2017

Mercredi 31 mai 2017 -

LIRE : Philippiens 2 : 12-18

« Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle. »
- Romains 14 : 19


Un dimanche matin, après le culte, j’ai surpris une brève conversation entre deux paroissiens. L’un des hommes disait : « Je n’ai pas retiré grand-chose de ce service. Et vous ? » « Moi non plus », répondit l’autre. C’était déconcertant d’entendre de telles remarques, même si je dois admettre que j’en ai fait de semblables.

Pensée du jour

Ma communauté de foi est susceptible de changer, à condition de passer moins de temps à se plaindre et plus de temps à se soucier des autres.

Souvent, nous allons à l’église en nous demandant, « Qu’est-ce que nous allons recevoir ? » Mais nous ne nous demandons pas, « Qu’est-ce que nous pouvons donner ? »

Notre expérience de l’église pourrait être revigorée, qui sait, si nous nous plaignions moins et dépensions notre énergie à nous encourager les uns les autres. Un dimanche, une dame dont le mari était hospitalisé, m’a approché, alors que j’entrais dans le sanctuaire. Elle m’a dit avec enthousiasme que son mari avait parlé à l’une de ses infirmières de sa foi en Jésus-Christ. Après avoir prié avec elle, l’infirmière a accepté Jésus comme son Sauveur. Elle a ensuite partagé son expérience avec les autres. Son enthousiasme était contagieux. Ça m’a remonté le moral et j’ai répondu : « Que le Seigneur soit loué ! » Son histoire m’a montré que nous pouvions apporter notre contribution à la communauté de foi à bien des égards.

Nous pouvons féliciter les autres pour leur service, nous proposer bénévolement lorsque l’occasion se présente, donner généreusement, être attentifs et aider à répondre aux besoins des autres, et les assurer de nos prières.

(M.) Wayne Greenawalt (Illinois)

Prière : Tendre Père, pardonne-nous nos attitudes égocentriques. Montre-nous comment nous pouvons encourager les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ma communauté.

Mardi 30 mai 2017

LIRE : Jacques 2 : 14-17

« Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. »
- Jacques 2 : 17


Pendant la perestroïka, une période d’instabilité politique et économique dans l’Union soviétique, de nombreux Russes, craignant pour leur vie, ont quitté leurs lieux de naissance, leurs biens et leurs maisons et fui vers d’autres endroits où ils pourraient vivre en toute sécurité. Notre famille a quitté la Tchétchénie pour s’installer dans la région de Krasnodar. Nous avons vécu dans une tente dans l’extrême pauvreté et le besoin. Notre situation était désespérée. Dieu a semblé nous avoir abandonnés.

Pensée du jour

Parfois, Dieu répond aux prières à travers nos actions.

Un jour, le pasteur méthodiste nous a rendu visite. Il a vu à quel point notre vie était difficile. Nous avons parlé avec lui pendant un long moment. Je lui ai parlé de notre manque d’argent et de nourriture. Je lui ai dit que nous avions froid. À la fin de notre conversation, je demandais au pasteur de prier avec moi pour ma famille et pour notre avenir ; mais le pasteur a refusé. « Je n’ai pas le temps de prier maintenant », dit-il, et il partit promptement.

Le pasteur est allé précipitamment dans un magasin, a acheté certaines provisions essentielles, choisi des vêtements chauds d’hiver pour enfants et nous a rapporté tous ces effets. Quand les enfants eurent mangé et se sentirent bien à nouveau, le pasteur a dit : « Maintenant, je suis prêt à prier avec vous et remercier Dieu pour sa générosité. Vous voyez, Dieu se soucie de vous et pourvoit à vos besoins ».

(Mme) Tatyana Azyavina (Krasnodar, Russie)

Prière : Seigneur, merci de te souvenir des pauvres, des indigents et des personnes qui ont faim. Aide-nous à leur prodiguer soins et générosité. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les réfugiés.

Lundi 29 mai 2017 

LIRE : Jean 7:53 - 8:11

Jésus dit : « Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus. »
- Jean 8 : 11


Je repense souvent aux erreurs que j’ai commises à la fois dans le passé lointain ou proche. Pourquoi ai-je fait cette remarque stupide ? Pourquoi ai-je dit des commérages sur une autre personne ? Et ensuite je commence à penser à des choix de vie plus importants : soit les mauvais choix que j’ai faits, soit les moments où j’ai commis des actes destructeurs.

Pensée du jour

Jésus me donne toujours une seconde chance.

Ensuite, je pense à la façon dont Jésus a traité la femme surprise en flagrant délit d’adultère dans la lecture du jour. D’abord, il l’a protégée d’une mort certaine des mains des autorités en leur demandant de considérer leurs propres péchés. Et puis, étonnamment, il ne la condamne pas. Jésus lui a donné une seconde chance et l’occasion d’apprendre de ses erreurs.

Quand je fais quelque chose que je sais nocive pour moi-même ou pour d’autres, je me rappelle que Jésus se retient de me juger, mais m’appelle à faire de meilleurs choix et à ne plus pécher. Il me donne – à chaque fois – une seconde chance – et parfois d’autres chances additionnelles.

(Mme) Abigail Gary (New Jersey)

Prière : Seigneur, merci de nous donner une seconde chance pour suivre tes voies. Aide-nous à apprendre de nos erreurs quand nous cherchons à te suivre plus fidèlement. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont du mal à se pardonner eux-mêmes.


Dimanche 28 mai 2017 

 LIRE : Matthieu 26 : 36-39

Jésus a prié : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »
- Matthieu 26 : 39


Je garde une copie écrite du verset cité ci-dessus dans mon portefeuille parce que sa lecture me permet de mettre ma vie en perspective. Trop de fois, j’ai permis à l’arrogance et à la fierté de dicter ma façon d’aborder les situations difficiles. Traiter la parole de Dieu comme une recette magique que je garde dans ma poche m’amène à me dire à moi-même, je suis au contrôle ! - pensant que je suis au contrôle de tout. Si la vie devient vraiment difficile, alors seulement j’invoque le secours de Dieu pour me donner la force de traverser ces difficultés.

Pensée du jour

Je suivrai avec confiance le chemin que Dieu trace devant moi.

À un moment donné, j’ai commencé à lire régulièrement la Bible, j’en suis venu à comprendre que si je me fie à la puissance de Dieu en tout temps – et pas seulement quand je suis désespéré – la grâce et la puissance de Dieu me guideront toujours au travers de ces moments difficiles.

Cette parole de l’Évangile de Matthieu m’a appris que même Jésus avait eu un moment d’accablement et ressenti le besoin de faire appel à son Père pour plus de force. Si le Fils de Dieu a eu besoin de faire appel à son Père à un moment donné, certainement que nous aussi, nous pouvons invoquer Dieu pour nous conduire à chaque étape de notre parcours.

(M.) Christopher C. Rowe (Caroline du Nord)

Prière : Tendre Père, merci de nous guider dans la vie, en particulier à travers les défis et les circonstances difficiles. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui se sentent autosuffisants.

