2017

Mardi 31 janvier 2017

LIRE : Psaume 34 : 8-14 (La Bible Parole de Vie)

8L'ange du SEIGNEUR monte la garde autour de ceux qui respectent Dieu, 

il les délivre. 9Goûtez et voyez comme le SEIGNEUR est bon. Il est heureux, celui qui s'abrite en lui ! 10Vous qui appartenez au SEIGNEUR, respectez-le ! Rien ne manque à ceux qui le respectent. 11Les riches peuvent connaître le besoin et la faim, mais ceux qui cherchent le SEIGNEUR ne manquent d'aucun bien. 12Venez, mes amis, écoutez-moi !  Je vais vous apprendre le respect du SEIGNEUR. 13Est-ce que tu aimes la vie ?  Est-ce que tu veux connaître des jours heureux ?  14Alors ne dis pas de mal des autres,  évite les mensonges.

« Sentez et voyez combien l’Éternel est bon ! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge ! »
- Psaume 34 : 8


Quand j’interrogeais les autres au sujet de la popularité croissante de la queue de caïman en cuisine, les gens me disaient souvent : « Ça a le goût du poulet ». Mais quand je pensais à un caïman, je ne pouvais pas m’imaginer qu’une partie de celui-ci aurait un bon goût, et encore moins « un goût de poulet ». Après qu’un collègue digne de confiance a goûté le plat exotique dans un restaurant local, j’ai décidé d’y goûter moi-même. Il n’avait pas le goût du poulet, mais était nettement meilleur que je m’y attendais. Frit, il m’a rappelé les crevettes ; et dans les saucisses, sa saveur était étonnamment parfumée et riche.

Pensée du jour

La grâce de Dieu peut me nourrir et me satisfaire.

Je me suis aperçu que le type de réaction que j’ai eue devant ce nouveau plat – appréhension, essai et joie – apparaît aussi bien dans mon chemin de foi. Les psalmistes décrivent souvent la bonté, la majesté, la miséricorde, la richesse et l’amour de Dieu – encourageant chacun de nous à aller au-delà de la connaissance de la gloire de Dieu, à « sentir et voir » par nous-mêmes que Dieu est bon.

Comme la dégustation et l’essai d’une bonne nouvelle nourriture, lorsque nous goûtons la bonté de Dieu, nous trouvons un amour et de la grâce qui satisfait et nourrit. Cela peut dépasser notre imagination et nous rappeler le désir le plus profond de notre cœur. Dieu est riche dans sa bonté et dans son amour fidèle.

(M.) Cassius Rhue (Caroline du Sud)

Prière : Seigneur, nos cœurs ont grand besoin de vérité, d’amour, d’espérance et de joie. En toi, nous trouvons toute la bonté que nous recherchons. Merci. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les cuisiniers.

Lundi 30 janvier 2017 

LIRE : Matthieu 6 : 19-21 (La Colombe)

Les vrais trésors

19Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les vers et la rouille détruisent et où les voleurs percent et dérobent, 20mais amassez des trésors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. 21Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. 22L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera illuminé, 23mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres !

Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. 
- Matthieu 6 : 21

Ma fille voulait revoir la décoration de sa chambre encombrée de souvenirs et de jouets d’enfance. Je l’ai aidée à se débarrasser de certaines affaires et à décorer la pièce avec des rideaux et une literie aux couleurs assorties, je me suis réjouie alors de voir la chambre aussi propre et aussi bien rangée ! Sur son bureau, il y avait maintenant de la place pour des fleurs et une Bible. Je souhaite que ses yeux soient attirés par la beauté et son cœur attiré par Dieu. Un sentiment de bien-être m’a envahie.

Pensée du jour

Lorsque je fais le grand ménage, je laisse la place au Saint-Esprit.

Inspirée, j’ai essayé moi-même de nettoyer le reste de notre maison. J’ai découvert que, s’il était facile pour moi de débarrasser le fatras de ma fille, il était beaucoup plus difficile pour moi de me débarrasser du mien ! Ma collection de soi-disant souvenirs occupait non seulement de l’espace physique, elle était aussi une charge pour mon âme et pesait sur mon esprit. De la même façon, les médias sociaux et les autres activités peuvent me remplir au point qu’il n’y ait plus de place pour le spirituel.

