200613

SAMEDI 13 juin 2020

Tant aimé

LIRE Romains 8 : 31-39

La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.

1 Jean 4 : 18 - 19


Il y a près de sept ans, notre premier petit-fils, Zachary, est né à l’autre bout du monde. Il a souffert de lésions cérébrales à la naissance et pouvait à peine respirer par lui-même. Les parents de Zachary ont passé tous les moments possibles avec lui pendant ses 12 heures de vie, et nous avons tous été effondrés à sa mort.

Pensée du jour

Dieu m’aime et veut être près de moi pour toujours.

Je me suis demandé ce que ce bébé avait fait pour mériter tout cet amour. Était-il bon ou intelligent ? A-t-il aidé les autres ? Mais Zachary n’a rien fait de tout ça. Les parents de Zachary l’aimaient tellement et l’aimeront toujours parce qu’il était leur fils. Ils auraient remué ciel et terre pour le sauver et le garder avec eux s’ils le pouvaient.

En ces jours difficiles, je me suis rendu compte que Dieu m’aime non pas pour ce que j’ai fait ou ce que je peux faire, mais simplement parce que je suis un enfant de Dieu. Dieu a remué le ciel et la terre en envoyant Jésus pour que nous puissions être avec Dieu pour toujours.

J’ai toujours eu du mal à croire dans mon cœur que Dieu m’aime. Zachary m’a aidé à comprendre.

(Mme) Jenny Young (Gauteng, Afrique du Sud)

PRIÈRE : Mon Dieu, aide-nous à nous reposer dans ton amour et à savoir que nous n’avons pas à le mériter. Merci de nous aimer comme tes enfants. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les parents qui pleurent la mort d’un enfant.