2017

Vendredi 31 mars 2017

LIRE : Psaume 25 : 1-10


« Éternel ! Fais-moi connaître tes voies, enseigne-moi tes sentiers. Conduis-moi dans ta vérité, et instruis-moi ; car tu es le Dieu de mon salut, tu es toujours mon espérance. »
- Psaume 25 : 4-5

Chaque jour, je recherche les conseils de Dieu. Je partage mes problèmes et mes préoccupations avec Dieu et je les place entre les mains de Dieu. Mais au moment même où j’écris cette méditation, c’est difficile. Je retiens mes larmes, sachant que tous les employés de mon entreprise – des gens que j’ai aimés et appréciés depuis les huit dernières années – seront mis à pied, et nous cesserons de travailler côte à côte. Aujourd’hui, je ne peux réfléchir clairement parce que ma tristesse brouille ma perception. Cependant, je puis compter sur Dieu et j’espère que Dieu m’apportera de la consolation dans les prochains jours.

Pensée du jour

Dans les situations incertaines, Dieu restera inébranlable.

L’auteur des Proverbes nous encourage à faire confiance à Dieu de tout notre cœur et à ne pas nous appuyer sur notre propre compréhension, sachant que Dieu nous guidera dans la bonne voie (Prov. 3: 5- 6). Ce que Dieu dit à Jérémie est valable pour nous aujourd’hui. Dieu connaît chacune de nos pensées et quand nous appelons à l’aide, Dieu écoute. (Voir Jér. 29 : 11-14)

L’incertitude peut être troublante. Cependant, nous pouvons nous nous tenir aux paroles trouvées dans Deutéronome 31 : 8 : « L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point ».

(Mme) Yanisse González (Porto Rico)

Prière : Dieu d’amour, fais briller ta lumière pour guider notre chemin. Aide-nous à ne pas vaciller dans notre foi, mais à demeurer inébranlables. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui a perdu un emploi.

Jeudi 30 Mars 2017 

LIRE : Luc 14 : 25-27 

« Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. » - Proverbes 3 : 5-6 


Je croyais être établi à vie dans cette ville. Bob et moi avions obtenu nos diplômes d’études secondaires et universitaires, étions mariés, et vivions dans notre ville natale. Ensuite, Dieu a appelé mon mari au ministère pastoral à plein temps. Retenue par mes racines, je réalisais que le parcours à venir ne serait pas facile. Auparavant, les termes de confiance, d’obéissance et de risque n’avaient été pour moi que des mots. J’aurais voulu aimer et servir Dieu, mais avoir également ma vie en main. Je n’avais jamais pris au sérieux les paroles de Jésus : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi; toute personne qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi » (Matt. 10:37). 

Pensée du jour

Mettre ma confiance en Dieu demande de la pratique. 

Grâce à la prière fervente et l’étude des Écritures, j’ai entamé un retour sur moi-même, pour découvrir comment faire confiance et obéir à la volonté de Dieu pour ma vie. La confiance est un processus qui consiste à se donner à Dieu et à croire que Dieu est digne de confiance. Elle conduit à prendre conscience que chaque pas que nous faisons est guidé par celui qui connaît déjà notre chemin et nous mènera à approfondir notre identité d’enfants de Dieu. 

(Mme) Carole J. Murphy (Géorgie) 

Prière : Seigneur, merci pour les gens qui sont prêts à renoncer à tout pour te servir. 

Aide-nous à te faire confiance et à obéir à ton appel sur nos vies. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les pasteurs et missionnaires. 

Mercredi 29 mars 2017

LIRE : Actes 20 : 32-35

« Donnez, et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. »
- Luc 6 : 38

Lorsqu’on lui demanda ce qu’il voulait pour sa 5e fête d’anniversaire, mon petit-fils Caleb dit : « Une fête avec des cadeaux. Tout le monde apporte un cadeau, puis nous prendrons tous les présents au refuge des sans-abri pour les enfants qui ne reçoivent pas de cadeau pour leur anniversaire ». Et c’est précisément ce qu’ils firent. Caleb dit que c’était la fête d’anniversaire qui lui avait fait le plus plaisir.

Pensée du jour

Comment puis-je utiliser mes dons pour bénir les autres ?

Jésus nous rappelle de donner. Lorsque nous donnons d’un esprit généreux et d’amour, une "bonne mesure" nous reviendra. Cette bonne mesure peut nous revenir comme un sentiment de joie et de satisfaction lorsque nous montrons de l’amour aux autres. Lorsque nous reconnaissons que nous avons appris quelque chose au sujet du partage et vivons cette leçon, quand on donne sans rien attendre en retour, Dieu peut prendre nos dons et les utiliser pour offrir à quelqu’un d’autre une vie abondante. La bonne mesure vient quand nous nous rendons compte que donner du fond du cœur recèle sa propre récompense.

(M.) John B. Tate, Jr. (Washington, D. C.)

Prière : Donne-nous des cœurs généreux, des âmes et esprits, ô Dieu, de sorte que ce que nous donnons puisse aider les autres à connaître ton amour. Par Jésus-Christ, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants qui sont sans abri.


Mardi 28 mars 2017

LIRE : 1 Jean 4 : 7-12

« Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. » - 1 Jean 4 : 11

Pat et Dad


Mon père âgé de 87 ans aime nourrir les oiseaux et les petits animaux. Un jour, je lui ai rendu visite une fois qu’il avait jeté des déchets de nourriture dans les bois pour les animaux sauvages. Au lieu d’attirer l’entourage normal des créatures qui vivent dans les bois autour de sa maison, la nourriture a fait venir un grand nombre de corbeaux bruyants et ennuyeux. Je me suis plainte à mon père d’avoir jeté de la nourriture et d’attirer des corbeaux à la maison. Sa réponse était brève et à propos : « Même les corbeaux doivent manger ».

Pensée du jour

Je vais demeurer dans l’amour de Dieu.

J’ai appris une précieuse leçon ce jour-là. Parfois, quand je suis en train d’aider quelqu’un qui est difficile, je me souviens des paroles de mon père. Beaucoup de gens dans ma vie sont dignes d’amour ; mais au fond, je sais que les gens qui ne sont pas faciles à aimer méritent la même attention. Jésus nous a enseigné que l’amour n’est pas toujours facile.

Mon père pense qu’un jour une mangeoire lui apportera la joie de voir un bel oiseau rouge ou un pinson jaune de couleur. Et puis quand il s’y attend le moins arrivent des corbeaux bruyants pour se nourrir de nos déchets. Son amour pour les oiseaux et les animaux est comme l’amour de Dieu pour nous : un amour bienveillant et inconditionnel.

(Mme) Patricia Lucksavage (Tennessee)

Prière : Père céleste, guide nos cœurs pour que notre amour pour les autres reflète ton amour. Merci pour les gens qui nous montrent comment être tes disciples qui t’aiment. Amen.

SUJET DE PRIERE : la faune.

Lundi 27 mars 2017

LIRE : 2 Corinthiens 4 : 17-18

« Ne crains rien, car je suis avec toi ; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. »
- Esaïe 41 : 10


Il y a quelques années, notre famille revenait d’un voyage par la route de Mumbai. Je conduisais sur la voie express Mumbai-Pune et prenais plaisir au tronçon pittoresque entouré de collines et de vallées. Tout à coup, nous étions engagés dans un tunnel.

Pensée du jour

Dieu est avec moi dans mes problèmes aujourd’hui.

