2017

Dimanche 31 décembre 2017

Ayez, non cette parure extérieure… mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu.
- 1 Pierre 3: 3-4

Résultat de recherche d'images pour "la pureté d'un esprit doux et paisible est d'un grand prix devant Dieu. - 1 Pierre 3: 3-4"

LIRE : Genèse 1: 4-31

Le passage biblique d’aujourd’hui était destiné aux premiers chrétiens, mais je pense que beaucoup de personnes souffrant d’un manque d’estime de soi peuvent s’identifier à ces paroles aujourd’hui. À seize ans, je suis toute aussi concernée.

Pensée du jour

Tout ce que Dieu a créé est magnifique.

Il y a un endroit où je me sens utile et importante, c’est à mon église. Je suis enseignante assistante de maternelle et de première année du cours préparatoire. Il est merveilleux d’être entouré par ces enfants, car ils acceptent tout le monde, y compris moi, les bras ouverts et avec le sourire.

Un dimanche matin, nous sommes sortis pour admirer la beauté de la création de Dieu. Les enfants ont repéré de grands arbres, un ciel bleu clair, et même une sauterelle. L’enseignante tenait une fleur rose vif dans sa main et se tourna vers les enfants. Elle dit : « Voyez-vous cette fleur ? Elle est belle parce que Dieu l’a créée. Elle n’a pas besoin de se coiffer les cheveux, de se maquiller, ni de porter des vêtements coûteux pour être belle, car elle l’est déjà par elle-même. Cela est valable pour toute la création ».

J’ai senti que Dieu voulait que j’entende et reçoive cette leçon. Si tout ce que Dieu a créé est bon, cela ne signifie-t-il pas que nous sommes également beaux ? Tout comme la fleur, nous n’avons pas besoin de devenir beaux - nous le sommes déjà, à l’intérieur et à l’extérieur. Et Dieu nous aime pour ce que nous sommes vraiment.

(Miss) Azuka Chukwudebe (Caroline du Nord)

Prière : Merci, Seigneur, de voir la beauté en chacun de nous. Aide-nous à nous aimer nous-mêmes et à nous aimer les uns les autres comme tu nous aimes. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont une piètre opinion d’eux-mêmes.

Samedi 30 décembre 2017

Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.
- 1 Corinthiens 1:18

LIRE : Philippiens 1: 20-22

J’ai toujours aimé le dessin. Au cours d’un de mes cours sur la caricature, mon professeur a dit : « Avant de dessiner la silhouette de la personne, placez une croix sur le visage. Cela constituera le point de mire qui guidera la direction artistique de votre travail lorsque vous dessinerez les traits et l’expression de la personne ».

Pensée du jour

Comment vais-je faire de l’amour du Christ le point de mire de ma vie ?

En réfléchissant aux instructions du professeur, je me suis souvenue de ma propre humanité. À de nombreuses reprises, ma vie a été déséquilibrée parce que je n’ai pas gardé la croix du Christ comme le point de mire de ma vie. La croix donne sens et direction à mon existence.

Le sacrifice du Christ sur la croix prouve l’immense amour de Dieu pour l’humanité, un amour qui continuera d’être le point de mire qui guide et recentre notre vie.

(Mme) Ana Lilliam Sánchez Fernández (République dominicaine)

Prière : Merci, Seigneur, pour le sacrifice du Christ sur la croix qui offre le don du salut. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les artistes.

Vendredi 29 décembre 2017

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance ».
- Jérémie 29 : 11

LIRE : Jérémie 29 : 10-14

Ce qui aurait dû être l’un des jours les plus heureux de ma vie a fini par être l’un des plus solitaires de ma vie. Huit jours avant l’obtention de mon diplôme académique, ma femme a décidé de divorcer. Je me sentais désespéré. Quand j’ai rencontré mes parents la veille de l’obtention du diplôme, ma mère m’a donné une carte qui contenait le verset cité ci-dessus.

Pensée du jour

Dieu m’aime et veut de bonnes choses pour moi.

Jérémie a écrit cette lettre aux Israélites qui avaient été déportés à Babylone afin de leur donner l’espérance que Dieu ne les avait pas oubliés. Dans mon propre exil, mon temps de solitude et de désespoir, le verset m’a rappelé que je suis un enfant de Dieu. Dieu m’a toujours aimé et ne m’avait pas oublié.

Après le divorce, j’ai démissionné de mon travail et suis rentré chez mes parents. Même dans les moments les plus difficiles, Dieu est resté fidèle. Il a fallu deux ans, mais j’ai fini par trouver un travail dans une église et même me suis remarié. Parfois, lorsque la vie ne va pas comme nous l’avions planifié, nous sommes tentés de penser que Dieu nous a oubliés.

Cependant, les paroles de Jérémie nous rappellent que, lorsque nous sommes dans notre temps d’exil - blessés, seuls, effrayés -, Dieu nous aime toujours et se soucie de nous.

(M.) Jason Huffman (Texas)

Prière : Dieu saint, merci de nous aimer et de vouloir le meilleur pour nous. Aide-nous à te faire confiance même lorsque la vie semble sombre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un en instance de divorce.

Jeudi 28 décembre 2017

LIRE : Colossiens 3: 12-17

Mais l’ange leur [aux bergers] dit : « Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie. » - Luc 2:10


Notre famille venait juste de profiter d’un délicieux dîner de Noël et d’un échange de cadeaux. Nos proches sont rentrés chez eux. « Eh bien, je pense que Noël est terminé jusqu’à l’année prochaine », mon mari soupira alors qu’il s’installa dans sa chaise préférée. « Pas si vite », ai-je dit, en riant. J’ai mis au défi notre famille de garder vivante dans nos cœurs pour le reste de l’année la raison d’être de la fête de Noël. La preuve physique de la célébration de l’humble entrée du Christ dans notre monde disparaît de nos vies après le 25 décembre. Les crèches de Noël sont démontées ; les décorations enlevées, et les horaires normaux reprennent - pourtant la fête ne doit pas se terminer.

Pensée du jour

Je peux célébrer la présence de Christ en moi tous les jours de l’année.

En suivant l’exemple du Christ, nous pouvons démontrer par notre caractère, notre conduite, et nos conversations que l’esprit du Christ vit en nous. Notre caractère peut devenir une flamme constante pour réchauffer un cœur froid, notre conversation être agréable et attentionnée. Notre conduite montrera dans un monde blessant - 365 jours par an - que nous avons une espérance dans notre Seigneur et Sauveur.

(Mme) Wilma Rose Vernich (Tennessee)

Prière : Dieu notre Père, aide-nous à vivre quotidiennement avec toi, pas seulement à Noël. Nous prions comme Jésus nous l’a enseigné en disant : « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen » (Matthieu 6: 9-13).

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui voyagent pour Noël.

