180228 - Une foi semblable à celle d’un enfant

Mercredi 28 février 2018

LIRE : Matthieu 18: 1-3

Si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.
- Matthieu 18: 3


Bien que j’aie été éduqué dans l’église, je suis devenu athée à l’adolescence et n’ai retrouvé la foi en Dieu qu’à l’approche de la fin de mes études universitaires. Cependant, alors que je croyais en l’existence de Dieu et en la véracité du christianisme, mon scepticisme n’avait pas disparu. En fait, en tant que chrétien, je me posais toujours plus de questions.

Pensée du jour

Dieu aime mes questions.

Il y a eu des passages plutôt difficiles à l’église. Alors que beaucoup de mes amis pouvaient simplement accepter les choses de la foi, moi je posais des questions qui mettaient les gens mal à l’aise. « Pourquoi ne peux-tu pas avoir une foi semblable à celle des enfants ? » Demandaient-ils. Ce qui m’a conduit à me demander : « Suis-je un mauvais chrétien parce que je pose trop de questions ou parce que la foi ne va toujours pas de soi ? »

La réponse m'est venue quand je suis devenu père. Mes enfants sont très curieux. Ils veulent savoir pourquoi les choses sont comme elles le sont et les réponses simples ne leur suffisent pas. Plus je leur donne de réponses, plus ils me posent des questions. J’ai compris que la foi des enfants n’a rien à voir avec le refus de poser des questions. En vérité, personne ne pose plus de questions qu’un enfant.

Nous sommes appelés à avoir une foi d’enfants - une foi qui accorde de la place aux questions. Nous pouvons faire confiance à la bonté de Dieu, même lorsque nous sommes confrontés aux mystères de la vie.

(M.) Stephen J. Bedard (Ontario, Canada)

Prière : ô Dieu, merci d’être attentifs à nos préoccupations. Aidez-nous à te faire de plus en plus confiance chaque jour. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : QUELQU’UN QUI LUTTE CONTRE LE DOUTE.