce qu'elle tint pour fidèle celui qui a fait la promesse. 12C'est pourquoi d'un seul homme — et d'un homme déjà atteint par la mort — sont issus (des descendants) aussi nombreux que les étoiles du ciel et que le sable qui est au bord de la mer et qu'on ne peut compter.

« Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. »
- Jacques 2 : 24


Hébreux 11 est souvent désigné comme « LE PANTHÉON de la FOI », car il présente une liste de personnes ayant accompli ce que Dieu leur a demandé de faire. Parmi les exemples cités, il y a celui d’Abraham qui a obéi à l’appel de Dieu en quittant sa maison, sans connaître sa destination finale. Parmi d’autres exemples, il y a Enoch qui « a marché fidèlement avec Dieu » (Genèse 5:22,24) et Abel qui a offert un meilleur sacrifice que Caïn. Ces exemples et les autres mentionnés dans ce chapitre avaient une chose en commun, leur obéissance au Seigneur.

Pensée du jour

Au-delà de mes paroles, Dieu veut mes actions.

Jacques 2:20 dit : « La foi sans les œuvres est inutile ». Les gens cités dans Hébreux 11 ont en fin de compte plu à Dieu quand ils ont manifesté leur foi en agissant dans l’obéissance. Ils n’étaient pas parfaits ; ils avaient des faiblesses et des tentations semblables aux nôtres. Mais dans chaque cas, ils ont contribué à l’accomplissement des desseins de Dieu en obéissant à l’appel de Dieu – peu importe où cet appel les a conduits.

Notre foi appelle chacun de nous à l’action, et dans la Bible, nous trouvons tout ce dont nous avons besoin pour nous aider à mener à bien fidèlement la volonté de Dieu.

(M.) Donald Bottenfield (Pennsylvanie)

Prière : Seigneur, aide-nous à mettre notre foi en action. Au nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : reconnaître l’appel de Dieu.