Le lys d’Ajo - Esaïe 35.1-2

Jeudi 12 octobre 2017

LIRE : Esaïe 35 : 1-2

Jésus a dit : « Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. »
- Matthieu 6: 28-29


Lorsque nous sommes allés à Ajo, en Arizona, nous avons visité le désert au sud de la ville. Là, nous avons repéré le lys d’Ajo, ou le lys du désert. Il a une belle fleur, comme une version plus petite du lys de Pâques. Il ne pousse que dans les déserts du sud-ouest américain et dans le nord du Mexique. Les Espagnols l’appelaient le lys d’Ajo parce que les indigènes préparaient de la nourriture avec ses boules, dont le goût ressemblait à celui d’ajo (le mot espagnol pour l’ail).

Pensée du jour

Dieu peut faire fleurir l’amour n’importe où dans ma vie.

Quand j’ai vu cette belle plante prospère dans un environnement aride et sablonneux, j’étais étonné de voir Dieu créer de la beauté dans les endroits mêmes les plus désolés.
Dieu apporte de la beauté dans nos vies de la même manière. Même dans nos déserts de peine, de solitude et de désespoir, Dieu nous rappelle que nous pouvons prospérer là où nous sommes plantés, et partager la beauté de notre foi avec nos voisins.

Lorsque nous consacrons nos vies à Dieu, nous pouvons regarder au-delà de la laideur que nous voyons en nous-mêmes pour voir la beauté de Dieu dans nos vies et dans le monde.

(M.) Ken Claar (Idaho)


Prière : Seigneur, rappelle-nous que, là où nous voyons la laideur, Tu vois la beauté, que là où nous voyons la peur, Tu vois l’espoir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui est seul.