2017

Lundi 2 octobre 2017

LIRE : Hébreux 11: 1-16

Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.
- Hébreux 11: 1


Récemment, j’ai utilisé le GPS de ma voiture pour aller dans un endroit inconnu. Alors que j’étais dans la circulation du matin, je me suis demandé : Qu’en sera-t-il si je tombe sur une mauvaise destination ? Aurais-je dû consulter une carte ? Ma seule assurance était que le GPS m’avait dirigée de manière satisfaisante, vers d’autres endroits, dans le passé. Je pensais à une situation familiale difficile pour laquelle j’avais prié. J’avais été tentée de cesser de prier à ce sujet. Je me suis alors rendu compte que les promesses des Écritures étaient comme mon GPS. Dieu me guidera à l’endroit où les promesses de Dieu s’accompliront.

Pensée du jour

Dieu fait toujours ce qu’Il promet.

Jésus a souvent parlé de la foi à ses disciples, en louant ceux qui avaient confiance en lui. Il a dit : "Tout est possible à celui qui croit" (Marc 9:23). La foi, selon Jésus, était la condition préalable à la réponse à une prière. Enfin, la voix de mon GPS a déclaré : « Vous êtes arrivée à destination ». Si j’avais abandonné les instructions du GPS, je n’aurais pas trouvé l’endroit que je recherchais.

De même, si je renonce aux promesses de Dieu, je ne les verrai peut-être jamais s’accomplir. Même en conduisant ma voiture par la foi, je voyais que je devais vivre par la foi dans les promesses de Dieu.

(Mme) Zoe M. Hicks (Géorgie)

Prière : Mon Dieu, merci d’être fidèle à Tes promesses. Aide-nous à les recevoir par la foi afin que nous puissions les voir en réalité. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : garder la foi dans les promesses de Dieu.

Dimanche 1er octobre 2017

LIRE : Matthieu 22: 1-14

Le psalmiste a écrit : « Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis ».
- Psaume 23 : 5


Qui d’entre nous est disposé à inviter des étrangers à un repas ? Habituellement, nous nous entourons d’amis - les gens qui voient le monde comme nous le voyons. Pourtant, le Psaume 23 : 5 nous met dans la position inconfortable de nous attabler avec nos ennemis.

Pensée du jour

Je peux voir les gens à travers les yeux du Christ.

Le verset cité aujourd’hui nous rappelle que ce n’est pas notre réception. Le Christ est notre hôte ; Il décide de qui prend place à sa table. Le Christ invite les gens qui ne nous ressemblent pas, qui ne s’expriment pas comme nous, ou même qui ne croient pas exactement ce que nous croyons. Ceux qui sont assis autour de la table de Christ, sont des pauvres et des riches, des gens de toutes convictions politiques, des hommes et des femmes de différentes couleurs de peau et de différentes langues.

Ainsi, le Christ nous a offert ce siège à une table remplie d’amis et d’ennemis. Chacun d’entre nous doit décider soit de s’accrocher à l’animosité, soit, par amour pour notre hôte, de chercher à se réconcilier avec les convives que nous n’aurions pas voulu voir invités ! Lorsque nous partageons le repas, nous apprenons à aimer ceux que le Christ aime.

Puissions-nous, en ce dimanche mondial de la communion, apprendre à vivre en paix avec tout le peuple de Dieu, pendant que nous célébrons le mystère de la présence du Christ à table avec nous.

(M.) Kevin L. Thomas (Alabama)

Prière : Seigneur Jésus, enseigne-nous à aimer Ta manière de faire afin que nous puissions aider à inviter des gens à Ta table. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : nos ennemis.

Samedi 30 septembre 2017

LIRE : Luc 7: 11-15

Le Seigneur l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas ».
- Luc 7:13


Un "Amour de Mère" était la notice d’une photo de calendrier montrant une femme ougandaise assise pour réconforter son enfant malade dans un lit d’hôpital. J’ai eu le cœur vivement touché par la tendresse que reflétait son visage alors qu’elle tenait en toute douceur la main de son enfant.

Pensée du jour

Mes dons, mes prières et mon amour peuvent refléter l’amour de Christ pour chaque personne que Dieu a créée.

Je venais juste de lire le bulletin d’information d’une autre organisation caritative qui racontait l’histoire du directeur d’une petite école de sourds dans un pays de l’Amérique du Sud. Pour la première fois en sept ans, il a commencé la nouvelle année scolaire avec assez de nourriture dans le placard pour nourrir ses élèves pendant un mois. Imaginez les efforts qu’il a eu à fournir, un mois après l’autre, une année après l’autre, pour pourvoir aux besoins des enfants placés sous sa garde.

Des histoires personnelles comme celles-ci ont un puissant impact sur nous parce que nous pouvons sympathiser avec de véritables personnes. Trop souvent, nous pensons à ces questions en termes de statistiques, qui peuvent susciter en nous un sentiment d’accablement et ne pas nous toucher en raison de leur présentation impersonnelle. Jésus ne s’est pas focalisé sur des statistiques ; Il se souciait des gens en tant qu’individus, comme on le voit dans la compassion qu’il a exercée pour la veuve en deuil rencontrée à cette occasion. Le Christ continue de nous lancer aujourd’hui l’appel à avoir une réelle compassion pour ceux qui ont faim, ceux qui souffrent, ceux qui sont abandonnés. Faisons-le en nous occupant d’un enfant, d’une famille, d’une personne solitaire qui a besoin de notre amour et de notre aide à l’instant même.

(Mme) Hazel V. Thompson (Somerset, Angleterre)

Prière : Seigneur Jésus, donne-nous d’avoir le cœur grand ouvert pour montrer aux âmes qui souffrent ta compassion par nos gestes d’amour à leur égard. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les dirigeants d'organisations caritatives.

Vendredi 29 septembre 2017

LIRE : Psaume 27 : 1-3, 13-14

Fortifie-toi et que ton cœur s’affermisse ! Espère en l’Éternel !

- Psaume 27 : 14


Bien qu’il ait mené une vie tumultueuse, le roi David n’avait pas vacillé dans son espérance en la justice de Dieu. Au Psaume 27 : 13, il a décrit sa foi imperturbable, en déclarant : « oh ! Si je n’étais pas sûr de voir la bonté de l’Éternel sur la terre des hommes ! » Quelle que soit la situation, David avait confiance en la suprématie de Dieu.

Pensée du jour

L’espérance consiste à avoir foi en Dieu, et ce peu importe la situation.

Le Psaume 27 a pris une nouvelle importance pour moi lorsque le 7 février 2014, on m’a diagnostiqué une maladie de la colonne vertébrale appelée spondylolésistance. En tant que sportif actif de dix-sept ans, le diagnostic était difficile à supporter. Je brûlais de plus en plus d’impatience à l’égard de Dieu, lorsque après des mois de prière je n’avais vu aucun miracle poindre à l’horizon. Mon unique but était la guérison du mal chronique de dos ; ma relation avec Dieu a ainsi été façonnée par mes circonstances difficiles.

Dieu m’a parlé à travers ma situation. Avec l’aide du Saint-Esprit, j’ai fini par apprendre à faire confiance à Dieu en fonction de ce que Dieu est plutôt que de ce que Dieu donne. Alors que je n’avais encore vu aucun miracle de guérison, j’ai vu Dieu agir pendant mes moments les plus sombres pour me rapprocher de lui.

Dieu continue de me montrer sa fidélité et sa grâce. C’est l’espérance vivante sur laquelle je peux me reposer.

