2017

Mardi 31 octobre 2017

Le Seigneur a dit : « Ne crains rien, car je suis avec toi »
- Ésaïe 41 : 10

LIRE Esaïe 41 : 9-10

Pendant de nombreuses années, j’avais la peur secrète que les gens découvrent que ma famille et moi étions autrefois sans-abri. Le rejet que j’avais ressenti lorsque j’étais sans-abri était très douloureux, et je ne voulais plus ressentir cette douleur. Mes enfants voulaient demander aux amis de leur école de venir jouer. Mais je refusais, en leur expliquant que l’un des parents pourrait nous avoir vus quand nous vivions dans la voiture ou se souvenir de moi quand j’étais debout dehors à porter une pancarte quémandant de la nourriture.

Pensée du jour

La foi en Dieu peut surmonter la peur.

La peur me paralysait, me rendant impuissante. Je voulais une vie normale et des amitiés avec d’autres personnes, mais je craignais trop que mon secret ne se sache. Un jour à l’église, alors que j’étais assise dans la dernière rangée pour pouvoir entrer et sortir rapidement et ne pas avoir à parler à quelqu’un, un homme s’avança pour raconter son histoire sur l’abus d’alcool et d’autres drogues. Il disait à la communauté que Jésus l’avait sauvé et transformé sa vie.

Je me suis rendu compte que cela devait être effrayant pour cet homme de raconter son histoire, mais avec Jésus à ses côtés, il a eu le courage de le faire. En écoutant ses paroles : « Je ne suis pas seul ici, car Jésus est avec moi », ma propre peur a semblé se fondre. Deux semaines plus tard, j’ai raconté ma propre histoire à la communauté. Au lieu d’être rejetée ou de voir les gens se détourner de moi, j’ai trouvé l’amour et l’acceptation de la famille de Dieu.

(Mme) Judy Ann Eichstedt (Oklahoma)

Prière : Père, merci d’être toujours avec nous, pour nous donner une foi plus forte que toutes les peurs. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles sans-abri.

Lundi 30 octobre 2017

[Jésus] lui dit : « Veux-tu être guéri ? »
- Jean 5: 6

LIRE : Jean 5: 1-15

Il y a quelques années, des lignes électriques éloignées ont déclenché un incendie qui a dévasté plus de 20 ha de savane vierge. Le feu a transformé la savane en paysage lunaire. Une vaste étendue de terre a été réduite en cendres noires et grises avec de nombreuses souches d’arbres brûlées sortant de terre.

Pensée du jour

Quelle nouvelle voie, Dieu me montre-t-il aujourd’hui ?

Une visite récente a toujours montré les traces de l’incendie. Mais lors d’une inspection plus approfondie, je pouvais voir des traces de guérison. À la base de presque toutes les souches d’arbre brûlé, je pouvais voir les pousses vertes souples d’un petit arbre neuf. La savane est définitivement dans un lent processus de guérison. La trace des nouveaux arbres m’a donné toutes les raisons d’être optimistes et d’espérer.

Nos vies peuvent ressembler à ce paysage brûlé en particulier lorsque surviennent des événements inattendus. Avec le temps, cependant, si nous regardons de près, nous pouvons constater que la guérison est possible. Le malheur et les désastres peuvent nous accabler, mais nous, en tant que peuple d’espérance, nous pouvons crier à Dieu pour rechercher une nouvelle croissance et une nouvelle vie.

Lorsque nos vies sont incertaines et nécessitent un renouvellement, Jésus nous demande « Veux-tu être guéri ? » Est-ce que nous voulons risquer de répondre "Oui"?

(M.) Roland Rink (Afrique du Sud)

Prière : Seigneur, aide-nous à nous tourner vers Toi pour la guérison quand nous nous sentons dévastés par les circonstances de nos vies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les pompiers forestiers.

Dimanche 29 octobre 2017

C’est [le grain de sénevé] la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches.
- Matthieu 13:32 (LS)

LIRE : Matthieu 13: 31-35

Dans les années 1940, Floyd Smith a commandé un petit paquet de pousses de bambou par le courrier et les a plantées sur sa propriété à Prattville, en Alabama. Aujourd’hui, ses terres sont conservées en tant que parc du comté, et les visiteurs peuvent profiter de ce qui est maintenant une forêt de bambou épais avec des plantes de plus de soixante pieds de haut.

Pensée du jour

Dieu peut transformer de petites graines en une forêt de foi.

Jésus a comparé le Royaume de Dieu à de petites choses qui grandissent. Dans le passage d’aujourd’hui, il a comparé le Royaume à un petit grain de sénevé qui se développe en une très grande plante et à la levure qui se propage dans toute la pâte. Jésus a débuté son œuvre avec un petit groupe d’humbles disciples en Galilée, mais son message s’est vite répandu dans le monde entier.

Nos efforts, bien qu’ils semblent petits, au fil du temps, peuvent être utilisés par Dieu pour réaliser un grand édifice du royaume. Comme le petit paquet de pousses de bambou qui a grandi et est devenu une forêt, pendant que nous continuons de grandir dans notre relation avec Jésus-Christ et à semer des graines de foi dans les vies qui nous entourent, Dieu peut utiliser nos vies pour cultiver une forêt de foi dans les autres.

Nous pouvons penser que notre part dans le Royaume de Dieu est petite ; Mais Dieu peut faire de peu beaucoup dans nos vies.

(Mme) Amelia Rhodes (Michigan)

Prière : O Dieu, montre-nous comment planter des graines de foi dans la vie de ceux qui nous entourent, afin que Ton Royaume continue de grandir en nous tous. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux croyants.

Samedi 28 octobre 2017

La voix de l’Éternel retentit sur les eaux, Dieu, dans sa gloire, fait gronder le tonnerre. La voix de l’Éternel domine le bruit des grandes eaux. - Psaume 29.3 (LBS)


LIRE : Psaume 29.1-11


Mon mari, Gary, et moi avons visité les Chutes du Niagara, en Ontario, impatients de voir la fameuse cascade. Alors que nous descendions la rue, des enseignes et des bannières lumineuses vantaient à grand renfort de publicité de la nourriture et des souvenirs. Les attractions touristiques déversaient la musique à plein volume. Les rires éclataient de partout.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais me concentrer sur les choses de Dieu.

Alors que nous passions devant l’aire de loisirs et que nous traversions la rue pour voir les Chutes, le bruit de l’eau tumultueuse remplit mes oreilles. La lumière du soleil a givré l’eau en cascade sur la falaise. Je regardais avec crainte. Je pensais que seul Dieu pouvait créer un tel pouvoir et une telle beauté ! J’ai oublié la rue bruyante derrière moi alors que je louais Dieu pour une merveille aussi magnifique.

