Les affaires du Père - Luc 2.41-52

Mardi 21 février 2017

LIRE : Luc 2 : 41-52 (La Colombe)

Jésus dans le temple à douze ans

41Ses parents allaient chaque année à Jérusalem, pour la fête de la Pâque. 42Lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent selon la coutume de la fête. 43Puis, quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem, mais ses parents ne s'en aperçurent pas. 44Pensant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. 45Mais ils ne le trouvèrent pas et retournèrent à Jérusalem en le cherchant. 46Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les questionnant. 47Tous ceux qui l'entendaient étaient surpris de son intelligence et de ses réponses. 48Quand ses parents le virent, ils furent saisis d'étonnement ; sa mère lui dit : Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Voici que ton père et moi nous te cherchons avec angoisse. 49Il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père ? 50Mais ils ne comprirent pas la parole qu'il leur disait. 51Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère conservait toutes ces choses dans son cœur. 52Et Jésus croissait en sagesse, en stature et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. 

Jésus a dit à ses parents : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? »
- Luc 2 : 49


Au cours de ma lecture sur la prophétesse Anne dans l’Évangile de Luc, je me suis sentie coupable. Une veuve, Anne, « ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu avec jeûnes et prières nuit et jour ». Je suis aussi une veuve, mais je n’ai jamais passé toute une journée à prier, encore moins à jeûner. Faisais-je du tort à Dieu ? En poursuivant ma lecture, je suis tombée sur l’histoire de Jésus disparaissant, à l’âge de douze ans, au cours d’un voyage en famille à Jérusalem. Trois jours plus tard, lorsque ses parents l’ont trouvé dans le temple et exigé une explication, Jésus a répondu simplement : « [Ne savez]- vous pas que je dois m’occuper des affaires de mon Père ? »

Pensée du jour

Comment vais-je m’occuper des affaires du Père aujourd’hui ?

C’est vrai ! Pensai-je. Même si je ne priais pas nuit et jour comme Anne, je pouvais encore m’occuper des affaires de mon Père. « M’occuper des affaires de mon Père » signifie répondre aux instructions du Saint-Esprit. Voilà quelque chose que je peux faire, si je vais suivre l’exemple de Jésus. Jésus a constamment cherché la volonté du Père. Au début, je pensais que cela pourrait être difficile. Pourtant, comme je passe du temps dans la prière, la méditation et l’Écriture, je comprends la façon dont Dieu communique avec moi. Puis, comme j’agis dans la foi, je me confie au Saint-Esprit pour me guider dans les affaires de mon Père.

Dieu a donné à chacun d’entre nous des tâches importantes. Chaque jour, nous pouvons demander à Dieu des conseils, et suivre la voie indiquée, estimant que « celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ » (Phil. 1: 6).

(Mme) Laura L. Bradford (Washington)

Prière : Merci, Père, de guider nos pas pour que nos vies reflètent ta gloire. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les veuves.