Mercredi 27 décembre 2017

Où tu iras j’irai, où tu demeureras, je demeurerai.
- Ruth 1:16

LIRE : Psaume 107 : 1-8

Le verset cité ci-dessus semble romantique quand il est lu lors d’une cérémonie de mariage, mais quand il s’est agi de ranger mes affaires et de suivre mon mari dans une nouvelle ville, j’ai trouvé cela injuste. En priant, j’ai commencé à croire, avec une certaine réticence, que le déménagement n’était pas l’idée de mon mari seulement ; mais aussi celle de Dieu. C’était difficile de quitter notre première maison, l’église, et les amis que nous aimions. Avec un nœud dans la gorge, j’ai attaché nos deux bambins dans leurs sièges auto, et nous avons fait le long voyage jusque dans notre nouvelle ville.

Mon mari travaillait de longues heures dans son nouveau travail. Pendant que je m’occupais de nos deux jeunes enfants, j’avais plus d’heures tranquilles, seule, pour lire, prier et étudier les Écritures que je n’aurais eues si j’étais restée là où j’étais. Brenda, une voisine chrétienne, est devenue une bonne amie. Ensemble, nous avons commencé une étude biblique entre femmes. Au cours des mois qui suivirent, de nombreuses femmes y ont pris part et ont donné leurs vies à Jésus-Christ. Un an plus tard, nous avons fondé une communauté de femmes couvrant toute la ville. Ainsi, douze études bibliques se tenaient dans les maisons dans notre ville.

Lorsque nous faisons face à un changement important, nous pouvons le considérer comme une aventure sainte. Partout où nous allons, Dieu nous précède pour nous préparer des expériences à vivre.

(Mme) Rose McCormick Brandon (Ontario, Canada)

Prière : O Seigneur, aide-nous à nous rappeler que tu nous précèdes pour préparer le chemin. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles qui déménagent dans une nouvelle ville.

Partout où je vais, Dieu me précède pour préparer le chemin.

Mardi 26 décembre 2017

J’ai reconnu qu’il n’y a de bonheur pour eux qu’à se réjouir et à se donner du bien être pendant leur vie.
- Ecclésiaste 3:12

LIRE : Psaume 16 : 7-11

Certains disent que le bonheur est ce que nous en faisons. Plus je passe du temps avec un certain ami, plus je suis convaincu que c’est vrai. Mon ami était un homme d’affaires prospère. Un jour, un de ses employés est arrivé avec un pistolet, dans l’intention de tuer autant de gens que possible. En tentant de désarmer l’homme, mon ami a perdu la main et les yeux. Quand il a été libéré de l’hôpital des semaines plus tard, il n’avait plus d’économies et est entré dans un logement pour personnes sans abri. En outre, il a contracté la maladie de Parkinson et une forme mortelle de cancer de la peau. Il s’efforce de marcher ou de se lever de sa chaise par lui-même. Cependant, il est l’une des personnes les plus gaies et les plus positives que j’ai rencontrées.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je montrerai aux autres la joie du Seigneur.

Mon ami a maintenant déménagé dans un appartement où il vit sur une petite pension. Peu importe ce qu’il fait ou combien la situation est pénible pour lui, le but de mon ami est de ne jamais laisser personne sans sourire. Il mémorise le nom des gens et s’en souvient la prochaine fois qu’il les rencontre. Il aide les gens à améliorer leur sort et est généreux en compliments. Beaucoup de gens dans sa situation blâmeraient Dieu ou deviendraient amers, mais pas mon ami. « Ce n’est pas une façon de vivre - et j’ai encore beaucoup de choses à vivre », m’a-t-il dit.

Comme le rappelle le texte d’aujourd’hui, le Seigneur nous montre le chemin de la vie et nous remplit de joie.

(M.) Nwosu Nelson Chidera Omoregbe (Anambra, Nigéria)

Prière : Seigneur, merci pour les amis et les étrangers qui nous montrent comment vivre la joie que tu offres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : vivre pleinement la joie.

Lundi 25 décembre 2017

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
- Matthieu 5: 9

LIRE : Matthieu 5: 43-48

Juste avant la fête de Noël de notre église, mon téléphone a sonné. N’ayant pas reconnu le numéro, je n’ai pas répondu au téléphone. J’ai seulement envoyé un message au numéro, en demandant qui essayait de me joindre.

Pensée du jour

Avec qui partagerai-je l’amour, la paix, et la joie de Noël cette année ?

Quelques minutes plus tard, j’ai reçu un message de ladite personne - qui en fait était l’une de mes collègues. À en juger par son langage insultant, j’ai conclu qu’elle était en colère contre moi. La tristesse, la colère et la déception ont rempli mon cœur. Je voulais renvoyer une réponse cinglante, mais je me suis rappelé que c’était la nuit de Noël. Noël, c’est le Christ, et le Christ, c’est une histoire d’amour. Il est venu sur la terre pour apporter la paix et l’amour à tous, à la fois à ceux qui sont agréables et désagréables, et à ceux qui sont bons et méchants. Je me suis demandé : Comment puis-je être en colère et me disputer avec quelqu’un la nuit de Noël ?

Quand j’ai prié pour avoir la force d’être patiente et de pardonner à ma collègue, comme Jésus m’a pardonné, Dieu a transformé ma tristesse, ma colère et ma déception en paix et en joie. Ce jour-là, j’ai réalisé la véritable signification de Noël. Il ne s’agit pas d’avoir une excuse pour une fête ; Il s’agit de proclamer la douceur et l’amour de Jésus-Christ.

(Mme) Linawati Santoso (East Java, Indonésie)

Prière : Seigneur, donne-nous d’être patients quand nous sommes insultés et aide-nous à pardonner à tous ceux qui nous offensent. Aide-nous à apporter le vrai sens de Noël à tous ceux qui nous entourent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : la paix.

Dimanche 24 décembre 2017

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il [Dieu] est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
- 1 Jean 1: 7

LIRE : Matthieu 5: 14-16

À la fin de notre veillée de Noël, chacun allume la bougie de la personne assise à côté d’elle sur le banc, une façon de partager symboliquement avec elle la lumière du Christ. C’est émouvant de voir que chaque personne tient une bougie incandescente dans le sombre sanctuaire. Lors de la dernière veillée de Noël, alors que je regardais passer la lumière, ma bougie s’était presque éteinte par la cire fondue qui s’était entassée autour de la mèche. J’ai donc incliné ma bougie pour laisser couler la cire fondue vers le support, et la flamme s'est remise à brûler de plus belle.

Pensée du jour

Qu’est-ce-qui m’empêche de laisser briller la lumière du Christ pour qu’elle éclaire les autres ?

Cette image m’a inspiré une pensée : la cire entassée pourrait représenter les attitudes qui nous empêchent de refléter la lumière du Christ aux autres. Plus tard, j’ai fait une liste dans mon esprit de certaines choses qui peuvent bloquer cette lumière : l’ingratitude, l’inquiétude, les pensées négatives, le refus de pardonner à soi-même et de pardonner aux autres, l’esprit de jugement, le fait de se concentrer sur les biens matériels ou de mettre l’accent sur ce que les autres pensent de nous.

