2017

Dimanche 30 avril 2017 

LIRE : Éphésiens 3 : 14-19

Jésus a dit à Paul : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. »
- 2 Corinthiens 12 : 9

L’anniversaire de mariage des parents de Marion

Un matin gris, brumeux, je suis allé marcher avec mes enfants, quand il s’est arrêté de pleuvoir. Nous sommes passés par un champ de chaume nu, laid, grossièrement tondu. Cependant, de retour un peu plus tard, nous avons été témoins d’une transformation étonnante. Le ciel s’est dégagé et le soleil s’est mis à briller. Des milliers de toiles d’araignée recouvertes de gouttelettes d’eau étaient sur la totalité du champ de chaume. Elles brillaient à la lumière comme des diamants. Elles se présentaient comme si le champ était entièrement couvert en dentelle de diamants. C’était beau.

Pensée du jour

Quel endroit aride de ma vie a besoin de 'la couverture de grâce' du Christ ?

Mes parents ont récemment célébré leurs noces de diamant (60 ans d’anniversaire de mariage). Leurs proches savent que pendant toute la durée de leur mariage la vie n’a pas toujours été facile et qu’elle a été loin d’être parfaite. Mais nous reconnaissons aussi et célébrons le fait que leur fidélité et leur attachement à Dieu leur ont permis de faire amplement l’expérience de la grâce dans leur vie, transformatrice et magnifique.

Jésus promet que sa grâce nous suffira et qu’elle s’accomplira parfaitement dans notre faiblesse. Lorsque nous sentons parfois que nos vies sont comme de la paille sèche, nous nous rappellerons que son amour, sa miséricorde et sa grâce nous couvrent et qu’Il fait de nous aussi des êtres précieux et beaux à ses yeux.

(Mme) Marion Palmer (Australie du Sud, Australie)

Prière : Seigneur, tu fais toutes choses belles en ton temps. Donne-nous des yeux pour voir ce que tu vois. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être très proche de Jésus.

Samedi 29 avril 2017

 LIRE : Jacques 5 : 13-16

Jésus dit : « Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. »

- Matthieu 18 : 20


Au cours de notre étude biblique hebdomadaire à l’église, l’un des membres a demandé si quelqu’un voulait venir au groupe de prière la semaine prochaine. Je n’ai jamais vraiment pensé rejoindre le groupe parce que je ne me considérais pas comme un « guerrier de la prière ». Quand j’ai commencé à réfléchir à la prière, je me suis demandé si je pouvais être sincère dans la prière pour les autres, surtout pour des gens que je ne connaissais pas. Je sais que, quand j’ai besoin de l’aide de Dieu dans ma vie, je m’arrête et je prie, sachant que Dieu va me guider à travers toute situation. Si je prie pour les bénédictions de Dieu sur ma vie, pourquoi ne pas prier pour les autres aussi ?

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais montrer de l’amour à travers la prière.

Pendant que je demandais à Dieu des conseils sur l’adhésion au groupe de prière, un passage de l’Écriture m’est venu à l’esprit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:39). Je compris que la prière correspondait à ce commandement : Je peux montrer de l’amour pour les autres en priant pour eux. Alors que je continuais à me rappeler les versets bibliques, je me suis souvenu que Jacques 5:16 nous dit de prier les uns pour les autres ; et Matthieu 18 : 20 nous dit que lorsque nous nous réunissons au nom de Jésus, il est là avec nous. Grâce à l’Écriture, Dieu m’a donné l’encouragement que je cherchais pour aller au groupe de prière de notre église.

En priant pour les autres, que ce soit seul ou avec un groupe, nous leur montrons de l’amour. La prière est en effet un moyen de « d’aimer son prochain comme toi-même ».

(M.) Jim McCullough (Ohio)

Prière : Dieu d’amour, quand nous prions pour les autres, puissent-ils connaître ta puissante présence d’amour dans leur vie en ce jour et toujours. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les groupes de prière.

Vendredi 28 avril 2017

LIRE : Psaume 139 : 1-18

« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. »
- Psaume 139 : 14


Quand j’étais élève en classe de 6e au Lycée, j’ai été diagnostiquée comme souffrant de trouble alimentaire. Depuis plus de deux ans, je méprisais mon corps. Dans cet état, j’étais incapable de croire que j’avais été créée à l’image de Dieu ou que Dieu m’aimait telle que j’étais.

Pensée du jour

Dieu m’aime quoi qu’il arrive.

Quand j’ai finalement commencé à me rétablir, j’ai commencé petit à petit à comprendre que tout le monde avait été créé à l’image parfaite de Dieu. Au fil des années, j’ai appris que toute chose que Dieu a créée était belle et merveilleuse, y compris chacun de nous. Quels que soient les défauts que nous repérons en nous-mêmes, Dieu ne commet pas d’erreurs. Ce que nous sommes rejoint ce que Dieu nous a destiné à être. Alors que nous avançons dans la vie, nous essayons de nous rappeler que Dieu nous aime exactement comme nous sommes.

Les œuvres de Dieu sont merveilleuses ; et Dieu nous aime et nous accepte avec nos défauts et nos qualités. Avec l’aide de Dieu, nous pouvons nous aimer nous-mêmes et aimer les autres comme Dieu nous aime.

(Miss) Ashley Oliver (Virginie)

Prière : Dieu de grâce, je te remercie de nous aimer et de nous accepter, quoi qu’il arrive. Aide-nous à nous rappeler que nous avons été créés à ton image et que ton amour pour nous est éternel. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui souffrent de troubles de l’alimentation.

Jeudi 27 avril 2017

LIRE : Philippiens 4 : 4-9

« Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. »
- Philippiens 4 : 8


À un moment de ma vie, je sentais que tout allait mal. Je déprimais et me sentais désespérée. Dieu et l’amour de Dieu me semblaient loin. Je me sentais vide. Quand je partageais ma situation avec mes amis croyants, une amie m’a donné quelques conseils. Elle m’a mis au défi d’écrire chacune des bénédictions de Dieu que j’ai expérimentée jour après jour - même les plus simples. 

Pensée du jour

Au lieu de me concentrer sur mes problèmes, je vais me concentrer sur Dieu aujourd’hui.

Chaque soir, j’essayais de penser à trois bénédictions que Dieu m’a données ce jour-là. Cette discipline m’a énormément aidée. J’ai trouvé que les bénédictions de Dieu étaient glorieusement abondantes dans ma vie. Je n’avais pas reconnu leur présence parce que je me concentrais seulement sur mes problèmes.

À compter les bénédictions de Dieu, j’ai appris que je pouvais trouver de la joie, même pendant les périodes difficiles. Nous pouvons choisir de nous concentrer sur Dieu et sur les bénédictions de Dieu, au lieu de nous concentrer sur nos problèmes.