Samedi 27 mai 2017

LIRE : Ecclésiaste 3 : 9-14

« Quel avantage celui qui travaille retire-t-il de sa peine ? J’ai vu à quelle occupation Dieu soumet les fils de l’homme… bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin.

- Ecclésiaste 3 : 9-11


Quand j’amène mon fils au magasin pour acheter un nouveau puzzle, il fait son choix en fonction de l’image sur la boîte, - de la beauté potentielle que ce puzzle peut devenir. Mais au départ, quand nous ouvrons la boîte, le puzzle ne ressemble en rien à l’image à l’extérieur ; on se retrouve tout simplement en face de pièces mélangées dans un sac.

Pensée du jour

Le puzzle de ma vie est beau aux yeux de Dieu.

Nous sommes tous confrontés à des épreuves et à des tribulations qui peuvent nous laisser perplexes devant l’inquiétude, la colère ou la tristesse. Nous pouvons nous sentir brisés comme les pièces du puzzle dans le sac. Mais Dieu voit toujours le tableau d’ensemble - l’image à l’extérieur de la boîte. Comme le dit le passage du jour : « [Dieu] fait toute chose bonne en son temps » (Eccl 3:11).

Malgré les obstacles de la vie, Dieu prend les morceaux brisés de notre douleur, tristesse, souci et chagrin pour les recomposer manière à créer quelque chose de beau et d’achevé. Dieu connaît le potentiel que nous avons en nous.

Lorsque nos cœurs sont lourds et que notre force est faible, nous pouvons avoir confiance qu’avec Dieu nos puzzles seront construits et achevés.

(Mme) Chelsia Calvert (Texas)

Prière : Seigneur, aide-nous à avoir confiance que tu es toujours à l’œuvre dans nos vies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les fabricants de jouets.

Vendredi 26 mai 2017

LIRE : Exode 3 : 1-12

« Nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. »
- Ephésiens 2 : 10


Comme enfant, Moïse a été sauvé des eaux et a grandi dans le palais du grand Pharaon, recevant tous les privilèges de la royauté. Puis, dans une terrible tentative malencontreuse pour rendre justice, il a tué un homme et a pris la fuite pour sauver sa propre vie. À l’étape du passage de ce jour, Moïse faisait paître les moutons au milieu de nulle part. Puis Dieu confie à Moïse une nouvelle mission.

Pensée du jour

Suis-je disposé à dire oui au dessein de Dieu pour moi ?

Certains d’entre nous craignent que nos jours les plus importants ou les plus gratifiants soient derrière nous. Nous avons peut-être laissé une bonne carrière pour élever nos enfants ou nous sommes peut-être à la recherche d’une opportunité. Peut-être que nos compétences ne sont plus valorisées en raison des progrès technologiques, ou nous faisons face aux inconnues de la retraite. Peu importe où nous en sommes dans la vie, Dieu a une mission importante à confier à chacun de nous. Cela peut être quelque chose d’aussi simple que d’envoyer des notes d’encouragement ou aussi complexe que des projets gouvernementaux visant à apporter des changements économiques ou à résoudre des conflits.

Quel que soit le cas, comme avec Moïse, Dieu nous dit : « Je serai avec toi » (Exode 3:12).

(Mme) Gail Parker (Maryland)

Prière : Seigneur, aide-nous à te servir fidèlement dans toutes les étapes de notre vie. Au nom de Jésus, nous prions.
Amen
.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes confrontées à une transition dans sa vie.

Jeudi 25 mai 2017

LIRE : Luc 10 : 29-37

« Le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites »
- Matthieu 25 : 40


Lorsque je visite les zones urbaines près de chez moi, je suis très préoccupé par le grand nombre d’hommes, de femmes, et parfois même d’enfants qui dorment sur les trottoirs et dans d’autres endroits, à ciel ouvert. Puis je me souviens que, dans la parabole de Jésus sur le Bon Samaritain, le prochain véritable subvient aux besoins des autres. Est-ce que je m’arrête pour répondre aux besoins de ces personnes ? De temps en temps je le fais, mais je reconnais que souvent, je les ignore – me contentant d’être reconnaissant pour certains programmes conçus pour répondre à leurs besoins. Cependant, quand je côtoie ces personnes qui souffrent, Dieu me rappelle le commandement que Jésus nous a adressé, de prendre soin des indigents parmi nous – que nous le fassions en tant qu’individus, en tant que société, ou en tant qu’église.

Pensée du jour

Comment puis-je être un "bon Samaritain" aujourd’hui ?

Beaucoup de nos frères et sœurs vivent dans la pauvreté extrême. Quand je me rappelle l’histoire de Jésus relative au Bon Samaritain, je suis conduit à renouveler mon engagement à travailler avec compassion chrétienne pour le bien-être de mes prochains.

(M.) Scott Martin (New Jersey)

Prière : Tendre Père, aide-nous à toujours nous rappeler ton commandement d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. Continue de nous remplir de compassion pour les démunis au milieu de nous. Comme Jésus nous l’a enseigné, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen »

SUJET DE PRIÈRE : les personnes qui sont sans domicile fixe.

Mercredi 24 mai 2017 

LIRE : Matthieu 18 : 1-5

Je vous dis : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux. »

- Matthieu 5 : 44-45

Amy (à droite) et son amie Julie


Un jour, ma jeune fille est rentrée de l’école et m’a dit : « Ma meilleure amie va organiser une fête d’anniversaire, et elle a déjà distribué les invitations. » Je lui ai demandé si elle avait été invitée. Elle a répondu : « Non. Elle a dit qu’elle a oublié de m’inviter. Mais cela n’est pas grave. » Sans tristesse ni déception apparente, elle a bavardé joyeusement sur l’école.

Pensée du jour

Jésus, notre exemple, a accordé son pardon à ceux qui lui ont fait du mal.

Je me suis rappelé ma propre déception et ma colère quand une de mes collègues ne m’a pas invitée à sa fête d’anniversaire. Je lui en ai voulu. Mais Jésus nous rappelle que nous devrions changer et devenir semblables aux petits enfants. La réponse de ma fille était un bon exemple de l’attitude que Jésus veut que nous adoptions. Elle ne s’est pas vexée et ne s’est pas attardée sur l’erreur de son amie.

Souvent, nous sommes incapables de faire ces choses simples, nous remplissons le monde de vengeance, d’assassinats, et de guerres. Inspirée par l’exemple de ma fille, je me suis agenouillée et j’ai prié pour recevoir le pardon et les conseils de Dieu.

(Mme) Amy Sutikdja (Rhénanie du Nord-Westphalie, Allemagne)

Prière : Seigneur Jésus, aide-nous à suivre tes enseignements. Comme tu nous pardonnes, aide-nous à pardonner ceux qui nous ont fait du mal. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour mes ennemis.


Mardi 23 mai 2017

LIRE : Philippiens 3 : 7-16

Ne dites pas : « D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux-ci ? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela. »
- Ecclésiaste 7 : 10


Tout en faisant le grand ménage de printemps, je suis tombé sur un sac couvert de poussière. Je m’attendais à ce qu’il soit rempli de vieux papiers inutiles. Au lieu de cela, je fus surpris de trouver de vieilles lettres, des cartes et des photographies datant de la période de la fin de mes études secondaires.

