201013

Mardi 13 octobre 2020

L’attente

Lire Habacuc 1:1-5

Moi, je resterai à mon poste de garde, j’attendrai comme un guetteur sur le rempart, pour savoir ce que Dieu me dira et comment je répondrai au reproche qu’il me fera.

- Habacuc 2:1


Peu de choses peuvent plus que l’attente freiner notre détermination ou mettre notre foi à l’épreuve. Bien que nous ayons du mal à l’accepter, le moment que Dieu choisit lui appartient et c’est le sien.

Pensée du jour

J’attendrai les promesses de Dieu.

Habacuc a commencé son dialogue avec Dieu par une plainte. Dans sa lamentation, il a demandé l’attention de Dieu. Il a plaidé pour la justice alors qu’il regardait la violence et l’injustice qui l’entouraient dans Juda. Comment Dieu pouvait-il permettre un tel mal ? Mais le jugement contre Juda allait venir. Plus étonnant encore, l’agent du jugement de Dieu sur Juda serait un peuple qu’Habacuc considérait comme encore plus méchant que le peuple de Juda.

Lorsque nous interrogeons Dieu, nous ne nous attendons peut-être pas à une réponse, mais Habacuc l’a fait. Lorsqu’il a interrogé Dieu, il n’a pas vraiment compris le plan de Dieu, mais il s’est promis d’attendre. Les Écritures n’indiquent pas combien de temps le prophète a prié et attendu la vision de Dieu, mais Habacuc est resté ferme et a attendu la réponse de Dieu.

La réponse qu’apporte Habacuc dans sa prière confirme sa foi et son obéissance à Dieu : « Toutefois, je veux me réjouir en l’Éternel, Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut ». (3:18). Habacuc nous montre qu’il est important d’attendre résolument la réponse de Dieu, qui œuvre pour notre bien.

(M.) Hazael Alvarado Hernández (Mexico, Mexique)

Prière : Dieu éternel, merci d’entendre nos plaintes. Accorde-nous la patience dans l’attente de ta réponse. Amen.

Sujet de prière : pour la patience.