Quel est donc le remède ? Nous pouvons commencer par nous concentrer sur l’amour de Dieu plutôt que sur les choses et les opinions du monde.

Nous pouvons être reconnaissants et confiants dans l’amour de Dieu, donner et accepter le pardon, et aimer les autres sans condition. De cette façon, nous pourrons nous débarrasser de la "cire" excessive et laisser la lumière de Christ briller à travers nous.

(Mlle) Martha M. Cusimano (Alabama)

Prière : Père, merci de nous montrer chaque jour comment recevoir et refléter la lumière du Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui président la veillée de Noël.

Samedi 23 décembre 2017

LIRE : Ésaïe 49 : 8-16

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravé sur mes mains.
- Ésaïe 49 : 15-16


Alors que j’emmenais mon fils de neuf ans en classe d’étude biblique, nous avons rencontré une femme allant dans la direction opposée. En passant, elle l’a salué avec ces mots « Bonjour, Houston ». Pour l’aider dans un moment de timidité, j’ai dit : « Dis bonjour à Mme Allison ». Sans hésiter, elle répliqua : « Vous savez qu’Allison est un joli nom, et je l’aime vraiment, mais j’utilise habituellement mon autre prénom, Sarah. C’est le prénom que ma mère m’a donné ».

Pensée du jour

Dieu ne m’oubliera pas.

À mesure que nous prenons de l’âge, les prénoms des enfants, des membres de la famille et des amis de longue date peuvent nous échapper. Nous oublions les anniversaires et autres occasions spéciales. Nous marchons d’une pièce à l’autre, incapables de nous rappeler pourquoi nous y sommes allés en premier lieu. Nous pouvons oublier non seulement l’endroit où nous avons mis nos clés de voiture, mais aussi celui où nous avons garé la voiture.

La Bible est pleine de gens oublieux. Les disciples ont oublié que Jésus avait nourri une multitude avec quelques pains et poissons (Voir Marc 8: 18-19.). Israël a oublié que Dieu les avait délivrés et recommencé à adorer ses idoles (Ps 106 : 21). Pierre a oublié les paroles de Jésus et l’a renié trois fois (Marc 14 : 72). Parfois, nous sommes également coupables d’oublier les promesses de Dieu et toutes les choses merveilleuses et puissantes que Dieu a faites dans nos vies. La bonne nouvelle est que, bien que nous soyons parfois oublieux, Dieu ne nous oublie jamais. Dieu ne nous délaissera point ni ne nous abandonnera. (Voir Deut. 31 : 6).

(M.) Michael Fulks (Tennessee)

Prière : Seigneur, merci de ne jamais nous abandonner, même si nous oublions ta fidélité. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui oublient.

Vendredi 22 décembre 2017

Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
- Jean 1: 9

LIRE : 1 Jean 1: 5-9

C’était le quatrième dimanche soir de l’Avent. Nous avons entendu le vent siffler autour du bâtiment alors que la communauté se passait la flamme d’une bougie de l’un à l’autre dans le silence du sanctuaire de l’église. Nous avons formé une procession quand nous avons quitté dans le silence le bâtiment pour nous rendre à la crèche vivante du groupe de la jeunesse au coin de la rue. Les jeunes en costumes étaient debout dans le froid pendant une heure, regardant le bébé dans la crèche pour rappeler à ceux qui passaient que l’enfant Jésus était proche. À l’extérieur du sanctuaire, nos flammes minuscules ne résistaient pas au vent violent. À chaque pas, la bougie de quelqu’un s’éteignait. Nous nous arrêtions pour rallumer les bougies des uns et des autres jusqu’à ce que nous arrivions à notre destination où la crèche nous protégeait du vent. Nos bougies clignotaient dans l’obscurité alors que nous chantions des chants célébrant la naissance d’Emmanuel, Dieu avec nous.

Pensée du jour

Comment puis-je éclairer la journée de quelqu’un avec l’amour de Dieu ?

C’est ce que nous faisons en tant que croyants ! Nous nous rassemblons en communauté, partageant la petite lumière que nous avons à ceux qui connaissent perte, besoin, tristesse, maladie et douleur. Nous nous rappelons que, même si les circonstances actuelles sont difficiles, l’Enfant Jésus-Christ est toujours proche, apportant de la lumière dans notre monde.

(Mme) Kathy K. Norman (Alabama)

Prière : Seigneur, merci d’avoir envoyé Jésus dans notre monde pour illuminer toutes les ombres de nos vies. Aide-nous à partager ton amour avec les autres aujourd’hui. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes sans-abri à Noël.

Jeudi 21 décembre 2017

Job répondit à l’Éternel et dit : [Tu as demandé] Quel est celui qui a la folie d’obscurcir mes desseins ? Oui, j’ai parlé sans les comprendre, De merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas ».
- Job 42 : 3

LIRE : Job 42 : 1-4

Job était l’un des hommes les plus droits de la Bible, mais face à des épreuves insupportables, il a maudit le jour de sa naissance et a supplié Dieu de le faire mourir. Dieu a répondu avec un déluge de questions, en demandant à Job s’il connaissait l’immensité de la puissance de Dieu. Humilié, Job se rendit compte de la rapidité avec laquelle il avait parlé de merveilles qui le dépassaient.

Pensée du jour

Même si je ne vois pas Dieu, je peux faire confiance aux moyens puissants de Dieu.

Ma première « opportunité d’emploi » s’est présentée lorsque je suis entrée à l’université. Avant cela, ma vie me semblait si certaine. Je croyais en ce que ma famille croyait et je faisais ce que ma famille me disait de faire. Au collège, j’étais libre. Avec cette liberté est venue l’incertitude : quelle est ma prochaine étape ? Que se passera-t-il si je fais le mauvais choix ? Un jour, j’ai appelé ma mère, la suppliant de me laisser prendre un an de congé pour mieux comprendre les choses. L’idée de continuer sans savoir ce qui se passerait ensuite m’a rendu anxieuse. Il semblait que Dieu ne m’écoutait pas, et je me sentais perdu. En lisant le livre de Job, j’ai trouvé mon chemin. Job était dans la même position que moi, demandant à Dieu des réponses. Job et moi nous posions des questions sur des choses trop merveilleuses pour nous. J’apprends que mon incertitude s’inscrit dans un plan que je ne comprends pas. Je sais seulement que la volonté de Dieu pour moi est bonne, et j’apprends également au quotidien que c’est suffisant.

(Mlle) Bailey Gerber (Indiana)

Prière : Seigneur, rappelle-nous que ton silence n’est pas un abandon. Donne-nous la grâce de te faire confiance pour les choses qui nous dépassent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui se sentent abandonnées.

Mercredi 20 décembre 2017

Marie dit : « Je suis la servante du Seigneur. Qu’il me soit fait selon ta parole. »
- Luc 1:38

LIRE : Luc 22: 39-46

C’était une journée longue, froide et humide de visite en Israël. J’avais été bousculé par la foule à l’Église de la Nativité. Je tremblais dans le froid et cherchais un abri contre le vent dans un champ à l’est de Bethléem. Maintenant, je naviguais dans les bouchons des heures de pointe de Jérusalem pour arriver au Mont des Oliviers et visiter le Jardin de Gethsémané.