Pensée du jour

Mon avenir en Christ surpasse les regrets que je peux avoir de mon passé.

La vie n’a pas toujours été facile pour moi, mais à bien des égards, Dieu m’a béni. Pourtant, comme je regardais ces souvenirs de cette période où ma vie semblait pleine de promesses et de potentiel, j’ai senti un pincement de regret pour ce que je percevais comme une vie d’échec et de médiocrité. J’étais nostalgique de cette période où les choses semblaient plus simples et plus sûres. Si seulement je pouvais changer les mauvaises décisions que j’avais prises, pensais-je, j’aurais pu inverser leurs effets amers.

En vérité, la vie n’était alors pas facile. À travers ces années difficiles, j’ai mûri, et Dieu m’a appris la sagesse, me transformant en croyant. À partir de notre nouvelle naissance et de notre salut, nous cheminons de l’avant vers notre patrie céleste. L’objectif ne se trouve pas derrière nous ; il n’y a aucun avantage à revenir en arrière. Notre vie en Christ peut comprendre beaucoup de choses, mais elle ne sera jamais une vie de regrets.

(M.) Jeff Riley (Oklahoma)

Prière : Dieu d’amour et de sagesse, merci de nous libérer du passé. Conduis-nous vers les desseins que tu as conçus pour nos vies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants terminant leurs études au lycée.

Lundi 22 mai 2017

LIRE : Ésaïe 40 : 28-31

« L’Éternel désire vous faire grâce. »
- Esaïe 30 : 18


Pendant que je m’inquiétais récemment au sujet des résultats de tests médicaux, j’ai pensé à toutes les occasions dans ma vie qui m’ont imposé d’attendre. J’ai attendu pour que mon conjoint revienne de la guerre, attendu la naissance de mon enfant, attendu que des proches recouvrent leur santé après une maladie ou une intervention chirurgicale, et attendu avec des personnes en deuil. J’étais souvent impatiente et anxieuse sachant que je n’étais pas au contrôle de la situation ou des résultats. Même l’attente d’un évènement heureux comme un mariage ou des vacances peuvent occasionner des moments d’angoisse.

Pensée du jour

Dieu patiente avec moi.

En lisant des passages comme le verset cité ci-dessus, j’ai appris que Dieu comprenait notre frustration concernant les attentes. La lecture d’aujourd’hui nous encourage à être patients et à faire confiance à Dieu. Je me rends compte maintenant que Dieu est toujours présent, même lorsque nous sommes en attente et incertains sur les résultats de notre attente. Nous pouvons prier quand nous « gardons le silence devant l’Éternel, et (que nous) espérons en lui » (Ps. 37 : 7). Ce type d’attente peut remplacer notre anxiété par la paix.

(Mme) Lois M. Baker (Arkansas)

Prière : Père céleste, merci pour tes conseils et pour ta force en période d’incertitude. Apprends-nous à être patients et sereins lorsque nous nous reposons dans ta parole. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui attend avec impatience.

Dimanche 21 mai 2017

LIRE : Jean 6 : 1-13

« Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens ? »
- Jean 6 : 9


Tôt le matin, alors que j’arrosais mes plantes sur la véranda, je remarquais que ma plante suspendue préférée était en train de flétrir. Les fleurs commençaient à mourir. J’avais peu d’eau dans mon arrosoir, mais je la versais sur la plante, avec l’intention de revenir plus tard pour l’arroser avec plus d’eau. Avec les occupations de la journée, j’oubliais de revenir à la plante.

Pensée du jour

Je peux partager l’amour de Dieu en posant un petit acte de bonté.

Beaucoup plus tard, quand je suis retournée à la véranda, j’ai remarqué que ma plante qui était fanée avait repris des couleurs - les fleurs magnifiques étaient à nouveau d’une glorieuse beauté ! Il n’a fallu que quelques gouttes d’eau pour leur rendre la beauté.

J’ai compris que notre foi active peut fonctionner d’une manière similaire. Nous pouvons penser que, si nous ne pouvons pas faire quelque chose de grand ou que si nous ne disposons pas de grands moyens d’action, nous ne pouvons pas aider quelqu’un. Mais à plusieurs reprises, de petits gestes peuvent faire une grande différence dans le cheminement de foi de quelqu’un. Un mot gentil dit au bon moment peut avoir un grand impact autour de nous. Tout comme le jeune garçon a offert ses pains d’orge et ses petits poissons, dans la lecture d’aujourd’hui, un petit acte posé au nom de Dieu peut produire un miracle.

(Mme) Mary Beth Rademaker (Caroline du Nord)

Prière : Tendre Père, aide-nous à partager nos talents - peu importe s’ils paraissent dérisoires. Merci de nous donner les dons qui peuvent aider à produire des miracles dans la vie des autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable.

Samedi 20 mai 2017

LIRE : Exode 3 : 7-12

[Dieu] dit : « Je serai avec toi ; et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne. »
- Exode 3 : 12


J‘ai de nombreux défauts, et je n’arrête pas de découvrir de nouvelles choses que je ne suis pas capable de faire correctement. Ma réponse typique est de passer mon temps libre, couché dans mon lit à regarder la télévision. Là au moins je ne peux pas échouer, à moins de tomber endormi et de chuter du lit. Parfois, je me sers de mes carences comme excuse pour ne pas faire quelque chose. Ensuite, je peux dire : « Je ne peux pas le faire parce que j’ai trop de carences… »

Pensée du jour

Dieu ne supprime pas mes défauts, mais il marche avec moi et me remplit de courage.

Beaucoup de gens dans la Bible ont invoqué des excuses, y compris Moïse. Dans la lecture du jour, Dieu voit l’oppression des Israélites et veut que Moïse les conduise dans leur exode hors d’Égypte. Moïse proteste : « Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les enfants d’Israël ? » L’excuse de Moïse sonne un peu comme les excuses que j’avance. « Je ne peux pas le faire. J’ai trop de défauts. Tu vas devoir demander à quelqu’un d’autre. » Mais Dieu rassure Moïse et moi : « Je serai avec toi. »

Parfois, nous nous concentrons sur nos insuffisances et nous pensons que nous ne sommes pas assez intelligents, assez talentueux, ni assez éloquents. Mais Dieu ne nous rend pas plus intelligents, plus doués ou plus éloquents. Au lieu de cela, Dieu promet de demeurer avec nous, ce qui est tout ce dont nous avons besoin.

(M.) Bob La Forge (New Jersey)

Prière : Tendre Père, continue d’être avec nous et donne-nous tout ce dont nous avons besoin pour faire ta volonté. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui a besoin de courage.

Vendredi 19 mai 2017

LIRE : Jean 15 : 1-17

Jésus dit : « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. »
- Jean 15 : 4


Je me suis réveillée un matin, en entonnant une chanson que mes camarades et moi avons beaucoup chantée avant notre cérémonie de remise de diplômes d’âge préscolaire. La chanson soulignait l’importance de la prière, le matin, l’après-midi, et le soir pour « garder notre cœur en communion »**. Je me demandais ce que cela signifiait « garder son cœur en communion » ? Dans ma quête de réponses, j’ai pensé aux chaînes de télévision ou de radio que nous captons chaque jour. J’ai appris que la réception était meilleure quand ces chaînes étaient réglées sur la bonne fréquence.

