Cassé - Ephésiens 4.25-32

Jeudi 19 janvier 2017 

Souscrivez à la lettre de diffusionrecevez tous les matins votre chambre haute dans votre boite.



LIRE : Éphésiens 4 : 25-32 (La Colombe)

25C'est pourquoi, rejetez le mensonge et que chacun de vous parle avec vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. 26Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas ; que le soleil ne se couche pas sur votre irritation ; 27ne donnez pas accès au diable. 28Que celui qui dérobait ne dérobe plus, mais qu'il prenne plutôt de la peine, en travaillant honnêtement de ses mains, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. 29Qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine, mais s'il y a lieu, quelque bonne parole qui serve à l'édification nécessaire et communique une grâce à ceux qui l'entendent. 30N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. 31Que toute amertume, animosité, colère, clameur, calomnie, ainsi que toute méchanceté soient ôtées du milieu de vous. 32Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, faites-vous grâce réciproquement, comme Dieu vous a fait grâce en Christ.

« Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande. »

- Matthieu 5 : 23-24


Quand quelque chose se casse, j’ai trois réponses :

1) Je suis malheureux ;

2) Je suis frustré ;

3) Je suis mis au défi de réparer.

Les deux premières réponses durent rarement longtemps. En peu de temps, je suis prêt à trouver des outils et à réparer. J’aime démonter les pièces et comprendre comment elles fonctionnent et comment elles peuvent être réparées. Je suis un réparateur.

Pensée du jour

Dieu veut une relation plus profonde avec nous.

Cependant, je trouve que la réparation des objets est plus facile que la restauration des relations. J’ai parfois blessé les autres avec des mots durs ou un esprit méchant. À ces moments, j’aurais voulu pouvoir courir à la boîte à outils pour chercher une clé, un tournevis ou une pince. Mais une clé ou un tournevis ne peuvent pas atténuer la douleur que j’ai causée. Et les mots seuls ne suffisent pas à délivrer l’autre de son angoisse, même si je ne voulais pas lui faire de mal.

Quand nous avons blessé quelqu’un par nos mots, nous pouvons recourir à la Parole de Dieu. Ce que nous y trouvons nous rappelle la nécessité de la repentance et du pardon. Lorsque nous nous repentons sincèrement, Dieu nous aide dans nos problèmes, même ceux que nous avons nous-mêmes causés. Dieu nous enseigne par le moyen de la réconciliation (Matt. 5:23-24.) et nous rappelle la nécessité de la patience (Ps. 40 : 1-3). La restauration des relations brisées n’est pas aisée. Mais quand nous nous rappelons les promesses de Dieu et que dans la Bible nous les voyons s’accomplir dans la vie du peuple de Dieu, nous en tirons des motifs d’espérer. Nos relations peuvent être restaurées, car à travers tout cela, Dieu se tiendra à nos côtés et nous conduira.

(M.) Gary A. Miller (Californie)

Prière : Seigneur, Donne nous de prononcer des paroles de bonté et de vérité quand nous cherchons le pardon et la restauration. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : ceux qui cherchent un nouvel emploi.