La vision des Chutes du Niagara m’a rappelé que la perfection véritable n’avait qu’une seule source. Les distractions éphémères - une salle de jeux, une voiture de luxe ou le dernier smartphone - peuvent nous attirer. Mais quand nous voyons la puissance de Dieu dans la nature, ces distractions perdent leur attrait.

Quand nous faisons l’expérience de Dieu par la création, la louange, la prière et la lecture de la Bible, une véritable joie nous remplit - une joie qui ne prendra jamais fin.

Mme Susan Thogerson Maas (Oregon)

Prière : Merci, Seigneur, pour la beauté que tu as créée et l’amour qui fait disparaître tout le reste en comparaison. Aide-nous à toujours nous concentrer sur toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : le tourisme.

Vendredi 27 octobre 2017

Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
Comme ils ne savaient par où l’introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus.
- Luc 5: 18-19

LIRE : Luc 5: 17-26


Plusieurs sœurs de notre église ont organisé un ministère de prière pour femmes. Après le culte, lorsque le reste des membres de l’église rentre à la maison, nous nous rassemblons dans une petite salle de prière. En adoration, notre communauté locale prie pour les besoins et les préoccupations de l’église. Mais souvent, les gens ont des problèmes qu’ils estiment ne pas pouvoir rapporter à l’ensemble de l’église ; alors ils demandent à notre groupe de femmes de prier pour eux. Il est encourageant pour les gens de savoir que quelqu’un prie pour eux personnellement et les aide à porter leur fardeau de problèmes non résolus ou de blessures non pardonnées !

Pensée du jour

Je peux aider à répondre aux besoins de mes frères et sœurs par la prière.

Quand un malheur est arrivé chez moi, mes chères sœurs m’ont tendu la main. Pendant notre réunion de prière, tout ce que je pouvais faire était de pleurer, mais sans poser de questions, elles me caressaient silencieusement les épaules et la tête. Deux sœurs ont promis de jeûner pour moi. Tout comme les amis du paralysé dans l’Évangile de Luc l’ont porté à Jésus, mes sœurs m’ont donc placée devant Jésus par leurs mains et leurs cœurs aimants.

Galates 6: 2 nous dit de « Portez les fardeaux les uns des autres ». Lorsque nous pleurons avec ceux qui pleurent et que nous nous réjouissons avec ceux qui se réjouissent (voir Romains 12:15), nous offrons des prières au Seigneur, qui voit notre compassion et travaille à alléger le fardeau de ceux pour qui nous prions.

(Mme) Lilya Teplyuk (Saint-Pétersbourg, Russie)

Prière : Seigneur Jésus, merci pour l’aide que nous recevons par la prière. Nous voulons être Tes mains et Tes pieds sur cette terre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les groupes de prière des femmes.

Jeudi 26 octobre 2017

« Toute grâce excellente et tout don parfait viennent d’en haut, et descendent du Père des lumières, chez qui il n’y a pas de variation, ni d’ombre, ni de changement. »
- Jacques 1:17

LIRE : 2 Corinthiens 9: 6-16

En 2014, l’un des groupes de musique les plus populaires au monde s’est associé à l’une des plus grandes sociétés informatiques au monde afin de donner une copie gratuite de la dernière musique du groupe à toute personne enregistrée auprès du service de musique de l’entreprise. Bien que beaucoup de gens fussent ravis de ce cadeau, d’autres se sont plaintes de recevoir quelque chose qu’ils n’avaient pas demandé ni voulu. Les plaintes étaient si nombreuses que la société a dû concevoir pour ceux qui ne voulaient pas ce cadeau musical la procédure pour le désinstaller de leurs appareils informatiques. Pratiquement, cela a permis aux clients de restituer le cadeau.

Pensée du jour

Les dons que Dieu m’a donnés sont inestimables.

Cela m’a fait réfléchir sur les nombreux dons et bénédictions que Dieu m’a donnés. Est-ce que j’apprécie et remercie Dieu pour ces dons que j’ai reçus, ou est-ce que je suis en colère parce que mes dons ne sont pas ceux que j’aurais choisis ou voulus ? Est-ce que j’ai envie de dons et de talents que les autres ont ? Est-ce que je pense que mes dons sont trop petits ou insignifiants pour les utiliser au service de Dieu ? 1 Corinthiens 12: 6 me rappelle les différents types de dons, de services et d’activités et qu’« Il y a diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. » (LS). Plus important encore, nous pouvons accepter le plus grand don de Dieu : « la vie éternelle en Christ Jésus notre Seigneur » (Romains 6:23).

(M.) Mark Karpinski (Caroline du Nord)

Prière : Mon Dieu, merci pour les nombreux dons que Tu nous as donnés, en particulier le don de la vie éternelle à travers Ton fils, Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être reconnaissant pour ces dons inattendus.

Mercredi 25 octobre 2017

Paul a écrit : « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. »
- Philippiens 1: 6

LIRE : Néhémie 2: 1-8

Notre terre s’appelle « Rock Hill Farm » en raison de son stock inépuisable de grosses pierres. Ces pierres se sont avérées gênantes pendant des années, mais elles ont également donné à nos structures et notre terre une grande force. Nous en avons toujours besoin.

Pensée du jour

Dieu peut utiliser les « pierres » de ma vie pour faire de grandes choses.

En réfléchissant à ces 34 dernières années, j’ai identifié d’autres lourdes « pierres » sur mon chemin : mots blessants, rejet, peur de l’échec, isolement, maladie. J’ai passé de nombreuses années à ramasser ces pierres, à les empiler et à les passer sous silence par désespoir. Néhémie a ressenti un tel désespoir quand il a appris que les murs de Jérusalem avaient été détruits et les portes brûlées. Mais il s’est engagé à reconstruire les murs de la ville et finalement il a restauré Jérusalem. Le chemin de Néhémie n’était pas facile, mais il a pu prendre les pierres de la haine, de la douleur et du désespoir, les empiler et reconstruire une grande muraille qui a donné de l’espoir à son peuple.

Nous pourrions regarder la vie et voir de nombreuses pierres nous causant beaucoup de mal et de tristesse, mais nous avons également le choix : nous pouvons les utiliser pour construire une tour de misère dans nos vies, ou laisser Dieu fournir une excellente base à des vies joyeuses communiquant un espoir durable aux autres.