Pensée du jour

En tant qu’êtres humains créés par Dieu, nous sommes à notre meilleur lorsque nos cœurs sont réglés sur Jésus-Christ. 

Dans Jean 15: 1-8, Jésus utilise l’image de la vigne et des sarments pour exhorter ses disciples à rester en communication avec lui. Il est la source de la vie nouvelle.

Le verset cité ci-dessus nous rappelle que la vie du sarment n’est garantie que quand il est raccordé à la vigne. Les sarments, non seulement reçoivent la vie de la vigne, mais elles partagent aussi son identité. De la même manière, les croyants connectés au Christ, la vigne, commencent à le refléter, dès lors qu’il leur insuffle une nouvelle vie.

La communion en Jésus nous permet de devenir le peuple à la manière que Dieu a conçue pour nous personnellement.

(Mme) Maaraidzo E. Mutambara (Mutare, Zimbabwe)

Prière : Tendre Père, aide-nous à connecter nos cœurs à Jésus-Christ, la source de la vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enseignants du préscolaire.

** "Whisper a Prayer" : Paroles et musique anonymes.

Jeudi 18 mai 2017 -

LIRE : Ecclésiaste 3 : 1-8

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : un temps pour naître, et un temps pour mourir. »

- Ecclésiaste 3 : 1-2


Ma mère est décédée le jour de la fête des Mères - un jour qu’elle célébrait d’habitude avec moi, en me racontant les premiers instants de ma venue au monde et mon premier souffle. Mais en ce jour de la fête des Mères, je disais à ma mère combien je l’aimais quand elle a rendu son dernier souffle. Je continuais à penser à toutes les leçons inestimables qu’elle m’avait apprises, comme l’importance de l’étude de la Bible.

Pensée du jour

Je peux découvrir la présence de Dieu dans ma vie de tous les jours.

Dans un autre moment de deuil, après le décès de mon mari, le chagrin m’a bouleversée. J’ai fait une grande dépression. J’ai dû abandonner ma carrière et pensé au suicide, comme je ne voyais pas de fin à cette profonde dépression. Lentement, avec les médicaments appropriés et un bon thérapeute, ma santé - spirituelle, physique et émotionnelle - a commencé à s’améliorer. Comme je me rétablissais, une autre des leçons de ma mère m’a aidée : le chemin de la vie peut être difficile et sembler impassible, mais Dieu sera avec moi tout au long du voyage de ma vie – même quand je ne sens pas Dieu près de moi.

Aujourd’hui à chaque fête des Mères, je célèbre le souvenir de ma mère et remercie Dieu pour son héritage de foi inébranlable et pour les leçons qu’elle m’a enseignées par l’exemple de sa vie quotidienne et de sa marche avec Dieu.

(Mme) Alice M. Nathan (Missouri)

Prière : Tendre Père, merci pour les leçons que nous avons apprises auprès de ceux dont la foi est inébranlable. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un déplorant la perte d’une mère.

Mercredi 17 mai 2017

LIRE : 1 Corinthiens 13 : 1-13

« Quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. »
- 1 Corinthiens 13 : 2


Quand j’avais environ six ou sept ans, le vendeur de crème glacée venait dans son camion blanc avec le carillon fredonnant une belle mélodie - un signal invitant les enfants à sortir avec leurs pièces de 10 ou 25 cent pour acheter de la crème glacée. Je ne sortais pas parce qu’il n’y avait pas chez moi de pièces de 10 ou 25 cent. Un jour, le vendeur de crème glacée m’a appelé et m’a demandé si le jardin dans la cour avant appartenait à mes parents. J’ai dit oui, puis il m’a dit qu’il aimait les carottes – et que si je lui en apportais un peu de notre jardin, il me donnerait de la crème glacée. Je me suis aussitôt précipité dans le jardin pour déterrer quelques carottes et suis retourné pour recueillir ma crème glacée. Nous avons continué l’échange de carottes contre de la crème glacée pour un bon moment.

Pensée du jour

Les actes de compassion manifestent l’amour de Dieu.

Ce ne fut que plus tard dans ma vie que j’ai réalisé la grâce que le vendeur de crème glacée m’avait manifestée. Il ne m’a pas fait sentir que je profitais de sa charité ni que j’étais à plaindre. Il m’a traité avec dignité en face de mes amis. Sans que je le sache, il me manifestait l’amour comme Dieu.

Des gestes simples de miséricorde peuvent aider quelqu’un à traverser une journée difficile ou même une enfance difficile. Je n’ai jamais oublié les dons que me faisait le vendeur de crème glacée.

Quand nous agissons avec amour envers les autres, nous faisons écho aux paroles de Paul, « la plus grande de ces choses c’est l’amour. »

(Mme) Grâce Epperson (Michigan)

Prière : Seigneur, nous te remercions pour les personnes qui nous ont manifesté ton amour. Aide-nous à être les mains et les pieds du Christ pour ceux qui ont besoin de nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants qui n’ont pas assez à manger.

Mardi 16 mai 2017

LIRE : Psaume 118 : 26-29

« Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ. »

- 1 Thessaloniciens 5 : 16-18


J‘ai passé un été dans la péninsule supérieure du Michigan à programmer et à préparer des activités d’enfants. Avant mon arrivée, j’imaginais que les autres membres du personnel seraient aimables, que les enfants se comporteraient de manière angélique, et que je passerais mon temps libre au bord du lac.

Pensée du jour

Je peux choisir de rendre grâce chaque jour avec joie pour l’amour de Dieu.

En fait, le personnel m’ignorait la plupart du temps, les enfants refusaient d’écouter les instructions et couraient de façon débridée, et le temps était froid, couvert, pluvieux, la majeure partie du mois. J’étais devenue amère et mécontente à constater à quel point j’étais loin de vivre l’été que j’avais désiré et que j’imaginais avoir mérité.

Au cours de l’une des rares journées ensoleillées, je suis allée faire une promenade, emmitouflée dans un survêtement de type sweat à capuche, et je me suis tenue sur le pont au-dessus de la crique. Comme je regardais la création de Dieu, j’ai été étonnée par le contraste entre le menu détail des pétales de fleurs et les immenses arbres centenaires. J’ai échangé mon mécontentement contre de la gratitude et de la joie.

Un choix se présente à nous à chaque moment de la journée : comparer la vie à nos attentes ou rendre grâce à Dieu pour ce qu’il nous donne. Nous pouvons nous réjouir des petites aventures comme des surprises que Dieu enfouit en chacune de nos journées pour nous les faire découvrir, pour peu que nous nous en donnions la peine.

(Miss) Mackenzie Jagger (Michigan)

Prière : Tendre Père, remplis nos cœurs de ta paix et de ta joie, et apprends-nous à traiter chaque jour comme un don. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : Les moniteurs dans les camps et colonies de vacances.

