210526

Mercredi 26 mai 2021

La miséricorde

Lire Abdias v. 10-15

Édom, tu n’aurais pas dû regarder avec plaisir tes frères de Juda au jour de leur malheur ; il ne fallait pas te réjouir au jour de leur ruine, ni avoir l’insulte à la bouche au jour de la détresse.

- Abdias v. 12 (NFC)


Avez-vous déjà détesté quelqu’un au point de vous réjouir de ses ennuis ? Moi, oui. J’ai honte d’admettre que mon "ennemi" et moi sommes tous deux missionnaires. Cette femme dirige une école par laquelle j’avais espéré obtenir un visa. Son école m’a embauché, mais elle et moi ne nous entendions pas ; elle m’a licencié au bout de six semaines. Mes espoirs d’obtenir un visa ont été ainsi anéantis. Ma déception s’est alors transformée en colère. Certains ont essayé de me consoler, j’espérais une vengeance mais pas la paix.

Pensée du jour

Lorsque je prie sincèrement pour un ennemi, Dieu peut changer mon cœur.

Plus tard, j’ai appris que son école avait des difficultés et même si ses luttes me satisfaisaient, je n’avais pas la paix.

Finalement, je me suis souvenu du message d’Abdias, et j’ai su que je devais changer. J’ai commencé à prier pour elle et son école.

Lentement, au fur et à mesure que je priais, ma colère s’est transformée en compassion, et ma déception en paix. Alors que je priais pour que Dieu la bénisse, Dieu m’a changé au point que je pouvais sincèrement me réjouir de sa réussite lorsque son école a commencé à prospérer.

Nous faisons l’expérience la plus complète de l’amour de Dieu en priant pour que les autres soient bénis. La vraie joie se trouve dans la miséricorde de Dieu.

M. Andrew Michael Ardoin (Louisiane, États-Unis)

Prière : Seigneur, donne-nous, par ton amour, de bénir ceux qui nous ont déçus et de prier sincèrement pour nos ennemis. Amen.

Sujet de prière : pour l’unité des chrétiens.