(Mme) Samantha Parsons (Virginie-Occidentale)

Prière : Père d’amour, quand nous avons mal, aide-nous à chercher Ton réconfort, Ta guérison et Ta direction. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les tailleurs de pierre.


Mardi 24 octobre 2017

Jésus a dit : « Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. »
- Luc 24 : 49

LIRE : Actes 2 : 1-12



Mon ami m’a invité à être l’un des quatre garçons d’honneur de son mariage. Après être arrivé en Amérique, j’ai été emmené dans un magasin qui prenait les mesures de tous les garçons d’honneur pour nos smokings. Même après un long voyage en provenance d’Europe, je pouvais me détendre sans avoir à me soucier de tous les détails du rôle que mon ami m’avait confié.

Pensée du jour

Dieu m’équipera pour le rôle que je jouerai dans le Royaume.

De la même manière, notre Seigneur a préparé ses disciples. Il savait pertinemment leur difficulté à bien comprendre comment suivre quotidiennement la volonté de Dieu. Dieu a envoyé le Saint-Esprit pour leur donner la sagesse et la force : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes 1 : 8, LS).

L’apôtre Pierre nous dit que nous pouvons tous être vêtus du Saint-Esprit (Actes 2 : 38). Quelle belle perspective ! Nous ne devons pas nous inquiéter d’acheter ou de fabriquer ce vêtement nous-mêmes. Le marié avait préparé tout ce dont j’avais besoin pour son mariage. À combien plus forte raison pouvons-nous confier nos vies entre les mains d’un Dieu qui nous remplit du Saint-Esprit et nous permet chaque jour de servir notre Époux (Jésus-Christ) !

(M.) Taavi Hollman (Estonie)

Prière : Mon Dieu, merci d’être en permanence en nous par le don de Ton Saint-Esprit. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les voyageurs internationaux.

Lundi 23 octobre 2017

Le psalmiste a écrit : « Le secours me vient de l’Éternel, qui a fait les cieux et la terre. »
- Psaume 121 : 2

LIRE : Psaume 121 : 1-8

En raison d’un changement de travail, mon mari et moi avons déraciné notre famille de ses terres. Nous sommes partis de notre maison bien-aimée dans le Missouri pour Houston au Texas. Nous savions que non seulement notre famille, notre église et nos amis, mais aussi la vie dans les belles collines des Ozarks nous manqueraient. Le plus difficile dans cette décision était que deux de nos cinq enfants seraient séparés de nous, l’un au collège et l’autre au lycée. J’avais l’impression que mon cœur se brisait en deux.

Pensée du jour

Mon foyer est en Dieu.

Avant notre déménagement, un ami m’avait donné plusieurs paroles des Écritures à lire pour me réconforter. L’une était le Psaume 121 : 1 : « Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? » Je me demandais : Comment puis-je regarder mes belles collines quand elles sont à 800 milles ?

Alors que je passais beaucoup de temps dans la prière, je me suis rendu compte que les collines du psaume n’étaient que symboliques, que je pouvais regarder le Créateur et trouver du réconfort, de la  force, la joie et la paix. Il était temps de croire que Dieu prendrait soin de nos enfants dans le Missouri. Bientôt, nous avons trouvé une église, nous nous sommes fait de nouveaux amis et nous avons su que Dieu nous a bénis ici même dans ce lieu. Nous n’avons peut-être pas de collines, mais nous sommes contents. Tant que nous aurons Dieu, nous sommes toujours à la maison.

(Mme) Adora (Jenny) Calvert (Texas)

Prière : Dieu créateur, nous Te remercions pour Ton réconfort en période de bouleversements et pour l’assurance que, peu importe la distance parcourue, Tu es toujours là. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles qui déménagent.

Dimanche 22 octobre 2017

LIRE : Actes 4 : 32-37

Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.
- Hébreux 10:24


Il y a plusieurs années, mon église s’est coltiné le projet de construction d’une nouvelle installation. Notre emplacement à l’angle d’un quartier au centre-ville interdisait toute extension, et le stationnement était limité. Notre communauté ne pouvait pas se développer à cet endroit. Mais on avait beaucoup de peine à recueillir des fonds pour concevoir et construire une nouvelle installation. Ensuite, il y avait la question de la nouvelle localisation de l’église. Où allions-nous déménager ? Après beaucoup de prières et de délibération, la communauté a voté pour aller de l’avant.

Pensée du jour

Comment puis-je encourager la foi des autres par des actes de générosité?

Au début de la campagne, un ami de la communauté, un constructeur, a fait un don très important. Il a fait don de huit acres de propriété principale pour servir de nouvelle localisation à l’église. Non seulement ce cadeau généreux nous a encouragés, mais il a motivé les membres de l’église à faire à leur tour des dons généreux. L’église a atteint ses objectifs financiers, et depuis cinq ans nous faisons nos cultes dans notre nouvelle installation.

Le don de la propriété du constructeur était juste ce dont notre congrégation avait besoin pour franchir l’étape suivante dans la croissance de notre église. Nos dons, grands ou petits, peuvent être l’encouragement dont quelqu’un a besoin pour répondre à l’appel de Dieu.

(M.) Wayne Greenawalt, J.-R. (Illinois)

Prière : Seigneur, aide-nous à chercher des moyens pour encourager les autres. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les projets des communautés locales.

Samedi 21 octobre 2017

LIRE : Actes 16 : 22-31

Elihu dit : « Où est Dieu, mon créateur, qui inspire des chants d’allégresse pendant la nuit »
- Job 35 : 10


Enfant, j’étais souvent effrayée au coucher du soleil. Que nous ayons ou non la lumière électrique à la maison, quand je regardais disparaître le soleil par la fenêtre, l’obscurité grandissante suscitait chez moi de terribles rêves tous les soirs.

Pensée du jour

En période de détresse, je demanderai à Dieu de m’inspirer un chant.

En grandissant, j’ai appris à chanter certains des cantiques que nous entonnions à l’église, chaque fois que j’avais peur. Ces chants me réconfortaient dans la nuit.

Maintenant, le plus souvent, je fais face à la peur de l’échec scolaire et à la préoccupation de savoir si oui ou non je pourrai maintenir mon budget des frais de scolarité.

À de tels moments, Dieu m'inspire un chant qui m’apaise et éclaire ma journée. Les chants qui ont été écrits et entonnés pendant les nuits de détresse sont vraiment puissants. Paul et Silas le savaient. Ils ont ignoré l’obscurité de leur prison et de même entonné des chants. Leur chant - et leur foi - ont apporté le salut à leur geôlier.

