180113 - Les yeux fermés

Samedi 13 janvier 2018

LIRE : Actes 12 : 1-6

Je me couche, et je m’endors ; je me réveille, car l’Éternel est mon soutien. Je ne crains pas les myriades de peuples qui m’assiègent de toutes parts. - Psaume 3 : 5-6


Jacques, âgé de quatre ans, a pris place dans son siège d’auto et nous avons pris la route. « Mes yeux se referment », annonça-t-il d’un air endormi. Pas étonnant ! Il venait de passer une longue journée à jouer sur la plage et à batifoler dans la mer.

Pensée du jour

Je peux fermer les yeux et me reposer, sachant que Dieu ne dort jamais.

J’ai ri. Mes yeux étaient aussi lourds de sommeil. Avec quelle facilité le sommeil peut-il prendre le dessus quand nous avons bénéficié d’un air pur et d’exercice ! Le sommeil est l’un des merveilleux présents que Dieu nous a laissés, mais les circonstances nous obligent parfois à rester éveillés un peu plus longtemps.

Comme c’est merveilleux de savoir que les yeux de Dieu ne se ferment jamais ! Dans le texte d’aujourd’hui, Hérode venait de tuer l’ami de Pierre et projetait de faire tuer Pierre le jour suivant. Emprisonné et enchaîné aux soldats, il avait de bonnes raisons de passer une nuit blanche. Mais il a baissé les yeux et s’est endormi. Et même pendant que Pierre dormait, ses compagnons sont restés éveillés toute la nuit en train de prier pour lui. Il était entre les mains du Dieu qui ne sommeille ni ne dort jamais. (Voir Psaume 121 : 4.) Nous pouvons nous reposer, sachant que c’est aussi vrai pour nous.

(Mme) Marion Turnbull (Liverpool, Angleterre)

Prière : Tendre Père, nous n’avons pas à craindre parce que tu veilles sur nous. Merci pour ton amour et tes soins constants. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : LES PERSONNES QUI NE PEUVENT PAS DORMIR.