220409

Samedi, 9 avril 2022

La réponse de Dieu

Lire Philippiens 4:4-9

Et la paix de Dieu, qui dépasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées unis avec Jésus Christ.

- Philippiens 4:7 (NFC)


Ma famille célébrait la naissance de notre deuxième enfant, un petit garçon en bonne santé. Puis, en moins de deux semaines, nous avons eu peur de le perdre après si peu de temps. À seulement 13 jours, il avait contracté le virus respiratoire syncytial (VRS). Mon fils luttait pour sa vie, et je n’avais aucun moyen de l’aider.

Pensée du jour

Face à la peur, la prière est la réponse que Dieu nous donne.

La première nuit où il était aux soins intensifs pédiatriques, nous n’avons pas été autorisés à le toucher ni à le serrer dans nos bras. Je me souviens clairement de l’agitation qui était en moi. Je me souviens aussi clairement de la paix bienfaisante et apaisante que j’ai ressentie lorsque notre pasteur et notre groupe de prière nous ont appelés. Nous avons pris le temps de prier ensemble, et ce moment de prière a contribué à apaiser ma peur. Nous avons prié pour que la paix et l’intelligence dont parle l’apôtre Paul gardent nos cœurs. Même si le reste du séjour que mon fils a passé à l’hôpital avant de rentrer à la maison allait être difficile, notre prière du premier soir a contribué à apaiser nos craintes et nos peurs.

Dans les moments d’anxiété et de peur, il est facile de perdre de vue la présence de Dieu. Lorsque nous avons l’impression que la vie est hors de tout contrôle, qu’elle nous échappe au point de nous faire perdre la tête, nous trouvons la paix lorsque nous confions notre combat et notre lutte à Dieu dans la prière.

M. Jeffrey Krodel (Pennsylvanie, États-Unis)

Prière : Seigneur bien-aimé, aujourd’hui si nous avons peur, nous savons qu’en toutes choses tu es avec nous. Remplis nos cœurs de ta paix. Merci pour l’attention et les soins que tu nous apportes par le don de Jésus-Christ. En Son nom, nous te prions. Amen.

Sujet de Prière : les nourrissons gravement malades.