200606

SAMEDI 6 juin 2020

Faire confiance à Dieu

LIRE Jacques 1 : 2-12

Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,

- Jacques 1 : 2


Pendant mon adolescence, ma plus grande souffrance a été la solitude. Année après année, j’ai prié pour que se nouent de profondes amitiés chrétiennes. Mais année après année, Dieu a répondu : "Pas encore", et je me suis demandé pourquoi. N’avais-je pas fait des efforts pour me faire des amis ? Les amitiés pieuses ne m’auraient-elles pas aidé à grandir dans ma relation avec Dieu ? Une forte communion fraternelle ne faisait-elle pas partie du plan de Dieu ?

Pensée du jour

Même dans ma souffrance, je peux persévérer dans la confiance en Dieu.

Le livre de Jacques nous dit de considérer les souffrances comme une joie, car la souffrance nous renforce et nous fait mûrir pour que nous devenions ce que Dieu nous appelle à être.

Alors que j’étais seul pendant mon adolescence, j’ai appris à dépendre de Dieu, à faire preuve d’empathie à ceux qui étaient impopulaires et à leur tendre la main. J’ai appris à valoriser et à renforcer les relations que j’avais déjà, en particulier avec mes frères et sœurs.

Enfin, être seul - lire et penser - m’a poussé à mettre ces pensées sur papier et m’a donné le courage de partager mes écrits avec les autres.

Dieu ne nous dit pas que la souffrance est joyeuse. Souffrir, c’est souffrir, et la solitude que j’ai vécue n’était pas en soi une bonne chose.

Pourtant, Dieu nous dit de « la considérer comme une pure joie ». Maintenant, je peux considérer cette solitude comme une joie en raison de ce que Dieu m’a apporté à travers elle.

(M.) Tim Pietz (Wisconsin, États-Unis)

PRIÈRE : Seigneur, à travers tout ce que nous souffrons aujourd’hui, aide-nous à trouver la joie de te faire confiance afin que nous puissions apprendre à persévérer et à devenir plus semblables à Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui souffrent de solitude.