220911

Dimanche 11 septembre 2022

Tenir ferme

LECTURE DU JOUR

2 Corinthiens 4 : 7 - 12, 16 - 18

« Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin. »

- Romains 8 : 28 (BDS)


Lorsque j’étais enfant, on m’a diagnostiqué plusieurs problèmes affectant mes yeux, mes articulations et mes vaisseaux sanguins. Malgré une enfance pleine de rendez-vous médicaux et d’opérations oculaires, j’ai fini par perdre la vue de mon œil droit. Quarante ans plus tard, c’est par la grâce de Dieu que je peux encore voir un peu.


PENSÉE DU JOUR

Même lorsque ma souffrance semble insensée, je peux partager mon espérance à travers ma vulnérabilité.

Honnêtement, tout ce que j’ai traversé me semble parfois un peu insensé, et je n’ai pas vraiment l’impression que ma foi s’en soit trouvée renforcée. Je suis reconnaissante des bienfaits et des bénédictions de Dieu, mais alors que les Saintes Écritures nous disent que nous devrions avoir de la patience dans la souffrance (cf. Romains 12 : 12), moi je veux juste que les opérations et la douleur prennent fin.


Toutefois, ma perspective s’est élargie lorsque j’ai rejoint l’aumônerie pénitentiaire il y a un an. Alors que je partageais nerveusement mon histoire devant un gymnase rempli de femmes, tout le monde était silencieux et je ne pouvais voir aucun visage. Mais à la fin de mon intervention, des cris ont fusé « Amen ! » et « Alléluia ! ». Juste après, des femmes sont venues me prendre dans leurs bras, les larmes aux yeux.


Peut-être que lorsque la souffrance n’affine pas notre propre foi, elle peut être néanmoins une source d’inspiration pour les autres. Même si je n’ai pas l’impression que ma foi ait grandi à cause de ma santé, je ne l’ai pas abandonnée. Au contraire, je m’accroche à la foi malgré mes épreuves. Et c’est peut-être ce qui compte vraiment.

Mme Christine Adhikari (Géorgie, États-Unis)

PRIÈRE DU JOUR

Seigneur bien-aimé, en dépit de nos souffrances et de nos épreuves, aide-nous à nous accrocher fermement à toi. Rends-nous capables de raconter aux autres notre histoire, donne-nous les moyens de partager avec eux notre vécu afin que notre vulnérabilité puisse être un cadeau pour les autres. Amen.


SUJET DE PRIÈRE

Les personnes vivant avec une maladie chronique.

______

BONUS - En Jésus seul (Jem 1004)

Sylvain Freymond et Louange vivante (Live)

https://youtu.be/0BQapKbNJTA


Version originale : « In Christ Alone»

Strophe 1a

1. En Jésus seul est mon espoir, Lui, ma lumière, ma force, mon chant, Pierre angulaire, solide rempart, Même quand l'orage devient violent.

Strophe 1b

Oh, quel amour ! Oh quelle paix ! Les luttes cessent, la peur se tait. Mon réconfort, mon plus grand bien, Dans l'amour du Christ, je me tiens.

Strophe 2a

2. En Jésus seul, Dieu s'est fait chair Dans un enfant. Oh ! quel mystère ! Ce don d'amour, de sainteté, Haï par ceux qu'il vint sauver.

Strophe 2b

Jusqu'à la croix, il s'est livré, Sur lui la colère est tombée. Tous mes péchés, il les a pris ; Par la mort de Jésus, je vis.

Strophe 3a

3. Là, dans la tombe, il reposait, Lumière vaincue par les ténèbres. Quel jour glorieux ! Il apparaît, D'entre les morts il se relève.

Strophe 3b

Et sur ma vie, par sa victoire, Le péché perd tout son pouvoir. Il est à moi, je suis à lui, Racheté par le sang du Christ.

Strophe 4a

4. Je vis en paix, je meurs sans crainte, Gardé par la puissance du Christ. Du premier cri au dernier souffle, Jésus est maître de ma vie.

Strophe 4b

Les plans des hommes ou du malin Ne peuvent m'arracher de sa main Et, qu'il revienne ou me rappelle, Par la force du Christ je tiendrai.


Texte de Stuart Townend et Keith Getty
JEM1004. En Jésus seul