200826

Mercredi 26 août 2020

Le cycle de l’amour

Lire Matthieu 22 :36-40

Jésus a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

- Matthieu 22 :39


Étant perfectionniste, je peux être assez dure avec moi-même quand les choses ne vont pas bien. Je suis souvent en proie à des pensées de jugement, de condamnation et de sévérité à mon égard. Pourquoi ne puis-je pas être la personne aimante que je veux être tout le temps ? Trois fois sur cinq, ça ne va pas !

Pensée du jour

Lorsque j’accepte l’amour de Dieu pour moi, je peux le répandre sur les autres.

Un jour, j’ai craqué pour la troisième fois de suite sur un être cher qui ne se doutait de rien, et les pensées de condamnation étaient sur le point de me submerger. Puis une nouvelle pensée les a interrompues : « Tu ne peux pas donner ce que tu n’as pas ». C’était comme si Dieu me disait que, si je pouvais m’aimer comme Dieu m’aime, je serais capable d’aimer plus pleinement les autres.

Il ne m’était jamais venu à l’esprit à quel point l’amour des autres dépendait de l’amour de soi. Et je n’avais jamais pensé à quel point je ne m’aimais pas moi-même. Ce fut une période d’intense introspection. Dieu me condamne-t-il ? Dieu est-il sans miséricorde et impitoyable à mon égard ? Non. J’ai décidé de suspendre toutes les pensées que j’avais sur moi, qui ne correspondaient pas à celles que Dieu avait de moi. Pour la première fois depuis longtemps, j’avais un véritable amour pour moi-même : le pardon, la grâce, l’espoir, la paix, la joie - et assez pour partager.

Bien que je continue à me tromper parfois, seule une pensée de pardon s’empare maintenant de moi. Je choisis de continuer à m’aimer pour avoir une réserve suffisante de l’amour de Dieu à donner aux autres.

(Mme) Amorelle Browne (Grenade)

Prière : Dieu miséricordieux, aide-nous à nous voir nous-mêmes et à voir les autres comme tu le fais - comme dignes de l’amour dont tu nous aimes. Amen.

Sujet de prière : m’aimer moi-même comme Dieu m’aime.