(Mme) Linawati Santoso (Java, Indonésie)

Prière : Dieu d’amour, au milieu de nos problèmes, aide-nous à garder notre attention fixée sur toi et ton amour éternel pour nous. Comme Jésus nous a enseignés, nous prions : « Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. » (Luc 11: 2-4). Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui se sent désespéré.

Mercredi 26 avril 2017

LIRE : Nombres 8 : 14-22

Le Seigneur a dit : « J’ai donné les Lévites entièrement à Aaron et à ses fils, du milieu des enfants d’Israël, pour qu’ils fassent le service des enfants d’Israël dans la tente d’assignation »- Nombres 8 : 19


Pendant deux ans, j’ai enseigné avec une autre personne une classe préscolaire tandis que les parents participaient à une étude biblique. Chaque semaine, une douzaine ou plus d’enfants de trois ans se rassemblaient dans notre classe pour deux heures de chansons, de jeux, et de leçons bibliques. Je rentrais à la maison chaque semaine prête pour une sieste. Je rentrai également à la maison remplie d’une joie immense, sachant que mon service a contribué à donner aux mères épuisées un répit, à enseigner aux enfants pleins d’énergie ce qui concerne Dieu, et à encourager l’équipe de direction pour l’étude biblique.

Pensée du jour

Quel travail Dieu m’a-t-Il appelé à faire ?

Tous ceux qui font le travail de Dieu ont besoin d’aide. Après la construction du tabernacle, Dieu a mis à part les Lévites pour aider Aaron, le grand prêtre. Dans le verset cité ci-dessus, Dieu décrit ces hommes comme « dons à Aaron et à ses fils ». Quelle énorme aide ces hommes étaient pour Aaron et les Israélites ! Ils ont servi aux tâches quotidiennes de la tente - partagé la charge de démonter la tente, portant toutes ses pièces quand ils déménageaient le camp, et remontant le tout à l’arrivée dans un nouvel endroit. Nous pouvons offrir à nos églises locales et à nos ministères chrétiens le don du service.

Que ce soit pour enseigner, nettoyer, accueillir les gens, préparer une salle, ou prier régulièrement pour un ministère, Dieu peut utiliser notre travail pour aider davantage le Royaume et encourager nos dirigeants. Aucun de nos dons n’est trop petit.

(Mme) Amelia Rhodes (Michigan)
Prière : Seigneur, nous t’offrons notre temps comme un don aujourd’hui. Montre-nous où nous pouvons poursuivre ton travail et te servir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les moniteurs des cultes d’enfants.

Mardi 25 avril 2017

LIRE : Proverbes 3 : 1-6

« Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. »
- 1 Pierre 5 : 10


Il y a dix ans, je rentrais du travail un soir pour trouver ma maison vidée de tous mes biens. Ma femme m’avait quitté, et je me sentais vide. J’ai commencé à remettre en question toutes mes relations, et même ma relation avec Dieu.

Pensée du jour

Je peux toujours croire en l’amour de Dieu.

Au sortir de mon divorce, j’ai déménagé pour aller à l’autre bout du pays. Une fois là-bas, je ne vivais jamais longtemps dans un endroit et je ne gardais jamais un emploi pendant plus d’un an. Je me fermais aux amis, à la famille, et même à Dieu. Mais peu importe où j’allais ou combien j’évitais le contact avec les gens, ma grand-mère a fait en sorte que je continue à recevoir des copies de La Chambre Haute. Et sans bien trop savoir pourquoi, j’ai continué à lire les méditations, les passages bibliques et les prières.

Peut-être qu’une petite partie de moi voulait encore croire que, si les gens pouvaient décevoir, l’amour de Dieu était vraiment sincère.

Aujourd’hui, je ne suis pas encore complètement revenu de ma défiance dans les relations avec les autres, et je n’ai pas trouvé toutes les réponses à mes questions sur l’amour et les pertes. Mais j’ai appris que si le temps ne peut guère guérir toutes les blessures, Dieu le fait. J’ai appris à trouver de la joie dans la prière. Je commence à penser que la foi continuelle dans l’amour de Dieu est la réponse.

(M.) Jason Dean Scott (New York)

Prière : Guérisseur de toutes les blessures, aide-nous à comprendre que, bien que faire confiance à ton amour puisse ne pas être toujours facile, ta grâce est réelle et active dans nos vies à travers toutes les épreuves de la foi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : la personne qui passe par le divorce.

Lundi 24 avril 2017

LIRE : Jacques 2 : 1-13

« Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. »
- Jacques 2 : 9


Un de mes premiers souvenirs remonte au jour où je suis partie déjeuner avec mes parents. Nous nous sommes assis à une table, et la serveuse nous a remis les menus. À ma grande surprise, nous nous sommes levés un moment plus tard et nous sommes sortis. J’ai demandé à ma mère pourquoi nous sommes partis puisque nous n’avions pas mangé, et elle me montra un panneau. Je ne pouvais pas encore lire, mais quand nous sommes arrivés à l’extérieur, elle a expliqué le message du panneau : « Pas de service pour les nègres, ici ». « Ce n’est pas juste », dit mon père. Il m’a dit que nous ne mangerions pas dans un restaurant qui ne servirait pas tout le monde.

Pensée du jour

Ceux qui sont différents de moi sont aussi des enfants de Dieu.

La ségrégation en raison de la race est maintenant illégale dans mon pays. Toutefois, cela ne signifie pas que le racisme soit mort. Ni d’autres formes de discrimination. Chaque fois que nous montrons un préjugé vis-à-vis d’une personne – que ce soit en raison de sa tenue vestimentaire, de son niveau de revenu, de sa nationalité, de sa race, ou de tout autre facteur - nous exerçons de la discrimination. Selon le verset cité ci-dessus, c’est un péché.

En tant que chrétiens, notre vie est placée sous le commandement de l’amour du prochain. Malheureusement, nous ne considérons parfois comme nos prochains que ceux qui sont comme nous. « Ce n’est pas juste », comme disait mon père. Paul a rappelé aux Galates : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ » (Gal. 3:28). Nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu.

(Mme) Tracy Crump (Mississippi)

Prière : Dieu des nations, aide-nous à voir les gens à travers tes yeux et à les traiter comme Jésus le ferait. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui sont la cible de discriminations.

Dimanche 23 avril 2017

LIRE : Matthieu 28 : 1-10

« Mais l’ange prit la parole, et dit aux femmes : Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n’est point ici ; il est ressuscité. »
- Matthieu 28 : 5-6


Sa fille Josiane & son fils Desire

En 2006, un homme avec qui je travaillais avait essayé de me tuer pour avoir refusé d’être son suiveur. Le 26 novembre 2006, il avait envoyé quatre jeunes gens me tuer à mon domicile. Tous les quatre ont été arrêtés avant qu’ils ne me fassent aucun mal. Je me suis enfui en Ouganda, loin de ma famille et de mes amis.