Les espaces fermés me rendent nerveuse et me donnent du vertige, comme si j’allais être avalée par l’obscurité. Ainsi la peur me saisit-elle au moment où j’ai compris que je conduisais à travers un tunnel. J’étais tellement nerveuse que je ne pouvais pas respirer. Je voulais arrêter la voiture et permettre à mon mari de prendre le volant, mais c’était trop dangereux d’arrêter la voiture à l’intérieur du tunnel. Voyant mon inquiétude, mon mari et les enfants ont été prompts à remarquer le brin de lumière qui indiquait que le tunnel allait prendre fin bientôt. J’ai commencé à me concentrer sur la lumière, et je commençai à me sentir mieux. Avant que je le sache, j’étais sortie du tunnel et sentais que je pouvais respirer à nouveau librement.

Parfois dans la vie, nous nous trouvons dans des situations sombres semblables à un tunnel qui nous laissent terrifiés et épuisés. Lorsque nous tenons fort à notre foi, Dieu peut nous guider hors de nos problèmes en nous donnant un brin de lumière sur lequel nous pouvons nous concentrer. En fin de compte, ces expériences nous rendent plus forts émotionnellement et spirituellement.

(Mme) Sahana Mathias (Karnataka, Inde)

Prière : Cher Guide de l’humanité, aide-nous à nous rappeler que notre force réside en toi. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui connaît des problèmes d’angoisse.

Dimanche 26 mars 2017

LIRE : Luc 5 : 12-16

« [Jésus] leur dit : Quand vous priez, dites : Père ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne. »
- Luc 11 : 2


Alex à l’âge de 3 ans

Ma fille Alex âgée de trois ans est active et aime parler. Sa question préférée est : « Pourquoi ? » Plusieurs jours de suite, nous avions des conversations approfondies sur les raisons pour lesquelles je vais au travail, sur les raisons pour lesquelles elle va à l’école, et même sur les raisons pour lesquelles nous devons dormir la nuit.

Pensée du jour

En période d’incertitude, je vais prier Dieu.

Récemment, elle a demandé : « Pourquoi prions-nous ? » Je me suis arrêtée pour réfléchir. Après quelques instants de silence, j’ai simplement répondu : « pour nous rappeler que Dieu est avec nous ». Alex fit une pause avant de demander : « Où vit Dieu ? » J’admire sa curiosité.

Les disciples qui suivaient Jésus étaient aussi curieux et ont demandé à Jésus comment ils devaient prier. La réponse de Jésus dans Luc 11 n’est pas simplement un modèle à répéter, mais plutôt un appel à être en relation. Jésus nous rappelle que la prière n’est pas une suite de paroles parfaites, mais plutôt un cœur incliné vers Dieu. La prière favorise une paix intérieure qui nous permet de persévérer même si nous ne pouvons pas répondre à chaque question "pourquoi". Elle développe la confiance que Dieu fournira tout ce dont nous avons besoin et nous rappelle que le pardon est un don quotidien.

La prière façonne un désir pour le Royaume de Dieu plutôt que pour le nôtre.

(Mme) Lia McIntosh (Missouri)

Alex et Lia aujourd'hui

Prière : Seigneur, donne-nous la force et la puissance, par ton Saint-Esprit, de te faire confiance pour transformer le monde et aussi nous transformer. Que ta volonté soit faite. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui apprend à prier.


Samedi 25 mars 2017

LIRE : Psaume 118 : 5-14

« Louez l’Éternel, invoquez son nom ! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits ! »
- 1 Chroniques 16 : 8


En tant qu’agent du service public depuis de nombreuses années, j’interviens à la suite d’appels de service - souvent à des moments incongrus et pour des situations graves. Plusieurs fois, j’ai été accueilli par des gens qui ont réagi comme si j’étais personnellement responsable du problème auquel ils étaient confrontés. On m’a souvent accusé d’être incompétent, irresponsable, et parfois même d’être à l’origine du problème afin d’obtenir des heures supplémentaires. De tels propos ont endurci mon cœur et m’ont amené à avoir du ressentiment envers les autres. Mais généralement, au moins une personne dans une foule, me disait : « Je vous remercie d’être là ». Ces mots de gratitude l’emportent toujours sur toutes les récriminations que d’autres ont pu dire.

Pensée du jour

Dieu est toujours disponible pour moi.

Nous avons tous connu des ennuis soudains dans nos vies – le genre d’ennui qu’aucun appel à un agent du service public ordinaire, ne peut régler. Dans ces moments-là, la seule aide dont nous avons besoin est celle que seul, le Seigneur peut fournir. Et nous pouvons avoir confiance que lorsque nous invoquons Dieu dans la prière, peu importe le lieu ou le moment, Dieu viendra nous restaurer. Et à Dieu, nous pouvons toujours dire : « Merci d’être là ».

(M.) Mark A. Carter (Texas)

Prière : Père saint, ne nous laisse jamais oublier que lorsque nous t’invoquons dans la foi, tu seras là pour nous communiquer ta force. Comme Jésus nous a enseignés, nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen ».

SUJET DE PRIÈRE : les travailleurs du service public.


Vendredi 24 mars 2017

LIRE : Matthieu 25 : 35-40

Jésus a dit : « Quiconque vous donnera à boire un verre d’eau en mon nom, parce que vous appartenez à Christ, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense. »
- Marc 9 : 41

C‘était un après-midi sec et poussiéreux. Le printemps était en train de virer à l’été en Italie, et l’odeur de la mer soufflait du port pour s’engouffrer dans les ruelles étroites. Étudiante dans le cadre d’un programme d’échange, j’étais accablée par des problèmes difficiles.

Pensée du jour

Quand je manifeste de la bonté envers les autres, je montre la bonté du Christ.

Ce jour-là, après des mois en mode survie, je me suis effondrée. En route pour mon appartement, mes yeux étaient tellement pleins de larmes que je pouvais à peine voir ; je me suis donc assise sur le perron. Je ne sais pas combien de temps je suis restée assise là, avant d’entendre une voix. Je levais les yeux, surprise de voir une femme m’appelant de sa fenêtre donnant sur la rue. Elle m’a dit à nouveau : « Excusez-moi, Mademoiselle. Voulez-vous du thé ? Une tasse de thé vous fera du bien ». Quelques instants plus tard, elle est arrivée avec une tasse, une soucoupe, un sachet de thé, une cuillère, et une bouilloire. Elle me versa l’eau, m’offrit du lait et du sucre et se retira, me disant seulement que je pouvais laisser la tasse là quand j’aurais fini. Des années plus tard, je ne me rappelle pas exactement les raisons de mes pleurs cet après-midi-là, mais je me souviens de cette tasse de thé et de la bonté de la femme à mon endroit. L’hospitalité de cette femme était comme celle des personnes dans la lecture d’aujourd’hui qui inconsciemment ont servi le Seigneur en servant les autres.

Combien de fois prenons-nous le temps d’exercer l’hospitalité envers les étrangers ? Sûrement, rien ne saurait être plus important.

(Mme) Hannah Kallio (Minnesota)

Prière : Dieu d’amour, montre-nous comment nous pourrons étendre ta bonté à quelqu’un qui en a besoin aujourd’hui, et nous aider à te reconnaître dans les personnes qui éprouvent de la détresse. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants étrangers.


Jeudi 23 mars 2017

LIRE Genèse 1 : 1-2: 3

« La majesté [de Dieu] couvre les cieux, et sa gloire remplit la terre. »
- Habacuc 3 : 3

majesté

Le 23 mars 2015, le Premier ministre, fondateur de Singapour, M. Lee Kuan Yew, est décédé. Il est considéré comme le père de la Singapour moderne parce qu’il a fait passer le pays d’une petite nation à faible revenu à l’état de nation développée. A son décès, de nombreuses personnes se sont demandé comment l’honorer. On a envisagé un monument physique ou un édifice imposant en mémoire de M. Lee. Mais beaucoup de gens ont commenté : « Regardez Singapour et ses alentours, et vous verrez et vous vous rappelleriez son héritage ».

