210924

Vendredi 24 Septembre 2021

Un jardinier patient

LIRE Luc 13 : 6 - 9

Prenez donc patience, frères et sœurs, jusqu’à ce que le Seigneur vienne. Voyez comment le cultivateur prend patience, attendant les précieux fruits de la terre, jusqu’à ce qu’il en reçoive les premiers, puis ceux de l’arrière-saison. Jacques 5 : 7 (NFC)


Mon père était un bon jardinier-amateur. Légumes et arbres fruitiers se partageaient une petite parcelle rectangulaire. Il plantait à chaque printemps, et il récoltait tout l’été et l’automne.

Pensée du jour

Même quand je suis impatient, Dieu est patient avec moi.

À la mort de mon père, j’étais déterminé à obtenir une bouture de son figuier. Un cousin m’a aidé à prendre une bouture et à l’enraciner. Petit à petit, la bouture s’est transformée en un petit plant. J’ai planté cette pousse dans mon jardin où elle a pris tout son essor. En général, à la fin de l’été, les branches du figuier sont chargées de fruits. Chaque automne, je taille le figuier pour qu’il retrouve sa taille d’été. Chaque hiver, je me demande s’il va survivre.

Lorsque l’hiver passe au printemps, je vérifie la base du figuier pour voir s’il y a une pousse verte, en signe de vie. Pendant des semaines, je ne vois aucun signe de survie. Je suis finalement soulagé, quand je découvre le premier petit bourgeon vert dépassant du tronc.

Être patient peut être un défi. Dans Luc 13, le propriétaire de la vigne, impatient, veut abandonner le figuier stérile, mais son jardinier patient lui demande plus de temps pour tailler, labourer et nourrir le figuier. Contrairement au vigneron impatient, Dieu ne perd jamais patience avec moi.

L’œuvre de Dieu en nous ne faiblit jamais. La compassion, la sagesse, l’amour et le pardon de Dieu sont là pour nous soutenir, quelle que soit la saison.

M. Bill Pike (Virginie, USA)

PRIÈRE : Père de nous tous, merci de ne pas perdre patience avec nous. Soutiens-nous comme le jardinier patient. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jardiniers.