Pensée du jour

Quand je fais confiance au Seigneur, je ne peux pas être ébranlé.

La vie en exil était difficile. Je passais des nuits sans nourriture, en pensant à ma famille qui n’avait aucun revenu pour vivre ou payer les frais de scolarité. Dans les moments de désespoir, je pensais que Dieu n’était plus préoccupé par mes prières. Puis j’ai lu le Psaume 125 : 1-2 : « Ceux qui se confient en l’Éternel sont comme la montagne de Sion : elle ne chancelle point, elle est affermie pour toujours. Des montagnes entourent Jérusalem ; ainsi l’Éternel entoure son peuple, dès maintenant et à jamais ».

Le lendemain, un homme venant du Colorado pour visiter l’Ouganda a décidé de rester avec moi pendant quelques jours. Après avoir reconnu les défis auxquels je faisais face, il pria avec moi et me dit : « En trois jours, Dieu peut tout changer ». Ce rappel de la résurrection miraculeuse de Jésus me réconfortait. Quelques mois plus tard, ma situation changea quand je fus admis à l’université chrétienne d’Ouganda pour des études théologiques. Aujourd’hui, je suis un pasteur et surintendant dans ma dénomination. Dieu a le pouvoir de nous aider à surmonter des situations difficiles.

(M.) Nzabonimpa Alexis (Kigali, Rwanda)

Sa fille Leonile, sa femme Uwizera Godelive, Alexis, et son fils Placide

Prière : Père d’amour, ton pouvoir est au-delà du nôtre. Aide-nous à faire confiance à tes promesses et à chercher ton aide. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont persécutés pour leur foi.

Samedi 22 avril 2017

LIRE : Psaume 103 : 1-12

« Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est point ici, mais il est ressuscité ! »
- Luc 24 : 5-6

Quand on regarde la première Pâques, nous voyons que tout le monde excepté Jésus avait des attentes qui n’avaient pas été satisfaites. Pierre espérait rester fidèle à Jésus. Le roi Hérode s’attendait à ce que Jésus accomplisse un miracle. Pilate s’attendait à ce que la foule libère Jésus plutôt que Barabbas (Voir Luc 22-23). Les dirigeants juifs qui ont orchestré la crucifixion de Jésus s’attendaient à ce que les disciples essaient de voler son corps (Voir Matt. 27). Les femmes qui sont venues au tombeau s’attendaient à oindre un cadavre avec des épices aromatiques (Voir Luc 24).

Pensée du jour

Je vis par la foi, non par la vue (Voir 2 Cor 5 : 7).

Dieu a dépassé toutes les attentes à Pâques. Jésus, par Sa mort et Sa résurrection, a créé un pont entre l’humanité et Dieu afin de nous permettre de rejoindre Dieu dans une communion joyeuse. Nous ne pouvons pas atteindre Dieu par nos propres efforts - en étant assez bons ou en gagnant notre place au soleil. Mais Dieu a créé une voie de salut tout à fait inattendue.

Nous pouvons entrer librement dans la présence de Dieu à cause de ce que Jésus a fait.

(Mme) Jo Len Everhart (Idaho)

Prière : Seigneur, nous ne pouvons jamais comprendre tes voies, mais nous savons que tu nous aimes plus que nous ne pouvons le comprendre. Aide-nous à répondre à ton amour et à te faire confiance en toutes circonstances. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : apprendre à faire confiance Dieu.

Vendredi 21 avril 2017

LIRE : Luc 15 : 11-32

« Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent. »
- 2 Corinthiens 2 : 15


Je travaillais dans une mission locale. Parmi les plus vifs souvenirs que je garde de cet endroit, il y a les odeurs distinctes qui s’en dégageaient. Avant l’arrivée des invités, l’arôme du déjeuner de la journée commençait à imprégner l’air. Puis, quand les gens arrivaient, nous les accueillions tous, souvent avec une accolade. Parfois, j’aurais aimé profiter du parfum de cheveux fraîchement lavés. D’autres amis qui avaient passé la nuit près d’un feu de camp venaient vers nous avec une forte odeur de fumée sur leurs vêtements et effets. D’autres se tenaient devant moi avec une odeur de cigarettes moisies et de liqueur. Lorsque cette odeur flottait dans l’air, j’étais toujours tentée de reculer. Mais je ne l’ai jamais fait, parce que c’étaient des amis qui avaient besoin d’une accolade ou d’une conversation rapide et qui parfois demandaient des prières.

Pensée du jour

Je peux partager l’amour du Christ en embrassant un ami.

Je viens de relire la parabole du fils prodigue, et elle m’est devenue personnelle. Quand je lisais la partie qui parle de l’étreinte passionnée du père à son fils, j’imaginais que le fils portait encore sur lui les odeurs de sa vie menée avec les porcs. Mais cela ne préoccupe pas le père ; il ne recule pas. Il court pour embrasser son fils. Il fait même venir sa plus belle robe pour couvrir le fils. Sa grande bonté couvre le pire de son fils. C’est ce que le Christ fait pour chacun de nous.

(Mme) Valérie L. Runyan (Nouveau-Mexique)

Prière : Sauveur Miséricordieux, je te remercie de ce que tu nous accordes constamment la grâce qui pardonne. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui a besoin d’un ami.

Jeudi 20 avril 2017

LIRE : Genèse 21 : 1-7

Sarah dit : « Dieu m’a fait un sujet de rire ; quiconque l’apprendra rira de moi. »
- Genèse 21 : 6


Un dimanche matin, j’ai remarqué beaucoup de visages graves au sein de ma communauté. Je connaissais bien ces gens, et de nombreux soucis pesaient sur leur cœur. Quand j’ai invité les enfants à s’avancer pour le temps des enfants, ils marchaient lentement dans l’allée centrale, scrutant tous les visages tristes. Mon fils de deux ans, Isaac, cependant, a couru dans l’allée en criant : « Maman ! » et s’est jeté dans mes bras. Je regardais ma femme, la maman d’Isaac, assise dans la première rangée, puis je remarquais que l’ensemble de l’église éclatait de rire comme en réponse au cri de joie d’Isaac.

Pensée du jour

Le rire est une des façons pour Dieu d’injecter de la joie dans nos vies.

Pendant des années, la femme d’Abraham Sarah voulait un enfant. Elle avait espéré, prié et pleuré tristement. Mais sa souffrance ne fut que temporaire. Maintenant que ce miracle, cet Isaac, était né, elle riait – impatiente de partager la bonne nouvelle avec ceux qui riraient avec elle.

Dans ce monde, nous sommes entourés de chagrins et de graves préoccupations. Cependant, Dieu est avec nous et Dieu peut encore nous donner de la joie.