(M.) Kevin Cochrane (Pennsylvanie)

Prière : Dieu de miséricorde, aide-nous à savoir te faire confiance dans toutes les circonstances de nos vies. Donne-nous de savoir que tu nous veux le meilleur. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jeunes athlètes.

Jeudi 28 septembre 2017

LIRE : Jacques 2: 14-18

Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.
- Jacques 2:17


En parcourant une grande ville dans un pays en voie de développement, j’ai aperçu une mère et ses trois enfants debout dans une rivière boueuse et verdâtre à hauteur des genoux. « Ces gens font la lessive », expliqua notre chauffeur. L’image de cette famille qui lave ses vêtements au milieu des débris flottants et pollués du caniveau me laissa un souvenir poignant. Si le souvenir d’un tel moment n’a pour effet que d’accentuer ma reconnaissance pour mes propres commodités, tels qu’une machine à laver, ce n’est guère satisfaisant.

Pensée du jour

Lorsque je vois quelqu’un dans le besoin, Dieu m’appelle alors à agir avec compassion.

Même si je ne peux pas mener une campagne pour mettre fin à la pauvreté ni améliorer l’accès à l’eau potable dans un autre pays, je peux néanmoins offrir de la compassion et de l’aide à ceux qui m’entourent. Peut-être que la pelouse d’une grand-mère a besoin d’être tondue, qu’un voisin cherche désespérément un emploi, ou qu’un élève a des difficultés en mathématiques. Collecter des ordures ou distribuer de la nourriture… Les besoins sont innombrables. Jésus a rappelé à ses disciples : « Car vous aurez toujours les pauvres avec vous » (Marc 14: 7). Dans ce monde qui souffre, nous pouvons refléter l’amour de Jésus en agissant de manière à répondre à un besoin à la fois.

(Mme) Paula M. Miller (Californie)

Prière : Seigneur, donne-nous de voir ceux qui ont besoin de compassion en parole et en action. Donne-nous la force de les servir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants dans les pays en voie de développement.

Mercredi 27 septembre 2017

LIRE : Psaume 145 : 8-21

L'Éternel est près de tous ceux qui l’invoquent de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité.
- Psaume 145 : 18


La légende disait : « Même vos œufs sont heureux lorsque vous commencez votre journée dans la prière ». L’image montrait un carton d’œufs aux visages rayonnants et pleins de sourire. Cette image a attiré mon attention et m’a fait comprendre comment la prière nous transforme.

Pensée du jour

La prière approfondit notre relation avec Dieu.

Bien de fois, dans ma prière, je donne à Dieu une liste de choses à faire. Ou alors, je passe rapidement mon temps de prière avec des paroles creuses. La prière authentique vient du cœur, avec des mots qui montrent notre amour, notre respect et notre louange pour notre Sauveur. La prière comprend tant le fait de parler que d’écouter. Dans l’écoute de Dieu, nous avons une meilleure compréhension des Écritures. La prière peut approfondir notre relation avec Dieu de plusieurs manières.


Ma prière de ce jour peut ne pas changer mes souffrances de l’heure, mais elle peut changer mes vues, de la même manière que « l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance » (Romains 5: 3-4).

Commencer chaque jour avec Dieu peut apporter des changements spirituels à nos vies et un tel rafraîchissement que notre visage peut retrouver le sourire.

(M.) Kenn Edwards (Nouveau-Mexique)

Prière : Seigneur Dieu, remplis nos vies de ta joie aujourd’hui. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes ayant du mal à prier.

Mardi 26 septembre 2017

LIRE : Philippiens 4: 10-19

Mon Dieu pourvoira à tous tes besoins selon sa richesse avec gloire en Jésus-Christ.
- Philippiens 4:19


Une fois, j’ai reçu comme cadeau des produits de beauté pour la peau. J’étais reconnaissante de les avoir reçus pour la simple raison que j’en avais besoin, mais je n’avais pas les moyens de les acheter moi-même. Pendant quelque temps, je les ai laissés sur mon placard où je pouvais les admirer. Ils étaient magnifiquement emballés et me semblaient trop précieux pour être ouverts et utilisés. Ensuite, je me suis rendue à l’évidence qu’il était stupide de ne pas utiliser ce que j’avais reçu si généreusement. J’ai alors déballé les cadeaux et m’en suis servi. Des cadeaux de valeur comme ceux-ci sont un peu comme les dons que Dieu nous fait gracieusement. Dieu nous accorde des dons gratuitement. L’un de ces dons est le Fils de Dieu, Jésus, et le pardon et la vie éternelle qu’il nous offre.

Pensée du jour

Je peux utiliser les dons que Dieu m’a faits pour servir les autres.

À moins que nous acceptions Jésus dans nos cœurs, nous ne pouvons pas expérimenter la liberté qu’apporte ce don de Dieu. Dieu nous fait aussi des dons spirituels à utiliser lorsque nous servons le Royaume. Inutilisés, ils ne peuvent pas nous profiter ni profiter à d’autres. Nous pouvons les accepter, les déballer et les utiliser pour glorifier Dieu et servir les autres.

(Mme) Ann Stewart (Australie du Sud, Australie)

Prière : Père d’amour, merci de nous faire des dons merveilleux à utiliser pour aider à bâtir ton Église. Nous prions comme Jésus nous l’a appris en disant : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. »

SUJET DE PRIÈRE : que nous reconnaissions les dons de Dieu.

Lundi 25 septembre 2017

LIRE : Jean 2: 1-11

Paul a écrit : « Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ ».
- Philippiens 3:14 


Un dimanche, mon pasteur a prêché un sermon intitulé « Garder le meilleur pour la fin ». Pour son message, il avait pris appui sur le récit de Jean où Jésus transforma l’eau en vin. L’ordonnateur du banquet, une fois qu’il avait goûté du vin que Jésus avait transformé, fit la déclaration suivante : « Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent » (Jean 2:10).

Pensée du jour

Quels que soient les défis auxquels je suis confronté aujourd'hui Dieu m’offre l’espoir de lendemains meilleurs.

Au moment où je réfléchissais au sermon, il m’est apparu que cela était également vrai pour ceux qui suivent le Christ : le meilleur vient à la fin. Nous rencontrons tous des difficultés et des épreuves : la maladie, des relations brisées, la perte d’êtres chers, des conflits, du stress et de nombreux autres défis. Parfois, nous pouvons nous sentir débordés et découragés. Mais en tant que chrétiens, nous pouvons scruter l’horizon avec beaucoup d’espoir. En raison de la mort du Christ sur la croix, nous pouvons vivre avec l’assurance que le meilleur est à venir.

Nous pouvons attendre une vie éternelle de joie et de paix avec notre Seigneur et Sauveur.

(M.) John D. Bown (Minnesota)

Prière : Seigneur Dieu, aide-nous à te faire confiance afin de puiser en toi la force pour faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes préparant un sermon cette semaine.

Dimanche 24 septembre 2017

LIRE : Psaume 73 : 23-28

Le psalmiste écrivait : « Ma chair et mon cœur peuvent se consumer : Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et de mon partage ».
- Psaume 73 : 26


J’ai vu ma mère perdre progressivement son autonomie, à mesure qu’elle prenait de l’âge. Au fur et à mesure que son audition se détériorait, elle perdait la capacité d’écouter la radio et de suivre la télévision. Après un AVC, sa vision en prit un coup, et elle perdit le plaisir qu’elle avait toujours éprouvé à faire de la couture. Elle a cessé de lire et d’écrire. Avec une hanche cassée, l’insuffisance respiratoire, l’insuffisance cardiaque, son autonomie s’est dégradée de jour en jour. J’essayais sincèrement de régler tous les problèmes, de la ménager, de tout améliorer autour d’elle, d’acheter ceci ou cela afin de l’aider. C’était pour moi, une lutte sans issue. Et à la fin, cela n’avait que peu d’effet.

