200618

JEUDI 18 juin 2020

Une étreinte d’amour

LIRE Psaume 103 : 13-18

Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour.

- 1 Corinthiens 13 : 13


Quand j’avais 14 ans, mon père a eu un grave accident de voiture et a subi un traumatisme crânien. Certains jours, il pouvait à peine marcher parce qu’il souffrait beaucoup. Son rétablissement a pris 10 ans.

Pensée du jour

Quel signe d’amour Dieu m’incite-t-il à montrer ?

Ce fut une période difficile pour ma famille, car notre principal soutien de famille ne pouvait plus travailler. La vie a changé pour nous tous.

Une nuit, quand j’avais 16 ans, mon père était seul dans sa chambre. Pour une raison quelconque, j’ai pensé qu’un acte d’amour lui ferait du bien. Je crois maintenant que Dieu m’a dirigé. Je suis entré dans sa chambre, je lui ai dit que je l’aimais et je l’ai embrassé. J’ai tenu mon père dans mes bras pendant plusieurs minutes et des larmes ont coulé sur ses joues. À l’époque, je ne savais pas ce que j’avais fait pour lui. Je ne savais pas la douleur et la dépression qu’il traversait, l’inutilité qu’il ressentait ni qu’il était tenté par des pensées suicidaires. Aujourd’hui encore, mon père chérit cette étreinte et me remercie pour cela.

Au fil des ans, mon père et moi avons raconté ce moment spécial à bien d’autres personnes. Nous ne connaîtrons peut-être jamais tout l’impact de cette seule étreinte. Dieu m’a montré que même le plus petit acte d’amour peut changer une vie pour toujours.

(M.) David Smith (USA)

PRIÈRE : Père céleste, merci de nous aimer comme tes enfants. Guide-nous pour montrer de l’amour à ceux qui en ont besoin. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles qui ont perdu leur principal soutien de famille.