Pensée du jour

Comment vais-je suivre l’exemple de Jésus aujourd’hui ?

Comme je m’agenouillais et priais à l’endroit où les historiens croyaient que Jésus s’était agenouillé et avait prié, mon esprit est revenu à Nazareth, où j’avais été la veille. À ce moment-là, j’ai ressenti le pouvoir de la prière que Jésus et Marie avaient faite à 50 mètres l’un de l’autre et à 30 ans d’écart : « Mon Dieu, je ferai tout ce que tu veux que je fasse. » Pour la première fois, j’ai compris à quel point Jésus ressemblait à sa mère, Marie.

Dieu nous demande à tous de donner une partie de nous-mêmes, mais nous ne sommes souvent pas sûrs de vouloir aller où Dieu nous conduit. Marie et Jésus n’étaient pas sûrs de vouloir faire ce que Dieu leur avait demandé, mais ils l’ont quand même fait. Savoir que Marie et Jésus ont également lutté m’aide. En outre, je suis réconforté de savoir que Jésus suivait l’exemple de sa mère ce soir-là à Gethsémané.

Nous pouvons suivre leur exemple et prier pour que la volonté de Dieu soit faite.

(M.) Mike Fraley (Texas)

Prière : Seigneur, aide-nous à faire ce que tu veux que nous fassions et à être ce que tu veux que nous soyons. Au nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les pèlerins.

Mardi 19 décembre 2017

Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière-saison.
- Jacques 5: 7

LIRE : Galates 6: 7-10

Dans l’Évangile de Luc 10:2, Jésus a comparé le fait de partager l’Évangile à l’agriculture. Il a dit aux disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ». Cette comparaison m’aide à réfléchir aux efforts à faire pour partager ma foi. Un planteur engagé sème des graines et attend des résultats. Quand le sol reste cependant nu, qu’est-ce qui empêche le semeur de se décourager ? Sa confiance le fait patienter. Il sait qu’il doit attendre que la graine germe. Une fois qu’il voit la plante sortir du sol, il attend qu’elle croisse. Chaque étape de la croissance nécessite que je sois persévérant.

Pensée du jour

Si je sème la semence, Dieu apportera la moisson.

Pendant des années, j’ai prié régulièrement pour des proches et ai essayé de leur montrer l’amour de Christ. J’ai envoyé des cartes et effectué des appels téléphoniques. Quand nous nous rencontrions face à face, je les encourageais. Pourtant, souvent, les progrès réalisés par ceux en qui j’avais investi le plus d’efforts me semblaient faibles. Lorsque j’ai fait part à Dieu de ma frustration, Dieu m’a rappelé que, tout comme un agriculteur ne peut voir les graines germer sous terre, je ne peux voir non plus ce que Dieu fait dans la vie de mes proches.

Nous pouvons rester assurés et attendre en toute confiance que nos semences croissent. Comme les agriculteurs, nous pouvons travailler et espérer la récolte tout en attendant patiemment que nos efforts portent leurs fruits.

(Mme) Becky Hardesty (Virginie-Occidentale)

Prière : Seigneur, aide-nous à croire que tu travailles avec nous, même lorsque nous attendons la récolte. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les agriculteurs.

Lundi 18 décembre 2017

Paul a écrit : « Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ ».
- Philippiens 3:14

LIRE : 1 Jean 4: 7-12

En tant qu’élève au lycée, je suis souvent submergé de travail. Les tests, les projets, les examens et les devoirs s’accumulent rapidement. Il y a longtemps, j’ai décidé d’arrêter de remettre à demain, alors je travaille tard dans la nuit pour terminer les devoirs à rendre le lendemain et pour être en avance. Travailler ainsi empêche mon travail scolaire de s’accumuler. Les distractions - surtout mon téléphone – sont nombreuses ; Cependant, en gardant l’œil sur l’objectif d’aller à l’université de mon choix, j’arrive à survivre aux nuits et aux jours de travail. Finalement, cela en valait la peine car cette année, j’ai reçu les meilleures notes de tout mon parcours scolaire.

Pensée du jour

Peu importent les difficultés, la lumière de Dieu brille sur moi.

Garder mes yeux fixés sur l’objectif d’aller à l’université m’aide à accomplir mon travail de classe plus facilement ; En gardant les yeux sur le Christ, je suis confiant qu’un jour j’habiterai avec lui au paradis. Tout ce que je fais pour Dieu renforce mon amour pour Lui et augmente mon désir de vivre avec Dieu pour toujours dans le ciel. La venue du Christ à Noël a illuminé le monde. Sa mort et sa résurrection ont tracé clairement le chemin vers le ciel, veillant à ce que cette lumière ne disparaisse jamais.

(M.) Alex Pinder (Caroline du Nord)

Prière : Seigneur, réconforte-nous lorsque nous ne sommes pas sûrs de l’avenir. Éclaire par ta lumière divine notre chemin afin que nous te glorifiions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les élèves préparant leur entrée à l’Université.

Dimanche 17 décembre 2017

[Anne] louait Dieu et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
- Luc 2:38

LIRE : Luc 2: 36-38

La prophétesse Anne est l’un de mes héros de Noël. Elle n’a pas gardé les moutons de nuit ni visité la mangeoire. Néanmoins, Anne est devenue partie intégrante de l’histoire élargie de Noël, célébrant l’enfant Sauveur 40 jours plus tard à Jérusalem. J’admire Anne parce qu’elle était restée vigilante afin que les desseins de Dieu s’accomplissent dans sa vie. Malgré son âge, elle croyait que Dieu avait du travail pour elle. Elle était proche de Dieu par la prière et le jeûne. Elle vivait dans l’espoir, prête à aider. Dès qu’elle a vu Siméon avec le bébé, elle a compris que cet enfant était l’enfant Jésus. Sa louange a été instantanée. Elle est devenue le héraut de la bonne nouvelle : Joie dans le monde, le Seigneur est venu ! Son témoignage s’est répandu dans tout le temple.

Pensée du jour

Je vivrai dans l’espoir, sachant que Dieu est au travail.

Je suis heureuse qu’Anne fasse partie de l’histoire élargie de Noël. Son exemple de foi plein d’attente m’encourage. Avec les anges et les bergers, elle proclame l’accomplissement du plan de Dieu. De manière similaire, nos vies peuvent être tissées dans l’histoire actuelle de salut de Dieu de manière surprenante.

Tout ce que nous avons à faire, c’est de rester attentifs et de répondre à l’appel de Dieu.

(Mme) Marion Speicher Brown (Floride)

Prière : Nous te louons, Dieu vivant ! Merci de nous inclure dans ton histoire ouverte de salut. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouveau-nés.

