N’est-ce pas merveilleux ? - Psaume 46.1-11

Samedi 7 janvier 2017

Souscrivez à la lettre de diffusionrecevez tous les matins votre chambre haute dans votre boite.



LIRE : Psaume 46 : 1-11 (Louis Segond 1910)

1(46:1) Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique. (46:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. 2(46:3) C'est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers, 3(46:4) Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu'à faire trembler les montagnes. -Pause. 4(46:5) Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très Haut. 5(46:6) Dieu est au milieu d'elle: elle n'est point ébranlée; Dieu la secourt dès l'aube du matin. 6(46:7) Des nations s'agitent, des royaumes s'ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante. 7(46:8) L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause. 8(46:9) Venez, contemplez les oeuvres de l'Éternel, Les ravages qu'il a opérés sur la terre! 9(46:10) C'est lui qui a fait cesser les combats jusqu'au bout de la terre; Il a brisé l'arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre. - 10(46:11) Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre. - 11(46:12) L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.

Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?
- 1 Jean 5 : 5


Mon père a toujours cherché à nous rapporter des récits de la vie réelle relatifs à la manière dont Dieu agit dans nos vies. Une de ces histoires s’est produite en 1962, après le début de la guerre de libération en Angola, quand nous avons été contraints de nous réfugier dans les forêts loin de nos champs. Un jour, mon père et ma cousine Martha étaient à la recherche de nourriture sur les rives de la rivière Dande. En essayant de repasser à l’autre côté - déjà chargé de denrées et en marchant sur l’un des ponts fait de deux troncs d’arbre - mon père a glissé et est tombé. Il a été immédiatement emporté par le fort courant des eaux. Comme il ne savait pas nager, il a lutté désespérément pour sa vie. Une fois épuisé, il a pensé : Seigneur, que ta volonté soit faite (Matt. 6:10, 26 : 42). Les eaux l’emportaient. Soudain, il a senti quelque chose de solide sous lui. Revigoré, il s’est aperçu qu’il avait été balayé et jeté sur un gros rocher au bord de la rivière turbulente.

Pensée du jour

« Ce qui est impossible aux mortels est possible à Dieu » (Lc 18,27).

Quel merveilleux exemple de la façon dont nous pouvons abandonner tout le contrôle de nos vies à l’attention infinie de Dieu ! Cette histoire me rappelle les moments où j’ai lutté pour résoudre des problèmes par moi-même. La solution peut apparaître de façon inattendue lorsque je suis finalement en mesure de laisser prise et de confier le problème à Dieu.

(M.) Tito Bombo (Luanda, Angola)

Prière : Seigneur, dans les moments de détresse, aide-nous à nous rappeler que notre salut est en toi. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les déplacés par les guerres.