Pensée du jour

Dans quelle partie de la création vois-je la grandeur de Dieu ?

Leurs commentaires m’ont rappelé Genèse 1:1 : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ». Quand nous regardons autour de nous, le ciel, la mer, la terre, nous voyons la merveilleuse création de notre grand Dieu. Le Psaume 19 : 1 dit : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains ». Nos corps complexes sont également un témoignage de l’œuvre de Dieu. Le Psaume 139 : 13-14 dit : « Tu as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien ».

Dieu n’a pas besoin d’un monument pour affirmer sa grandeur. La création et l’œuvre du Seigneur sont là pour témoigner. De la création, nous savons que Dieu est le Dieu tout-puissant, qui est toujours présent, nous aime et nous protège avec puissance et grâce.

(M.) Kong Peng Sun (Singapour)

Prière : Père céleste, je te remercie pour ta création. Protège-nous et aide-nous à toujours t’honorer et te glorifier. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les leaders du monde.

Mercredi 22 mars 2017

LIRE : Philippiens 4 : 10-13

« Je puis tout par Christ qui me fortifie. »

- Philippiens 4 : 13


Depuis plusieurs mois, mes six enfants et moi étions sans-abri et vivions dans notre voiture délabrée. Nous ramassions la plupart de notre nourriture dans les poubelles et nous douchions dans les salles de bains des stations d’essence. Chaque jour, nous luttions pour survivre.

Les membres de nos familles et les amis se sont détournés de nous comme si nous avions commis un crime. La plupart des gens qui nous voyaient vivre dans la voiture faisaient semblant de ne pas nous voir. Je me sentais invisible.

Pensée du jour

Dieu me donne la force et me relève.

Tout ce que nous possédions avait été vendu dans une vente dans un garage ; je tentais alors d’éviter d’être une sans-abri. Tout ce qui nous était resté, c’étaient des vêtements, des couvertures, des plats, et ma Bible.

La nuit, alors que les enfants dormaient, je pleurais, ne sachant quoi faire. Je priais, disant à Dieu que j’étais sur le point de tout abandonner. Une nuit, j’ai ouvert ma Bible pour y chercher du réconfort et suis tombée sur le verset cité ci-dessus. Je regardais fixement les mots, puis les relisais toujours et encore, percevant le sens et la puissance qu’ils renfermaient.

Ce verset m’assurait que, quelles que soient les épreuves qui nous assaillent, et quels que soient les obstacles dressés contre nous, Dieu, à travers le Christ, nous a donné la force de les surmonter.

De temps en temps, nous sommes tous confrontés à des événements qui nous assomment. Ils nous semblent trop puissants pour que nous puissions les surmonter jusqu’à ce que nous nous souvenions que nous sommes dans les mains de Dieu en tout temps.

Avec l’aide de Dieu et de certaines personnes bien attentionnées que Dieu nous a envoyées, ma famille a été extraite de cette humiliation d’avoir à vivre dans la voiture. Je sais maintenant que nous n’avons rien à affronter seuls, parce qu’à travers le Christ, il n’est pas de bataille que nous ayons à mener sans l’aide de Dieu.

(Mlle) Judy Ann Eichstedt (Oklahoma)

Prière : Merci mon Dieu de nous donner la force de surmonter les défis de notre vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont sans abri.

Mardi 21 mars 2017

LIRE : Genèse 7 : 11-24

Dieu dit : « L’arc sera dans la nue ; et je le regarderai, pour me souvenir de l’alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants, de toute chair qui est sur la terre. »
- Genèse 9 : 16


De la grande baie vitrée de la maison de mon enfance, nous pouvions observer les orages se développer à travers les vastes champs. Ils commençaient comme un nuage à l’horizon qui grandissait et devenait plus sombre au fur et à mesure qu’il se déplaçait vers nous. La foudre et le tonnerre éclataient dans le lointain, suivis par les tourbillons de vent et la dispersion des oiseaux. Enfin arrivait l’ombre profonde de l’orage avec sa part de vent et de pluie battante. Quand l’orage s’arrêtait, le soleil sortait et parfois apparaissait un arc-en-ciel. J’ai toujours été étonné par la clarté de l’air et le parfum que la terre dégageait juste après l’orage. Pour moi, le carême est semblable aux orages de ma jeunesse qui approchaient – sombres et inquiétants au début et plus lumineux une fois passés.

Pensée du jour

La discipline du carême peut m’aider à renouveler ma foi.

Le carême nous oblige à une introspection. C’est un temps de silence pour écouter Dieu, lire en profondeur l’Écriture, prier avec compassion en faveur du monde. Cette discipline du carême peut être difficile, mais elle donne un aperçu de la puissance transformatrice de l’Esprit Saint. Chaque fois que nous nous engageons dans cette pratique, notre foi peut être renouvelée pour un nouveau départ  sûrement effectif.

(M.) F. Richard Garland (Rhode Island)

Prière : Dieu d’amour, aide-nous à nous concentrer sur les pratiques qui renforcent notre foi tout au long de cette saison, sachant qu’elles rafraîchissent et renouvellent nos esprits. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui s’impose la nouvelle pratique du carême.

Lundi 20 mars 2017

LIRE : 1 Corinthiens 15 : 50-57

« Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie ? Qu’il chante des cantiques. » - Jacques 5 : 13


Je suis épuisée par le rythme rapide de ma première partie de softball collégial et sous la pression de devoir faire d’emblée bonne impression. Juste au moment où je pensais que la partie était terminée, l’entraîneur nous a invités à fournir un dernier effort. « Nous devons atteindre trois finales » a-t-il expliqué, nous avons exulté ! « Puisque notre objectif est de remporter un championnat national, nous avons besoin de célébrer notre future victoire ! » Ce fut la meilleure partie de l’entraînement. Il n’y avait pas de pression pour être parfaite ni pour prouver mes capacités. Tout ce que je devais faire était de m’amuser, de célébrer – non seulement ce qui était déjà arrivé, mais aussi ce qui était encore à venir !

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais célébrer la puissance de Dieu !

Je veux mener ma vie en espérant gagner et célébrer les victoires futures que Dieu a en réserve pour moi. Dieu se réjouit de nos célébrations et se réjouit de nos marques de confiance et d’espoir.

La meilleure partie de l’entraînement a été la célébration, et les meilleures parties de notre vie seront quand nous pratiquerons ou créerons l’habitude de célébrer et de rendre grâce avant même que Dieu n’agisse. De cette façon, nous vivons dans l’attente des futures victoires spirituelles de notre vie.

(Mme) Ta’Tyana Leonard (Californie)

Prière : Mon Dieu, aide-nous à nous attendre à la victoire dans nos vies quand nous avons confiance et que nous t’obéissons. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les ‘entraîneurs’. 

Dimanche 19 mars 2017

LIRE : Matthieu 20 : 29-34

« Jésus s’arrêta, les appela, et dit : Que voulez-vous que je vous fasse ? » - Matthieu 20 : 32


Quand je suis à un rassemblement communautaire et que quelqu’un découvre que je suis un pasteur, la personne répond souvent avec un rire nerveux et dit quelque chose comme : « Je ferais mieux de veiller sur ma langue ! » Alors parfois, les gens demandent : « Comment je vous appelle ? Pasteur ? Révérend ? » Ils ont besoin de savoir s’ils ont un modèle ou une sorte d’étiquette à suivre.

