Des bâtons et des pierres - Jacques 3.2-12

Mardi 17 octobre 2017

LIRE : Jacques 3: 2-12

Par elle (la langue) nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.
- Jacques 3: 9-10


Des bâtons et des pierres peuvent me briser les os, mais les mots ne me blesseront jamais. Cette affirmation est destinée à nous protéger de la dureté des mots. Cependant, en réalité, nous savons tous que les mots font mal et qu’ils peuvent nuire facilement à quelqu’un. Un millier de mots prononcés gentiment peuvent être compromis par un mot prononcé dans la colère. Un moment de réprobation peut éclipser une journée de louanges et d’appréciation. Autant je voudrais penser que je suis la victime perpétuelle dans la guerre des mots, autant je me rends compte que je suis aussi coupable. Les paroles d’autrui peuvent me blesser, mais j’ai aussi blessé les autres avec mes paroles.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je parlerai de la grâce et de la paix de Dieu à quelqu’un.

Jacques nous a prévenus du potentiel destructeur de nos mots. Puissions-nous prier pour que les mots que nous disons apportent la vie et la joie, et non la mort et le désespoir. Nous espérons que les mots que nous disons fortifieront les gens et ne les détruiront pas. Nous pouvons encourager, féliciter et valoriser les gens. Les mots peuvent blesser, mais Jésus a racheté nos paroles. Puissions-nous parler de la vie et de la grâce à tous et louer sans cesse Son nom.

(M.) Chuck Kralik (Missouri)

Prière : Merci, Jésus, de nous racheter. Puissions-nous constamment être le miroir de Ta grâce dans tout ce que nous disons. Laisse nos mots apporter la vie, la joie et l’encouragement aux autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un que j’ai blessé avec mes mots.