Pensée du jour

Dieu me fera parvenir à bon port.

J’avais besoin de l’aide de Dieu pour percevoir la ligne de démarcation entre les tentatives de soins et la fin inéluctable. Au fil du temps, j’ai reconnu en ces pertes que subissait ma mère l’aboutissement inévitable de son voyage sur terre. À mon corps défendant, je me rendis compte que je devais renoncer à vouloir prendre le contrôle de sa situation et admettre que son attachement à Dieu la conduirait à bon port. Et c’est ce qui marcha.

Le psalmiste dit : « Ne m’abandonne pas, ô Dieu ! Même dans la blanche vieillesse » (Psaume 71 : 18). Ma mère fit confiance en Dieu dans chacune de ses pertes dévastatrices. Pour ma part, j’ai essayé, tant bien que mal, d’admettre toutes ses pertes et de faire confiance à Dieu.

(Mme) Beverly Taylor (Colorado)

Prière : Seigneur Dieu, donne-nous la sagesse de savoir laisser s’en aller et confier à tes soins ceux que nous aimons. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les aides-soignants.

Samedi 23 septembre 2017

LIRE : Psaume 139 : 13-18

Le Seigneur dit à Paul : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse »
- 2 Corinthiens 12: 9


Bien que ma dyslexie n’ait jamais été formellement diagnostiquée, j’ai présenté, au cours de mon enfance, tous les symptômes de cette difficulté d’apprentissage. À l’école, j’avais une très bonne mémoire ; cela m’a grandement aidée. Mais l’insécurité, le doute et une faible estime de soi m’ont amenée à remettre en cause ce que je valais. Quand j’ai commencé à lutter pour surmonter les obstacles, les blessures et les déceptions, c’est là que ma perception de Dieu s’est faussée. J’ai commencé à m’interroger sur l’amour de Dieu pour moi. À mon avis, l’opinion des gens comptait plus que celle de Dieu. Je me fixais des objectifs irréalistes et me demandais souvent pourquoi d’autres personnes réalisaient ce que j’avais personnellement du mal à faire.

Pensée du jour

La grâce et l’amour de Dieu fondent ma valeur.

Lorsque je suis devenue épouse et mère, j’ai admis que, si je ne pouvais pas m’accepter telle que j’avais été créée, c’était parce que je ne faisais pas confiance à Dieu. Au début, j’avais le plus grand mal à me débarrasser des pensées négatives et à les remplacer par la Parole de Dieu. Par la suite, j’ai commencé à croire que je faisais le plaisir de Dieu et que je jouais un rôle nécessaire et important dans l’œuvre de Dieu sur terre.

Aujourd’hui, mon but est de plaire au Christ, lorsque je me souviens de sa promesse pour moi qui dit : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse » (2 Corinthiens 12: 9).

(Mme) Ramona Furst (Ontario, Canada)

Prière : Merci, Seigneur, de ne jamais nous abandonner. Aide-nous à ne jamais oublier que « nous sommes des créatures si merveilleuses ». Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui luttent contre les troubles d’apprentissage.

Vendredi 22 septembre 2017

LIRE : 1 Rois 17: 8-24

Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.
- Matthieu 25 : 40


Quand je vois une personne en bordure de route en train de quêter de la nourriture ou de l’argent, il m’est facile de trouver des excuses pour ne pas m’arrêter. Il ne serait pas prudent de s’arrêter. Et si j’économisais cet argent-là. Et si cette personne était mêlée à une arnaque ? Nous pensons qu’il est beaucoup plus facile et plus sûr de dire une prière en de telles circonstances. Mais parfois, il nous est impossible de le faire.

Pensée du jour

J’aide le Christ lorsque j’aide les autres.

Comme l’indique notre lecture, il était une fois une veuve qui n’avait plus que la farine et l’huile nécessaire pour un dernier repas pour elle et son fils. Puis surgit d’on ne sait où un homme qui lui a demandé d’en faire un petit pain pour lui. La veuve a fait comme l’homme le lui a demandé. Combien d’entre nous aurait fait la même chose ? Je suis sûr que nous prétendrons pouvoir le faire. Mais la question est de savoir combien de fois par semaine il nous est demandé de faire quelque chose de plus facile et que nous avons décliné. La femme a reçu une bénédiction sans mesure pour sa générosité. Dieu l’a maintenue en vie en temps de famine. Plus tard, l’homme lui a rendu ce service en demandant à Dieu de ramener à la vie son fils ; et Dieu le fit.

Dieu nous donne tous les jours le choix entre plusieurs options. Si seulement nous pouvions faire un choix judicieux !

(M.) Jim Weems (Mississippi)

Prière : Seigneur notre Dieu, donne-nous des yeux afin de voir ceux qui sont dans le besoin et le courage pour les aider ; au nom du Christ de la compassion. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui me demandent de la nourriture ou de l’argent.

Jeudi 21 septembre 2017

LIRE : Romains 12: 1-8

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence. - Romains 12: 2


J’ai passé plusieurs heures à me demander si je devais agir, parler ou coiffer  mes cheveux comme certains individus le font. Je vois qu’ils sont célèbres, et que si je faisais ce qu’ils font, je pourrais me hisser à leur niveau de célébrité. Mais, je me suis refusée de devenir une autre personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est.

Pensée du jour

Je m’efforcerai d’être fidèle à la personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est.

Ma mère aime à accrocher au mur des citations inspirées à des endroits où tous, nous pouvons les voir. Les citations nous encouragent à être nous-mêmes et à nous réjouir de notre manière d’être et de paraître. J’ai compris qu’à moins de mettre Dieu au centre de ma vie, les choses n’iront pas bien pour moi. J’ai commencé à me rendre à l’évidence que je n’ai pas besoin d’imiter la coiffure des autres personnes, leurs vêtements ou leur style de vie. Je dois accepter ce que je suis, aimer qui je suis et être fière de ce que je suis. C’est ce que Dieu veut que je sois.

Avec tant d’influences extérieures, il est facile d’oublier qui nous sommes. Il nous arrive de prétendre être quelqu’un que nous ne sommes pas au lieu de suivre le chemin que Dieu a tracé pour nous.

Lorsque cela se produit, nous devons inviter Dieu à nous aider à demeurer la personne qu’il a créée pour être ce qu’elle est.

(Mlle) Amanda Brechko (Caroline du Nord)

Prière : Seigneur Dieu, aide-nous à voir dans nos vies le but que tu t’es fixé afin que nous puissions te servir plus fidèlement. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes sous pressions.

Mercredi 20 septembre 2017

LIRE : 1 Corinthiens 12: 12-20

Maintenant donc, il y a plusieurs membres, mais un seul corps.

- 1 Corinthiens 12:20

Nancy Todd avec un de ses petits-enfants


Nos quatre petits-enfants sont heureux d’avoir leurs autres grands-parents tout près d’eux. Ils vont les chercher à l’école, les accompagnent aux jeux de ballon et les gardent pendant que leurs parents vont à leurs rendez-vous. Étant donné que mon mari et moi passons plus de temps dehors, nous sommes plus le type de grands-parents qui débarquent et repartent aussitôt. Cela était difficile pour moi. Je ne pouvais pas participer à la vie de mes petits-enfants autant ou aussi souvent que je le souhaitais.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je répondrai à l’appel spécifique de Dieu pour ma vie.