Samedi 16 décembre 2017

Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.
- Luc 2:20

LIRE : Luc 2: 1-20

Chaque période de l’Avent, je prie pour connaître le Seigneur plus profondément en lisant l’histoire de Noël. Cette année, j’ai été frappée par la variété des émotions entourant ce premier Noël. Surprise : Marie a demandé à l’ange : « Comment cela se fera-t-il ? » (Luc 1:34) lorsqu’il lui a été annoncé qu’elle serait enceinte en tant que vierge. Rejet : l’auberge n’a pas de place pour le futur sauveur (Luc 2: 7). Peur : les anges ont souvent commencé leur message par : « Ne crains pas » (Luc 2:10). Joie : les anges ont dit aux bergers de s’attendre à une grande joie (Luc 2:10). Incertitude : « Marie gardait toutes ces choses et les repassait dans son cœur » (Luc 2:19) parce qu’elle ne connaissait pas toutes leurs implications.

Pensée du jour

Jésus est « Dieu avec nous » au premier Noël et pour toujours.

Et toutes ces émotions se résument en Jésus, Emmanuel, « Dieu avec nous ». Parce que Jésus-Christ a pris une forme humaine, il a connu toutes les pensées et les sentiments qui sont les nôtres. Puis il nous a couverts, chacun, de son amour - en nous offrant le pardon et le salut.

Le Christ est devenu complètement humain et a connu toutes les émotions afin que nous parvenions vraiment à connaître l’amour de Dieu.

(Mme) Lin Daniels (Massachusetts)

Prière : Jésus, Emmanuel, merci d’être venu vivre dans le monde avec nous. Merci de vivre avec nous cette journée et pour toute l’éternité. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes attendant l’arrivée d’un enfant.

Vendredi 15 décembre 2017

En vue de la joie qui lui était réservée [Jésus] a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.
- Hébreux 12: 2

LIRE : Ecclésiaste 5: 13-19

Je vivais dans l’Est du Kansas, mais voyageais souvent pour me rendre dans l’Ouest de l’État. Conduire dans cette région, c’est comme conduire sur une table de billard géante. Il est rare qu’un arbre altère l’horizon plat de la prairie. Beaucoup de gens voient ce trajet comme une heure de supplice. Cependant, certains admirent vraiment la beauté de la prairie. Après quelques voyages de ce genre en voiture, j’espérais continuer cette expérience qui, de simple corvée au départ, s’était transformée en une occasion de passer du bon temps avec des personnes qui m’étaient chères.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je chercherai la joie de Dieu tout au long de mon voyage.

En tant que chrétien, j’essaie de voir la vie de la même manière. Bien que nous devions nous concentrer sur « la bienheureuse espérance » (Tite 2:13) du ciel, la vie terrestre n’est pas quelque chose à simplement subir. Oui, le travail peut être difficile ; les gens peuvent être difficiles ; de même que la santé, les finances et toute une série d’autres problèmes. Si nous nous concentrons et nous plaignons de ce qui nous déplaît, notre vie sera certainement un long voyage. Au lieu de cela, nous pouvons apprécier la beauté à la fois dans le monde qui nous entoure et chez les autres. Hébreux 12: 2 nous dit que Jésus a enduré les difficultés de la vie parce qu’il a anticipé la joie offerte par Dieu.

Nous ne devons donc pas seulement supporter la vie ; nous pouvons la savourer dans toute sa beauté divine.

(M.) Bob La Forge (New Jersey)

Prière : Seigneur, aide-nous à remplir nos esprits de pensées de ta présence, tes promesses. Au nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui voyagent avec moi.

Jeudi 14 décembre 2017

Je puis tout par celui qui me fortifie.
- Philippiens 4:13

LIRE : 1 Corinthiens 1: 26-29

J’ai toujours lutté avec les sentiments d’insuffisance et de manque d’estime de soi. Maintenant que je suis en fauteuil roulant, mon estime de soi a diminué encore plus. En raison de ma maladie, j’ai perdu certaines des capacités que j’avais, et parfois j’ai du mal à voir comment je peux être utile, même à Dieu.

Pensée du jour

Dieu utilise tous les types de personnes pour construire son Royaume.

Finalement, j’ai commencé à penser aux nombreux exemples de la Bible où Dieu utilisait des gens ordinaires. Même Jésus est né dans une humble étable d’un couple jeune et inexpérimenté. De petits bergers ont joué un rôle important dans l’histoire de la Nativité. Les disciples étaient des personnes qui travaillaient dur : des pêcheurs, des percepteurs d’impôts, des commerçants de tout genre. Pourtant, regardez comment ils ont participé à répandre l’histoire du salut !
Dieu a créé chacun de nous avec ses propres talents. Nous sommes chacun « merveilleusement faits » (Psaume 139 : 14). Dieu comprend nos limites et nos défauts et peut nous utiliser si nous nous rendons disponibles. Je n’ai pas à être « quelqu’un de spécial ».

Nous avons chacun de la valeur aux yeux de notre Créateur, et Dieu peut utiliser chacun de nous dans la construction du Royaume.

(Mme) Sandra Vaughan (Pennsylvanie)

Prière : Seigneur, aide-nous à être des témoins confiants. Merci de nous aimer tels que nous sommes. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les personnes qui ont besoin de fauteuils roulants.

Mercredi 13 décembre 2017

Puis il [Jésus] dit à Thomas : « Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule mais crois. »
- Jean 20:27

LIRE : Matthieu 14: 22-33

Mon chemin pour devenir chrétien n’a pas été facile. Il n’avait rien à voir avec l’expérience que Paul avait faite sur le chemin de Damas ni avec une glorieuse épiphanie. J’étais plus comme Thomas - un sceptique. Je voulais donc croire - malgré les doutes - je faisais ce que font les chrétiens. J’aillais à l’église, je me portais volontaire pour aider lors les événements ecclésiaux, je lisais la Bible et priais pour trouver la foi et ne pas être « démasqué » comme un sceptique. Toutefois j’ai toujours senti que mon doute pourrait faire surface dans un groupe de chrétiens et que je pourrais être découvert.

Pensée du jour

Mes doutes peuvent me conduire à une foi plus profonde en Dieu.

À mesure que le temps passait, je me rendais compte que, comme quelqu’un qui luttait pour avoir foi, j’étais en très bonne compagnie. Moïse doutait de sa capacité et mettait en question la décision de Dieu de le placer à la tête d’Israël. (Voir Ex. 4: 1-17.) Plusieurs soldats au pied de la croix ont rejeté la divinité de Christ jusqu’à ce qu’ils aient été témoins des événements à Golgotha. (Voir Matthieu 27 : 38-54.)

Ces histoires nous apprennent que le doute peut mener à des interrogations qui, à leur tour, peuvent conduire à une compréhension plus profonde de la foi.

(M.) Frederick Heitman (Floride)

Prière : Seigneur, aide-nous à mieux te connaître et à t’aimer plus entièrement. Utilise nos doutes pour renforcer notre foi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui doutent.

Mardi 12 décembre 2017

Il [Dieu] m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la délivrance.

