Lumière éternelle - Jean 1.1-18

Mercredi 15 février 2017

LIRE : Jean 1 : 1-18 (Louis Segond 1910)

1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2Elle était au commencement avec Dieu. 3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. 4En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. 6Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. 7Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. 8Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. 9Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 10Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. 11Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. 12Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, 13non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. 14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. 15Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié: C'est celui dont j'ai dit: Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi. 16Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; 17car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. 18Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

Jésus parlant à la foule dit : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » - Jean 8 : 12 (LSG)


Les abeilles se déplacent en fonction de la position du soleil. J’y pensais alors que j’étais assise dans notre tente une nuit, regardant une abeille emprisonnée essayant de revenir à sa ruche de la seule façon qu’elle savait possible. Mais il faisait sombre à l’extérieur ; la lumière la plus brillante que pouvait voir l’abeille était notre lanterne. L’abeille bourdonnait autour du sommet de la tente, volant encore et encore vers notre lumière suspendue – parfois s’y écrasant, parfois s’en détournant à la dernière seconde. Peut-être que l’abeille a confondu la lumière de la lanterne avec celle du soleil qui lui aurait permis de trouver le chemin du retour à la ruche.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais suivre la vraie lumière qui vient de Dieu.

Il est facile de regarder cette scène et de se dire, que fait l’abeille ? Ou c’est la mauvaise lumière ! Mais combien de fois nous les humains suivons la mauvaise lumière et sommes sûrs que celle-ci nous mènera là où nous voulons aller ? Combien de fois faisons-nous confiance à l’argent, la famille, ou la puissance et espérons arriver là où nous devons être, au lieu de faire confiance à Dieu comme notre guide ? Quand tout semble désespéré, il est facile de faire confiance à la première lumière que nous voyons – quelque chose qui nous fait nous sentir en sécurité ou plus au contrôle de nouveau. Mais Dieu est le seul qui peut nous aider à sortir de l’obscurité et nous guider vers la vraie liberté.

(Miss) Alina Kanaski (Arizona)

Prière : Seigneur, aide-nous à suivre ta lumière, la vraie lumière de Jésus-Christ. En son nom, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les apiculteurs.