Pensée du jour

Je peux être honnête dans mes prières.

Dans notre église, nous rencontrons beaucoup de gens qui sont nouveaux dans la foi, et ils ont souvent des questions similaires sur la prière. Y a-t-il un modèle à utiliser ? Un système ? Est-ce que Dieu sera furieux si je ne le dis pas correctement ? Voilà une raison pour laquelle je trouve la lecture d’aujourd’hui si utile. Jésus demande aux deux hommes : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Jésus veut connaître leurs besoins et désirs. Après avoir imploré la miséricorde, les hommes disent : « Que nos yeux s’ouvrent ».

Ceci est un bon modèle pour nos propres prières. Imaginez que Jésus vous demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Le Christ veut connaître nos désirs profonds, puis nous ouvrir les yeux pour que nous voyions là où il est présent dans nos vies.

Lorsque nous ne sommes pas trop préoccupés par la manière dont nous prions, nous pouvons parler intérieurement et recevoir la miséricorde du Christ.

(M.) Christian Coon (Illinois)

Prière : Seigneur de la vie, montre-nous ta miséricorde et aide-nous à voir à quel point tu nous aimes. Conduis-nous dans une relation plus étroite avec toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouvelles personnes dans mon église.

Samedi 18 mars 2017

LIRE : Philippiens 2 : 12-16

« Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. »
- Philippiens 2 : 13


Quand je lis l’annonce qui demandait des moniteurs d’école du dimanche je pensais : « Je veux servir dans l’église, mais je ne me sens pas prête ». J’en ai parlé avec le pasteur qui m’a encouragée à faire un essai. « Nos enfants ont besoin d’entendre la parole de Dieu », dit-il. J’ai accepté le défi, même si je doutais de mes capacités.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais trouver les moyens d’exercer mes dons au service de Dieu.

Le premier dimanche où je devais enseigner la classe, je suis arrivée avec mes deux enfants. Avant le début de la classe, j’ai pris un moment pour prier à l’autel : « Seigneur, si seulement deux autres enfants se présentaient aujourd’hui, je saurai que je suis sur la bonne voie ». Dix enfants sont venus ce dimanche-là !

Trois ans se sont écoulés depuis le premier dimanche. Aujourd’hui, j’ai 30 enfants dans la classe. Ils m’appellent "Prof". Ils sont généreux en câlins et m’apportent des fleurs. Quand je pense à la chance que j’ai eue d’être impliquée dans l’œuvre de Dieu, je suis comblée de joie. L’énergie des enfants anime ma vie spirituelle. Mon ministère a été une oasis accueillant dans les déserts que j’ai connus dans ma vie.

Dans sa grâce, Dieu prépare, de manière unique, chacun de nous à exercer le bon ministère.

(Mme) Altagracia Mota Fariña (République Dominicaine)

Prière : Dieu d’amour, crée en chacun de nous un cœur disposé à suivre notre chemin de service pour Toi. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enseignants d’école du dimanche.

Vendredi 17 mars 2017

LIRE : Marc 7 : 24-30

« [La femme] pria Jésus de chasser le démon hors de sa fille. »

- Marc 7 : 26


Il y a soixante-dix ans, à l’âge de deux ans, je restais attachée à une planche pendant plusieurs mois. Ce fut la seule forme d’aide médicale à la disposition de ceux qui souffraient de paralysie infantile ou de poliomyélite. Même si le médecin me donnait peu d’espoir pour marcher, la vie de prière fidèle et implacable de ma mère a contribué au rétablissement de ma santé.

Pensée du jour

Comment puis-je être plus fidèle dans ma vie de prière?

Marc 7:24-30 me rappelle combien la femme dont la fille était possédée par un démon était fidèle. Elle n’a pas seulement prié Jésus pour la guérison, mais elle avait persisté dans la prière. Reconnaissante, la mère est retournée chez elle pour trouver sa fille en bonne santé et le tout rentrer dans l'ordre.

L’exemple de ces deux femmes – ma mère et la femme syro-phénicienne, persistantes et fortes dans leur foi -, m’inspirent. Dieu désire nous voir puiser des forces dans la prière quand nous sommes en difficulté et dans la joie. Je me rends compte que Dieu aime chacun de nous, peu importe la situation. Nous, à notre tour, nous pouvons exprimer notre gratitude pour la force et la présence de Dieu à nos côtés.

(Mme) Lynda S. Phillips (Tennessee)

Prière : Seigneur, je te remercie pour ta présence constante dans nos vies. Aide-nous à nous appuyer sur toi pour la force et l’orientation. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes atteintes de polio.

Jeudi 16 mars 2017

LIRE : Psaume 90 : 12-17

« Que la grâce de l’Éternel, notre Dieu, soit sur nous ! Affermis l’ouvrage de nos mains, Oui, affermis l’ouvrage de nos mains ! »
- Psaume 90 : 17


En tant que jeune homme, je souffrais d’une série de pertes et d’échecs qui m’ont amené à avoir un cœur dur. Le Dieu que j’avais connu quand j’étais jeune homme semblait avoir disparu. Quand j’ai commencé à fréquenter la femme devenue depuis mon épouse, ma vie a commencé à changer. Elle a vu quelque chose de bon en moi et planté la graine de l’amour de Dieu dans ma vie. Avec bien du temps et des soins, j’ai fini par comprendre que, même si j’avais tourné le dos à Dieu, Dieu ne m’avait pas abandonné.

Pensée du jour

Comment puis-je planter les graines de l’amour de Dieu aujourd’hui ?

Il a fallu à ma femme plusieurs années d’amour chrétien et un engagement en première ligne, mais je suis retourné à ma foi en prenant l’engagement renouvelé à suivre les voies de Dieu. Tout comme le dit la lecture d’aujourd’hui, Dieu a compassion de nous et nous remplit de son amour indéfectible. La faveur de Dieu repose sur nous. Ma femme a passé d’innombrables heures à prier pour moi alors que je retournai à ma foi, et maintenant nous prions ensemble pour les autres.

Les blessures, la douleur, l’échec et l’orgueil peuvent endurcir nos cœurs, mais la prière et les douces paroles d’un témoin peuvent planter la graine de l’amour de Dieu en ceux qui en ont le plus besoin.

(M.) Gale A. Richards (Iowa)

Prière : Dieu tout-puissant, je te remercie pour ton amour indéfectible. Aide-nous à planter les graines de ton amour, afin que d’autres puissent parvenir à te connaître. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui se sent frustré.

Mercredi 15 mars 2017

LIRE : Lévitique 19 : 32-34

« Persévérez dans l’amour fraternel. N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. » - Hébreux 13 : 1-2


Il m’est arrivé un jour de diriger un groupe qui se réunissait deux fois par semaine pour le déjeuner au collège communautaire local. Un jour, un nouvel étudiant s’est assis à l’autre bout de notre table. En tant que pasteur essayant d’établir des relations avec les étudiants, j’y ai vu comme une merveilleuse occasion. « Est-ce votre premier semestre ici ? » Demandai-je. « Oui », répondit-elle doucement. En poursuivant notre conversation, nous avons appris qu’elle provenait de Chine et n’était aux États-Unis que depuis quatre mois seulement. « Nous nous réunissons ici tous les mardis et jeudis. Si vous voulez manger avec nous, vous êtes plus que bienvenue », lui ai-je dit. Alors qu’elle se levait pour partir, je dis : « J’espère vous voir mardi prochain ! », n’étant pas sûre de la revoir.

Pensée du jour

Je peux partager l’amour de Dieu en invitant d’autres personnes dans ma vie.