Parfois, la joie vient à nous directement, comme ce fut le cas pour Sarah. Parfois, elle nous arrive indirectement à travers la joie des autres. Cependant, le don de la joie vient, c’est un grand rappel que les chagrins et les soucis de ce monde ne sont que temporaires.

(M.) Geoffrey L. Snook (Kansas)

Prière : Joyeux Créateur, aide-nous à faire l’expérience du don du rire et aide-nous à nous réjouir avec les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui attend un enfant.

Mercredi 19 avril 2017

 LIRE : Jean 17 : 20-26

Jésus parla à son Père : « Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole. »
- Jean 17 : 20


Chaque fois que j’entends la chanson : « Quelqu’un a prié pour moi », je me souviens d’une femme unique, servante de Dieu qui a prié pour moi à un moment où je me rebellais contre Dieu. Je pense aussi à la lecture du texte d’aujourd’hui, quand Jésus a prié pour ceux qui croiraient en lui une fois qu’ils auront entendu le message des disciples. J’ai un sentiment de joie en croyant que le Christ était en train de prier pour moi, même à ce moment-là.

Pensée du jour

Mes prières peuvent faire une différence dans la vie des autres.

Parfois, nous pouvons nous sentir troublés ou inquiets pour certaines personnes et être amenés à les porter en prière. Le Saint-Esprit nous pousse et nous conduit quand nous prions. Nous ne devons pas hésiter à nommer ces gens devant Dieu, car il est certain qu’ils ont besoin de la prière d’intercession. Je suis là où je suis aujourd’hui et je suis devenue qui je suis parce qu’une femme unique n’a jamais cessé de prier pour moi – et bien d’autres.

(Mme) Sandra Cerezo Barth (Santa Fe, Argentine)

Prière : Dieu d’amour, je te remercie de nous accueillir à bras ouverts et pour les nombreuses prières d’intercession offertes par ceux qui se préoccupent de nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui a prié pour moi.

* Écrit par Dorothy Norwood et Alvin Darling, 1994.


Mardi 18 avril 2017

LIRE : 1 Corinthiens 12 : 12-27

« Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. »
- Colossiens 3 : 15

Une année, pour mon anniversaire, ma fille m’offrit une collection deluxe de musique gospel. La collection contient presque tout - des hymnes classiques, des artistes que mes parents, en grandissant, écoutaient, et des stars du gospel actuel. Parfois, je fais jouer la musique en sourdine pendant que j’écris. D’autres fois, je la joue très fort quand je fais des corvées autour de la maison. La musique m’apporte d’innombrables heures de joie, de paix, et d’encouragement. Quand j’entends les harmonies de la musique, je pense à toutes les personnes impliquées dans sa création. Il faut toute une équipe – des compositeurs jusqu’aux musiciens et chanteurs, qui travaillent ensemble – pour combiner tous les différents sons que nous aimons entendre. De la même manière, Dieu veut que nous agissions en harmonie les uns avec les autres en travaillant ensemble pour aider à construire le Royaume, à diffuser le message du salut et de la vie éternelle.

Pensée du jour

Dieu nous donne des capacités différentes pour que nous puissions répondre aux besoins du monde.

Nous avons tous fait l’expérience de hauts et de bas innombrables au cours de notre voyage ici-bas. Lorsque nous interagissons avec nos frères et sœurs en Christ, en tendant la main pour nous aider les uns les autres, nous obtenons la force et le courage de persévérer. En apprenant à nous soutenir mutuellement, à prier les uns pour les autres et à travailler ensemble, nous devenons les modèles que Jésus nous a commandé d’être quand il a dit : « Aimez-vous les uns les autres » (Jn. 13:34).

(Mme) Dorothea Love (Californie)

Prière : Seigneur, montre-nous comment nous aimer les uns les autres afin que le monde soit gagné pour toi. Au nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les musiciens professionnels.

Lundi 17 avril 2017

LIRE : Romains 8 : 28-39

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »
- Romains 8 : 28


Chaque matin de Pâques, ma famille se rassemble autour de la table pour commencer notre célébration de Pâques en mangeant du pain de riz que notre mère a cuit pour nous. Un matin de Pâques, mes frères et sœurs et moi étions impatients de manger le pain de riz quand nous entendîmes un cri en provenance de la cuisine. Nous nous sommes précipités pour voir ce qui était arrivé. Notre mère était debout, tenant le pain totalement brûlé. Nous avons pu lire la déception sur son visage. Alors que nous étions debout, Maman trouva la solution. Elle enleva les parties brûlées et apporta le reste à la table. En mangeant de ce pain, nous avons compris qu’il était le meilleur pain de Pâques que Maman avait jamais cuit.

Pensée du jour

Je peux faire confiance à Dieu, même en des circonstances désagréables.

Cette expérience me rappelle Romains 8 : 28 : « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ». Je n’aurais pas goûté le meilleur de la cuisson de ma mère si elle avait jeté le pain de riz brûlé. Parfois, nous oublions la promesse de Dieu capable de tirer le meileur du pire, de transformer notre amertume en douceur et la plus horrible des situations en la plus belle. Dieu peut tirer le meilleur du pire.

(M.) George Weagba (Montserrado, Liberia)

Prière : Dieu tout-puissant, je te remercie de travailler pour notre bien dans toutes les situations. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui n’ont rien à manger.

Dimanche 16 avril 2017

LIRE : Luc 24 : 1-12

« À leur retour [les femmes] du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres. »
- Luc 24 : 9


Aucun des récits bibliques n’explique comment la résurrection a eu lieu. Les auteurs des évangiles ne disent rien sur la façon dont la pierre avait été roulée ou ce qui s’était passé pour que Jésus revienne à la vie. Son cœur avait-il juste commencé à battre et les autres organes à redémarrer progressivement ?

Pensée du jour

Aujourd’hui, je peux éprouver l’espérance que la résurrection de Jésus offre.

La résurrection s’était-elle opérée instantanément ou sur une période de plusieurs heures ? Aucune de ces questions n’a de réponse. L’Écriture nous dit simplement que ceux qui étaient à la tombe de Jésus ont découvert le vivant parmi les morts. Peut-être que la Bible nous dit quelque chose d’important en occultant les détails : Dieu est au travail même quand nous ne pouvons pas voir Dieu en action. Dieu est toujours en train de faire quelque chose quand nous pensons que Dieu en a fini. Plus important encore, l’histoire de Pâques communique par son manque de détails que nous n’avons pas à comprendre comment Dieu travaille pour que Dieu agisse. Les femmes qui sont allées au tombeau le matin de Pâques auraient dû trouver un corps-mort. Elles ne s’attendaient pas à un miracle, mais sont restées fidèles et ont démontré leur dévouement. Dans le processus, elles ont connu un regain d’espoir et couru le partager avec les autres.