Tout récemment, je me suis rendu compte que notre rôle n’est pas moins important même s’il est différent. À bien des égards, le corps du Christ est semblable ; nous avons tous des rôles différents. Certains d’entre nous sont à la direction de la musique, d’autres à la prédication d’autres encore à la présidence de commissions. Il y en a d’autres qui servent davantage dans les coulisses : à la cuisine, à la garderie, à la décoration du temple. Un poste n’est pas plus important qu’un autre.

Dieu nous a appelés chacun à jouer différents rôles dans nos familles et dans le corps du Christ. Lorsque nous embrassons ce pour quoi Dieu nous a appelés, nous pouvons aller au-delà des comparaisons pour trouver une joie abondante.

(Mme) Nancy C. Todd (Kentucky)

Prière : Merci Seigneur, pour la variété des rôles dans le corps du Christ. Aide-nous à nous soutenir mutuellement à mesure que nous te servons. Au nom du Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui s’interrogent sur leur vocation.

Mardi 19 septembre 2017

LIRE : 1 Thessaloniciens 5: 1-11

Exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme réalité vous le faites.
- 1 Thessaloniciens 5:11


Un jour, j’ai reçu une lettre de quelqu’un qui m’était inconnu. En la lisant, j’ai découvert qu’elle parlait d’un article que j’avais écrit et qui avait été publié dans un magazine chrétien. La lettre était manuscrite et tenait sur quatre pages. Elle provenait d’un de mes lecteurs. Il avait 93 ans et me disait qu’il avait apprécié mon article. Son courrier m’avait encouragée à continuer à utiliser mon don spirituel d'écriture pour la gloire de Dieu.

Pensée du jour

Qui Dieu me pousse-t-il à encourager aujourd’hui ?

Après avoir parcouru la lettre, je me suis demandé : Pourquoi cet étranger s’est-il donné tant de peine, à son âge, pour m’envoyer une lettre manuscrite ?

Les Écritures nous demandent de nous encourager les uns les autres. J’ai reçu des encouragements de la part d’une personne que je ne connaissais même pas, qui obéit à la parole de Dieu afin de valoriser mes efforts pour la cause du Royaume. Je me souviens encore d’une ligne de cette lettre manuscrite où je lisais : « L’encouragement est comme une force pour les os ».

C’est une bénédiction que d’édifier des fidèles par des témoignages de considération. Des paroles d’encouragement peuvent nous redonner du zèle à produire plus de fruits et à nous faire progresser dans l’accomplissement du but que Dieu s’est fixé pour nous.

Prière : Seigneur, aide-nous à encourager les autres dans leur effort de croissance dans la foi et à avoir une connaissance plus complète de toi. Amen.

(Mme) Deepika Emmanuel Sagar (Rajasthan, Inde)

SUJET DE PRIÈRE : un ami qui a besoin d’être encouragé.

Lundi 18 septembre 2017

LIRE : Matthieu 11: 28-30

Jésus a dit : « Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage j’ai vaincu le monde. »
- Jean 16:33


Je vivais dans la déchéance. Même avec trois emplois, je ne pouvais toujours pas prendre soin de ma famille et je me sentais dans l’échec total. À la maison, mes fils étaient tombés dans des activités destructrices. À peine ma femme et moi pouvions-nous nous adresser la parole. Je me sentais isolé et esseulé.

Pensée du jour

Lorsque nous nous approchons de Dieu, Dieu s’approchera de nous (Voir Juges 4: 8).

La nuit, dans mes prières, je demandais la mort, au réveil j’avais la déception d’être toujours en vie. En fin de compte, pris de désespoir, je suis entré dans le garage, avec l’intention de me donner la mort. Au lieu de cela, je suis tombé à genoux et j’ai prié : « Jésus, je ne veux pas mourir. Mais, je ne veux pas continuer de vivre comme ça non plus. Ôte-moi ce fardeau. Jésus, sauve ma vie ! »

Tel d’un éclair, Jésus me montra la différence entre son humilité et mon orgueil, entre sa douceur et ma colère, entre sa fidélité et mon égoïsme et ma fourberie. Dans ma repentance, j’ai demandé à Jésus de me transformer, d’entrer dans mon cœur et de me purifier.

Soudain, je sentis des lueurs d’espoir m’inonder, et je me suis senti à nouveau vivifié. Après ce jour, mes relations avec ma famille ne furent plus les mêmes. Nous avons pleuré et prié ensemble. Nous nous sommes pardonné mutuellement. Nous avons étudié la Bible et, avec l’aide d’autres chrétiens, ma femme et moi avons pu nous réconcilier. Un dimanche après tout cela, ma famille et moi ensemble devant des centaines de témoins, avons pu professer Jésus comme Seigneur.

Bien qu’aucune de nos vies ne soit parfaite, notre Sauveur, lui, est parfait. Sachons que, quoi qu’il advienne, Jésus ne nous quittera jamais. Si nous le savons, nous aurons la paix.

(M.) Stephen Smith (Texas)

Prière : Seigneur Jésus, merci de nous aimer et de nous secourir lorsque nous crions à toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui veulent se suicider.

Dimanche 17 septembre 2017

LIRE : Deutéronome 31 : 6-8

Car L’Éternel, ton Dieu… marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point.
- Deutéronome 31 : 6

Donna avec son petit-fils Keagan dans la piscine


Mon petit-fils, Keagan, faisait des pieds et des mains dans la piscine quand il essayait de nager. Mais il faisait peu de progrès, quand bien même je le tenais de mon bras pour l’empêcher de couler. Le maître-nageur a vu comment j’apprenais à Keagan à nager et me fit une suggestion fort utile : « Faites-le nager le visage dans l’eau, seulement, relevez-le de temps en temps pour lui faire reprendre son souffle. Quand on garde la tête au-dessus de l’eau, les hanches s’enfoncent, et la nage devient difficile ».

Pensée du jour

Jésus m’accompagne dans l’inconnu.

Keagan ne voulait assurément pas mettre son visage dans l’eau. Mais il a eu le courage d’essayer. C’est seulement de cette façon qu’il a commencé à nager. Au bout de quelques jours, il pouvait nager à travers toute la largeur du bassin lorsque je marchais à côté de lui. Lorsqu’il avait le visage sous l’eau, je lui touchais doucement le ventre d’un seul doigt, non pas pour le soutenir, mais juste pour l’assurer que j’étais encore là.

Plus tard, j’ai pu apprécier cette belle expérience de grand-mère – petit-fils et j’ai compris que c’était exactement ce que Jésus faisait pour moi. Il marche à mes côtés, m’évite la noyade, et, espérant que je puisse faire ma part, ne me quitte jamais.
Bien des fois dans la vie, je me suis trouvée dans l’obligation de plonger le visage dans l’eau des défis nouveaux, inconnus et effrayants. J’étais rarement partant ; on est plus à l’aise avec les choses habituelles. Mais lorsque nous vivons dans l’obéissance et la fidélité, nous avons l’assurance de la présence de Jésus.

(Mme) Donna Scales (Oregon)

Prière : Merci Jésus, de ce que tu ne nous as jamais quittés ni abandonnés. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les grands-parents.

Samedi 16 septembre 2017

LIRE : Aggée 2: 4-5

Jésus leur dit aussitôt : « Rassurez-vous, C’est moi ; N’ayez pas peur ! »
- Matthieu 14:27


Vingt ans après ma dernière épreuve écrite de fin d’année, je me suis retrouvée assise à regarder une feuille de papier vierge et à me demander : Est-ce que je ne suis pas trop âgée pour entreprendre des études supérieures ? Puis-je vraiment réussir ? Puis, je me suis référée à ma ferme conviction que Dieu m’avait poussée à entreprendre cette formation.