LIRE : 2 Corinthiens 5 : 17-21

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » - 2 Corinthiens 5 : 17


L‘un de mes endroits favoris pour étudier la Bible et pour passer mon temps de méditation est la salle attenante à la cuisine, à proximité d’une cheminée et de nombreuses fenêtres. Dans cet espace paisible et pittoresque, je peux voir des cerfs en train de brouter, des pins oscillant dans la brise, et les oiseaux en train de se nourrir. Quand je regarde le ciel du matin, mon attention est attirée par les nuages en mouvement qui changent continuellement de taille et de forme.

Pensée du jour

La vie abondante commence par l’acceptation de l’amour de Dieu et de sa grâce qui sauve.

Les formations de nuages me rappellent que Dieu est toujours en train de créer et de recréer, en train de faire toutes choses nouvelles. Depuis que le Christ est entré dans ma vie, j’ai changé radicalement. Le vieux "moi" s’est transformé en une nouvelle créature. Chaque jour, mon ancien "moi" est en train de mourir ; le moi qui essayait de vivre sa vie par ses propres forces et ses propres aptitudes. En aucun cas, ceci n’a été facile. Ma vie est une œuvre en cours. Je ne suis pas encore ce que je devrais être, mais par la grâce de Dieu, je ne suis plus ce que j’étais.

À travers sa grâce étonnante et sa puissance transformatrice, Dieu est en train de me façonner à l’image de Jésus-Christ.

(M.) John I. Penn (Géorgie)

Prière : Dieu Créateur, merci de ce que tu regardes au-delà de nos fautes pour voir notre besoin de salut. Pardonne et guide-nous tous les jours que nous cherchons à grandir à l’image du Christ. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour le pardon.

Dimanche 14 mai 2017

LIRE : Matthieu 19 : 13-15

Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.
- Proverbes 22 : 6


Mes parents étaient d’origine arménienne. Le nom de ma mère était Zabel, ou Isabel. Je rends grâce à Dieu pour mes parents et pour l’héritage de la prière familiale qu’ils nous ont laissé.

Pensée du jour

Comment pourrais-je planter la semence de la foi en quelqu’un d’autre ?

Je me souviens avec tendresse quand, chaque soir, ma mère plaçait un tapis usé sur le sol. Elle, mon père, mes trois frères et sœurs, et moi nous asseyons en cercle tandis que ma mère lisait la méditation du jour. Puis elle ouvrait sa Bible et lisait l’Écriture dans sa langue. Nous écoutions tous avec attention. Nous offrions nos réflexions, et ma mère nous demandait de nous joindre à elle dans la prière.

Aujourd’hui, je commence chaque journée par la lecture d’une partie des Saintes Écritures ainsi que par la méditation quotidienne dans le "Alto Aposento", l’édition en langue espagnole de la Chambre Haute. Les méditations et les expériences de vie de nos frères et sœurs du monde entier enrichissent ma vie. Je chéris les graines de foi que ma mère a plantées en nous - la discipline de la réflexion, de la méditation, de la lecture de la Bible et de la prière. Sa grande foi continue de m’inspirer et me garde centrée sur la volonté de Dieu pour ma vie.

(Mme) Rebeca Boyadjian Fahmazian (Uruguay)

Prière : Dieu Créateur, je te remercie pour les enseignements et les conseils des personnes dont la foi a fondé la base de notre propre initiation spirituelle. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants qui manquent de soutien familial.

Samedi 13 mai 2017 

LIRE : Jean 5 : 1-9

« Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha. »
- Jean 5 : 9


C‘était le jour du sabbat. Jésus et les disciples étaient à Jérusalem quand ils ont rencontré un grand nombre d’aveugles, de malades et de boiteux qui attendaient au bord de la piscine de Bethesda. Ces gens croyaient que son eau possédait des pouvoirs de guérison. Tout en marchant près de la piscine, Jésus rencontra un homme qui avait été malade pendant une longue période. Jésus a manifesté de la miséricorde à cet homme et l’a guéri.

Pensée du jour

Le Christ est toujours prêt à me secourir.

La rencontre de Jésus avec l’homme de la piscine a fendu mon cœur. Quand Jésus lui a demandé s’il voulait être guéri, l’homme a répondu : « je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi ». Quand je lis ces mots, j’imagine l’homme essayant d’entrer dans la piscine et de rater l’occasion à chaque fois -. Pendant 38 ans - jusqu’au jour où Jésus passe par là et que la vie de cet homme change pour de bon.

Ce passage de l’Évangile de Jean nous rappelle que, quels que soient les moyens que nous prenons, certaines choses ne peuvent pas être accomplies sans l’aide du Christ. Trop souvent, j’ai essayé de réussir par mes propres forces, juste pour voir quelqu’un prendre le pas sur moi au dernier moment. Finalement, Jésus m’a rencontré et m’a dit «  prends ton lit » et fais confiance à mes dispositions et à ma puissance pour ta vie.

(Mme) Sherri Tuck (Virginie)

Prière : Éternel Dieu notre Père, je te remercie d’être présent avec nous ; nous ne pouvons réussir de nous-même. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui me manifeste l’amour de Christ.

Vendredi 12 mai 2017

 LIRE : le Psaume 149 : 1-5

« Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur. »
- Colossiens 3 : 23-24


Mon frère aîné prend un grand plaisir à servir Dieu. La plupart des week-ends, il se réveille tôt pour rejoindre les femmes de notre église locale pour prendre part aux travaux de nettoyage. Il est aussi zélé dans sa participation au groupe de théâtre qui évangélise à la gloire de Dieu à travers des pièces.

Pensée du jour

Dieu récompense les personnes fidèles avec de la joie.

En retour de ses implications, Dieu lui a ouvert une nouvelle porte. Il a reçu une bourse pour étudier en maîtrise en agriculture à l’Université de Kent. Après avoir terminé ses 14 mois de longues études, il est retourné au Nigeria et a continué à s’impliquer dans le service de Dieu en lui demeurant très attaché.

Un dimanche matin, les femmes de notre église inspirées par son engagement fidèle vis-à-vis de l’Église et de Dieu ont décidé de lui rendre hommage en lui conférant la distinction de « disciple de l’année ». Ma famille a été étonnée devant ce grand honneur qui lui a été fait.

Grâce à l’exemple de mon frère, les paroles de l’Écriture citées ci-dessus ont pris vie pour nous tous d’une nouvelle manière. Son dévouement continu a inspiré une génération plus jeune à consacrer leur temps au service de Dieu et de leurs frères et sœurs partout où ils les trouvent.

(Mlle) Ibifubara Okoseimiema (Rivers State, Nigeria)

Prière : Dieu de grâce, aide-nous à travailler humblement à ton service afin que tout le monde autour de nous puisse savoir que tu es Dieu. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les groupes de théâtre chrétien.

