180318 - 5e dimanche de carême

Dimanche 18 mars 2018

LIRE : Marc 15: 22-32

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.
- Jean 3:16


Quand j’étais jeune, j’allais dans une petite ville de Pennsylvanie pour rendre visite à la grand-mère de ma mère. Mon arrière-grand-mère m’a encouragée à marcher en ville. J’avais peur que je ne puisse pas retrouver mon chemin. Mais elle m’a dit que si je me tenais juste devant la grande fenêtre du magasin et que je regardais la colline, je pourrais voir sa maison et qu’elle serait là. Après cela, je n’ai jamais craint de me perdre. Des années plus tard, je suis retournée dans sa petite ville. Mon arrière-grand-mère avait disparu depuis longtemps, mais nous nous sommes arrêtés devant le magasin pour pouvoir regarder la colline et me souvenir de la gentille femme merveilleuse et de l’amour qui m’attendait là-bas.

Pensée du jour

Le Christ m’attend avec un grand amour.

Nous sommes dans la saison du carême. Pendant ce temps, nous commençons à regarder vers une autre colline, connue sous le nom de Golgotha. Nous nous souviendrons encore une fois de la Cène, du procès et de la crucifixion, mais le dimanche de Pâques viendra. Quand je suis perdue, confuse ou effrayée, je regarde vers cette colline et je sais que je peux y trouver le salut. Le Christ nous aime tellement qu’il a souffert et donné sa vie sur cette colline.

Tout comme mon arrière-grand-mère m’attendait toujours sur sa colline en Pennsylvanie, le Christ nous attend, prêt à nous accueillir tous.

(Mme) Grace A. Epperson (Michigan)

Prière : Seigneur, rappelle-nous de regarder vers cette colline où nous trouvons notre salut. Aide-nous à atteindre les autres avec Ton amour et à les conduire à Toi. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : LES ARRIÈRE-GRANDS-PARENTS.