220224

Jeudi 24 février 2022

Les yeux sur Jésus

Lire Matthieu 14, 22-33

Alors du haut des cieux, il étendit la main et me saisit, il m’arracha au danger qui me submergeait.

- Psaume 18 : 17 (NFC)


Ma mère est décédée alors que j’avais une vingtaine d’années. Elle n’a donc jamais pu voir mes cinq enfants ni profiter de leur présence. C’était une grand-mère affectueuse et attachante, à son décès, elle avait déjà 22 petits-enfants. Elle avait l’habitude de passer du temps avec chacune de ses filles et belles-filles lorsqu’elles avaient leurs bébés. Elle tricotait également de beaux vêtements pour chacun d’entre eux. Elle était toujours là pour eux.

Pensée du jour

Est-ce que je me concentre sur la tempête ou sur Celui qui peut la calmer ?

Elle m’a particulièrement manqué lorsque nous avons fondé notre famille, et j’ai reproché à Dieu de me l’avoir reprise quand j’avais le plus besoin d’elle. Pendant un certain temps, je me suis davantage concentrée sur les exigences de mon rôle de mère et sur l’éducation des enfants; tout comme sur ma propre lassitude récurrente que sur Jésus et son désir de m’accompagner dans cette période de doute et de chagrin.

Dans la lecture biblique de ce jour, Pierre a également détourné son regard de Jésus, se concentrant davantage sur la tempête qui l’entourait que sur Celui qui pouvait la calmer. Pierre a failli se noyer, mais lorsqu’il a crié, Jésus l’a sauvé.

Les tempêtes dans nos vies peuvent nous submerger et menacer de nous noyer dans le désespoir. Mais dans ces moments-là, nous pouvons appeler Jésus, Celui qui peut nous sauver. Jésus se soucie plus des défis quotidiens de notre vie que nous ne le croyons. Nous devons simplement lui tendre la main avec foi.

Mme Dianne Fegan (Queensland, Australie)

Prière : Merci, Jésus, de toujours entendre nos appels à l’aide, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Amen.

Sujet de Prière : les grands-mères.