201030

Vendredi 30 octobre 2020

Premier et dernier

Lire Matthieu 20: 20-28

Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

- Matthieu 20: 26-28


En grandissant, mon frère et moi avions une dispute régulière pour savoir qui était l’enfant préféré. En tant que premier-né, je pensais avoir un avantage. J’étais là longtemps avant lui. Mais Steve, plus jeune de quatre ans et le seul fils et petit-fils, pouvait à juste titre revendiquer sa place particulière dans notre famille.

Pensée du jour

Aux yeux de Dieu, je suis aimé.

Ma grand-mère a refusé de succomber à nos efforts persistants pour choisir lequel de nous deux était son petit-enfant préféré. Mon frère et moi trouvions un moment où Mamie n’était pas entourée de petits-enfants rivaux et nous demandions : « Mamie, qui est ton préféré ? » La réponse typique de ma grand-mère, toujours offerte avec le sourire, était : « Vous êtes tous les deux mon meilleur et mon pire ».

Bien des années plus tard, le souvenir de ce dialogue stupide nous fait encore sourire, mon frère et moi. C’était la parfaite non-réponse à une question déplacée. Cela me rappelle une histoire tirée de l’Évangile de Matthieu. La mère de Jacques et de Jean voulait que Jésus favorise ses fils dans le Royaume à venir. Jésus a fait remarquer que sa demande avait des conséquences importantes.

Une grande partie de la vie est ainsi : nous avons le sentiment que nous devrions être un enfant favorisé de Dieu, peut-être aux dépens d’un autre. Grand-mère avait une façon de nous rappeler à quel point nous étions aimés, non seulement par elle, mais aussi par Dieu, qui nous a tous créés.

(Mme) Ricki Aiello (Connecticut, États-Unis)

Prière : Seigneur, merci d’aimer tous tes enfants. Apprends-nous à faire de même. Amen.

Sujet de prière : les frères et les sœurs.