Lorsque nous nous entourons nous-mêmes des chants de notre foi, Dieu peut nous inspirer des chants qui consoleront et soutiendront nos cœurs et nos esprits en période de détresse.

(Miss) Ogwiji Ehi-kowochio Bénédiction (Oyo, Nigéria)

Prière : Seigneur, éclaire nos nuits avec des chants susceptibles de nous renforcer et de nous donner de l’espoir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes ayant peur du noir.

Vendredi 20 octobre 2017

LIRE : 1 Jean 3: 1-3

Ainsi parle maintenant l’Éternel, qui t’a créé, o Jacob ! Celui qui t’a formé, o Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi !
- Ésaïe 43 : 1


Mon père a travaillé presque toute sa vie dans une ferme de chevaux de course dans l’État de New York. Cavalier entraîneur de chevaux et homme à tout faire, il avait une affinité particulière pour les chevaux avec lesquels il travaillait tous les jours. Il avait des surnoms pour chacun d’entre eux et était toujours le premier dans la grange de formation tous les matins. Après avoir allumé la lumière, il criait les surnoms des chevaux. Ils hennissaient, reniflaient et faisaient du bruit avec leurs seaux alimentaires en reconnaissant la voix de mon père.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je peux fidèlement accomplir l’œuvre de Dieu.

En tant que chrétiens, nous pouvons tirer une leçon de ces chevaux. Combien de fois ne discernons-nous pas que Dieu nous appelle par notre nom ? Dieu nous appelle à répondre fidèlement dans tout ce que nous faisons, même dans les tâches banales.

Nous ne pouvons pas faire du bruit avec nos seaux alimentaires comme les chevaux le faisaient pour mon père. Mais nous pouvons répondre à notre appel en accomplissant l’œuvre de Dieu dans ce monde.

(M.) James C. Seymour, Jr. (New York)

Prière : Dieu créateur, puissions-nous entendre Ton appel et répondre en Te suivant tous les jours. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les palefreniers.

Le jeudi 19 octobre 2017

LIRE : Psaume 34 : 8-14

Goûtez et voyez que l’Éternel est bon ; Béni soit celui qui se réfugie en lui.
- Psaume 34 : 8


J’aime siroter une tasse de café pendant que je lis La Chambre Haute et passer du temps dans une prière tranquille. En réfléchissant à ce rituel quotidien, je me rends compte que depuis que j’ai eu des « pauses-café » avec Dieu, mon temps de méditation est devenu d’autant plus spécial pour moi. J’arrive vraiment à connaître Dieu de manière plus intime ; et en grandissant dans ma relation avec Dieu, j’arrive à aimer de plus en plus le Seigneur.

Pensée du jour

Le temps quotidien passé avec Dieu peut m’aider à connaître Dieu plus profondément.

Le goût merveilleux de la bonté, de la grâce et de l’amour inconditionnel de Dieu dépasse de loin le délicieux goût de ma boisson caféinée préférée. J’éprouve la bonté du Seigneur dans mes temps de silence ; et j’apprends, jour après jour, combien Dieu est merveilleux. Les rituels quotidiens peuvent nous aider à apprécier et attendre avec impatience le temps passé avec Dieu dans la prière et la méditation chaque jour. De cette façon, nous pouvons vraiment « goûter et voir que le Seigneur est bon ».

Prière : Seigneur, merci de nous aider à connaître Ta bonté et Ton amour. Nous prions comme Jésus nous l’a appris en disant : « Notre Père, qui est aux cieux, que Ton nom soit sanctifié. Que Ton règne vienne. Que Ta volonté soit faite sur la terre, comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumet pas à la tentation, mais délivre-nous du mal : car c’est à Toi qu’appartienne, le règne, la puissance et la gloire au siècle des siècles. Amen ».

(Mlle) Tina L. Chaves (New Jersey)

SUJET DE PRIÈRE : connaître Dieu plus intimement.

Mercredi 18 octobre 2017

LIRE : 1 Timothée 6: 17-19

Et l’ange lui dit : (Corneille) « Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. »
- Actes 10 : 4


Plus de 200 marches abruptes mènent à la basilique du Sacré-Cœur de Paris, en France. Ma fille Caroline et moi avions escaladé ces marches pour visiter l’église, située sur une falaise surplombant Paris. Lorsque nous avions finalement atteint le sommet, c’était sur des jambes tremblantes que nous nous tenions pour admirer le beau panorama. En quittant l’église, nous avions vu une femme couchée sur le pas de la porte, directement sur notre chemin. Elle portait un manteau orange usé et un foulard vert. Elle avait l’air froide, sale et impuissante. Je devais l’enjamber pour sortir de l’église.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je répondrai lorsque Dieu me poussera à être généreux.

En le faisant, je me suis dit : « Est-ce que les membres de l’église enjambent également des gens comme elle ? » Caroline et moi avions senti Dieu nous pousser à aider la femme. Caroline se retourna et s’agenouilla. Elle pressa quelques euros dans la main de la femme et dit : « Dieu vous aime ». Un sourire éclaira le visage de la femme. Notre rencontre avec cette femme m’a fait comprendre que je « dépassais souvent » des personnes dans le besoin. Cela peut être facile de passer nos journées sans remarquer les besoins des autres autour de nous.

Bien que nous ne soyons peut-être pas en mesure d’aider tout le monde, nous pouvons le faire au fur et à mesure que l’Esprit nous y conduit. Montrer de l’amour aux autres, c’est montrer l’amour de Dieu.

(Mme) May Patterson (Alabama)

Prière : Père, conduis-nous à des personnes que nous pouvons aider aujourd’hui. Que notre générosité soit motivée par amour pour Toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un que j’ai « enjambé ».

Mardi 17 octobre 2017

LIRE : Jacques 3: 2-12

Par elle (la langue) nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.
- Jacques 3: 9-10


Des bâtons et des pierres peuvent me briser les os, mais les mots ne me blesseront jamais. Cette affirmation est destinée à nous protéger de la dureté des mots. Cependant, en réalité, nous savons tous que les mots font mal et qu’ils peuvent nuire facilement à quelqu’un. Un millier de mots prononcés gentiment peuvent être compromis par un mot prononcé dans la colère. Un moment de réprobation peut éclipser une journée de louanges et d’appréciation. Autant je voudrais penser que je suis la victime perpétuelle dans la guerre des mots, autant je me rends compte que je suis aussi coupable. Les paroles d’autrui peuvent me blesser, mais j’ai aussi blessé les autres avec mes paroles.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je parlerai de la grâce et de la paix de Dieu à quelqu’un.