Même lorsque nous ne le ressentons pas, nous pouvons agir par la foi, servir les autres, donner généreusement, et adorer fidèlement. De cette façon, nous nous plaçons en position de faire l’expérience de ce que Dieu peut faire, de ce que Dieu est déjà en train de faire.

(M.) Rob Fuquay (Indiana)

Prière : Dieu d’amour, je te remercie pour le miracle de Pâques. Donne-nous la force de servir les autres, même quand ce n’est pas facile. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui célèbrent Pâques dans le monde.

Samedi 15 avril 2017

LIRE : Romains 5 : 3-5

« Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. »
- Philippiens 2 : 4


L‘année dernière, on m’a diagnostiqué une maladie cardiaque mortelle. Le pronostic était sombre et ma seule option était une intervention chirurgicale très spécialisée. Heureusement, j’ai été sélectionné pour un programme qui m’a permis de subir une opération chirurgicale. J’avais peur, et je ne savais pas si je retournerais à la maison.

Pensée du jour

Comment la prière m’a-t-elle transformé ?

En attendant l’intervention, je suis resté dans une maison d’internat pour les patients du centre médical, tous en attente de diverses interventions chirurgicales et procédures. Au fil du temps, je suis devenu l’ami des autres résidents.

Jour après jour, mes prières se sont moins centrées sur ma personne et ma maladie. Je commençais à examiner les besoins des autres patients et à prier pour eux. Au décès de l’un de mes nouveaux amis, j’ai cherché à consoler sa famille. Un autre patient et moi, nous nous encouragions l’un l’autre pendant que nous passions les différents examens et procédures préopératoires nécessaires pour notre intervention et pendant notre convalescence après nos opérations.

Je priais pour la guérison, mais au cours de mon traitement, j’ai appris que la prière apporte du changement. Dieu m’a donné une occasion de témoigner aux autres, de les rassurer et de les encourager. Lorsque nous faisons confiance à Dieu et que nous nous concentrons sur les autres, nous pouvons être transformés.

(M.) Arthur J. Williams, J.-R. (Californie)

Prière : Seigneur, ouvre nos yeux et nos cœurs à ta volonté. Aide-nous à te faire assez confiance pour que nous puissions nous concentrer sur les autres et ne pas rester seulement concentrés sur nous-mêmes. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui passent par une intervention chirurgicale.

Vendredi 14 avril 2017

LIRE : Jean 15 : 9-17

Jésus répondit [à André et Philippe] : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. »
- Jean 12 : 24

Chaque année, quand mon mari et moi plantions du maïs, nous étions émerveillés de voir germer les grains que nous avions plantés et croître les tiges pourvues de nombreux épis de maïs, chaque épi riche de nombreux grains. Nous pouvions nous y attendre. Jésus a enseigné ce principe-là après son entrée triomphale, dans la semaine précédant sa mort, son enterrement et sa résurrection.

Pensée du jour

Que suis-je prêt à perdre pour que d’autres puissent avoir une nouvelle vie en Christ ?

A partir de cette illustration, il a préparé ses disciples à accepter la nécessité de sa mort et de son enterrement afin qu’eux et bien d’autres puissent disposer d'une nouvelle vie. Plutôt que de dire à ses partisans de conserver leur vie, Jésus les a encouragés à être prêts à la perdre. A vouloir perdre leur vie, ils ont été poussés à abandonner leurs propres intérêts et à se consacrer au ministère. Jésus les chargerait bientôt d’aller dans le monde entier, d’enseigner et de vivre à l’exemple de Jésus. Jésus nous invite à faire de même.

(Mme) Shirley McCoy (Floride)

Prière : Merci, Jésus, de montrer ton éternel amour pour nous en mourant pour nos péchés. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les agriculteurs.

Jeudi 13 avril 2017

LIRE : Marc 14 : 12-26

Jésus a dit : « En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. »
- Jean 14 : 20


Le Jeudi Saint, jour de l’institution du sacrement de la Sainte Cène, est pour moi un jour mémorable qui n’est pas souvent mis en exergue par la chrétienté. On oublie certainement que pour aboutir au Vendredi saint, jour de la souffrance et de la mort du Seigneur Jésus, il a fallu qu’il y ait ce temps fort de Jésus avec ses disciples.

Pensée du jour

La Sainte Cène nous prépare pour le festin de l’Agneau.

Ce jour-là, le repas de la Pâque juive avec son décor habituel, ses gestes et paroles simples, autour de l’agneau sacrifié, a revêtu son accomplissement véritable, somme toute mystique et eschatologique. À la surprise générale de ses disciples, le Seigneur Jésus s’est identifié comme l’agneau pascal qui se donne à déguster : le pain est son corps, le vin est son sang (Marc 14 : 22-23). C’est de cette façon qu’il implique ses disciples dans sa souffrance et dans sa mort, réalités qui vont suivre les instants pathétiques de ce repas de séparation.

La Sainte Cène nous permet ainsi de faire corps avec le Seigneur Jésus dans sa souffrance et dans sa mort. Elle nous procure la Vie au-delà de la mort et nous fait présager le banquet céleste qui attend tous les élus autour du Seigneur Jésus (Apocalypse 19 :9) dans un tout autre décor. Excellent moyen de grâces, de vie et de survie, de félicités éternelles dont nous comble le Seigneur Jésus !

(Mme) Pierrette Ayité Beugré (Abidjan, Côte d’Ivoire)

Prière : Seigneur Jésus, donne-nous de te savourer dans la Sainte Cène par le cœur et dans la foi comme divin repas qui nous ouvre les portes de la Vie et des félicités éternelles. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les formateurs des catéchumènes et des nouveaux membres actifs.

Mercredi 12 avril 2017

LIRE : Luc 10 : 25-37

« Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ? C’est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même. »
- Luc 10 : 36-37


Beaucoup de gens connaissent l’histoire du bon Samaritain et sa compassion pour l’homme qui était dans un état critique. Je trouve intéressant que le verbe du verset cité aujourd’hui soit le verbe « exercer ». Il ne dit pas « celui qui a parlé de la miséricorde », mais plutôt celui qui « a activement exercé la miséricorde ». Le Samaritain a démontré sa miséricorde en arrêtant son propre voyage, en bandant les blessures de l’homme, en le transportant en lieu sûr et en donnant de l’argent pour la poursuite des soins après son départ. Le Samaritain est également retourné voir l’homme une fois ses obligations achevées.

Pensée du jour

Envers qui puis-je exercer la miséricorde de Dieu aujourd’hui ?

Le bon Samaritain n’a pas seulement pris soin de l’homme, prié pour lui, avant de s’en aller. Lui qui en particulier était considéré comme un paria a consacré du temps et des efforts importants. Son engagement lui a coûté du temps, de l’argent, et représenté un risque personnel. Jésus a raconté cette parabole pour nous apprendre ce que cela signifie d’être un prochain et ce qu’un prochain fait, même quand - ou surtout quand - cela demande un grand sacrifice.