Jeudi 11 mai 2017 -

LIRE : Michée 6 : 6-8

« Et ce que l’Éternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » - Michée 6 : 8

Quand il a demandé son chemin pour se rendre à un certain magasin, un ami nouveau venu dans la ville m’a posé la question : « Est-ce sur le côté droit de la rue ou sur le côté gauche ? » Je lui ai répondu que cela dépendait de l’endroit d’où il venait. « Si vous venez de l’usine de sucre, ce sera sur le côté gauche de la rue ». Cette réponse n’a pas semblé l’aider, aussi lui ai-je simplement dit que le magasin était situé sur le côté ouest de la rue. L’ouest – comme le nord, l’est ou le sud – ne dépend pas du lieu d’où vous venez. C’est une direction fixe et immuable.

Pensée du jour

Jésus m’appelle à une vie de compassion, d’honnêteté, de paix et de justice.

Certains aspects de nos vies peuvent être le résultat de choix individuels : les vêtements, la nourriture, le passe-temps. Mais pour les chrétiens, la compassion, l’honnêteté, la quête de la paix et de la justice ne sont pas négociables. Nous sommes appelés par Jésus à pratiquer la compassion et l’honnêteté, à rechercher la paix et la justice, et à être fidèles à Dieu en toutes circonstances. Ces modes de vie chrétienne sont aussi immuables que les points cardinaux sur la boussole. Ce sont les normes à l’aune desquelles Jésus a vécu et à l’aune desquelles Jésus nous appelle à vivre.

(M.) Philip A. Rice (Michigan)

Prière : Merci Père très Saint, pour toutes les occasions que tu nous donnes. Aide-nous à répondre à l’appel de Jésus à vivre une vie de paix et la compassion, alors que nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. »

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux arrivants dans ma communauté.

Mercredi 10 mai 2017

LIRE : Osée 11 : 1-4

« Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai ; vous serez consolés dans Jérusalem. »
- Esaïe 66 : 13


« Ma traduction dit quelque chose de différent ici », a dit mon coleader. Nous menions une discussion sur le Psaume 91 et sa comparaison de Dieu à une forteresse qui peut protéger et préserver. Mais nous avons commencé à parler de l’image des oiseaux qui apparaît au verset 4. Nos Bibles en langue allemande contenaient des images très différentes. Une des traductions, une version paraphrasée, compare Dieu à une mère poule ; une autre, la version de Luther, compare Dieu à un oiseau aux puissantes ailes protectrices. Mon coleader aimait l’image de Dieu comme un aigle aux ailes puissantes pour nous abriter. J’étais d’accord à l’époque ; mais plus j’y pense, plus je comprends que je suis en fait en désaccord avec cette image.

Pensée du jour

Dieu est à la fois un père et une mère pour nous.

Avec l’âge, j’apprécie de plus en plus tout ce que ma mère a fait pour moi : elle a sacrifié son sommeil ; elle a passé des heures à tricoter avec moi ; elle m’a conduite partout et m’a aidée dans mes devoirs, m’a lavé le linge ; elle m’a appris la sagesse ; elle a prié pour moi. À combien de choses a-t-elle dû renoncer pour pouvoir toujours être là pour moi !

J’adore l’image de Dieu en tant que mère, présente auprès de ses enfants tout le temps, à prendre soin d’eux et à se sacrifier pour eux. Dieu est notre protecteur ; mais Dieu est aussi notre consolateur.

(Mlle) Alina Kanaski (Pennsylvanie)

Prière : Éternel Dieu, notre protecteur et notre consolateur, merci de prendre soin de nous, tes enfants. Merci pour les images qui nous donnent une plus grande compréhension de toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les dirigeants d’étude biblique.

Mardi 9 mai 2017 

 LIRE : Matthieu 23 : 23-26

« Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché ; faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. »
- Ézéchiel 18 : 31


L‘hiver semblait s’éterniser pendant des mois et a laissé toutes les fenêtres de notre maison recouverte d’un film terne. À l’occasion de la première belle journée du printemps, ma femme a lavé toutes ces fenêtres. Elle est allée de l’une à l’autre pour les frotter et les nettoyer. Plus tard, nous avons regardé ensemble à travers les fenêtres, elle a dit : « Combien le monde peut-il paraître lumineux et nouveau lorsqu’on regarde à travers des fenêtres propres ! »

Pensée du jour

L’amour de Dieu nous remplit de la lumière d’une nouvelle vie.

Cette expérience m’a rappelé à quel point ma perception a changé quand j’ai accepté Jésus. Tout à coup, tout le monde et toutes les choses semblaient sacrés. Je sentais la présence de Dieu partout. Je me demandais comment j’avais pu ne pas voir ça depuis si longtemps. Ensuite, je me suis aperçu qu’en fait le monde n’a pas changé ; c’est moi qui avais changé.

Certes, le mal est dans ce monde, mais l’amour de Dieu est aussi toujours à l’œuvre dans le monde. Dieu nous appelle à nous repentir et à rechercher un cœur pur. Vivre de façon impénitente dans le péché donne à chaque jour un caractère sombre et sinistre. Cependant, avec la repentance et le pardon, chaque jour se couvre d’un halo brillant et immaculé. Le changement peut être similaire au début d’une nouvelle vie.

(M.) Gale A. Richards (Iowa)

Prière : Tendre Père, remplis nos cœurs de ton amour de sorte que nous puissions le partager avec les personnes que nous rencontrons. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être un instrument de l’œuvre de Dieu.

Lundi 8 mai 2017 

LIRE : Éphésiens 5 : 1-20

« Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. »

- Ephésiens 5 : 15-16

Une nuit, après le sentiment d’être séparé un temps de Dieu, j’ai reçu la nouvelle que l’une de mes amies d’enfance avait perdu la vie dans un accident de la circulation. La nouvelle était si douloureuse que j’ai eu l’impression d’être morte à moi-même, mais elle m’a aussi fait réfléchir sur ma vie d’une manière extraordinaire et m’a amenée à revenir à Dieu. La pire douleur de toutes était de me demander pourquoi il a fallu un tel événement tragique pour me faire réfléchir sur ma vie et m’amener à chercher Dieu à nouveau. Comme sur la plupart des mystères de cette vie, je n’ai pas encore de réponse. La seule chose que je sais avec certitude c’est que je ne veux plus me détacher de celui qui m’a donné la vie, de l’Éternel des armées, de mon Père affectueux.

Pensée du jour

Chaque jour de la vie est un don sacré de Dieu.

Beaucoup d’entre nous peuvent avoir la forte ambition d’améliorer leurs revenus financiers, leur position sociale, et leur reconnaissance, mais nous oublions parfois que c’est le Seigneur qui nous a donné ces vies que nous chérissons. Quand je me surprends à m’échiner pour réussir, je dois me demander : Suis-je en train d’investir mon temps à bon escient ? Suis-je vraiment en train de vivre cette journée comme si elle était la dernière de ma vie ? Ces questions ainsi que d’autres aident à transformer ma pensée. Dieu, qui est riche en miséricorde, nous donne encore et encore des occasions de nous repentir de nos fautes et de nos folies.

Lorsque nous le faisons, nous pouvons nous sentir renaître à la vie.

(Mme) Wendy Orellana (Barquisimeto, Venezuela)

Prière : Tendre Père, rappelle-nous que c’est toi qui nous donnes la vie. Et aide-nous à chérir chaque journée de notre vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les victimes d’accident de la circulation.