- Ésaïe 61 : 10

LIRE : Esaïe 61 : 8-11

Pendant que ma famille de sept personnes se rassemblait sur le parking du restaurant, nos conversations se sont brusquement arrêtées. Nous avons entendu des coups de freins et des dérapages de pneus alors que nous observions un accident arriver apparemment au ralenti à l’intersection voisine. D’autres conducteurs se sont arrêtés, les témoins ont composé le 911 et la police est arrivée. Plus tard, nous avons discuté de l’incident pendant le dîner, et avons été surpris de constater que, même en tant qu’observateurs directs, nous avions décrit chacun les événements d’une manière différente.

Pensée du jour

Comment puis-je célébrer aujourd’hui la diversité dans le corps du Christ ?

Les croyants ont vécu et témoigné du salut de Dieu, du pardon, et de la miséricorde infinie de Dieu à travers les siècles. De même qu’au cours de la conversation pendant le dîner, les points de vue des chrétiens sur la rédemption et la délivrance de Dieu sont divers. Il est important de reconnaître que la façon dont nous voyons Dieu nous est particulière et que nous exprimons notre consécration et notre adoration à partir de ce que Dieu a mis d’unique en nous. À mesure que je grandis en tant que chrétien, j’apprends l’importance de reconnaître et d’accepter qu’il existe des points de vue divergents dans le corps du Christ.

Nos engagements en réponse à l’appel de Christ varient d’un individu à l’autre, d’une église à l’autre, mais nous faisons tous partie du corps du Christ.

(Mme) Beverly Taylor (Colorado)

Prière : Seigneur, aide-nous à célébrer la diversité dans le corps du Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les collaborateurs laïcs de l’Église.

Lundi 11 décembre 2017

Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier et ne pas point se relâcher.
- Luc 18: 1

LIRE : Luc 18: 1-8

Pendant ma pause déjeuner, je marche souvent près de la rivière Swan. Un jour, à la fin du printemps, quelque chose a attiré mon attention. En haut, dans un arbre à côté, un Rhipidura Leucophrys (un petit oiseau australien) harcelait un corbeau noir assez grand. J’ai supposé que le petit oiseau était préoccupé par la sécurité de son nid et défendait son territoire de la manière la plus agressive possible. En revanche, le corbeau beaucoup plus grand semblait plutôt gêné par l’agitation. Finalement, le corbeau, fatigué d’être harcelé, prit son envol vers un arbre voisin, poursuivi intrépidement par le petit oiseau.

Pensée du jour

Dieu récompense ma persévérance dans la prière.

En y réfléchissant, je me suis rendu compte que j’avais vu un exemple de persévérance devant des situations apparemment insurmontables. J’ai également compris que, tout comme le petit oiseau, nous pouvons être confrontés à des situations qui semblent insurmontables. Dans le texte d’aujourd’hui, Jésus utilise l’exemple d’une veuve persévérante pour nous rappeler que nous ne devons pas renoncer à adresser nos demandes à Dieu. Notre Père céleste est prêt à répondre à nos cris de détresse.

(M.) Bill Gosling (Australie occidentale, Australie)

Prière : Seigneur Jésus, aide-nous à persévérer dans la prière, même quand la situation semble désespérée. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les veuves.

Dimanche 10 décembre 2017

Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
- Jean 1:14

LIRE : Jean 1: 1-14

Chaque mois de décembre, j’ai hâte de participer au programme musical de Noël à l’église. Les paroles et les mélodies élèvent mon esprit et sont une bénédiction pour notre communauté. L’église est joliment décorée. Je me souviens que, dans le passé, je pensais ainsi : « Ce ne serait pas Noël sans cette musique ! » Cette année, je suis tombée malade et devais rester à la maison le temps du concert. Je ne pouvais pas profiter des sons, des décorations et des félicitations à la fin du programme.

Pensée du jour

Jésus-Christ est toujours avec moi, et il me suffit.

Au début, j’avais de la peine pour moi-même. Ensuite, j’ai compris que bien qu’édifiante et inspirante, la beauté extérieure de Noël n’était pas l’essence de cette célébration sacrée. Le pouvoir de Noël, c’était Dieu envoyant Jésus pour vivre parmi nous, mourir pour nous, et ressusciter des morts. Le vrai cadeau de Noël est l’assurance que le Christ reviendra !

Même lorsque nous devons manquer certains aspects de notre célébration habituelle, nous savons que tout ce dont nous avons vraiment besoin, c’est Jésus-Christ. Il vit dans nos cœurs par la foi - et nous suffit entièrement.

(Mme) Anne L. Kole (Nouveau-Mexique)

Prière : Seigneur, aide-nous à profiter de la saison de Noël et à nous rappeler que nous célébrons la personne de Jésus-Christ, notre Sauveur. Comme il nous l’enseignait, nous prions : « Père, que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne. Donne-nous chaque jour notre pain quotidien. Pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons quiconque nous offense ; et ne nous induis pas en tentation » (Luc 11: 2-4). Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont malades pendant la période de Noël.

Samedi 9 décembre 2017

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
- Romains 8:28

LIRE : Matthieu 6: 25-34

Récemment, pendant que mon mari était hospitalisé, je regardais par la fenêtre de la salle d’hôpital. Je vis des déchets sur le trottoir et une partie de la chaussée. Je me disais : « tout semble chaotique et désordonné ».

Pensée du jour

Dieu apporte de l’espoir au milieu du chaos.

Mais je vis autre chose. Des oiseaux se nourrissaient de restes de nourriture sur le trottoir et une végétation abondante poussait à proximité. Ce que je considérais comme un gâchis était utile pour les oiseaux. Je me suis souvenu que, même au milieu du chaos, Dieu apporte de l’espoir. Même si les déchets sont toujours inadéquats, j’ai appris que, au milieu des luttes que nous vivons, Dieu continue de nous nourrir et de nous soutenir.

Pendant la maladie de mon mari, nous avons été bénis et témoins des actes de foi posés par nos frères et sœurs nous appelant avec des mots d’encouragements, apportant des repas à l’hôpital, et restant avec mon mari pour me permettre de me reposer un peu et de prendre soin de nos enfants.

Au milieu de notre chaos, nous étions entourés de la présence de Christ, nous apportant espoir et guérison.

(Mme) Stephanie Sánchez Belén (Porto Rico)

Prière : Dieu d’amour, que ton Esprit Saint accorde la force et la paix à ton peuple au milieu des temps difficiles. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : les personnes à l’hôpital.

Vendredi 8 décembre 2017

Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu… Une voix crie : « Préparez au désert le chemin de l’Éternel. »
- Ésaïe 40 : 1, 3

LIRE : Ésaïe 40 : 1-5

Je sais combien il est difficile pour moi d’attendre patiemment quelque chose. Je me souviens qu’enfant, un jour, j’ai regardé attentivement par la fenêtre, attendant que mes cousins arrivent de la côte est. Nous avions échangé des lettres et des photos, mais nous ne nous étions pas rencontrés en personne. Pendant des heures, j’ai regardé attentivement de ma fenêtre, en me demandant : « Quand vont-ils arriver ? » « Bientôt », m’a répondu ma mère au moins 20 fois. Malgré la longue attente, j’ai gardé l’espoir qu’ils arriveraient. Ils sont arrivés comme promis - plus tard que je le voulais, mais certainement comme j’avais espéré - et je n’étais pas déçu.

