200102

JEUDI 2 janvier 2020

Une vue d’ensemble

LIRE : Éphésiens 4 : 25-32

« Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. »

- Éphésiens 4 : 32


En grandissant, j’ai eu une relation difficile avec mon père. Même si je savais qu’il m’aimait, il me faisait souvent du mal par les choses qu’il me disait ou la façon dont il me le disait. J’ai grandi en pensant à toutes sortes de choses négatives à mon sujet qui n’étaient, tout simplement, pas vraies.

En grandissant, Dieu m’a aidée à voir que je me concentrais sur moi-même et sur ma propre blessure et que je ne voyais pas la situation dans son ensemble. Je me suis rendu compte que les paroles de papa n’étaient pas toujours le résultat de mes actions ou de ma présence, mais qu’elles reflétaient plus souvent le traumatisme, la peur et les fêlures de sa propre enfance.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais offrir l’amour de Dieu dans les lieux de souffrance.

Un jour, il m’a rabaissée devant ma fille. Dieu a adouci mon cœur en m’amenant à dire : « Papa, pourquoi as-tu dit ça ? » Il répondit : « Quand notre visite tire à sa fin, je me sens blessé, mais je ne devrais pas m’en prendre à toi ». J’ai alors compris qu’il ne savait pas quoi faire de la douleur qu’il ressentait.

Je me demandais combien de fois, moi aussi, j’avais fustigé les autres, ou même Dieu, par ma peur ou ma douleur. Je suis reconnaissante maintenant à Dieu de m’avoir libérée des souffrances émotionnelles.

Maintenant, quand quelqu’un me parle d’une façon désagréable, je suis mieux en mesure d’être tendre avec lui et de ne pas le prendre personnellement. Sachant que Dieu m’aime et conforte mon identité, je peux regarder les autres - et moi-même - avec compassion.

(Mme) Kristen Lowe (Wisconsin, États-Unis)

PRIÈRE : Père Céleste, aide-nous à voir la confusion, les fêlures ou la colère des autres et à leur offrir notre amour quand ils nous insultent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les pères et les filles.