Dimanche 7 mai 2017

LIRE : Marc 4 : 21-25

Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle. »
- Jean 5 : 24

Eugénie et son mari Dan

Mon mari et moi avons été des observateurs d’oiseaux depuis 20 ans. Reconnaître les chants d’oiseaux nous aide à savoir quel oiseau est proche pour que nous puissions plus facilement le repérer. Au début, je ne reconnaissais que quelques chants, mais maintenant je reconnais les chants de tous les oiseaux dans notre région. Un matin de printemps, mon mari et moi avions marqué une pause au cours de notre promenade à travers les bois afin d’écouter d’autres variétés d’oiseaux. La symphonie des chants d’oiseaux, ce matin m’a rappelé les paroles de Jésus dans la lecture d’aujourd’hui : « Prenez garde à ce que vous entendez… » Marc 4:24). J’ai marqué un arrêt pour me demander : ai-je été aussi attentive aux paroles de Dieu que je ne le devrais ? Me suis-je concentrée aussi soigneusement sur Dieu comme je l’ai fait pour apprendre à reconnaître individuellement chaque chant d’oiseau ?

Pensée du jour

Comment puis-je accorder plus d’attention à Dieu aujourd’hui ?

Accorder une attention particulière à l’Écriture, aux sermons, et aux chuchotements de Dieu dans nos cœurs nous aide à grandir dans la foi. Si nous consacrons toute notre attention à une écoute attentive, comme je l’ai fait lors de l’apprentissage des chants d’oiseaux, nous pouvons accroître notre compréhension et notre perspicacité. Mais si nous ne parvenons pas à faire attention, nous risquons de perdre notre perception du Christ et du Royaume de Dieu.

Nous pouvons nous engager à écouter Dieu avec plus d’empressement et d’attention afin d’approfondir notre foi.

(Mme) Eugénie Daniels (Massachusetts)

Prière : Seigneur, aide-nous à être à ton écoute afin que nous puissions grandir dans la foi et dans ta connaissance. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui souffrent de surdité.

Samedi 6 mai 2017

LIRE : 2 Corinthiens 11 : 16-33

Paul a écrit : « Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. »
- Philippiens 4 : 11


Après mes premiers mois de travail à l’étranger - aux prises avec l’apprentissage d’une nouvelle langue et l’expérience d’une culture très différente de la mienne - je commençais à avoir une attitude négative.

Pensée du jour

Je peux surmonter les difficultés avec l’aide de Dieu.

Puis le Saint-Esprit m’a rappelé ma dernière session de formation pour ce travail. J’ai relu le verset cité ci-dessus et me suis rappelé la question que notre formateur nous avait posée après avoir lu Philippiens 4 : « Avez-vous vraiment appris à faire confiance au Seigneur et à éprouver de la gratitude en toutes circonstances ? »
Ces paroles de Paul m’ont encouragée, mais en même temps elles m’ont fait sentir ma culpabilité. Paul a connu la persécution, l’emprisonnement, et d’autres épreuves ; mais il a appris à manifester de la gratitude. Je me suis aperçue qu’en comparaison mes ennuis étaient dérisoires. Je priais, et le Seigneur rétablit ma confiance que Dieu m’apprendrait le contentement, quels que soient les défis que je rencontre. Quand nous prions par rapport à nos luttes et recherchons l’aide de Dieu, nous prenons à nouveau conscience de la puissance de Dieu dans nos vies.

La même puissance qui a ressuscité Jésus de la tombe peut nous transformer, nous donner un cœur joyeux et un esprit reconnaissant, peu importe ce qui nous arrive.

(Mme) Karol Ruth Whaley (Californie)

Prière : Tendre Père, aide-nous à te faire confiance et à être plein de gratitude, sachant que ton profond amour pour nous, nous aide à surmonter les difficultés. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : La personne qui va vivre dans un nouveau pays.

Vendredi 5 mai 2017 

LIRE : le Psaume 119 : 105-112

« Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. » - Psaume 119 : 105


Un été, j’ai passé trois mois au bord d’un lac sauvage avec mon meilleur ami. Nous avons quitté notre fourgonnette Volkswagen que nous avons garée au bout d’un chemin de terre cahoteux et transporté un vieux et lourd canoë en bois le long d’un chemin sinueux à travers les conifères géants sur plus de 3 km, pour atteindre le lac. Un soir, je suis retourné à la fourgonnette pour lire à la lueur de ses lumières intérieures. Il faisait déjà nuit quand j’accostais le canot sur la rive opposée, et bientôt je ne pouvais plus distinguer le chemin. Les allumettes que j’avais furent inutiles, jetant trop peu de lumière et gênant l’adaptation de mes yeux à l’obscurité.

Pensée du jour

Dieu guide mes pieds sur la bonne voie.

J’ai donc, essayé une tactique différente. J’ai enlevé mes chaussures et mes chaussettes, et j’ai avancé prudemment. La sensation de la terre tassée sous la plante de mes pieds me confirmait que j’étais sur la piste. Je progressai ainsi lentement, étape par étape. Parfois, quand mes pieds ressentaient les feuilles sèches et la mousse, je corrigeais ma trajectoire pour retrouver la terre solide de la piste. Quelques heures plus tard, je suis arrivé à ma destination sans incident. Ma patience et ma confiance avaient été récompensées.

En réfléchissant à cette expérience, j’ai fait un parallèle avec la direction de Dieu dans nos vies. Tout comme le contact de mes pieds nus sur ce chemin m’a conduit à ma destination, quand nous nous sentons perdus ou que nous ne pouvons pas voir le chemin à parcourir, nous pouvons trouver le chemin si nous restons connectés à Dieu.

(M.) Stephen Brown (Colombie-Britannique, Canada)

Prière : Merci, Seigneur de ce que tu es présent quand nous nous sentons peu sûrs de nous. Aide-nous à avoir confiance que tu vas toujours nous montrer le chemin. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les randonneurs et campeurs.


Jeudi 4 mai 2017

LIRE : Jérémie 29 : 11-13

« Je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »
- Jérémie 29 : 11


Je mesure à peine 1.40 mètres. À la maternelle, j’étais constamment taquinée à propos de ma taille. Les mots déplaisants me troublèrent. Un jour, je demandai à Dieu : « Pourquoi m’as-tu créée si petite ? » Aujourd’hui, je suis une éducatrice spécialisée, auxiliaire dans l’enseignement pour étudiants malvoyants. Dans les premiers temps de ma carrière en tant que spécialiste, l’école a voulu placer un étudiant aveugle dans une classe de maternelle avec des enfants voyants. Je devais l’aider à comprendre l’enseignement que le maître donnait à toute la classe. Cela n’avait jamais été fait auparavant.

Pensée du jour

Dieu a un projet pour moi.

Le premier jour de la maternelle, je plaçai Carlos sur le tapis et m’assis à côté de lui. Quand le professeur de maternelle a salué la classe, je lui ai murmuré : « Je suis près de toi ». J’ai eu une intuition spirituelle. Dieu me disait : « A cet effet, je t’ai créée ».