Pensée du jour

Nous attendons avec impatience la venue de Jésus le Messie.

Dans le texte du jour, Dieu a parlé par Ésaïe pour réconforter le peuple, en leur faisant savoir que rien n’empêcherait leur salut à venir. Au milieu de leur peine et de leur désespoir, Dieu a donné de l’espoir. Cependant, ils devaient aussi être patients car ils attendaient avec impatience l’arrivée du Messie. Dieu a promis que le salut viendrait à Jérusalem. Nous nous en tenons à cet espoir et nous ne sommes pas déçus.

Célébrer l’Avent nous rappelle que Dieu nous a effectivement envoyé un Sauveur.

(M.) Mike Medeiros (Californie)

Prière : Père, merci de nous avoir offert de l’espoir par ton fils, Jésus. Prépare nos cœurs à cette saison de l’Avent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont besoin d’espérance.

Jeudi 7 décembre 2017

En lui [Jésus-Christ], nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés selon la richesse de sa grâce.
- Ephésiens 1: 7

LIRE : Ephésiens 1: 3-7

À l’approche de Noël, je me retrouve à nouveau à lutter avec la grâce. Pendant des années, j’ai cherché à comprendre le véritable concept de la grâce. J’aime en entendre parler - je désire la saisir - mais j’ai du mal à la comprendre complètement. La grâce veut dire que nous n’avons pas besoin de vivre seulement par un ensemble de règles, mais aussi par l’amour et le pardon de notre Seigneur Jésus-Christ. Le sang de Christ a été versé pour nous. Lorsque nous recevons Jésus comme Seigneur, c’est comme si nous n’avions jamais péché. Cela semble trop beau pour être vrai.

Pensée du jour

Par la grâce de Dieu, je peux mener une vie abondante.

Quand j’étais devenue chrétienne, j’espérais que je serais une parfaite femme de Dieu au moment où j’atteindrais mon âge actuel. Au lieu de cela, je ressens mes faiblesses de façon aiguë et dépends plus que jamais du pardon de Dieu. Je me demande si j’ai mal compris les attentes de Dieu pour ma vie en tant que chrétienne. Dieu ne s’attendait pas à ce que je sois parfaite. Tout ce que Dieu voulait, c’était que je reçoive pleinement l’amour du Christ et que je trouve du repos en lui. J’accepte finalement mes insuffisances. Je me suis rendu compte qu’aucun d’entre nous ne serait parfait.

Nous pouvons simplement nous rappeler que nous appartenons à Celui qui l’est. C’est la véritable grâce née à Noël.

(Mme) Belle Tord (Texas)

Prière : Merci Père [Dieu] d’avoir envoyé ton Fils pour ôter nos péchés et nous libérer pour une vie en abondance avec toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux chrétiens.

Mercredi 6 décembre 2017

Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
- 2 Pierre 3:18

LIRE : Jean 17: 15-19

Un de mes proches n’est pas chrétien. Il dit souvent que son aversion pour le christianisme provient de son observation personnelle de l’hypocrisie dans la vie de trop de chrétiens. J’ai remarqué d’autres qui pointent les fautes que commettent les chrétiens et disent : « Si c’est ainsi que sont les chrétiens, je ne veux pas être chrétien ».

Pensée du jour

Je ne suis pas un chrétien parfait, mais je deviendrai meilleur avec l’expérience. 

Pour moi, devenir un chrétien mature, c’est comme apprendre à jouer au tennis. Nous pourrions dire : « Je joue médiocrement au tennis, mais j’aime jouer toutefois. Je sors sur le court et je frappe les balles. Même si je fais des fautes, je sais que, si je m’y accroche, je vais m’améliorer. Bon ou mauvais, je continue de jouer au tennis ».

Tout comme jouer au tennis ne fait pas automatiquement d’une personne une star du tennis, devenir chrétien n’affranchit pas une personne du péché ni ne la rend incapable de commettre des erreurs. C’est par l’expérience que le chrétien augmentera sa confiance en soi et ses capacités. C’est ce que l’on entend par disciple. Pour un joueur de tennis, la pratique signifie sortir sur le court de tennis et jouer les balles.

Pour un chrétien, pratiquer signifie passer du temps avec Dieu par la prière et la lecture de la Bible et se laisser transformer en l’image du Christ un peu plus chaque jour en aimant ceux que le Christ aime.

(M.) Gary B. Swanson (Maryland)

Prière : Jésus, viens dans nos vies si pleinement que les autres soient attirés par ton amour pour eux. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont été blessés par les chrétiens.

Mardi 5 Décembre 2017

Pour nous, un enfant est né, pour nous un fils est donné, et le gouvernement sera sur ses épaules.
- Ésaïe 9: 6

LIRE : Ésaïe 9: 2-7

Célébrer Noël comme étant l’anniversaire de Jésus m’a toujours aidé à me souvenir de l’amour de Dieu pour nous. Cependant, la naissance de notre premier fils, Peter, a donné une nouvelle signification pour moi. Mon épouse, Rosie, avait dépassé son terme d’environ deux semaines, alors on lui a demandé de se rendre à l’hôpital le matin du 3 décembre 1993. Après que les médecins avaient tenté à plusieurs reprises de déclencher la naissance, ils décidèrent d’effectuer une césarienne. Dans la soirée du dimanche 5 décembre, est né finalement notre garçon !

Pensée du jour

Jésus est venu au monde comme un petit bébé semblable au mien.

Peter a connu son premier Noël quand il avait trois semaines. Nous l’avons emmené à l’église le jour de Noël, et pendant que je le tenais dans mes bras et que je regardais son visage, des larmes jaillirent. Ce petit bébé nous a rappelé que Jésus est né dans le monde comme un petit bébé. En regardant mon fils, j’ai vu Dieu à l’œuvre : le salut du monde est venu comme un bébé qui était tout aussi impuissant et dépendant de sa famille que Peter. Notre fils bébé que j’ai tenu dans mes bras m’a aidé à voir la signification de Noël d’une manière tout à fait nouvelle.

(M.) John McWhirter-Whitlock (Australie du Sud, Australie)

Prière : Seigneur, merci d’avoir envoyé ton fils dans le monde comme un bébé pour vivre parmi nous et nous offrir le salut. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux parents.