Le mardi suivant est arrivé, et elle a fait ce qu’elle avait dit. J’étais heureuse de voir qu’elle était venue avec un ami – un étudiant venant d’Inde, également nouveau venu aux États-Unis. Soutenir la communauté, et donner une place aux nouveaux étudiants pour pratiquer l’anglais, voilà des dons que Dieu nous a donné de partager avec eux. Et leur don à notre égard a été leur ouverture à partager leur culture et à nous donner la chance de recevoir des anges.

(Mme) Kathryn Helms (Maryland)

Prière : Mon Dieu, aide-nous à surmonter les obstacles sociaux afin que nous puissions participer à ton œuvre dans le monde. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les étudiants étrangers.


Mardi 14 mars 2017

LIRE : Apocalypse 7 : 9-17

« Alors Pierre, ouvrant la bouche dit : En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable. »
- Actes 10 : 34-35


Le cercueil a été transporté à l’intérieur, et la famille a suivi dans un flux apparemment sans fin. Tous les sièges de la grande église étaient occupés. Margaret avait toujours aimé les enfants, et dans un certain sens, elle aurait considéré chaque personne comme son enfant. Elle maternait ses enfants biologiques et était la bien-aimée mère nourricière de beaucoup. Avec son mari, Vic, elle a donné à ces enfants un foyer chrétien chaleureux. Non contents de cela, ils ont également organisé des vacances d’été pour les enfants qui ne pouvaient pas se le permettre.

Pensée du jour

Comment puis-je embrasser ma famille céleste sur la terre ?

Les enfants adoptifs de Vic et de Margaret étaient de plusieurs ethnies et d’origines différentes. Au fil des ans, ils avaient connu des problèmes et des disputes comme toute famille, mais ce jour-là, ils sont tous venus honorer la mère bien-aimée qui leur avait donné un bon départ dans la vie et leur avait appris à aimer Dieu et à s’aimer les uns les autres.

Certes, ce sera ainsi quand nous nous rencontrerons autour du trône de Dieu, mais à ce moment-là le deuil aura disparu. Et quelle foule diversifiée nous serons tous les enfants du même Père, mais de toute tribu et de toute nation - venus pour aimer et adorer notre Dieu d’amour !

(Mme) Marion Turnbull (Liverpool, Angleterre)

Prière : Merci, Seigneur, d’offrir ton amour et ton salut à chacun de nous, tes enfants, sans préférence ni jugement. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles d’accueil.


Lundi 13 mars 2017

LIRE : Jacques 2 : 14-26

« Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. »
- Jacques 1 : 25


Adorer avec d’autres chrétiens, c’est spécial. Être nourri de la Parole de Dieu, être enseigné et encouragé en chantant et en priant ensemble, donner pour répondre aux besoins des autres, et se souvenir du sacrifice de notre Sauveur, tout cela constitue pour le temps que nous passons ensemble une grande bénédiction.

Pensée du jour

Avec le culte et la communion, Dieu désire notre discipline et notre service.

Mais je pense que trop souvent la motivation de vivre plus fidèlement se refroidit quand les services religieux prennent fin. Nous n’avons pas toujours l’habitude de vivre dans notre vie quotidienne ce que nous apprenons à l’église. Quand nous laissons derrière nous ce que nous avons appris pendant que nous étions réunis ensemble, nous manquons de mettre en pratique notre discipline. Apporter dans la rue ce que nous avons appris, signifie, traiter nos familles et nos voisins comme le Christ le ferait. Cela signifie être les meilleurs employés possible. Cela signifie mûrir en tant que parents, étudiants, et même en tant que citoyens. Comme nous le dit le verset de Jacques cité ci-dessus, pour nous, cela signifie aller au-delà de l’écoute pour agir. Se réunir en tant que chrétiens nous donne les outils et la compréhension de l’amour de Dieu qui nous aident à vivre fidèlement. Où que nous allions lorsque nous quittons le service, nous pouvons décider de partager avec d’autres l’unité et la paix que l’amour du Christ nous inspire.

(M.) Andy Baker (Tennessee)

Prière : Mon Dieu, aide-nous à ne pas prendre les bénédictions de la vie en Christ pour acquis, mais à les partager avec ceux qui nous entourent. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui n’ont pas une église d’accueil.

Dimanche 12 Mars 2017

-LIRE : Matthieu 4 : 1-11

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Éternel. »
- Esaïe 55 : 8


J‘ai tendance à avoir une capacité d’apprentissage plutôt lente, et j’ai aussi tenance à penser que je sais ce qui est le meilleur. En tant qu’adolescent, je faisais parfois ce que je voulais faire au lieu d’écouter mes parents. Maintenant, en tant qu’adulte, je fais parfois ce que je veux faire, au lieu d’écouter Dieu. Même après avoir été brisé, blessé, ou vidé d’innombrables fois, étant donné que je n’écoute que moi, je lutte toujours pour obéir à Dieu.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais compter sur Dieu plutôt que sur moi-même.

Dans la lecture d’aujourd’hui, le tentateur tente par trois fois de convaincre Jésus de céder à la tentation, au lieu d’écouter Dieu. À chacune d’elles, au lieu d’écouter les paroles du tentateur, Jésus déclare la vérité de Dieu. Même si les offres sont alléchantes, Jésus sait que les voies de Dieu sont meilleures.

Aujourd’hui, nous pouvons être tentés de contourner les règles au travail ou de baisser les normes dans nos relations ou encore de nous soustraire à nos engagements au lieu d’être fidèles. Nous sommes souvent tentés de faire ce que nous pensons être plus facile au lieu d’écouter Dieu.

Même si je suis encore lent à apprendre, je me suis rendu compte que, peu importe le sens que prennent mes voies, elles conduisent toujours à la ruine.

Quand nous suivons la voie de Dieu, les choses peuvent ne pas être plus faciles, mais le résultat est toujours meilleur. Les voies de Dieu conduisent chaque fois à la plénitude et à la vie.

(M.) Adam Weber (Dakota du Sud)

Prière : Seigneur, aide-nous à nous souvenir de tes voies et à les suivre. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un qui peine à suivre Dieu.

Samedi 11 mars 2017

LIRE : Ésaïe 40 : 27-31

« C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. »
- Psaume 139 : 13


À l'âge de deux semaines, ma fille a subi une opération à cœur ouvert pour réparer une malformation congénitale rare. Pendant les deux mois qui ont suivi, elle a lutté pour sa survie. Chaque jour était une lutte. Pendant ce temps-là, j’ai appris à compter sur Dieu, à la fois pour ma force et pour la santé de ma fille.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais demander à Dieu d’être ma force.

La vie est précieuse, fragile, et parfois trop courte ; mais notre volonté de vivre est forte. Dieu a créé nos corps complexes pour être forts et résistants.

Au cours de l’année suivante, ma fille a continué son combat pour la vie. Un rhume l’a ramenée à l’hôpital pendant des semaines. Encore une fois, j’implorais Dieu de nous donner à elle et à moi de la force, et Dieu nous l’a fidèlement accordée.

Notre Créateur connaît les luttes auxquelles nous sommes confrontés. Dieu nous a connus dès le début de nos vies et Il nous connaît mieux que quiconque. Nous pouvons affronter les défis de la vie par nous-mêmes, ou les affronter avec Dieu.

Dieu désire que nous criions à Lui pour recevoir la force dont nous avons besoin pour nos luttes. Dieu, qui connaît notre être intérieur, attend, prêt à nous donner la force dont nous avons besoin.

(Mme) Sarah Lyons (Kansas)

Prière : Notre Dieu, tu nous as créés et tu connais chaque partie de notre être. Seuls, nous ne sommes pas forts ; mais avec toi, nous pouvons supporter les défis de la vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les chirurgiens pédiatres.


