200812

Mercredi 12 Août 2020 

Savoir attendre

Lire Esaïe 40 : 28-31

Ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force.

- Esaïe 40 : 31


Je déteste attendre. Pour moi, attendre, c’est perdre du temps. Je veux que l’avion décolle une fois que je suis assis. J’attends que le serveur apporte la nourriture une fois que j’ai passé ma commande dans un restaurant. Attendre me met en colère, me frustre, voire me désespère.

Pensée du jour

Quand j’attends le Seigneur, je ne perds pas de temps.

Après que ma maison a été endommagée par l’ouragan Irma, mon neveu m’a dit qu’il s’occuperait des réparations. Mais après deux semaines d’attente, il n’avait toujours pas commencé. Comme ma maison était peu endommagée, j’avais pensé que les réparations se feraient rapidement. Mais ce ne fut pas le cas, j’ai dû attendre. Mais en attendant, j’ai appris par le biais du prophète Esaïe, que le Seigneur nous dit qu’attendre peut-être une bonne chose. Le prophète dit : « ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force ».

De deux choses l’une, soit j’attends avec impatience, soit j’attends le Seigneur. Aussi quand je passe d’une attitude à l’autre, j’apprends que Dieu est à l’œuvre pendant que j’attends. Cette perspective m’a ouvert les yeux sur les nombreux dons que mon Père céleste m’a accordés depuis que j’ai appris à attendre. Ces dons comprennent une force et un but renouvelés pour ma vie.

Dieu est à l’œuvre selon un calendrier différent du nôtre. Si nous sommes ouverts pendant que nous attendons, Dieu peut nous bénir et nous façonner pour devenir les personnes qu’il veut que nous soyons.

(Mme) Berthille Laveist-Chittick (St. Maarten, Pays-Bas)

Prière : ô Dieu Notre Père, apprends-nous à t’attendre. Aide-nous à savoir que tu œuvres toujours pour notre bien. Amen.

Sujet de prière : la paix pour les personnes qui attendent avec la peur au ventre.