211019

Mardi 19 octobre 2021

Ne plus être un étranger

LIRE Éphésiens 2 : 11 - 22

Par conséquent, vous qui n’êtes pas Juifs, vous n’êtes plus des étrangers, des immigrés ; mais vous êtes maintenant citoyens à part entière avec ceux qui appartiennent à Dieu, vous appartenez à la famille de Dieu, à sa maison.

- Éphésiens 2 : 19 (NFC)


En tant que toute jeune chrétienne, mes yeux brillaient parce que je croyais que tout dans ma vie serait soudainement parfait et que chaque problème serait résolu de manière surnaturelle. Personne ne m’avait jamais parlé du processus de changement qui devait se produire - des anciennes façons de penser qui devaient changer et de la purification que Dieu opérerait en moi.

Pensée du jour

Quand je garde mon attention sur Dieu, toutes les étiquettes tombent.

À l’église, je regardais autour de moi les chrétiens qui étaient croyants depuis de nombreuses années. Je les écoutais raconter comment ils entendaient la voix du Saint-Esprit et comment ils suivaient la volonté de Dieu pour leur vie. Je me suis alors découragée et je me suis sentie comme une étrangère dans un pays qui n’était pas le mien. Je me suis souvent demandé si même j’étais  chrétienne, d’autant plus que j’avais été autrefois une "païenne" et une "incrédule".

La lettre aux Éphésiens est devenue mon réconfort et mon espoir pendant ces moments difficiles. Paul a dit qu’il "prêchait parmi les païens" dans Éphésiens 3 : 8, et je me suis donc raccrochée à Éphésiens 2 : 19, qui me rappelait que je n’étais plus une étrangère. J’ai déclaré à maintes reprises que j’étais concitoyenne avec les saints et membre de la maison de Dieu. Et finalement, les étiquettes "païen" et "incrédule" ne me définissent plus.

Mme Teresa Naidoo (KwaZulu-Natal, Afrique du Sud)

PRIÈRE : ô notre Dieu bien-aimé, merci de nous accueillir comme membres de ta famille. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jeunes chrétiens.