(Mme) Virginia Ruth (Maryland)

Prière : Père céleste, apprends-nous à être de bons prochains, et guide-nous

pendant que nous exerçons la miséricorde envers les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour une société montrant plus de compassion.

Mardi 11 avril 2017

LIRE : Marc 10 : 46-52

« Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi.
Car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel ! » - Psaume 9 : 10

Gail comme enfant avec ses frères, Steve Lakin et Mike Lakin

En grandissant, mes frères et moi avons adoré patiner et jouer au hockey sur l’étang gelé près de notre maison. C’était tout un processus de découvrir quand il était assez solide pour y patiner. Lorsque la température commençait à baisser, nous nous habillions chaudement et visitions l’étang pour vérifier la progression. Pour mesurer l’épaisseur de la glace, nous faisions tout pour passer par le bord de la glace afin de lancer de grosses pierres vers le milieu pour voir si elles la perceraient. Lorsque les pierres glissaient sur l’étang, nous le considérions assez sûr pour que mon frère aîné en fasse le test.

Pensée du jour

Dieu peut supporter le poids de mes fardeaux.

Pendant que mon jeune frère et moi le regardions avec anxiété sur le bord prêt à le sauver, il s’en sortait. Parfois, la glace craquait sous son poids et il se retirait. Mais quand ça n’arrivait pas, nous étions ravis parce que nous savions que l’étang était prêt pour le patinage.

Pour moi, la confiance en Dieu a été semblable à mon expérience de l’étang. Même si je sais que Dieu, tout comme la glace solide, peut supporter le poids de mes fardeaux, je peux être encore hésitant pour leur transfert.

Je dois me rappeler que Jésus-Christ m’a précédé et montré qu’il était sûr de compter sur Dieu. Non seulement il était sûr, mais il pouvait aussi être libérateur et même exaltant !

(Mme) Gail Fritz (Caroline du Nord)

Gail avec son frère encore en vie

Prière : Dieu fidèle et d’amour, avoir confiance en toi n’est pas toujours facile. Daigne nous pardonner quand nous doutons et aide-nous à te faire confiance. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les frères et sœurs.

Lundi 10 avril 2017

LIRE : Ésaïe 61 : 1-3

« Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d’une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi. »
- Romains 16 : 7


Comme une partie de mon ministère personnel, je fais du bénévolat dans une prison locale, et je suis honoré d’être autour des hommes du Bloc F. Beaucoup d’hommes y ont perdu presque tout : leurs familles, leurs emplois, leurs maisons et leur réputation. Mais ils n’ont pas perdu l’amour de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Leur foi en Dieu est inextinguible. Ils savent que, grâce à l’amour de Dieu, ils peuvent changer leur vie et devenir les hommes qu’ils croient que Dieu veut qu’ils soient.

Pensée du jour

Comment Dieu a-t-Il renforcé ma foi à travers la foi d’un autre ?

Je demande toujours à chaque homme ses sujets de prière, et la quasi-totalité d’entre eux demande au Seigneur de continuer à renforcer leur foi. Ils prient pour être comme l’apôtre Paul qui, en prison, a trouvé la force provenant de Dieu.

J’ai l’habitude d’espérer que mes visites soient en bénédiction à ceux qui sont incarcérés. Mais ce ministère m’a richement béni également. En voyant l’amour éternel de Dieu et une foi solide en Jésus-Christ parmi les hommes qui ont tant perdu, c’est le plus grand témoignage de la puissance transformatrice de Dieu, que j’ai jamais vu. Merci aux hommes du Bloc F, je suis devenu plus fort dans ma foi.

(M.) Dave Shiple (Caroline du Sud)

Prière : Seigneur, bénis les hommes et les femmes qui sont emprisonnés. Renforce et soutiens leur foi et la nôtre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont en prison.

Dimanche 9 avril 2017

LIRE : Luc 23 : 23-42

« Courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. »

- Hébreux 12 : 1

Kimberly et son mari

Pendant dix ans, mon mari a participé aux rencontres internationales du triathlon appelé Ironman (Homme de Fer). Les gens du monde entier se réunissent pour faire un parcours de 226 kilomètres. Ils ont 17 heures pour nager près de 4 000 mètres, faire du vélo sur 180 kilomètres, et courir 42 kilomètres. Bien que les meilleurs athlètes du monde entier prennent part à cet événement, ce n’est pas seulement pour les vedettes. Ironman est pour toute personne qui ose et désire former et tester son endurance physique et émotionnelle. Au centre, Ironman est un parcours de persévérance.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais suivre l’exemple de persévérance donné par Jésus.

La persévérance est un attribut que l’Écriture honore et que Jésus illustre. Son ministère et son parcours jusqu’à la croix sont l’incarnation de la grâce doublée de courage. Il connaissait l’itinéraire qui lui était tracé et l’objectif final. Il savait que l’amour du Père était là pour le fortifier.

Lorsque nous sommes confrontés à des difficultés dans nos parcours, nous pouvons regarder au Christ. Il comprend à quoi ressemble un chemin difficile et sait ce que cela signifie de continuer la partie. Dieu nous donne la force de persévérer.

(Mme) Kimberly MacNeill (Tennessee)

Prière : Seigneur Jésus, par ton exemple et ta force, aide-moi à persévérer à travers les épreuves qui viennent à notre rencontre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui fait face à des difficultés.

Samedi 8 avril 2017

LIRE : Ésaïe 26 : 1-9

« À celui qui est ferme dans ses sentiments, Tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi. » - Esaïe 26 : 3


Il y a quelques mois je me suis envolée dans un petit avion. Alors que l’avion se déplaçait vers le bas de la piste et commençait à prendre de l’altitude, je remarquais le changement de pression de la cabine. Ayant un peu peur, je commençai à prier : « S’il te plaît, pas de turbulence. Que ce soit un vol paisible ».

Pensée du jour

Quand je fais confiance en Dieu, je peux trouver la paix.

La vie peut être comme ce voyage en avion, avec des événements imprévus et des surprises – une maladie grave, la mort subite d’un être cher, ou la perte d’un emploi. Ces événements sont les "turbulences" que nous rencontrons dans nos vies.

Il est étonnant de savoir que malgré les turbulences Dieu est toujours avec nous, au centre de toutes les circonstances, et donne la paix qui surpasse toute intelligence. Lorsque nous nous rapprochons de Dieu et demandons de l’aide, nous pouvons nous rappeler que le Christ est toujours avec nous, « jusqu’à la fin du monde » (Matt. 28 : 20).