Jacques nous a prévenus du potentiel destructeur de nos mots. Puissions-nous prier pour que les mots que nous disons apportent la vie et la joie, et non la mort et le désespoir. Nous espérons que les mots que nous disons fortifieront les gens et ne les détruiront pas. Nous pouvons encourager, féliciter et valoriser les gens. Les mots peuvent blesser, mais Jésus a racheté nos paroles. Puissions-nous parler de la vie et de la grâce à tous et louer sans cesse Son nom.

(M.) Chuck Kralik (Missouri)

Prière : Merci, Jésus, de nous racheter. Puissions-nous constamment être le miroir de Ta grâce dans tout ce que nous disons. Laisse nos mots apporter la vie, la joie et l’encouragement aux autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un que j’ai blessé avec mes mots.

Lundi 16 octobre 2017

LIRE : Esaïe 43 : 1-3

Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.
- 2 Corinthiens 10: 5


Mon mari et moi avions souvent joué aux boules avec nos enfants pendant les vacances. Dans ce jeu, on cherche à faire rouler des boules plus grandes, plus lourdes sur le sol vers une boule cible plus petite. Une partie du défi du jeu vient de la manière dont la balle interagit avec un sol irrégulier. C’est frustrant quand ma balle atterrit près de la cible, mais roule de plus en plus loin !

Pensée du jour

Jésus est toujours avec moi. Je choisirai de lui faire confiance.

Mes pensées ressemblent parfois à la boule. Le terrain de ma vie pourrait être relativement plat, sans problèmes particuliers dont je suis conscient. Mais parfois, une pensée effrayante surgit, et avant que je ne le sache, mon imagination crée toute une série de craintes, m’éloignant du but.

Lorsque la peur m’éloigne de Jésus, je recentre mon cœur et mon esprit sur la prière, la louange et la lecture de la Bible. Je veux que Jésus soit le centre de ma vie. Je me tourne vers le Seigneur pour le pardon et la purification, sachant qu’il est déjà mort pour moi. La peur semble être une partie de moi-même, mais j’apprends à faire confiance au Seigneur. Plutôt que d’être rempli de peur, je peux choisir de mettre ma foi dans le Christ tous les jours.

(Mme) Claire Bell (Australie-Méridionale, Australie)

Prière : Aide-nous, Seigneur, à connaître Ta présence et à T’apporter toutes nos pensées en tant que notre centre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui luttent avec des pensées effrayantes.

Dimanche 15 octobre 2017

LIRE : Psaume 105 : 1-7

Louez l’Éternel, invoquez son nom !
Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits ! Chantez, chantez en son honneur ! Parlez de toutes ses merveilles !

- Psaume 105 : 1-2


Seize membres de ma famille se sont entassés dans un bus de l’Armée et ont été conduits sur des kilomètres au cours d’une nuit glaciale d’hiver en direction du hangar où nous allions attendre le retour de mon fils d’Afghanistan. Les nouveaux bébés attendaient de rencontrer leurs papas. Les jeunes femmes étaient habillées pour saluer leurs maris, et les enfants excités couraient. Les parents comme moi étaient ravis que le Seigneur nous ait donné une autre chance d’étreindre nos enfants. La joie, la paix et l’éloge ont rempli la salle. Lorsqu’on a annoncé que l’avion était en vue, nous avons applaudi et agité des drapeaux. Alors que les soldats marchaient dans le hangar, j’ai balayé chaque visage à la recherche de mon fils. Quand je l’ai finalement aperçu, j’ai loué Dieu pour le retour en toute sécurité de mon fils. À ce moment-là, tout était parfait.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je louerai Dieu pour toutes les joies de ma vie.

De nombreux moments peuvent nous apporter une grande joie - un oiseau en vol, la beauté d’un lever de soleil, la naissance d’un enfant ou un coup de foudre. Dans tous ces cas, nous pouvons nous arrêter et louer Dieu de nous permettre de ressentir une telle joie. Nous pouvons nous résoudre à ne pas manquer ces moments de joie qui sont des dons quotidiens de Dieu pour nous. Et nos cadeaux en retour sont la gratitude et la louange. Aujourd’hui, nous pouvons rendre grâce au Seigneur, invoquer le nom de Dieu, chanter des louanges à Dieu et faire connaître aux nations toutes les merveilleuses actions de Dieu.

(Mme) Lisa Ward (Alabama)

Prière : Seigneur, rends-nous vraiment reconnaissants pour tous ces moments de grandes et petites joies que tu nous donnes de vivre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles de militaires.

Samedi 14 octobre 2017

LIRE : Hébreux 10: 19-25

Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.
- Hébreux 10:23


J’ai commencé à douter de mon choix d’un instructeur d’anglais quand j’ai lutté pour obtenir une note meilleure qu’un C dans sa classe. Ensuite, j’ai eu un autre C, mais il n’y a eu qu’une correction sur mon article. Il avait supprimé les mots que j’avais insérés pour créer un effet dramatique. Lorsque j’ai interrogé le professeur au sujet de mes notes, il m’a dit que je pourrais être artistique quand j’aurai été payé pour mon écrit, mais pas dans sa classe. Cette note quasi ratée m’a aidé à persévérer et à terminer la classe avec un A.

Pensée du jour

Dieu me donne la force de persévérer.

Nous voyons souvent les récompenses de la persévérance à travers les récits des Écritures, y compris l’histoire de Bartimée. Jésus se dirigeait vers Jérusalem quand Bartimée, un homme qui était aveugle, l’appela (Marc 10: 46-52). La foule a tenté de calmer Bartimée. Il aurait pu abandonner, mais il a crié d’autant plus fort, demandant à Jésus de le guérir. Jésus le guérit, et Bartimée suivit Jésus, glorifiant Dieu. Certes, Bartimée était heureux qu’il n’eût pas abandonné. Lorsque nous nous trouvons dans des circonstances indépendantes de notre volonté et ne voyons aucune possibilité d’un bon résultat, nous pouvons nous décourager. Mais même lorsque nous pensons que personne ne s’en préoccupe, nous pouvons persévérer et continuer à bien faire, parce que Dieu est fidèle.

Parfois, notre vie peut sembler sombre, mais Dieu nous aide à vivre dans l’espoir.

(M.) Charles J. Huff (Illinois)

Prière : Mon Dieu, encourage-nous et aide notre espoir à dépasser ce que nos yeux voient. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enseignants.