Pensée du jour

Je peux courageusement faire le travail que Dieu m’a appelé à faire.

Au fond de moi-même, je savais que, de la même manière que Dieu a donné aux Israélites le courage et la force nécessaires pour rebâtir le temple en Juda, il me donnerait la force et la capacité de pouvoir terminer cette formation. Il m’appartenait de faire confiance à Dieu, de m’armer de courage et de commencer cette formation. Un mot après l’autre, une phrase après l’autre, un paragraphe après l’autre, j’ai fini par remplir des pages. Quand j’ai terminé le devoir, j’ai rendu grâce à Dieu. J’ai réussi ce cours et bien d’autres encore. Des années plus tard, avec une grande reconnaissance, je suis montée sur le podium pour recevoir mon diplôme en théologie.

Chaque fois que Dieu nous met face à une épreuve apparemment insurmontable, nous pouvons prendre courage, lui faire confiance et nous mettre à l’œuvre. Dieu lui-même nous aidera à terminer ce qu’il nous a appelés à faire.

(Mme) Linda A. Goulooze (Arizona)

Prière : Seigneur Dieu, aide-nous à être à l’écoute de ton appel au service de ton Royaume. Arme-nous de courage et de la force pour accomplir ces tâches pour ta gloire. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui reprennent les études.

Vendredi 15 septembre 2017

LIRE : Jacques 1: 1-12

Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promis à ceux qui l’aiment.
- Jacques 1:12


Ma femme et moi aimons bien le sport universitaire. Les traditions et les liens très serrés nous interpellent. J’avoue qu’il est facile d’être le supporter loyal d’une équipe gagnante. Mais, à la manière de véritables supporters, nous avons vécu les années de prospérité au même titre que les années de galère au niveau de notre équipe.

Pensée du jour

En faisant équipe avec Dieu, nous aurons la victoire.

De la même manière, pour les croyants, il est facile d’être confiant au cours des périodes favorables de nos vies. En cas de difficulté, notre foi peut être éprouvée. Il peut nous arriver de devenir négatifs et d’être moins confiants lorsque nos vies ne semblent pas aller dans le sens que nous le souhaitons.
La vie paraît sombre lorsque nous traversons une crise financière ou sanitaire. Mais Dieu est avec nous pour nous aider à traverser les temps d’angoisse.

Dieu est celui qui renouvelle nos forces et nous donne de surmonter l’épreuve comme d’obtenir la victoire finale. Dieu ne nous abandonnera jamais. Continuons donc de faire route avec le Seigneur. Par la foi et la prière, nous y parviendrons.

(M.) Don Kamps (Iowa)

Prière : Père céleste, donne-nous la force pendant les moments difficiles. Rappelle-nous que tu es avec nous et qu’avec toi, nous ferons des exploits. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les fans de sport.

Jeudi 14 septembre 2017

LIRE : 1 Thessaloniciens 4: 1-12

Frères et sœurs, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès.
- 1 Thessaloniciens 4: 1


Le fleuve Cávado est un petit fleuve au Portugal au lit rectiligne. Sa présence a fourni des moyens de subsistance à un peuple très ancien pendant des milliers d’années. Ce fleuve a toujours été d’une grande importance pour les vies et les moyens d’existence des personnes vivant à proximité.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je suivrai Dieu en me mettant au service des autres.

Dans les années 1960, un grand barrage a été construit, qui a tout changé autour de ce fleuve. Le microclimat régional a changé. La présence de grandes quantités d’eau dans le réservoir a adouci les températures élevées de la région. Elle a généré une énorme source d’énergie. Avec l’électricité, les réfrigérateurs, la radio, la téléphonie, la télévision et Internet ont changé radicalement la vie des gens.

Il en est de même lorsque nos vies se trouvent modifiées par la présence du Christ. En tant que fils de Dieu, nous pouvons orienter notre potentiel au service des autres. Chaque personne qui accepte le Christ peut tout changer autour de lui. À l’instar de ce barrage, le Christ change le cours de nos vies pour le meilleur.

Au lieu de se perdre, le potentiel de chaque personne se prête à une nouvelle fin, à un nouveau flux et à une nouvelle orientation, qui nous transforment comme tout notre entourage.

(M.) Emanuel Dinis (Portugal)

Prière : Créateur et Soutien de toute vie, aide-nous à grandir à l’image du Christ afin que nous puissions être une bénédiction pour ceux qui nous entourent. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont privés d’électricité.


Mercredi 13 septembre 2017

LIRE : Ephésiens 6: 1-4

Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leurs forces, ils prennent le vol comme les aigles, ils courent et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point.
- Esaïe 40 : 31


Tout au long de mon enfance, je n’ai pratiquement connu de mon père que son nom. Une nuit, j’ai commencé à demander à Dieu de me diriger. Lorsque j’ai prié, j’ai commencé à réfléchir au pardon et à l’importance d’honorer mes parents. Je me suis rendu compte que ma peur du rejet avait fini par m’enlever la joie d’une saine relation père fille.

Pensée du jour

Je veux voir Dieu faire une nouvelle chose dans ma vie.

Mon incapacité à pardonner, alimentée par des perceptions négatives avait rendu difficile toute réconciliation.

Plusieurs fois, j’ai décroché le téléphone mais je n’ai jamais pu faire un appel. J’ai continué à me demander si c’était le bon moment, et je craignais d’être blâmée pour n’avoir pas fait cela un peu plus tôt. Le temps s’est écoulé ; et aucun de nous deux n’a pu marquer la vie de l’autre d’une manière significative. Pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher de me poser cette question : que se passerait-il si l’un d’entre nous s’offrait l’occasion de dire à l’autre « Je t’aime ». Puis je l’appelais. Après 34 ans de séparation, j’ai fini par reconnecter avec mon père.

Au fil du temps, notre relation s’est améliorée. Nous communiquons presque tous les jours. Mon père et moi sommes tous les deux reconnaissants de l’opportunité d’être témoins de la puissance de Dieu dans nos vies. Ce nouveau chapitre m’a permis de comprendre que Dieu a le pouvoir de faire toutes choses nouvelles.

(Miss) Scoie Green (Texas)

Prière : Seigneur Dieu, aide-nous à croire que tu es à l’œuvre dans nos vies, même si tout semble ne pas avancer. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les adultes renouant avec leurs parents.

Mardi 12 septembre 2017

LIRE : Psaume 34 : 1-7

De tous côtés, le messager de l’Éternel protège ceux qui honorent Dieu.
- Psaume 34 : 7


Il y a quelque temps, en conduisant sur l’autoroute principale de la zone orientale de mon pays, j’ai remarqué qu’une voiture sur la voie droite circulait à très faible allure, les feux de détresse activés. J’ai immédiatement pensé que la voiture avait des problèmes mécaniques. Mais il s’est avéré que c’était un véhicule d’escorte pour un cycliste qui s’entraînait. Le véhicule est resté derrière le cycliste, prêt à aider en cas de problèmes mécaniques et à protéger l’athlète contre tout péril physique des autres voitures.

Pensée du jour

Je peux compter sur l’amour et la fidélité indéfectible de Dieu.

Pendant que je réfléchissais à cette image, j’ai pensé à la lecture d’aujourd’hui. De même que le messager du Seigneur veille sur nous, de même Dieu se montre attentif à d’autres aspects de nos vies.