Vendredi 10 mars 2017

LIRE : 1 Corinthiens 11 : 24-34

« Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins de morceaux de pain et de ce qui restait des poissons. »
- Marc 6 : 42-43

La multiplication des pains École italienne du 17e siècle © Studio Basset  (Musée de Valence)

Ensemble, ma famille et moi avions assisté à une réunion de prière du soir organisée par l’église. Nous avions participé à la réunion du soir avec respect, et, de tout cœur, nous avions consacré notre louange à Dieu. Nous avions également prié et écouté notre pasteur prêcher la Bonne Nouvelle.

Pensée du jour

Ma communauté chrétienne peut me montrer l’amour généreux de Dieu.

C’était ensuite le temps du sacrement de la Sainte Cène. L’assistance était nombreuse, et nous avons donc manqué de pain. Une femme assise à côté de moi a décidé de rompre son morceau de pain de communion et de m’en donner la moitié. Je l’acceptais avec reconnaissance. Ensemble, nous avons apprécié un banquet d’amour, qui nous mettait en communion avec le Christ. Grâce à l’action de cette femme, j’ai vu un exemple de l’amour de Dieu.

Même pendant les périodes de pénurie ou de crise, l’amour de Dieu ne fait pas défaut.

(Mme) Maria Natalie (Jakarta, Indonésie)

Prière : Dieu qui aime toujours, guide-nous pour exprimer ton amour même lorsque les circonstances semblent travailler contre nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les chrétiens en Indonésie.

Jeudi 9 mars 2017

 LIRE : 1 Pierre 4 : 8-11

« Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu. »
- 1 Pierre 4 : 10


Après une série d’interventions chirurgicales majeures, mon frère aîné m’a rappelé que vieillir « n’était pas pour les faibles ». Beaucoup d’entre eux devront faire face un jour ou l’autre au vieillissement. Mais il peut y avoir un bon côté. En règle générale, quand nous prenons de l’âge, nous partons à la retraite ou nous travaillons moins et nous avons plus de temps à consacrer à notre vie spirituelle. Le vieillissement n’est donc pas nécessairement quelque chose à craindre, car c’est un moment où nous pouvons nous épanouir en servant le Seigneur. Mon frère, qui a 82 ans, est un bon exemple du service aux autres autant que son corps le permet. Il travaille avec divers organismes de bienfaisance dans son église et dans son voisinage, et il a récemment conduit un ami gravement malade à l’hôpital et attendu pendant qu’il subissait une intervention chirurgicale.

Pensée du jour

Peu importe mon âge, je peux servir le Seigneur.

Tout le monde peut servir, peu importent les circonstances. Même si nous devons utiliser une canne ou un déambulateur, nous pouvons visiter un ami malade ou donner des coups de fil à l’hôpital, et nous pouvons toujours prier pour les autres. Lorsque nous partageons l’amour du Christ en prenant soin de ceux qui sont malades ou handicapés et en encourageant ceux qui prennent soin d’eux, Dieu nous bénit nous tous.

Si nous en faisons notre affaire pour être au courant des nombreux besoins qui nous entourent, nous pouvons trouver de nombreuses manières de servir notre Seigneur. Chacun de nous est équipé par Dieu d’une certaine façon pour être un agent de la grâce.

(M.) Walter N. Maris (Missouri)

Prière : Seigneur, aide-nous à aimer et à prendre soin des autres comme tu prends soin de nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les retraités.



Mercredi 8 mars 2017

 LIRE : Ésaïe 55 : 10-13 (Le Semeur)

10«Or, la pluie et la neige qui descendent du cieln'y retournent jamaissans avoir arrosé et fécondé la terre,sans avoir fait germer les graines qui s'y trouvent,sans fournir au semeur le grain qu'il doit semer,et sans donner du pain à tous ceux qui le mangent[a]11 Il en sera de même de la parole que j'ai prononcée: elle ne reviendra jamais vers moi à vide,sans avoir accompli ce que je désiraiset sans avoir atteint le but que je lui ai fixé. 12 «Car vous sortirez pleins de joie, vous serez conduits dans la paix.Montagnes et collineséclateront en cris de joie devant vos pas.Tous les arbres des champs applaudiront. 13 Où croissent les broussailles poussera le cyprès, et au lieu des orties croîtra le myrte.Ce sera un titre de gloire pour l'Eternelet ce sera un signequi ne disparaîtra jamais.»

  1. Ésaïe 55:10 Réminiscence en 2 Co 9.10.

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » - 2 Corinthiens 5 : 17


Là où je vis, le mois de mars est un mois de transition. Le printemps veut s’imposer, mais l’hiver n’est pas tout à fait fini chez nous. Je deviens nerveuse durant le mois de mars. Mes mains me démangent pour creuser la terre. Je vois de petites pousses de vert dans mon jardin. Les oiseaux gazouillent à nouveau, et le soleil semble un peu plus clair chaque jour.

Pensée du jour

Dieu continue à cultiver une nouvelle vie en moi chaque jour.

Je commence donc à me préparer pour le repiquage du printemps et de l’été. Je nettoie les pots, j’affûte mes outils, je prépare le sol, et je réserve les catalogues de semences qui ont de nouvelles idées pour mes jardins.

Mais je me souviens de mon jardin spirituel. Est-ce que j’aiguise les outils de la méditation, de la lecture des Écritures, et de la prière ? Est-ce que je fais l’inventaire des nouvelles techniques que je peux utiliser pour partager Dieu avec le monde qui m’entoure ? Est-ce que je prépare le sol de ma vie intérieure pour les nouveaux défis stimulants de ma croissance personnelle ?

Durant le mois de mars et la saison du Carême, je vois la promesse d’une nouvelle vie dans mon jardin, et je me souviens de la promesse de la vie nouvelle en Christ. En nous préparant à la nouvelle création de Dieu pendant le temps du Carême, nous pouvons expérimenter la vie nouvelle germer en nous, une vie qui peut nous apporter une nouvelle joie et donner de l’espoir à ceux qui nous entourent.

(Mme) Lauri Ricker (Maryland)

Prière : Dieu de tout être, puissions-nous entretenir le sol de nos âmes afin que nous puissions recevoir la nouvelle vie que tu cultives en chacun de nous. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jardiniers.

Mardi 7 mars 2017

LIRE : Romains 8 : 14-17 (La Nouvelle Bible Segond)

 14Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. 15En effet, vous n'avez pas reçu un esprit d'esclavage, qui ramène à la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d'adoption filiale, par lequel nous crions : Abba ! — Père ! 16L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 17Or si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, s'il est vrai que nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui. 

« Dieu nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté. »
- Ephésiens 1 : 5


Je suis née fille d’une adolescente célibataire qui a décidé de me donner en adoption. Un couple qui avait toujours voulu des enfants, mais ne pouvait pas en avoir, a décidé d’en adopter. Dieu a répondu à leurs prières quand ils ont obtenu la permission de m’adopter. Dieu veillait sur moi aussi ; je ne pouvais pas demander de meilleurs parents. Ils m’ont amenée dans une maison chrétienne chaleureuse. Ils m’ont toujours donné le bon exemple et appris à distinguer le bien du mal. Ma mère n’était avec moi que depuis treize ans quand elle mourut de manière inattendue. Avec l’aide de Dieu, mon père a fait un excellent travail en m’élevant.

Pensée du jour

Qui m’a montré l’amour inconditionnel de Dieu ?

Il a vécu pendant de nombreuses années et a été capable de me conduire à l’autel, et il avait une relation étroite avec mes enfants.

