Nos oublis - Esaïe 49.8-16

Samedi 23 décembre 2017

LIRE : Ésaïe 49 : 8-16

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravé sur mes mains.
- Ésaïe 49 : 15-16


Alors que j’emmenais mon fils de neuf ans en classe d’étude biblique, nous avons rencontré une femme allant dans la direction opposée. En passant, elle l’a salué avec ces mots « Bonjour, Houston ». Pour l’aider dans un moment de timidité, j’ai dit : « Dis bonjour à Mme Allison ». Sans hésiter, elle répliqua : « Vous savez qu’Allison est un joli nom, et je l’aime vraiment, mais j’utilise habituellement mon autre prénom, Sarah. C’est le prénom que ma mère m’a donné ».

Pensée du jour

Dieu ne m’oubliera pas.

À mesure que nous prenons de l’âge, les prénoms des enfants, des membres de la famille et des amis de longue date peuvent nous échapper. Nous oublions les anniversaires et autres occasions spéciales. Nous marchons d’une pièce à l’autre, incapables de nous rappeler pourquoi nous y sommes allés en premier lieu. Nous pouvons oublier non seulement l’endroit où nous avons mis nos clés de voiture, mais aussi celui où nous avons garé la voiture.

La Bible est pleine de gens oublieux. Les disciples ont oublié que Jésus avait nourri une multitude avec quelques pains et poissons (Voir Marc 8: 18-19.). Israël a oublié que Dieu les avait délivrés et recommencé à adorer ses idoles (Ps 106 : 21). Pierre a oublié les paroles de Jésus et l’a renié trois fois (Marc 14 : 72). Parfois, nous sommes également coupables d’oublier les promesses de Dieu et toutes les choses merveilleuses et puissantes que Dieu a faites dans nos vies. La bonne nouvelle est que, bien que nous soyons parfois oublieux, Dieu ne nous oublie jamais. Dieu ne nous délaissera point ni ne nous abandonnera. (Voir Deut. 31 : 6).

(M.) Michael Fulks (Tennessee)

Prière : Seigneur, merci de ne jamais nous abandonner, même si nous oublions ta fidélité. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui oublient.