La vigilance de Dieu ne signifie pas que nous sommes exemptés des hauts et des bas de la vie, mais elle nous assure de la présence de Dieu. Il veille sur nous, nous entoure de sa bonté et de sa grâce et nous soutient.

(Mme) Agueda Suarez (République dominicaine)

Prière : Dieu de miséricorde, merci pour ton amour et ta fidélité. Comme Jésus nous a enseignés, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles » Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les cyclistes.

Lundi 11 septembre 2017

LIRE : Jacques 2: 1-9

Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit : « En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, mais qu’en toutes nations celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable ».
- Actes 10 : 34-35

Neal avec sa femme Calle, et leur fille Chloe

Un jour, notre fille de quatre ans est venue à ma femme et à moi pour nous demander : « Papa, maman, deux personnes aux yeux de couleurs différentes peuvent-ils être des amis ? » Elle fit une pause, puis se faisant plus insistante, elle dit : « Vraiment, elles le peuvent ! » Ma femme et moi avons éclaté de rire. Ce qui rendait la chose aussi drôle, ce n’était pas seulement l’enthousiasme de notre fille, mais bien son insistance : bien sûr, elles peuvent être amies !

Pensée du jour

Dieu ne rejette personne.

Après tout, qui peut être à ce point superficiel qu’il repousse un ami, simplement en raison de la couleur de ses yeux ? Cela me fait penser à la façon dont les hommes peuvent souvent devenir futiles.
Nous traitons les autres avec désinvolture ou avec gentillesse en fonction de la couleur de leur peau ou de leur nationalité ou encore d’autres considérations superficielles comme les revenus, le succès ou l’échec matériel. Mais nous savons que Dieu ne rejette personne. En fait, Dieu aime la diversité. Dieu ne se choisit pas une couleur de peau, un type de corps ou un niveau de succès au détriment de l’autre. Les Écritures prouvent tout le contraire. Les enfants de Dieu sont issus de tous les groupes, de toutes les couleurs et de tous les niveaux économiques possibles. Chaque fois que nous nous sentons jugés par le monde, nous pouvons nous tourner vers Dieu et vers ce que la Bible enseigne à propos de ce que Dieu pense de nous.

En Dieu, nous trouvons un amour si profond que nous ne pouvons jamais en toucher le fond.

(M.) Neal Eckert (Michigan)

Prière : Tendre Père, merci d’aimer la manière unique dont tu as créé chacun de nous. Aide-nous à aimer les autres de la même manière. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui est marginalisé.

Dimanche 10 septembre 2017

LIRE : Luc 10: 38-42

Le Seigneur répond : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. »
- Luc 10: 41-42


Une question a attiré mon attention lors d’une étude biblique : quelles sont dans votre vie les trois choses qui vous empêchent d’établir une relation plus étroite avec Dieu ?

Pensée du jour

Je garderai du temps pour Dieu aujourd’hui.

Dans l’immédiat, le terme d’affaires m’est venu à l’esprit, suivi des termes d’inquiétude et de peur. À la retraite, j’avais envisagé des jours remplis de lecture, d’étude, d’écriture et de mes passe-temps favoris. Au lieu de cela, je me suis retrouvée engloutie dans un calendrier qui semble aussi frénétique que les jours précédents où j’avais élevé des enfants, occupé un emploi et maintenu un ménage.

J’ai commencé à me demander : qu’est-ce que Dieu veut de moi ? Je crois que, autant Dieu veut que je prenne soin de ma famille, de l’église et de la communauté, autant il veut de mon temps et mon attention pour les autres. Dieu désire un équilibre dans ma vie. Est-ce que je me précipite d’une activité à l'autre, ou alors, est-ce que je prends le temps de construire une relation plus intime avec Dieu ? Aujourd’hui, j’ai laissé tomber mes nombreuses occupations pour une longue promenade dans l’air frais et ensoleillé sur la montagne près de chez moi. Mon esprit était entièrement concentré sur la magnificence et la beauté de la création de Dieu. Là, il n’y avait en moi pas de place pour l’inquiétude et la peur.

Lorsque nous prenons le temps de répondre aux exigences de nos vies de chaque jour, nous pouvons retrouver le chemin de la paix pour nous rapprocher de Dieu.

(Mme) Janice Hagood LeMaster (Alabama)

Prière : Seigneur Dieu, merci pour ce beau monde que tu as créé. Aide-nous à disposer du temps pour toi dans l’intimité de notre marche quotidienne avec toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les retraités.

Samedi 9 septembre 2017

LIRE : Ephésiens 6: 10-18

Éternel, aie pitié de nous ! Nous espérons en toi. Soi notre aide chaque matin, et notre délivrance au temps de la détresse.
- Ésaïe 33 : 2


Il y a deux ans, après deux jours d’un cyclone impétueux, j’ai voyagé pour une activité dans une de nos églises. En traversant une forêt de pins, je suis tombé sur une section où beaucoup d’arbres étaient inclinés à plus de quarante-cinq degrés ou étaient tombés.

Pensée du jour

Dans ma faiblesse, le Christ est ma force.

Il y en avait assez peu qui se tenaient encore droits. J’en ai conclu que, compte tenu de la qualité du sol et de la faiblesse des racines, les arbres ne pouvaient résister aux vents forts. Mon explication, bien que logique, était fausse. J’ai découvert plus tard que le vent ne soufflait pas dans sa direction habituelle, et que les arbres ne pouvaient résister à sa force.

Ensuite, j’ai pensé à ma vie chrétienne. À plusieurs reprises, je me suis retrouvé dans une situation similaire, surpris par la direction du vent et non préparé pour faire face à la tempête. Croître dans la foi et dans notre relation avec Dieu signifie prendre conscience de notre fragilité et de notre besoin de la grâce salvatrice de Jésus-Christ.

Le Christ nous aide à rester debout même dans les situations les plus inattendues.

(M.) Eduardo Conde (Aveiro, Portugal)

Prière : Dieu de grâce, donne-nous de prendre conscience de notre état fragile et donne-nous la certitude de ta providence par Jésus-Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les victimes de catastrophes naturelles.

Vendredi 8 septembre 2017

Que le Dieu de la paix vous sanctifie lui-même tout entiers.

- 1 Thessaloniciens 5:23

Sharon avec son mari

LIRE : 1 Thessaloniciens 5: 12-23

Mon mari et moi avons décidé d’acheter une charmante maison construite en 1911. Des fenêtres en verre plombé, des armoires encastrées, un escalier discret avec une véranda ensoleillée, autant de choses qui dépassaient nos attentes.

Pensée du jour

L’œuvre de sanctification de Dieu peut me restaurer.

Un jour, un ami a fait remarquer à mon mari que les plafonds du salon étaient inhabituellement trop bas pour notre époque. Ils firent donc une petite entaille à travers les cloisons sèches du mur, mais ils ne pouvaient rien percevoir. Ils ont fait alors une ouverture suffisamment grande pour pouvoir laisser passer la tête. Lorsque mon mari et son ami ont regardé au travers du trou, ils ont été émerveillés par ce qu’ils ont découvert. Avec empressement, ils sont parvenus à briser le reste de la croûte sèche du plafond. Pendant des années se trouvait caché derrière la vieille croûte de plâtre poussiéreux un magnifique ornement de moulures et de couronne qui encerclaient toute la pièce. Très vite, l’espace s’est transformé en quelque chose d’assez grandiose. Nous nous demandions pourquoi quelqu’un a pu cacher une telle beauté.