(Mme) Ma. Magdalena Alvarado G. (Coahuila, Mexique)

Prière : Dieu d’amour, je te remercie pour ta présence constante parmi nous. Accorde-nous ta paix qui surpasse toute intelligence. Nous prions comme Jésus nous l’a enseigné, en disant : « Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. (Matthieu 6: 9-13).

SUJET DE PRIÈRE : les pilotes.

Vendredi 7 avril 2017

LIRE : 1 Thessaloniciens 5 : 16-18

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous. »
- Philippiens 4 : 4

Peggy et son mari, Curtis, ainsi que sa fille, Mary Mason McCauley

Alors que ma fille approchait de la fin de sa longue et difficile bataille contre le cancer, son mari et son père et moi étions souvent à son chevet. Je suis sûre que nos prières reflétaient la tristesse que nous ressentions, anticipant la séparation que nous savions proche.

Pensée du jour

Je vais faire une «joyeuse» prière aujourd’hui.

Mais un jour, notre fille dit : « Maman, fais une prière joyeuse ». Je compris tout de suite. Elle voulait entendre une prière qui ne portait pas sur sa maladie, mais une prière qui remercie Dieu pour l’amour de notre famille, les années heureuses que nous avions eues ensemble, et notre foi que nous serions unis dans notre foyer céleste. Par sa demande, ma vie de prière a changé pour toujours. Depuis ce jour, j’ai essayé de faire des prières joyeuses. Dieu nous aime, et Jésus est mort pour nos péchés et a préparé une maison glorieuse dans le ciel pour nous - autant de bonnes raisons de nous réjouir.

Bien sûr, une certaine tristesse est inévitable. Même Jésus a pleuré quand son ami Lazare est mort. Mais je serai toujours reconnaissante à ma fille bien-aimée de m’avoir demandé de faire une prière joyeuse. Des mots comme la joie, la joie, et la joie abondent dans la Bible. Et je ne peux pas m’empêcher de croire que Dieu est content des prières de louange et d’actions de grâces.

(Mme) Peggy Orr Mason (Tennessee)

Prière : Seigneur, nous te louons pour ta miséricorde et ta grâce. Aide-nous à comprendre que tu es la source du vrai bonheur dans nos vies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les parents en deuil.

Jeudi 6 avril 2017

LIRE : Esaïe 6 : 1-10

« Me voici, envoie-moi. »

- Esaïe 6 : 8


Ma pire journée au cours de mon travail de missionnaire en Afrique a été celle où je me suis réveillé de bon matin pour conduire pendant plusieurs heures en brousse. Je me suis perdu plusieurs fois avant de trouver enfin l’église où je devais enseigner. Même si j’étais en retard, j’ai dû attendre plusieurs heures pendant que la congrégation se rassemblait lentement et chantait à l’ombre d’un grand arbre. Quand, finalement, j’ai parlé au groupe, la leçon que j’avais préparée fut un échec. La foule avait l’air ennuyé, et je me demandais si la traduction de mon message était claire. Quand finalement je suis revenu à la maison ce soir-là, je pleurais, pensant : « Seigneur, qu’est-ce que je fais ici ? »

Pensée du jour

Le succès, c’est être disponible pour partager la Parole de Dieu.

Plusieurs semaines plus tard, je suis retourné dans le même village. Une des femmes de mon équipe parlait avec un homme du village. « Je suis chrétien », dit-il. « Merveilleux ! » Répondit-elle, « Depuis combien de temps êtes-vous chrétien ? » « Trois semaines », répondit-il. « Vraiment ? » Demanda-t-elle : « Comment êtes-vous devenu chrétien ? » L’homme s’appuya de tout son poids sur son bâton de marche et leva son bras pour le pointer sur moi au moment où j’entrais dans le camp : « Cet homme est venu ».

Sur ce que je croyais comme avoir été ma pire journée, j’ai appris la leçon d’Esaïe 6: 8. Mon succès ou mon échec en tant que disciple de Dieu a peu à voir avec mes capacités et tout à voir avec ma disponibilité. La moisson dépend de Dieu, Jésus m’a simplement invité à aider à répandre la semence (Voir Marc 4: 26-29).

(M.) Bryan Brigham (Texas)

Prière : Seigneur, aide-nous à nous rappeler que la fidélité est plus importante que le "succès" et notre disponibilité est plus importante que nos capacités. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les nouveaux croyants.

Mercredi 5 avril 2017

LIRE : Deutéronome 26 : 1-10

« Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre. » - 2 Corinthiens 9 : 8


Je sers souvent les restes (de repas) familiaux pour gagner un peu de temps. Le repas initial est généralement délicieux. Mais quand je sers les restes plusieurs jours plus tard, j’ai parfois le sentiment que je n’ai pas fait du mieux que je pouvais.

Pensée du jour

Je ne suis jamais trop occupé pour passer du temps avec Dieu.

Je sers souvent les restes spirituels également. J’accorde un peu de temps à Dieu, au lieu de faire du temps passé avec Dieu ma priorité absolue. Je dis un merci furtif à Dieu chaque matin, au lieu de prendre le temps tout au long de la journée pour apprécier les opportunités que Dieu me propose. Je néglige de lire la Parole de Dieu chaque jour. Tout comme la nourriture physique nourrit notre corps, la Parole de Dieu est destinée à nourrir nos âmes, et nous sommes invités à la recevoir de nouveau chaque jour.

Je sers aussi les restes à Dieu. Je poursuis, en premier, ma propre volonté, et je considère celle de Dieu après coup - ou après que ma voie a abouti à une impasse. Dieu a ordonné aux Israélites de donner leurs prémices en reconnaissance de ce que chaque bénédiction vient de Dieu. Quand nous donnons à Dieu nos prémices, nous reconnaissons que Dieu est souverain sur nous. Cette prise de conscience nous aide à nous garder enthousiastes à l’idée d’avoir Dieu dans nos vies et nous donne le courage de faire la volonté de Dieu.

(Mme) Jean Bonin (Alberta, Canada)

Prière : Ô Dieu, puissions-nous te chercher d’abord, toi et ton Royaume, et ne pas être trop occupés pour te donner de notre meilleur. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les cuisiniers.

Mardi 4 avril 2017

LIRE : Josué 1 : 1-9

« Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous. Que tout ce que vous faites se fasse avec charité ! »
- 1 Corinthiens 16 : 13-14


En priant pour une nouvelle église de maison, ma famille a rencontré deux autres familles qui priaient pour le même sujet. Ensemble, nous avions formé une église de maison. Nous nous réunissions pour le culte et la communion fraternelle le mardi et le dimanche. Nous lisions la Bible et communiquions tous les jours. Mais maintenant, d’autres obligations allaient éloigner une famille. Ce fut notre dernier temps de communion fraternelle avant leur départ. « Vous allez nous manquer », disais-je, en cherchant à me défaire de l’impression de boule dans la gorge. Mon moral s’en ressentit.

