200329

DIMANCHE 29 mars 2020

Être fort ?

LIRE : Romains 6 : 1-11

Car si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la sienne.

- Romains 6 : 5


Toute notre communauté a été choquée d’apprendre la mort tragique de trois élèves du secondaire dans un accident de voiture quelques jours à peine avant l’obtention de leur diplôme.

J’ai été le professeur de deux des garçons et je m’en souvenais avec beaucoup d’affection. Des larmes ont coulé sur mon visage quand je me suis rendu à l’école le lendemain matin. J’ai prié pour leurs familles, pour leurs amis et pour que le Seigneur m’indique comment consoler au mieux mes élèves.

Pensée du jour

Ma force vient du Seigneur.

Je ne voulais pas qu’ils voient que j’avais pleuré, alors avant de sortir de ma voiture, j’ai essuyé mes larmes pour essayer de paraître forte. Une de mes élèves m’a croisée dans le couloir et a dû remarquer mes yeux rouges et bouffis. Elle s’est arrêtée et a dit discrètement : « Je crois que vous avez besoin d’un câlin ». Elle m’a serrée dans ses bras et ensemble, nous avons encore versé d’autres larmes. Sa compassion m’a montré qu’il n’y avait pas de mal à pleurer.

J’ai appris qu’être fort à la suite d’une tragédie n’exige pas de cacher notre tristesse. En tant que chrétiens, nous savons que, même au milieu de notre détresse, nous pouvons rester forts dans l’assurance que la mort n’est pas la fin. Alors que nous traversons une période de deuil, la promesse qui nous a été donnée par la mort et la résurrection de Jésus-Christ nous fortifie, nous donne de l’espoir et nous permet de persévérer.

(Mme) Jill Allen Maisch (Maryland, USA)

PRIÈRE : Merci, Dieu, pour ton fils Jésus-Christ, dont la résurrection nous assure que la mort n’est pas la fin. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les lycéens.