Je me suis rendu compte que nous permettons bien des fois de tels phénomènes dans nos vies. Nous pouvons laisser le péché envelopper nos personnes et gâcher le plan que Dieu a conçu pour nos vies. Mais lorsque nous travaillons avec Dieu pour retirer avec soin les déchets de nos vies, nous pouvons à nouveau voir l’œuvre de Dieu dans toute sa beauté. Alors, nous ne pouvons que louer notre Créateur et Celui qui nous a formés.

(Mme) Sharon Setzer (Washington)

Prière : Merci, Seigneur, de ce que tu ne nous abandonnes jamais. Continue d’ôter en nous tout ce qui nous embrouille afin que nous puissions jouir pleinement de la beauté de notre relation avec toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les ouvriers du bâtiment.

Jeudi 7 septembre 2017

Étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en action de grâces. - Colossiens 2: 7

LIRE : Colossiens 2: 6-12

Mes filles jumelles de huit ans prennent des cours de natation au centre de l’UCJG (YMCA). La piscine est longue et les allées sont séparées par des cordes et des balises. Les enfants les plus jeunes de la classe ont l’air de battre de l’aile lorsqu’ils nagent. Ils se mettent à zigzaguer dans les allées des cordes, et doivent s’arrêter quelques fois pour s’en démêler. Toutefois, ils mettent tout en œuvre pour arriver à l’autre bord. Les nageurs du groupe d’âge moyen ont des mouvements plus coordonnés, mais ils s’entrelacent eux aussi dans les cordes. Les nageurs les plus âgés et les plus expérimentés eux se déplacent dans l’eau, tout en restant dans leurs couloirs tout au long du trajet.

Pensée du jour

Je peux grandir dans la foi en servant Dieu.

Notre marche chrétienne peut ressembler à cette classe de natation. En tant que nouveaux chrétiens, il peut nous arriver d’être émerveillés et pleins d’énergie, mais nous avons besoin de personnes plus matures dans la foi pour nous épauler et nous guider. Sinon, nous risquons de faire une embardée en dehors des clous.
Nager en droite ligne ne vient pas seulement avec l’âge. Il en est de même de la vie spirituelle. On fait des progrès avec l‘expérience et l’obéissance. Les meilleurs nageurs écoutent leurs instructeurs, apprennent de leurs conseils et passent à la pratique. Les chrétiens matures étudient la Bible et recherchent les conseils d’autres croyants pour mieux servir Dieu.

Quelle que soit notre expérience, nous pouvons toujours nous prendre dans les cordes. Mais avec la persévérance et la croissance dans la foi, nous parviendrons assurément à l’autre bord.

(M.) Bob La Forge (New Jersey)

Prière : Seigneur Dieu, apprends-nous à avoir une foi ferme et droite. Merci pour les autres chrétiens qui nous donnent des conseils et nous servent de guide. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants qui apprennent à nager.

Mercredi 6 septembre 2017

Ainsi parle l’Éternel : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées ».
- Ésaïe 55 : 9

LIRE : Marc 10: 46-52

Je tire un sentiment de satisfaction à faire les choses. Ça fait de moi quelqu’un de productif et d’accompli. Par contre, les tâches interrompues mettent souvent mes plans en déroute ; comme par exemple, un membre de la famille qui a besoin d’aide, un commis qui veut des discussions, ou le courrier électronique de quelqu’un qui demande des bénévoles à la dernière minute. Toute perturbation visant à me déconcentrer dans l’exécution de ma liste de tâches engendre chez moi des frustrations.

Pensée du jour

Qu’est-ce que Dieu m’invite à délaisser aujourd’hui ?

En revanche, les Écritures mentionnent plusieurs fois des moments où Jésus a choisi de s’arrêter pour guérir des personnes comme Bartimée dans la lecture d’aujourd’hui. Plus tard donc, face aux interruptions, j’ai également appris que je devais m’arrêter, pour prêter main-forte ou une oreille attentive à autrui. En de telles circonstances, Dieu m’a aidée à changer de point de vue, et à savoir que ces interruptions ont souvent plus d’importance que mes listes des choses-à- faire. En d’autres circonstances, lorsque les situations me paraissent difficiles à comprendre, Dieu me donne de croire en ses voies et en ses pensées qui sont au-dessus des miennes. (Voir Ésaïe 55 : 9).

Pendant des années, j’avais fait chaque matin cette prière : « Aide-moi, Seigneur, à faire ce que tu veux que je fasse aujourd’hui ». Mais maintenant, ma prière est que Dieu m’aide à délaisser toutes les tâches qu’Il veut me voir délaisser, afin que je puisse me soumettre à ses voies qui sont au-dessus des miennes. Au lieu de m’accrocher à ma liste des choses-à-faire, je demande à Dieu de me combler du sens de l’accomplissement auquel j’aspire tant.

(Mme) Jennifer Kirsch (Ohio)

Prière : Aide-nous Seigneur, à répondre à ton appel au service, et rappelle-nous que les interruptions impromptues dans notre travail peuvent nous rapprocher de toi. Donne-nous d’avoir l’assurance en tes plans et en ta capacité à pourvoir à nos besoins. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont submergés de responsabilités.

Mardi 5 septembre 2017

Le psalmiste a écrit : « Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits ».
- Psaume 103 : 2

Rosi de Crabbi avec ses petites-filles, Sarahi (à gauche) et Roxana (à droite).

LIRE : Psaume 103 : 1-5

Ma petite fille aînée aime bien entendre les histoires du « bon vieux temps » où j’avais son âge et aussi me voir retracer les principales étapes de ma vie. Je m’exécute avec grâce, d’autant plus que, manifestement, cela la rend heureuse. J’ai eu une enfance difficile en raison de mes problèmes de santé qui ont donné peu de répit à mes parents. Aujourd’hui, je comprends cette partie particulière de mon enfance. Du fait de l’objectif de Dieu dans son plan pour ma vie, le souvenir de la douleur que j’ai eu à subir n’a rien de comparable.

Pensée du jour

« Le Seigneur se souvient de nous et nous bénira » (Ps 115 : 12).

Aujourd’hui, je réfléchis sur l’influence ou le poids des souvenirs. Le mauvais souvenir d’événements difficiles peut facilement constituer pour nous un poids à porter le restant de notre vie. Mais les souvenirs peuvent aussi être de beaux cadeaux. De même, les expériences partagées avec ceux que l’on aime peuvent être d’énormes sources de bonheur. Dans notre passage du jour, le psalmiste a écrit : « N’oublie pas tous les bienfaits du Seigneur ».

Il est essentiel de nous souvenir de notre passé et de notre identité afin de reconnaître les grâces de Dieu à notre égard et l’abondance des bienfaits que Dieu a déversés en nous.

(Mme) Rosi de Crabbi (Valle del Cauca, Colombie)

Prière : Dieu de compassion, aide-nous à garder de bons souvenirs et à aller de l’avant afin de ne pas oublier tous tes bienfaits d’amour envers nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les conteurs.

Lundi 4 septembre 2017

Nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée.
- Romains 12: 6

LIRE : 1 Corinthiens 12: 4-11

Il y a quelques années, je faisais des emplettes avec ma femme. Tout à coup, j’ai eu envie d’aller visiter le rayon des aliments surgelés et de regarder la glace. Je n’avais vraiment pas besoin de glace. J’avais juste envie d’aller regarder. Juste à l’angle, j’ai vu un vieillard de petite taille debout devant la porte du congélateur. Il paraissait très heureux de me voir et m’a demandé : « Pouvez-vous tendre la main et me prendre cette boîte-là, s’il vous plaît ? » « Bien sûr », lui répondis-je. J’étais à mi-chemin de l’endroit où était ma femme lorsque j’ai stoppé net dans mon élan. J’ai senti me traverser quelque chose d’étrange mais d’exaltant. Je comprenais que Dieu m’utilisait ainsi pour aider quelqu’un.