Pensée du jour

La communion chrétienne est un don de Dieu.

Nous avions lu Josué 1 : 1-9. Josué a fait face à la fois à la mort de Moïse et au fait de quitter la terre qu’il avait connue. Josué était le jeune assistant de Moïse, et Moïse l’avait encouragé et fortifié, lui donnant mandat de conduire les Israélites dans la terre promise (Deut. 3:28). Les conseils que Dieu donna à Josué pour le soutenir étaient simples : « Fortifie-toi et prends courage » (Jos 1: 6). « Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point » (Josué 1 :5).

Comme Josué, je tirais courage et force de la promesse de Dieu. Dieu sera avec nous et avec nos amis qui partent.

(M.) C. Stephen Smith (Texas)

Prière : Mon Dieu, merci pour le don de la communion fraternelle avec d’autres croyants. Donne-nous le courage et la force de nous aimer les uns les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les églises de maison.

Lundi 3 avril 2017

Lire Ecclésiaste 4 : 9-12

« Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. »
- Ecclésiaste 4 : 9

Voici le livre de Jeannette en forme de coeur

Quand mon amie Susy s’est proposée de nous apprendre comment plier en forme de cœur de vieux bouquins, je ne pouvais pas attendre plus longtemps. Dès que nous avons commencé ce projet, j’ai découvert que le motif était composé de lignes floues et de tous petits chiffres. Moi qui rêvais de maîtriser le pliage du papier, je me revoyais comme la seule fille dans mon cours d’arts plastiques de 5e à être déficiente visuelle. Je refusais d’abandonner le projet. J’ai pris la résolution de faire ce livret, en forme de cœur, doit-il me prendre toute la nuit. Peut-être ne pouvais-je pas lire le motif, mais j’avais une flopée d’amies qui souhaitaient m’aider. Même si je m’acharnais à vouloir dire : « Je peux le faire de moi-même », mes 20/200 d’acuité visuelle me disaient que j’avais besoin de l’aide d’amies qui avaient une meilleure vue.

Pensée du jour

Quand Dieu m’appelle à des tâches difficiles, je peux demander de l’aide.

Je pliais ma dernière page sur une salve d’applaudissements. Pendant que j’admirais mon livre en forme de cœur, je me suis aperçue que j’étais en mesure d’achever le projet malgré mon handicap visuel, parce que j’avais persévéré et que j’avais été prête à accepter de l’aide. Combien de fois ai-je dû demander de l’aide dans d’autres domaines de la vie, dans des situations plus difficiles qu’un projet d’artisanat ?

Quand Dieu nous appelle à faire ce qui est trop difficile pour nous, nous pouvons apprendre à mettre de côté notre fierté, à prier pour recevoir la force de Dieu et à tendre la main aux autres pour trouver de l’aide. Grâce à ces expériences, on arrive à voir la beauté alliant la persévérance et l’humilité.

(Mme) Jeanette Hanscome (Californie)

Prière : Seigneur notre Dieu, donne-nous l’humilité de demander de l’aide lorsque les tâches sont au-delà de nos capacités. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les aveugles.

Dimanche 2 avril 2017

- LIRE : Marc 9 : 43-48

« Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. »
- Marc 9 : 43


Il y a plus de 60 langues parlées dans mon quartier, ce qui en fait l’une des communautés les plus diversifiées au monde. La beauté de notre diversité est entachée d’une longue histoire de discriminations. Les tensions sont particulièrement fortes entre notre force de police, principalement blanche et nos populations africaines et afro-américaines.

Pensée du jour

La grâce transformatrice de Dieu est toujours disponible pour moi.

Récemment, notre église a aidé à organiser le nettoyage du quartier. Pendant que nous ramassions ensemble les ordures, j’ai demandé à un officier : « Quelle est votre priorité numéro un ? » et j’ai été ravi de l’entendre dire : « la création de relations positives entre la police et la communauté ». J’ai demandé comment nous pouvions l’aider à redresser les torts du passé et à aller de l’avant dans cette nouvelle direction. J’ai été profondément déçu de sa réponse : il m’expliquait qu’il ne voyait pas de problème avec le passé et qu’il voulait simplement que tout le monde se mette ensemble pour aller de l’avant. À ce moment-là, j’ai pris conscience de la superficialité de mon approche de la repentance. Comme l’officier, je désire souvent un avenir fructueux sans affronter le péché de mon passé.

Dans Marc 9, Jésus nous enseigne que la repentance représente plus que de simples excuses. Quand Jésus utilise l’image de couper une partie de nous-mêmes là où le péché s’est installé, je l’entends dire que la vraie repentance nous oblige à faire face à notre péché passé et à opérer un changement. La grâce de Jésus apporte une nouvelle vie à chacun de nous ainsi qu’à nos communautés.

(M.) John Helmiere (Washington)

Prière : Dieu de grâce, accorde-nous le courage d’affronter le péché dans nos vies et dans nos communautés. Donne-nous la force de nous changer nous-mêmes, et de changer notre monde pour le mieux. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les leaders de ma communauté.

Samedi 1er avril 2017

LIRE : Ésaïe 43 : 1-4

« Ainsi parle maintenant l’Éternel, qui t’a créé, ô Jacob ! Celui qui t’a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, je t’appelle par ton nom : tu es à moi!»
- Ésaïe 43 : 1

Janet et son mari Roger

Mon mari et moi sommes des éducateurs retraités. Parfois, nous sommes sollicités par d’anciens étudiants qui demandent : « Vous souvenez-vous de moi ? » La plupart du temps, nous nous souvenons de leurs noms. Parfois pas ; après tout, nous ne les avons pas vus depuis des années, et nous avons connu des milliers d’enfants au cours de notre carrière.

Pensée du jour

Dieu se souviendra toujours de moi.

Un regard de tristesse ou de déception croise souvent le visage de l’étudiant quand nous ne parvenons pas à nous souvenir d’un nom, et nous nous sentons mal à ce sujet. Parfois quand nous nous souvenons du nom d’un étudiant, nous voyons de la joie sur son visage et une étincelle dans ses yeux. Habituellement, nous parlons de souvenirs de classe. Nous voyons au visage des étudiants que le fait de les reconnaître et de se souvenir d’eux est une bonne chose.

Ce que je trouve le plus remarquable, c’est que Dieu n’oublie jamais un seul d’entre nous. Bien que chacun de nous soit unique parmi des milliards, Dieu sait toujours qui nous sommes. Peu importe à quel point nous nous éloignons ou le temps qui se déroule avant que nous retournions au Seigneur, Dieu se souvient toujours de nous, nous aime, et nous appelle par notre nom.

(Mme) Janet Holloway-Bergman (Missouri)

Prière : Dieu Créateur, je te remercie de nous connaître pleinement et de nous aimer complètement. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enseignants et les étudiants.