180901 - Un enfant de Dieu

Samedi 1er septembre 2018

LIRE Matthieu 15: 29-39

N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.

- Hébreux 13: 2


En allant au travail, je voyais parfois un sans-abri assis dans un fauteuil roulant au coin de la rue, mais je le dépassais à chaque fois. J’aurais pu dire, « Bonjour », mais je n’aurais pas pu lui demander, « Comment vas-tu ? ». Je me suis même demandé si son fauteuil roulant était nécessaire ou juste un accessoire.

Puis, par une nuit froide et pluvieuse, mon fils adolescent, Chad, m’a demandé du chocolat chaud « pour sortir ». Il a ensuite demandé s’il pouvait prendre une couverture supplémentaire. « Bien sûr », ai-je dit. Il a sorti la couverture du placard, pris son chocolat chaud, dit « Merci, maman » et s’est dirigé vers la porte.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je verrai les étrangers que je rencontre comme des enfants de Dieu.

Le lendemain matin, en me traînant dans la rue pour aller travailler, j’ai vu le SDF assis au coin de la rue. Mais cette fois, ses genoux étaient recouverts de la couverture que Chad avait prise la nuit précédente. Son corps était couvert d’une bâche que j’avais reconnue comme provenant du camion de Chad. Sur le gravier près de lui, la tasse de chocolat chaud roulait avec le vent. J’ai pensé à tout ce que je ferais pour mes enfants, alors que j’avais ignoré les besoins de cet enfant de Dieu.

Je me suis juré d’apporter un déjeuner à cet homme le lendemain, mais quand je suis arrivée au coin de la rue, il n’était plus là. J’avais raté l’occasion de montrer la compassion que mon fils avait si librement affichée.

(Mme) Vicki Easterly (Kentucky)

Prière : Ô Dieu, remplis-nous de compassion afin que nous aidions ceux qui sont dans le besoin. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : LES SANS-ABRI ET HANDICAPÉS.