Lundi 4 décembre 2017

Paul a écrit : « Pour vous, frères et sœurs, ne vous fatiguez jamais de faire ce qui est bon ».- 2 Thessaloniciens 3:13

LIRE : 1 Thessaloniciens 5: 12-15

Nous ramassions, une amie et moi, des déchets le long d’une allée dans notre ville. Nous ramassions des tasses à café, des emballages pour hamburger et des sachets pour frites. Lorsque nous avons aperçu deux employés de la ville vider des poubelles à proximité, nous leur demandions si nous pouvions jeter notre sac dans leur benne. « Bien sûr », dirent-ils, « balancez-le dedans ». Nous jetions alors notre petit sac blanc sur la pile de gros sacs verts dans la benne. Nous nous sommes ensuite félicitées pour notre bonne action.

Pensée du jour

Je puis faire une petite action au service de Dieu aujourd’hui.

Plus tard dans la soirée, comme je conduisais en ville, je passai par la même allée. Au milieu de la route se trouvait notre sac de déchets. Il était tombé du camion, et son contenu s’était répandu sur la route. Notre bonne action avait été annulée.

Souvent, il semble que mes bonnes actions tournent mal : je tiens la porte à un homme âgé, et il crie sur moi, qu’il est capable d’ouvrir la porte par lui-même ; je freine pour permettre à un autre conducteur de rentrer dans la circulation et je me retrouve à la queue. C’est alors que je veux jeter les bras en l’air et abandonner. C’est le moment pour moi de me rappeler que « faire ce qui est bien » est une fin en soi.

Même lorsque nos actes d’amour semblent compter pour zéro, nous pouvons servir Dieu en prenant soin des autres, et ce service est une bénédiction.

(Mme) K. Anne Smith (Tennessee)

Prière : Seigneur, aide-nous à être tes mains et tes pieds lorsque nous nous efforçons de faire le bien en réponse à ton amour pour nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les éboueurs.

Dimanche 3 décembre 2017

Voici la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel ce qui signifie « Dieu avec nous ».
- Matthieu 1:23

LIRE : Matthieu 1: 18-25

L’Avent peut être la saison des nouveaux départs dans l’Église. Cependant, dans l’hémisphère nord, il a lieu au cours d’une saison froide où il y a très peu de vie dans la nature. Toutefois, la vie est quand même là. Au fond du sol, les graines attendent la chaleur du soleil pour les recommencer à germer. Les arbres porteront encore des feuilles à mesure que les jours s’allongent et deviennent plus chauds. Au milieu de l’hiver, nous avons le sentiment que le printemps ne viendra jamais, mais la promesse est là.

Pensée du jour

Dieu m’offre de l’espoir et de nouveaux départs.

Dieu nous promet également une nouvelle vie. Au milieu des impasses de nos vies - ces moments ou ces endroits où nous nous sentons perdus ou trop fatigués pour réfléchir - Dieu nous rappelle : il est encore temps ! Les choses dont vous rêvez sont encore possibles. Dieu peut encore exaucer vos prières.

Peu importe que nous soyons fatigués ou revigorés, en paix ou anxieux, pleins d’espoir ou désespérés, Dieu envoie un message que nous devons entendre. L’histoire de l’Avent est l’histoire d’Emmanuel, « Dieu avec nous ».

Même dans la nuit la plus sombre, même dans une chambre d’hôpital, même sur la croix, tout reprend vie avec Dieu.

(Mme) Ruth E. Hetland (Minnesota)

Prière : Seigneur, aide-nous à faire confiance à ton pouvoir agissant dans nos vies, même si nous ne pouvons pas le sentir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes attendant une réponse à leur prière.

Samedi 2 décembre 2017

Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ.
- 2 Corinthiens 1: 5

LIRE : 2 Corinthiens 1: 3-7

J’étais à Dhaka, au Bangladesh en avril 2013, lorsque l’immeuble Rana Plaza s’est effondré et a tué plus de 1 100 personnes, la plupart d’entre elles étant des femmes. J’ai décidé à contrecœur de ne pas me joindre à l’équipe de recherche des corps, car je savais que je ralentirais le processus de recherche et de sauvetage. Je me sentais tellement frustré de ne pas pouvoir aider les gens que ma famille et moi, nous étions pourtant venus servir.

Pensée du jour

Je compterai sur le réconfort de Dieu pour pouvoir le partager avec les autres.

Comme le nombre de morts augmentait au cours des jours et des semaines suivantes, d’autres chrétiens et moi-même, nous avons visité des hôpitaux et prié avec ceux qui étaient blessés ou dans le deuil. Tout au long de cette période, je me suis souvenu du verset cité ci-dessus. La catastrophe m’a donné une nouvelle compréhension de la réalité des souffrances du Christ. Si je pouvais ressentir de telles souffrances pour les personnes que j’aimais mais connaissais à peine, à plus forte raison Dieu - qui nous connaît parfaitement et a donné le Christ pour nous sauver - nous aime-t-il ? J’ai pleuré en pensant à la manière dont Dieu nous réconforte dans la détresse.

Dieu comprend la douleur que nous ressentons devant la perte d’un être cher et nous offre la paix au milieu du chagrin. Nous sommes appelés à laisser la consolation que Dieu nous donne toucher les autres.

(M.) David Powell (Cumbria, Angleterre)

Prière : Seigneur, merci de nous avoir accordé ton réconfort dans les temps de tristesse. Aide-nous à consoler ceux qui souffrent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : le peuple du Bangladesh.

Vendredi 1er décembre 2017

Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide.
- Hébreux 6:19

LIRE : Marc 4: 35-41

Je n’ai jamais pensé à la nécessité absolue d’une ancre jusqu’à ce que je me tienne debout à bord d’un voilier à deux mats, 45 pieds, de 1935, à regarder de sombres nuages orageux rouler au-dessus de la baie de Chesapeake. Les nuages avaient obscurci la lumière du soleil d’en haut, alors que la mer agitée nous ballottait. Au milieu de cette tempête, le capitaine jeta l’ancre, et la lourde chaîne l’amena jusqu’au fond. Là, l’ancre s’enfonça dans le fond de la mer et le navire fut stabilisé par le poids de l’ancre, ce qui nous donna un sentiment de sécurité.

Pensée du jour

« Dieu est pour nous un refuge et un appui » (Psaume 46 : 1).

C’est alors que je compris pourquoi nous avions besoin d’une ancre. J’ai également appris ce que l’auteur de l’épître aux Hébreux voulait dire lorsqu’il disait que Dieu était comme notre ancre. Parfois, une ancre est la seule chose qui tient ferme. Au cours de notre voyage terrestre, nous pouvons nous sentir secoués comme si le vent déchirait nos voiles et que l’eau inonde le pont de notre navire. Nous pouvons réclamer la paix et désirer un passage sûr à travers la tempête.

Lorsque les tempêtes font rage, Dieu nous tient fermement, sans hésitation ni failles, toujours aimant et attentionné. Celui qui peut calmer une mer furieuse est notre ancre et notre Dieu tout-puissant.

(Mme) Belinda Jo "BJ" Mathias (Mississippi)

Prière : Dieu notre Père, lorsque les tempêtes de la vie font rage, aide-nous à nous rappeler que nous pouvons te faire confiance pour être notre ancre, nous tenant en sécurité au travers de chaque tempête. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui travaillent en mer.