Vendredi 13 octobre 2017

LIRE : Psaume 92 : 1-15

Les justes portent encore des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève et verdoyants.
- Psaume 92 : 14

Vieux heureux - Psaume 92,14

La complicité joyeuse d’un vieux couple en Côte d’Ivoire


Il y a plusieurs mois, un autre pianiste a rejoint la chorale de notre église, devenant le quatrième de notre effectif. Je me suis senti découragée, inutile et humiliée. J’ai demandé à Dieu : « Est-ce que je devrais prendre ma retraite à l’âge de 61 ans ? » Puis, quand ma sœur avait besoin d’aide après une intervention chirurgicale, j’ai décidé d’aller dans une autre église dont le culte était célébré quelques heures plus tôt.

Pensée du jour

Tant que je suis bien disposé, Dieu peut trouver pour moi des occasions de service.

Après seulement un mois, on m’a dit que cette petite assemblée envisageait de former une chorale. J’ai immédiatement su que Dieu m’appelait. Je me suis proposé d’être pianiste, et depuis, j’ai aimé participer à cette chorale.
Ce changement m’a non seulement aidée à mieux comprendre les sermons, puisque la langue était ma langue maternelle, mais j’ai apprécié de faire de nouveaux amis tout en restant en contact avec les amis de mon ancienne église. Cette expérience m’a permis de comprendre que, tant que nous le voulons, Dieu nous guidera et nous préparera un chemin.
Peu importe notre âge, si nous écoutons l’appel de Dieu, nous pouvons servir joyeusement.

(Mlle) Doris Yeung (Samut Prakan, Thaïlande)

Prière : Mon Dieu, merci de nous guider quand nous nous sentons perdus. Aide-nous à nous rappeler que nous pouvons toujours servir, si nous le voulons. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les pianistes d’église.

Jeudi 12 octobre 2017

LIRE : Esaïe 35 : 1-2

Jésus a dit : « Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. »
- Matthieu 6: 28-29


Lorsque nous sommes allés à Ajo, en Arizona, nous avons visité le désert au sud de la ville. Là, nous avons repéré le lys d’Ajo, ou le lys du désert. Il a une belle fleur, comme une version plus petite du lys de Pâques. Il ne pousse que dans les déserts du sud-ouest américain et dans le nord du Mexique. Les Espagnols l’appelaient le lys d’Ajo parce que les indigènes préparaient de la nourriture avec ses boules, dont le goût ressemblait à celui d’ajo (le mot espagnol pour l’ail).

Pensée du jour

Dieu peut faire fleurir l’amour n’importe où dans ma vie.

Quand j’ai vu cette belle plante prospère dans un environnement aride et sablonneux, j’étais étonné de voir Dieu créer de la beauté dans les endroits mêmes les plus désolés.
Dieu apporte de la beauté dans nos vies de la même manière. Même dans nos déserts de peine, de solitude et de désespoir, Dieu nous rappelle que nous pouvons prospérer là où nous sommes plantés, et partager la beauté de notre foi avec nos voisins.

Lorsque nous consacrons nos vies à Dieu, nous pouvons regarder au-delà de la laideur que nous voyons en nous-mêmes pour voir la beauté de Dieu dans nos vies et dans le monde.

(M.) Ken Claar (Idaho)


Prière : Seigneur, rappelle-nous que, là où nous voyons la laideur, Tu vois la beauté, que là où nous voyons la peur, Tu vois l’espoir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui est seul.

Mercredi 11 octobre 2017

LIRE : Matthieu 16: 13-20

Jésus a dit : « Je te le dis, tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon église ». - Matthieu 16:18


Maintenant que je suis entre deux carrières, je trouve difficile de rencontrer les gens pour la première fois. Dans le passé, lorsqu’on me demandait ce que je faisais dans la vie, j’aimais pouvoir dire : « Je suis étudiante » ou « Je suis enseignante ». Ces descriptions résumaient brièvement les aspects de mon identité que j’étais fière de revendiquer. Par exemple, dans la déclaration implicite, « Je suis enseignante » on comprend que j’aime apprendre, que je travaille dur et que je m’intéresse aux enfants.

Pensée du jour

Quoi qu’il en soit, je suis un enfant de Dieu.

Bien qu’une identité enracinée dans un titre particulier fût réconfortante, le chômage m’a donné l’opportunité de faire une pause et de penser : « Qui suis-je vraiment ? » Ce que je fais professionnellement pourrait refléter certaines de mes priorités et mes espoirs, mais cela ne révèle pas, au fond, ce que je suis.

Dans le texte d’aujourd’hui, Jésus ne dit pas à Simon qu’il est un prophète, un disciple ou un enseignant. Au lieu de cela, Jésus l’appelle par son nom : Pierre, roc. Et cette identité n’est pas venue de l’œuvre de Simon Pierre ni de ses actions, mais de sa foi, de sa déclaration que Jésus était le Messie, le fils du Dieu vivant. Il en est ainsi avec moi. Mon identité principale vient de ma foi d’être un enfant de Dieu.

(Mme) Teresa Coda (Rhode Island)

Prière : Ô Dieu, merci de nous aimer et de nous valoriser, quel que soit le travail que nous avons ou n’avons pas. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes ayant du mal à trouver du travail.

Mardi 10 octobre 2017

LIRE : Psaume 112 : 6-8

Leurs cœurs sont inébranlables ; Ils n’auront pas peur.

- Psaume 112 : 8


Bien que ma famille et moi-même fussions missionnaires à plein temps en Haïti, nous avions séjourné, pendant un mois, en République dominicaine. Nous avions un budget serré, aussi avions-nous dû marcher sur des kilomètres pour voir les sites et visiter les plages. Finalement, la marche était devenue pénible pour mon fils de trois ans. Pendant ces longues promenades, il criait : « Allez les épaules ! Allez les épaules ! » De sorte que je le mettais sur mes épaules pour le reste de la randonnée.

Pensée du jour

Je peux voir, au-delà de mes épreuves, l’amour de Dieu.

Un jour, j’ai dit : « mon fils, je suis fatigué aussi », il a répondu : « Tu ne peux pas être fatigué. Tu es mon papa ! » Les pères humains peuvent être fatigués, même trop fatigués pour porter leurs enfants ou leurs fardeaux. Notre Père céleste, par contre, ne se fatigue jamais ou ne se lasse pas. Le dos de Dieu n’a jamais trop mal pour supporter nos fardeaux, et Dieu est toujours disponible pour nous lorsque nous abandonnons et que nous demandons de l’aide.

La vie quotidienne peut être assez difficile, mais avoir à faire face à de graves épreuves peut nous accabler. Nous pouvons essayer de porter des fardeaux nous-mêmes, mais tôt ou tard, nous nous rendons compte que nous ne pouvons pas le faire seul.