Mes parents m’aimaient inconditionnellement. La décision de ma mère génitrice de me permettre d’être adoptée était aussi un acte désintéressé d’amour. Elle m’a mise à la première place, et je lui serai toujours reconnaissante de m’avoir fait connaître l’amour de Dieu. Dieu nous offre Son amour inconditionnel, Son soutien et Son pardon ; il répond à nos besoins et ne nous déçoit jamais.

Lorsque nous professons notre foi au Christ, nous devenons membres de la famille de Dieu.

(Mme) Mary Ann Baker (Pennsylvanie)

Prière : Père céleste, veille sur tous les parents et les enfants. Nous te remercions de nous avoir adoptés dans ta famille. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les familles entrées dans un processus d’adoption.

Lundi 6 mars 2017

LIRE : Matthieu 14 : 22-32 (La Bible Parole de Vie)

Jésus marche sur l'eau

22Tout de suite après, Jésus oblige ses disciples à monter dans la barque. Il veut qu'ils passent avant lui de l'autre côté du lac. Pendant ce temps, il veut faire partir les foules. 23Jésus les renvoie donc, puis il monte dans la montagne pour prier. Quand la nuit arrive, Jésus est là, seul. 24La barque est déjà assez loin de la terre. Le vent souffle contre la barque, et les vagues viennent la frapper. 25Vers la fin de la nuit, Jésus vient vers ses disciples en marchant sur l'eau. 26Quand les disciples le voient marcher sur l'eau, ils sont effrayés, ils disent : « C'est un fantôme ! » Et ils se mettent à crier, parce qu'ils ont peur. 27Mais Jésus leur parle tout de suite en disant : « Rassurez-vous, c'est moi ! N'ayez pas peur ! » 28Alors Pierre lui dit : « Seigneur, si c'est bien toi, donne-moi l'ordre de venir vers toi sur l'eau. » 29Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre sort de la barque et il se met à marcher sur l'eau pour aller vers Jésus. 30Mais, en voyant qu'il y a du vent, il a peur, il commence à s'enfoncer dans l'eau. Alors il crie : « Seigneur, sauve-moi ! » 31Aussitôt, Jésus tend la main à Pierre, il le saisit et lui dit : « Tu n'as pas beaucoup de foi ! Tu n'as pas eu confiance. Pourquoi ? » 32Ils montent tous les deux dans la barque, et le vent s'arrête de souffler.

« Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
- Matthieu 14 : 30-31


Quand les choses vont bien, il est plus facile d’être heureux et de croire en la bonté et les soins de Dieu. Le vrai test vient en cas de brusque revers - quand, telle une mer agitée, la vie semble se retourner contre nous.

Pensée du jour

Avec le Christ, je peux faire face à tous les problèmes possibles et imaginables.

Chacun d’entre nous passe par ces expériences-là : la déception et la désillusion, la douleur de la perte ou de la trahison, de longues maladies, la vulnérabilité de la vieillesse. Tous ces éléments peuvent nous plonger dans un état d’anxiété et de désespoir. Comme Pierre dans notre lecture d’aujourd’hui, nous pouvons être submergés et sombrer dans le doute sur la protection de Dieu.

Mais nous pouvons aussi apprendre des actions de Pierre en faisant appel à Jésus. Alors, même si nous échouons, comme Pierre, nous pouvons tendre la main à Celui qui marchait sur la mer et qui a calmé les eaux (Matt 8:26). Quelle que soit la gravité des circonstances, le bon Berger d’amour nous connaît et nous a promis de nous diriger et de nous protéger, même si nous devons traverser la vallée de l’ombre de la mort (Voir Ps. 23:4).

En nous souvenant de ces exemples, nous sommes encouragés à agir avec foi et à nous tourner vers Dieu dans la prière. À travers les âges, les croyants ont témoigné que Dieu nous aidera à faire face à nos défis en ouvrant de nouveaux chemins d’espérance.

(M.) Carel Anthonissen (Le Cap, Afrique du Sud)

Prière : Mon Dieu, aide-nous à regarder au-delà de nos propres capacités et à te faire confiance pour nous montrer une voie plus excellente. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui gagnent leur vie en mer.

Dimanche 5 mars 2017

 LIRE : Romains 10 : 8-13 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010))

8Que dit-elle donc ? Tout près de toi est la parole, dans ta bouche et dans ton cœur. Cette parole, c’est la parole de la foi que nous proclamons. 9Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10En effet, croire dans son cœur conduit à la justice et confesser de sa bouche conduit au salut. 11Car l’Ecriture dit : Quiconque croit en lui ne sera pas confondu12Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juif et Grec : tous ont le même Seigneur, riche envers tous ceux qui l’invoquent. 13En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. »
- Romains 10 : 9


Choisir Dieu était la meilleure décision que j’ai jamais prise. En regardant en arrière, je me souviens d’une époque où je me suis senti seule et incertaine quant à mon avenir. J’ai eu plus de questions que de réponses et pensais n'avoir personne pour m’aider à remplir le vide dans ma vie.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais partager ma foi avec quelqu’un d’autre.

Un jour, j’ai eu une expérience qui changera ma vie : J’ai accepté Jésus dans mon cœur. En peu de temps, j’ai commencé à voir un changement en moi et un changement autour de moi. Plus je cherchais le Seigneur, plus j’ai appris à me connaître : mes dons, combien je suis unique, et combien Dieu m’aime. Floue au départ, ma vision est devenue beaucoup plus claire.

Je raconte maintenant mon histoire afin d’inviter les autres à rechercher le Seigneur de tout leur cœur. Je défie ceux qui sont autour de moi de partager leurs histoires avec les autres. Quand nous permettons à Dieu de nous diriger dans tout ce que nous faisons, nous encourageons les autres à faire la même chose.

(Mme) Sally Perez (Washington)

Prière : Seigneur Jésus, je te remercie de nous guider sur nos chemins de foi. Aide-nous à montrer aux autres le chemin qui conduit à toi. Nous prions comme tu nous l’as appris, en disant : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. »

SUJET DE PRIÈRE : les nouveaux croyants.

Samedi 4 mars 2017

LIRE : Colossiens 4 : 2-6 (Louis Segond 1910)

2Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. 3Priez en même temps pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole, en sorte que je puisse annoncer le mystère de Christ, pour lequel je suis dans les chaînes, 4et le faire connaître comme je dois en parler. 5Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. 6Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun

« Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. »
- Colossiens 4 : 5 (NIV)


Je me suis habituée au reportage télévisé des événements sportifs en utilisant le replay instantané. Mais la vraie vie n’a pas de replay instantané. Si nous manquons cette occasion, il n’y en a plus d’autre. Je me suis rendu compte de cela il y a quelques années en regardant notre petit-fils jouer au cricket. Mon défunt mari et moi n’aimions pas le cricket, mais nous aimions notre petit-fils, aussi sommes-nous allés à son match. J’ai pris quelques livres pour passer le temps ; le match commençait à 9h00 et devait se terminer autour de 16 h 30. J’ai fait l’erreur de penser qu’il n’y aurait pas beaucoup de jeux, parce que Brendan ne lançait ni ne frappait pas la balle. Mais j’ai entendu les cris d’acclamation et découvert mon erreur. Brendan avait fait une prise spectaculaire et je ne l’avais pas vu. Il n’y avait pas de "ralenti". Je n’aurais jamais eu l’occasion de voir cette prise particulière.

Pensée du jour

Lorsque nous prêtons attention, nous voyons de nombreuses occasions de servir Dieu.

