En arrière ou en avant ? - Ephésiens 3.14-21 

Vendredi 21 juillet 2017 

LIRE : Ephésiens 3: 14-21

Jésus a déclaré : « si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul. Mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. »

- Jean 12:24


En conduisant dans une forêt luxuriante et verte, j’ai pris un virage pour voir des centaines de cylindres blancs étalés sur une colline dégarnie. La scène ressemblait à un cimetière marqué par des rangées de pierres tombales. J’ai ensuite regardé de plus près.

Pensée du jour

Avec chaque perte, Dieu offre une opportunité pour une nouvelle croissance.

Chaque cylindre blanc entourait un petit arbuste planté à la main, le protégeant des cerfs et des vents violents. En quelques décennies, une forêt couvrirait de nouveau cette colline. J’ai médité sur la plus grande vérité de cette image : la perte crée de l’espace pour une nouvelle croissance. Alors j’ai pensé : combien de fois ai-je subi la perte de biens, de personnes ou d’emplois dans ma vie ? Chaque fois, ma réponse immédiate avait été la colère et la frustration. J’avais gaspillé de l’énergie en regardant en arrière quand j’aurais pu attendre la nouvelle vie que Dieu pourrait planter dans cet espace maintenant vide.

Au lieu de lutter contre le changement, nous pouvons plutôt considérer combien quelque chose de nouveau et de beau est susceptible de se développer au plus vite, pour peu que nous laissions seulement Dieu prendre le contrôle sur notre vie, Lui qui ne demande qu’à nous bénir. Contrairement à l’attitude de « moi premier » que le monde encourage, Dieu nous dit que si nous mourrons à nos désirs égoïstes (voir Gal. 5:24), nous verrons des portes s’ouvrir à une nouvelle croissance - « au-delà de ce que nous pouvons demander ou imaginer » (Ephésiens 3:20).

Prière : Seigneur, aide-nous à te faire confiance malgré nos pertes. Aide-nous à attendre la nouvelle croissance que toi seul peux donner. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être ouvert à une nouvelle vie.

(Mme) Linda Jett (Oregon)