Lorsque le danger, la maladie ou l’obscurité nous pousse par-dessus bord, Dieu attend pour nous saisir quand nous succombons sous le poids de nos fardeaux.

(M.) Chris Surber (Virginie)

Prière : Dieu Saint, aide-nous à ne jamais oublier que, bien que Tu sois saint, Tu es également proche de chacun de nous. Enseigne-nous à faire confiance à Ta force. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles de missionnaires.

Lundi 9 octobre 2017

LIRE : Psaume 25 : 8-12

Tous les sentiers de l’Éternel sont miséricorde et fidélité, Pour ceux qui gardent son alliance et ses commandements.
- Psaume 25 : 10


J’ai eu un cancer du sein en 1999 et décidé de subir une intervention chirurgicale pour éliminer la tumeur et empêcher la propagation du cancer. Chacun de mes nombreux traitements de chimiothérapie a produit des effets secondaires débilitants. Mon corps a changé ; mes mains, mes pieds et mes ongles sont devenus plus foncés et mes cheveux sont tombés.

Pensée du jour

La vie est une bénédiction de Dieu.

J’ai souffert physiquement et mentalement, mais ma foi en Dieu m’a aidé à rester forte et ferme. Quand j’ai découvert que j’avais un cancer et que je voulais subir un traitement, j’ai passé du temps dans la prière, j’ai lu la Bible, imploré sa miséricorde et demandé aux autres croyants de prier ensemble afin que Dieu entende mon cri. La Bible m’a encouragée, aidée à me rappeler que Dieu avait les réponses que je recherchais. Au cours de cette période, il y a 18 ans, Dieu m’a donné une vie active : prêcher l’Évangile. Maintenant, je vois la vie comme une bénédiction de Dieu.

Même lorsque nous sommes troublés dans notre corps et notre esprit, nous pouvons compter sur la grâce de Dieu et recevoir la miséricorde de Dieu avec humilité. Comme le psalmiste l’a écrit, « L’Éternel est bon et droit » (Psaume 25 : 8).

(Mme) Nitraporn Laddakornbhand (Chiang Mai, Thaïlande)

Prière : Merci, Dieu, pour la guérison, la gentillesse, la justice et l’amour indéfectible. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les malades du cancer.

Dimanche 8 octobre 2017

LIRE : 1 Samuel 3: 1-10

Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers.- Proverbes 3: 5-6


Un dimanche, alors que je me dirigeais vers ma voiture après le culte, j’entendis les carillons de l’église en train de sonner un bel hymne. J’avais comme le sentiment que Dieu me mettait en route !

Pendant la semaine, les carillons retentirent encore ; cependant, je ne les entendais pas très souvent. Quand je les entendais, ils étaient généralement mêlés aux bruits de la journée. Je peux conduire ou faire des courses ou parler à quelqu’un – en restant distraitement conscient du son des carillons, qu’en réalité je n’arrête pas d’écouter.

Pensée du jour

Comment j’écoute la voix de Dieu aujourd’hui ?

Cela n’est-il pas semblable à ma relation avec Dieu ? Je prends part au culte et je repars avec un fort sentiment de la présence de Dieu. Au cours des jours suivants dans la semaine, cependant, je suis pris dans la routine de la vie. En cas de besoin, j’invite Dieu par la prière, en essayant d’adapter ma foi à mon horaire chargé.

Comme les carillons de l’église, Dieu communique toujours avec nous. Mais nous devons calmer les voix autour de nous, ralentir le rythme de notre vie, et non pas seulement parler à Dieu, mais aussi l’écouter. La voix d’amour et de compassion de Dieu est ce dont nous avons besoin pour nous porter tout au long de la semaine. Dieu parle - comment écoutons-nous ?

(M.) Gary Dowdy (Tennessee)

Prière : Dieu d’amour, apprends-nous à prendre du temps pour Toi dans nos vies. Tu es notre espoir et notre salut, et rien n’est plus important que d’être avec Toi dans la prière. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : trouver un moment de silence dans la présence de Dieu.

Samedi 7 octobre 2017

LIRE : Marc 6: 35-44

Les disciples ont dit : « Renvoie-les, afin qu’ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs, pour s’acheter de quoi manger. » Jésus leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » - Marc 6 : 36-37


La rencontre avec les garçons de la huitième année n’aboutissait à rien. Ils semblaient plus intéressés à faire des blagues et à se distraire les uns les autres, plutôt que de décider ce qu’il fallait faire lors de leur journée de service. Enfin, le chef assis à côté de moi en a eu assez. « Les gars, arrêtez ! » Commença-t-il. « Vous êtes en huitième année maintenant. Vous êtes les leaders de ce ministère du secondaire. Ceux qui sont dans les classes inférieures et les amis que vous invitez vont vous regarder comme des exemples. Nous avons besoin que vous tous, vous vous impliquiez ».

Pensée du jour

Dieu peut faire des miracles à travers moi.

Parfois, nous, les adultes de l’église, nous avons besoin d’entendre la même remontrance. Nous pouvons penser que notre présence suffit, mais nous ne participons pas réellement. J’avais l’habitude de penser que mon témoignage de l’Évangile consistait uniquement à parler de Jésus à d’autres et de les faire venir à l’église. Ensuite, le reste du travail serait le fait du Saint-Esprit et du pasteur.
Ce n’est pas l’image que notre lecture de Marc nous donne. Les disciples ont dit à Jésus d’envoyer les gens pour acheter de la nourriture. Mais Jésus a répondu : "Donnez-leur vous-mêmes à manger". Jésus voulait que les disciples fassent partie de son travail. Malgré nos fautes et nos ressources limitées, Dieu peut faire des miracles quand, comme les disciples, nous nous investissons dans l’œuvre de Dieu.

(M.) Keith Osmun (Ohio)

Prière : Mon Dieu, merci de nous avoir invités à participer à Ton ministère malgré nos fautes et nos limites. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les groupes jeunes de l’église.

Vendredi 6 octobre 2017

LIRE : 2 Corinthiens 5 : 17-21

Il [DIEU] vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche.- Colossiens 1:22


Mon petit-fils de huit ans cria « Je veux une seconde chance ! » Il n’a pas aimé les conséquences du choix qu’il avait fait dans un jeu auquel lui et d’autres enfants jouaient. Il voulait une seconde chance : défaire ce qu’il avait fait.

Pensée du jour

Par le pouvoir du Christ, je peux avoir une nouvelle vie.