Combien de fois nous manquons des occasions ? Nous oublions parfois de prier pour quelqu’un, de téléphoner à un ami à un moment crucial, de rendre visite à quelqu’un qui a besoin de notre aide, de sourire ou de parler à un étranger. Nous ratons souvent la possibilité de partager notre foi. Le Saint-Esprit nous pousse, mais si nous ne sommes pas attentifs et obéissants, nous ratons peut-être cette occasion pour toujours. Quand nous écoutons et prêtons attention, Dieu nous donne de nombreuses occasions de service en partageant notre foi, en nous rendant service et en nous soutenant mutuellement.

(Mme) Lenore Warton (Nouvelle-Galles du Sud, Australie)

Prière : Père céleste, aide-nous à écouter les incitations de ton Saint-Esprit, prêt à obéir afin que nous puissions profiter de chaque occasion pour te servir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les grands-parents et petits-enfants.

Vendredi 3 mars 2017

LIRE : Jean 15 : 4-8 (Louis Segond 1910)

4Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. 6Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. 7Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. 8Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

Jésus a dit : « En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. »
- Jean 14 : 20


Quand j’étais jeune, ma famille était allée marcher dans les forêts de Hogsback, dans le Cap oriental de l’Afrique du Sud. Pour arriver au sommet de la pente, il fallait d’abord escalader un chemin escarpé boueux à côté d’une grande chute d’eau. Mon père nous a suggéré de nous agripper à la main l’un de l’autre pour nous empêcher de glisser vers le bas de la pente. Au lieu de nous tenir effectivement les mains, il a tenu mon poignet et me fit tenir son poignet. Ainsi, si l’un de nous venait à trébucher et à se laisser aller, l’autre le tiendrait encore solidement. Cela m’a donné un sentiment de sécurité pendant que nous montions la pente raide.

Pensée du jour

Mon obéissance à Jésus glorifie Dieu.

Comme mon père, Jésus a voulu rassurer ses disciples. La nuit avant sa crucifixion, il les a avertis de son départ imminent.

Cependant, il a également promis de revenir, en les assurant que la mort ne pourrait pas le retenir. Il a parlé de la relation que ses disciples auraient avec lui et le Père par l’Esprit.

Jésus vient encore à nous aujourd’hui. Comme notre lecture d’aujourd’hui nous le dit, si nous demeurons en Jésus, nous aurons la joie de porter beaucoup de fruit pour lui. (Voir Jean 15:4-8.) Grâce à sa promesse, nous avons l'assurance qu’il restera en nous. Même si nous trébuchons, Jésus ne nous lâchera pas.

(M.) John McCutcheon (Limpopo, Afrique du Sud)

Prière : Seigneur Jésus, aide-nous à demeurer en toi tout au long de cette journée, en marchant dans l’amour, la joie et l’obéissance. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les enfants sans amour paternel.

Jeudi 2 mars 2017

LIRE : Hébreux 13 : 7-16 (La Colombe)

7Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; considérez l'issue de leur vie et imitez leur foi. 8Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour l'éternité. 9Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines étrangères. Car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n'ont servi de rien à ceux qui en ont usé. 10Nous avons un autel dont les desservants du tabernacle n'ont pas le droit de tirer leur nourriture. 11Car les corps des animaux dont le sang a été offert pour les péchés dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur, sont brûlés hors du camp. 12C'est pourquoi Jésus aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. 13Sortons donc hors du camp pour aller à lui, en portant son opprobre. 14Car nous n'avons pas ici de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir. 15Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. 16Cependant, n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.

« Je t’offrirai un sacrifice d’actions de grâces, et j’invoquerai le nom de l’Éternel. » Psaume 116 : 17


J‘ai toujours observé le Carême en sacrifiant quelque chose pour aider à me rappeler le saint sacrifice du Christ pour moi. Mais au fil des années, un peu de ma passion pour cette pratique s’est estompée et j’ai commencé à remettre en question mes motivations pour observer cette discipline spirituelle. Est-ce que le Christ trouve vraiment du plaisir dans ma "souffrance" ? Je devais reconnaître que la réponse était un non retentissant. Après tout, le Christ m’aime !

Partagé entre le désir de faire une offre sincère à Dieu et l’ambivalence que je ressentais, je me débattais. Je désirais donner à Dieu ce que je considérais de plus précieux – et avec une certaine réticence, je comprenais que le plus précieux pour moi était mon temps. La plupart du temps, je sentais que je n’avais pas une seconde à perdre.

Pensée du jour

Un des plus grands cadeaux que je puis donner à Dieu est mon temps.

S’engager à donner à Dieu une heure par jour est un véritable sacrifice – mais comme tout ce que j’ai donné dans le passé, mon temps appartient déjà à Dieu. Ces 60 minutes – à me prosterner dans la prière, à lire la Bible, ou à faire du bénévolat – me rendent plus forte et plus heureuse. Je partage maintenant une relation plus intime avec le Christ que jamais dans le passé. Après tout, je n’ai pas vraiment renoncé à quoi que ce soit. J’ai découvert les richesses du temps bien dépensé dans la présence de Dieu.

(Mme) Heidi Gaul (Oregon)

Prière : Seigneur, je te remercie pour ton sacrifice et pour la bénédiction que nous recevons quand nous passons du temps plus près de toi – jour après jour, heure après heure. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les bénévoles.

Mercredi 1er mars 2017

LIRE : 1 Corinthiens 9 : 24-27* (La Bible en français courant)

24Vous savez sûrement que les coureurs dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix. Courez donc de manière à remporter le prix. 25Tous les athlètes à l'entraînement s'imposent une discipline sévère. Ils le font pour gagner une couronne qui se fane vite ; mais nous, nous le faisons pour gagner une couronne qui ne se fanera jamais. 26C'est pourquoi je cours les yeux fixés sur le but ; c'est pourquoi je suis semblable au boxeur qui ne frappe pas au hasard. 27Je traite durement mon corps et je le maîtrise sévèrement, afin de ne pas être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres. 

Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter.
- 1 Corinthiens 9 : 24


En tant qu’ancien étudiant footballeur, mes oreilles se dressent quand Paul se réfère aux sports. Aux Corinthiens Paul écrit : « Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible » (1 Cor. 9:25).

Pensée du jour

Quelle nouvelle pratique peut m’aider à me rapprocher du Christ ?

Paul utilise à la fois l’exemple d’un coureur et d’un boxeur – les deux doivent être extrêmement disciplinés dans leur formation s’ils espèrent gagner. Tous les deux ans, plus de 200 pays du monde entier envoient leurs meilleurs athlètes pour concourir aux Jeux Olympiques d’hiver ou d’été. J’aime apprendre à connaître les antécédents des athlètes – leurs parcours motivants dénotant de leur part de la persévérance, du courage et du dévouement.

Chaque athlète a travaillé dur et surmonté les obstacles pour atteindre le niveau de compétition le plus élevé. Leurs histoires me rappellent qu’il est facile d’être un fan, mais difficile d’être un athlète. Être un fan nécessite peu ; mais être un athlète exige la formation, la discipline et la persévérance. Paul fait la même remarque au sujet de notre vie de foi. Suivre Jésus exige de la discipline et de la persévérance.

Alors que nous entrons dans le Temps du Carême, les lettres de Paul nous rappellent la nécessité de pratiquer la discipline personnelle pour ressembler chaque jour toujours plus à Jésus. En prenant de nouvelles habitudes ou mesures pendant le Carême, nous pouvons nous rapprocher du Christ.

(M.) Matt Miofsky (Missouri)

Prière : Dieu Saint, aide-nous à proclamer non seulement le nom de Jésus, mais à le suivre avec dévouement et passion. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : les athlètes olympiques.

---------
* Les lectures de la Bible sont choisies avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.