200214

VENDREDI 14 février 2020

Choisir la miséricorde

LIRE : Colossiens 3 : 12-17

On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu.

- Michée 6 : 8


Je pense souvent à la signification de Michée 6:8. J’aime la justice, mais si la justice ne dépendait que de moi, peu de gens auraient une seconde chance. Lorsque des criminels ont été dispensés d’une audience en raison de leur état de santé précaire, je veux qu’ils se présentent quand même à l’audience - s’ils ont fait souffrir quelqu’un, alors je veux qu’ils en subissent les conséquences. Dans ces moments-là, je me rends compte que mon amour de la justice est plus de l’ordre de l’amour de la vengeance.

Pensée du jour

Je reflète l’amour gracieux de Dieu quand je fais miséricorde.

Mais quand j’ai envie de voir quelqu’un puni, est-ce que j’aime la miséricorde comme Dieu m’appelle à le faire ? Quand nous aimons la miséricorde, nous pouvons nous rassurer en sachant que Dieu est le juge parfait qui fera bien les choses.

En tant que chrétiens, nous pouvons montrer l’amour et la grâce de Dieu au monde en étant dans la pratique de la seconde chance. Aimer la miséricorde, même lorsqu’il est douloureusement difficile de le faire, est l’occasion de montrer à quelqu’un d’autre l’amour de Dieu pour nous.

(Mme) Melissa Ramoo (Nouvelle-Galles du Sud, Australie)

PRIÈRE : Seigneur nous te remercions d’être un Dieu qui donne une seconde chance. Nous prions pour que tu nous donnes la force de faire de même pour les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être miséricordieux.