Beaucoup d’entre nous sont retenus en otage par le passé, vivant avec regret et peur, accablés par la honte, ou marqués par la culpabilité. Nos pensées nous condamnent : si seulement je pouvais retirer mes méchantes paroles ; Si seulement les torts que j’avais faits pouvaient être redressés ; Si seulement j’avais pris un chemin différent de celui que j’ai pris. Si seulement je pouvais avoir une « seconde chance ». La bonne nouvelle pour nous est que Dieu est le Dieu des nouveaux commencements ! Dieu nous aime et ne veut pas que nous restions bloqués dans le passé. Peu importe ce que nous avons fait, Dieu peut et veut nous pardonner.

Par le sacrifice de Jésus, Dieu a porté toute notre culpabilité et notre honte à la croix. Dieu est disposé et capable de créer en nous des cœurs purs, de pardonner nos échecs et de ne plus s’en souvenir. L’apôtre Paul a écrit en 2 Corinthiens : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Corinthiens 5:17). C’est la « dernière chance ».

(Mme) Karen H. Perez (Géorgie)

Prière : Père Saint, aide-nous à mettre derrière nous nos fautes passées. Crée en nous des cœurs purs et commence en nous une nouvelle vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes aux prises avec la culpabilité.

Jeudi 5 octobre 2017

LIRE : Psaume 19 : 1-6

Le psalmiste a écrit : « Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées, qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? »
- Psaume 8 : 3-4


Une nuit, j’étais assise dans ma chambre en pensant à mes problèmes lorsque mon père m’a appelée au balcon. Il dit : « Regarde le ciel, il y a tellement d’étoiles. Quelle belle nuit ! » Je n’avais jamais cessé de considérer la beauté du ciel nocturne. Sa déclaration m’a fait oublier mes problèmes pendant un moment. En levant les yeux, j’ai répondu : « Oui, elles sont belles ».

Pensée du jour

Où puis-je trouver les bénédictions inattendues de Dieu aujourd’hui ?

Parfois, nous sommes tellement occupés à penser à nos épreuves que nous oublions que Dieu nous donne toujours quelque chose de bon à apprécier, même au milieu de nos difficultés. C’est peut-être notre affectueuse famille, ou même une belle fleur, l’air frais, le chant des oiseaux ou la beauté des étoiles. Cette nuit-là, j’ai regardé le ciel et j’ai apprécié les étoiles, mes problèmes n’avaient pas encore été résolus. Mais je me suis rendu compte que, tout comme les étoiles continuent de briller, même si je ne le remarque pas, Dieu nous bénit en toutes circonstances parce que l’amour de Dieu pour nous est inconditionnel.

(Mme) Meliana Santoso (East Java, Indonésie)

Meliana Santoso avec son père, Go Gwan Jung

Prière : Merci, Seigneur, pour les belles choses que Tu nous as amenées à apprécier, même au milieu de nos ennuis. Comme Jésus nous a enseigné, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ; pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi, à ceux qui nous ont offensés ; et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. Car c’est à toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, au siècle des siècles. Amen ! »

SUJET DE PRIÈRE : les pères et les filles.

Mercredi 4 octobre 2017

LIRE : Romains 16: 1-16

Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin ; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants…
-Tite 2:3-4 LSG

Doreen Frick et son mari, Wes


Quand nous avions vingt ans, mon mari et moi avions commencé chacun, une petite entreprise dans une nouvelle ville. Nous avions aussi commencé à fréquenter une nouvelle église avec nos deux jeunes enfants. Les membres de cette famille dans la foi nous ont entourés d’amour, nous ont donné des responsabilités dans l’église et nous ont offert beaucoup de repas chez eux. Je me suis mis à l’aise avec les femmes les plus âgées - une en particulier - qui m’a aidée dans ma librairie. À l’âge de 62 ans, elle se préparait à aller en champ de mission. Avant de partir, je lui ai donné un enregistrement d’hymnes de notre magasin.

Pensée du jour

Je peux prendre soin de quelqu’un par mon exemple.

L’une des hymnes était "I Come to the Garden". Je ne savais pas à ce moment-là que c’était son hymne préféré. Elle m’a embrassée et m’a bénie pour le lui avoir offert. Je n’ai jamais oublié ce moment parce que, aussi loin que j’y pensais, elle s’était occupée de moi. Quand j’étais de nouveau enceinte et que j’ai décidé de vendre la librairie, elle avait trouvé un acheteur pour ma librairie parce qu’elle, une femme d’affaires elle-même, connaissait plus de gens en ville que moi. Ses encouragements pendant cette saison de ma vie étaient un bel exemple des femmes décrites dans Tite 2: 3. Diriger par l’exemple, enseigner par la gentillesse et aider, elle a été un exemple pour ma propre vie.

(Mme) Doreen Frick (Nebraska)

Prière : Merci, Seigneur, de nous donner le privilège de Te servir en servant les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être des exemples dans le ministère.

Mardi 3 octobre 2017

LIRE : Romains 4: 13-25

[Abraham] a grandi dans la foi et a donné gloire à Dieu. Il était pleinement convaincu que Dieu pouvait faire ce qu’il promettait. - Romains 4: 20-21


En entrant au lycée, j’ai décidé de faire partie de son équipe de lutte. Lorsque les entraînements ont commencé à la fin octobre, j’ai compris que le jeu serait beaucoup plus difficile que je le pensais. Les matches officiels ont débuté. Chaque fois que je montais sur le tapis, je perdais. Chaque jour, je pensais quitter l’équipe. J’étais fatigué de consacrer tant de peines et d’efforts rien que pour perdre.

Pensée du jour

La foi en Dieu demande de la pratique et de l'engagement.

Lorsque la saison a pris fin, j’ai eu seulement cinq victoires et vingt-sept énormes défaites. Cependant, j’ai décidé d’oublier cette saison et de travailler dur l’année suivante. Je me suis formé et entraîné. Quand ma deuxième saison de lutte a eu lieu, j’étais un bien meilleur lutteur. Je suis monté au quatrième rang dans le classement de l’État.

Pratiquer notre foi exige un engagement similaire. Parfois, je commence à perdre la foi en Dieu et en moi-même. Je me rends compte maintenant que, au lieu de perdre la foi, nous pouvons beaucoup plus nous engager et devenir plus forts dans notre foi par la prière, la lecture de la Bible et la prière avec d’autres chrétiens. Dieu nous donnera la force de continuer à progresser.

(M.) Jared Russell (Caroline du Nord)

Prière : Mon Dieu, aide-nous à rester fidèles et engagés dans notre foi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants athlètes.