Être petit était parfait : Je tenais dans de petites chaises et dans les classes d’apprentissage. J’ai appris à Carlos à lire le braille et l’ai aidé à passer les différentes classes jusqu’à obtenir son diplôme d’études secondaires.

Avec l’aide de Dieu, j’ai été en mesure d’enseigner les élèves ayant des besoins spéciaux depuis 20 ans. Je suis reconnaissant que le Seigneur m’ait utilisée, tous les 140 cm de ma taille, pour accomplir ces grandes actions.

(Mme) Marion Young (Texas)

Prière : Seigneur, aide-nous à faire confiance à tes desseins. Nous te remercions de nous aider à persévérer. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les victimes de brimades.

Mercredi 3 mai 2017

LIRE : Apocalypse 21 : 1-7

« Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne s’obscurcira plus ; Car l’Éternel sera ta lumière à toujours, et les jours de ton deuil seront passés. »
- Ésaïe 60 : 20


Un jour, je me suis ouvert à quelqu’un au sujet de mes luttes avec un péché familier. J’ai demandé conseils et soutien. La réponse était « eh bien, si vous êtes chrétien, vous ne devriez pas avoir du mal à contrôler vos démons ». J’ai eu envie de crier : non seulement ça ne m’aidait pas mais en plus ce n’était pas vrai ! Nous sommes chrétiens parce que nous avons admis être des pécheurs et notre besoin d’être aidés par Dieu.

Pensée du jour

Dieu pardonne mes péchés. Je peux me pardonner.

Plus tard, je demandais à Dieu de me pardonner ce péché coutumier. Mais même si je savais que Dieu m’avait pardonné, je continuais à être submergé par la honte et la culpabilité. Un dimanche, mon pasteur a prêché sur la grâce infinie de Dieu : « Le péché sera toujours avec nous », dit-elle, « mais nous devons confesser nos fautes au Seigneur et avancer. Oublier ces péchés. Après tout, Dieu n’oublie-t-il pas ces péchés ? » Ses paroles ont galvanisé mon esprit. Elle avait tout à fait raison. Mais je peine encore à tirer un trait sur le passé et à me concentrer sur les progrès à accomplir dans l’avenir.

Un membre de ma famille m’a dit une fois : « Dieu est le vent qui nous pousse dans le dos, pas la pluie qui nous frappe dans le visage. ». Dieu ne nous bloque pas en nous rappelant continuellement notre péché. Dieu nous guide vers l’avant. Nous pouvons être nous-mêmes la pluie qui nous frappe dans le visage.

Si nous continuons à nous pardonner et à aller au-delà de nos péchés passés, nous pouvons accepter une nouvelle alliance avec Dieu et prendre un nouveau départ.

(M.) Nathaniel T. McMaster (Washington, DC)

Prière : Tendre Père, pardonne-nous. Aide-nous à accepter ton pardon et à laisser le fardeau du péché derrière nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : me pardonner moi-même.

Mardi 2 mai 2017

LIRE : Galates 6 : 1-6

« Comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ. »
- 1 Pierre 2 : 5


En tant que stagiaire malvoyant de la Chambre Haute, j’ai partagé des joies et des larmes avec nos lecteurs de l’édition en braille. Quand je les ai contactés au début au sujet des abonnements, nous nous sommes découvert un lien indissoluble en Jésus-Christ. Ces conversations m’ont rappelé que nous sommes appelés à être un saint sacerdoce en Christ. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Comme prêtre d’Israël, Aaron intercédait pour le peuple – cela était signalé par le pectoral qu’il portait : « Aaron portera sur son cœur les noms des fils d’Israël, gravés sur le pectoral du jugement » (Exode 28 : 29). Aaron portait les enfants d’Israël sur son cœur pendant qu’il priait et offrait des sacrifices pour eux.

Pensée du jour

Nous pouvons imiter le Christ en aidant les uns les autres à supporter leur fardeau.

Nous sommes appelés à faire de même les uns pour les autres, suivant l’exhortation de Paul à porter en Christ les fardeaux des uns des autres. De cette manière, nous répondons à cet appel à être des prêtres, des pierres vivantes, et des maisons spirituelles. En parlant avec mes collègues lecteurs de l’édition braille de la Chambre Haute, il aurait été facile de dire : « Ce n’est pas mon souci ». Mais comment aurais-je connu leurs joies et leurs peines sans porter leurs fardeaux avec eux ? Tel est l’appel adressé à tous les croyants en Christ. Il a porté sur la croix le fardeau du péché de l’humanité afin que nous puissions tous vivre une vie abondante comme un peuple pardonné.

(Mlle) Brooke Pernice (Tennessee)

Prière : Seigneur Jésus, rends nos cœurs sensibles à la condition des personnes ceux qui nous entourent afin de nous aider à leur montrer ton amour. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les lecteurs de l’édition braille de la Chambre Haute.



Lundi 1er mai 2017

LIRE : Proverbes 3 : 3-6*

« Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse. »
Proverbes 3 : 5


J‘ai été la première à me convertir à la foi chrétienne dans ma famille et la joie que j’ai trouvée en Jésus-Christ m’a amenée à partager la bonne nouvelle. Mais j’ai été rejetée par ma propre famille. Ma sœur ne voulait pas que je pratique ma foi chrétienne dans la chambre que je partageais avec elle – pas de Bible, pas de prière, pas de radio chrétienne, aucune louange. Mon cœur était brisé, et j’ai crié à Dieu : « Seigneur, j’ai prié pour que ma famille te connaisse, mais voilà que maintenant je n’ai pas d’endroit où prier ».

Pensée du jour

À qui puis-je porter la bonne nouvelle aujourd’hui ?

J’ai entendu une petite voix qui me disait : « Young Seon, pourquoi penses-tu que tu n’as aucun endroit où prier ? Prie dans la salle de bains ». Je fus surprise, et ce message de Dieu apporta le réconfort à mon cœur brisé. Nous avions deux salles d’eau dans la maison. Je demandais à ma famille d’utiliser la salle d’eau à côté du salon pendant que je priais dans l’autre, entre minuit et une heure La première nuit, je me suis assise sur le bord de la baignoire et fondis en larmes. Mais au fur et à mesure que je lisais la Bible et priais, la paix et la grâce de Dieu m’ont enveloppée. Dieu a changé ma tristesse en joie. Voilà comment mes « années de salle de bains » ont débuté ; tous les soirs, j’avais le sentiment que j’allais au bord de la mer pour rencontrer mon Seigneur Jésus. Par la grâce de Dieu, ma sœur et mes autres parents sont devenus chrétiens plus tard. Parfois, quand j’ai un problème ou que j’ai besoin d’avoir une conversation profonde avec Dieu, je vais prier dans la salle de bains, en espérant que Dieu me rencontre là-bas.

(Mlle) Young Seon Kim (Tanzanie)

Prière : Tendre Père, bénis nos cœurs pour que nous conservions notre foi en toi et en ta parole, de sorte que nous puissions continuer à prier pour nos proches qui ne sont pas chrétiens. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux chrétiens.
---------
* Les lectures de la Bible sont choisies avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.