Pensée du jour

Dieu peut m’utiliser, si seulement je le veux.

J’avais toujours un sentiment de culpabilité. Je pensais n’avoir aucun bon talent pour servir le Seigneur. Puis je me suis rappelé les paroles de la Bible disant que nous avons tous des dons différents pour le ministère. Peut-être que l’un de mes dons consistait en ma volonté d’aider d'une manière ou d’une autre. Par exemple, servir des repas, mettre en place les tables ou décrocher d’une étagère trop élevée un objet qui se trouverait hors de la portée. Je crois que Dieu savait que cet homme voulait quelque chose qu’il ne pouvait pas obtenir de lui-même, et, sachant que j’étais prêt à aider, Dieu m’a envoyé auprès de lui.

Nous avons tous des capacités à servir Dieu, mais nous l’ignorons assez souvent.

(M.) Tyrel Williams (Missouri)

Prière : Seigneur, nous sommes tes serviteurs. Utilise-nous comme bon te semble pour la gloire de ton royaume. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui se sentent inutiles.

Dimanche 3 septembre 2017-

Philippe demanda à l’eunuque éthiopien : « Comprends-tu ce que tu lis ? »
- Actes 8 : 30

LIRE : Actes 8 : 26-40

En 1965, j’étais dans une classe spéciale de lecture où je pouvais développer mes aptitudes en compréhension. Le premier jour où je suis entrée dans cette classe de lecture, la première pensée qui m’a traversé l’esprit était que j’étais stupide, car j’allais me trouver à la même table que d’autres personnes que mes camarades avaient traitées de « stupides ».

Pensée du jour

La sagesse est une source de vie pour celui qui la possède (Prov 16:22).

Actes 8 : 30-31 me rappelle cette classe de lecture. Un eunuque éthiopien lisait à haute voix un passage d’Ésaïe lorsque Philippe lui posa la question : « Comprends-tu ce que tu lis ? » L’eunuque répondit : « Comment le pourrais-je… si quelqu’un ne me guide ? » (V. 31). Lorsque Philippe lui a expliqué comment Jésus avait accompli la prophétie d’Ésaïe, l’eunuque est devenu chrétien. Et son témoignage a contribué à la propagation de l’Évangile.

Ma classe de lecture spéciale m’a donné des aptitudes qui m’ont permis d’obtenir mes diplômes universitaires. Mais, comme l’eunuque, j’ai toujours besoin d’aide pour comprendre les Écritures. Je prends part à des études hebdomadaires de la Bible, où nous étudions la Parole de Dieu et sa signification pour nos vies.

Grâce à notre étude des Écritures, nous pouvons avoir une relation plus profonde avec Dieu et, à l’instar de l’eunuque éthiopien, proclamer le message de l’Évangile.

(Mme) Debra Pierce (Massachusetts)

Prière : Père céleste, aide-nous à comprendre les Écritures afin que nous puissions proclamer l’Évangile. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui apprennent à lire.

Samedi 2 septembre 2017

Ne vous inquiétez de rien.
- Philippiens 4: 6

LIRE : Philippiens 4: 6-7

Je lisais, étendue dans mon canapé. Ma main gauche caressait dans le sens du poil Alice, ma lapine de compagnie de 9 ans. Tout à coup, elle se redresse, les longues oreilles dressées pour percevoir un son menaçant que je ne pouvais pas entendre. Il n’y avait pas de prédateurs dans notre maison pour lui causer un préjudice, mais je pensais la voir sauter du canapé et se blottir sous le lit comme elle en avait l’habitude lorsqu’elle se sentait menacée. Je lui parle doucement et continue à la dorloter. Elle commence alors à se détendre pour retrouver la sérénité.

Pensée du jour

Je permettrai à Dieu de remplir mon cœur et mon esprit.

C’est à ce moment-là que j’ai compris combien de fois j’éprouvais de l’anxiété à propos de choses insignifiantes, même si je savais que Dieu était avec moi. Je comprenais la réalité de l’anxiété d’Alice. Je savais qu’elle se porterait bien, mais elle devait avoir l’assurance que je m’occuperai d’elle.

Dieu nous encourage à ne pas nous inquiéter de quoi que ce soit ; mais à transformer nos angoisses en prière. Mais bien souvent, comme Alice, nous permettons à nos craintes de contrôler nos vies. Ô combien notre vie retrouverait-elle la paix si nous faisions confiance au passage de la lecture d’aujourd’hui qui dit : « et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées » ! J’ai découvert que chaque fois que j’ai confiance en ces paroles, je me sens en paix et je me repose sur Dieu.

(Mme) Michele C. Baker (Alabama)

Prière : Père, aide-nous chaque jour à ne pas oublier que tu es plus grand que nos soucis et que tu peux toujours nous accorder la paix. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui éprouvent de l’anxiété.

Vendredi 1er septembre 2017

LIRE : Esaïe 42 : 9-16

Le Seigneur dit : « Voici, les premières choses se sont accomplies, et je vous en annonce de nouvelles ; que je déclare ; avant qu’elles arrivent, je vous les prédis ». - Ésaïe 42 : 9


Les scientifiques avaient longtemps pensé que tous les mammifères mettaient bas et qu’aucun mammifère ne pondait d’œufs. Ils ont exploré ensuite les cours d’eau australiens et découvert l’ornithorynque à picots.

Pensée du jour

Dieu a plus de choses en réserve pour moi que je ne puis imaginer.

Avec sa queue de castor et son bec de canard, l’ornithorynque a non seulement étonné les zoologues, mais s’était également révélé le seul mammifère connu de sang chaud et couvert de poils qui pond des œufs.

L’Ancien Testament fait état de découvertes similaires. À maintes reprises, les Israélites ont vu des choses qu’ils n’avaient jamais vues auparavant : des mers fendues, des colonnes de feu, l’eau des rochers et la manne du ciel. Dieu était en train de les préparer à ouvrir un nouveau chapitre.

Se préparer à accueillir tout ce qui est nouveau peut apparaître inconfortable et effrayant. De nouvelles relations, de nouveaux lieux d’habitation, de nouveaux emplois, même le pardon et la confiance ; tout cela demande qu’on ait du courage et de la foi. Si nous sommes attentifs, nous pourrions commencer à voir les diverses manières dont Dieu travaille dans nos vies, manières auxquelles nous n’aurions jamais rêvé. Les nouvelles choses peuvent devenir visibles. Elles peuvent même modifier l’ensemble des choses que nous connaissions ou que nous croyions.

Chaque fois qu’il nous arrive de penser que tout va selon un plan préétabli, et qu’il n’y a pas d’« ornithorynque » dans notre vie, c’est alors que nous pouvons y voir comme un signe pour être pleins de courage et nous attendre à l’imprévu. Ainsi, avant de nous en rendre compte, nous aurons peut-être eu l’occasion de sortir et d’explorer les nouvelles découvertes que Dieu a en réserve pour nous.

(M.) Tez Brooks (Floride)

Prière : Seigneur Dieu, donne-nous le courage de sortir et de te faire confiance. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui sont en train d’ouvrir un nouveau chapitre de sa vie.

---------

1 Mammifère monotrème, à bec d’oiseau, qui se trouve en Australie. Les ornithorynques vivent au bord des rivières et des marais.

*Les lectures de la Bible sont sélectionnées avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.