Lorsque nous faisons quotidiennement de la place à la lecture de l’Écriture et à la prière, nos esprits peuvent en sortir renforcés par les trésors de la Bible. La sagesse et les conseils de Dieu nous aideront dans nos relations et dans notre service à Dieu et au peuple de Dieu.

(Mme) Frieda Yang (Californie)

Mme Frieda Yang et sa fille

Prière : Seigneur, aide-nous à débarrasser nos vies de ces choses qui nous éloignent de toi. Puissions-nous être remplis de ta Parole et des inspirations de l’Esprit Saint. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les mères et les filles.

Dimanche 29 janvier 2017

 LIRE : Psaume 92 : 6-15 (Louis Segond 1910)

6(92:7) L'homme stupide n'y connaît rien, Et l'insensé n'y prend point garde.7(92:8) Si les méchants croissent comme l'herbe, Si tous ceux qui font le mal fleurissent, C'est pour être anéantis à jamais.8(92:9) Mais toi, tu es le Très Haut, A perpétuité, ô Éternel!9(92:10) Car voici, tes ennemis, ô Éternel! Car voici, tes ennemis périssent; Tous ceux qui font le mal sont dispersés.10(92:11) Et tu me donnes la force du buffle; Je suis arrosé avec une huile fraîche.11(92:12) Mon oeil se plaît à contempler mes ennemis, Et mon oreille à entendre mes méchants adversaires.12(92:13) Les justes croissent comme le palmier, Ils s'élèvent comme le cèdre du Liban.13(92:14) Plantés dans la maison de l'Éternel, Ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu;14(92:15) Ils portent encore des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève et verdoyants,15(92:16) Pour faire connaître que l'Éternel est juste. Il est mon rocher, et il n'y a point en lui d'iniquité.

« Les justes croissent… Ils portent encore des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève et verdoyants, Pour faire connaître que l’Éternel est juste. Il est mon rocher, et il n’y a point en lui d’iniquité. »

- Psaume 92 : 12,14-15


À me trouver debout dans la « Sequoia National Forest » parmi certains des plus vieux arbres du monde, cela me fait toujours regarder vers le haut. Je suis étonné d’être en présence de quelque chose de si vieux qui continue de grandir et qui est encore en vie. Je ressentais la même crainte quand je marchais sur le mont des Oliviers et voyais les arbres sous lesquels Jésus priait. Comment se fait-il que quelque chose de si vieux puisse continuer de vivre ?

Pensée du jour

Je ne suis jamais trop vieux pour proclamer la bonté et l’amour de Dieu.

La dernière fois que je me suis rendu à Sequoia, il m’est soudainement apparu à l’esprit que même les choses anciennes peuvent refléter la gloire de Dieu. Cela inclut ceux d’entre nous qui pensons avoir déjà passé notre âge mûr, en particulier ceux qui ont besoin d’assistance pour les tâches quotidiennes.

Le sentiment d’être vieux peut apporter un sentiment de désespoir. Je me pose la question : pourquoi Dieu me garde-t-il en vie ? Pourquoi Dieu ne me rappelle-t-il pas à la maison ? Et puis je pense aux arbres. Ils sont ici pour nous faire regarder vers le haut quand ils pointent leur cime vers le ciel. Et Dieu travaille encore par ceux d’entre nous qui sont avancés en âge.

Nous pouvons être vieux, mais nous sommes aussi un rappel que Dieu prend soin de nous et nous aime.

(M.) Alvin E. Trucano (Nebraska)

Prière : Seigneur, Merci pour le don de la longue vie. Aide-nous à vivre notre vie comme un moyen de te rendre grâce. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes âgées.

Samedi 28 janvier 2017

- LIRE : Matthieu 11 : 28-30 (La Colombe)

28Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. 30Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger.

« Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance ».

- Hébreux 4 : 10-11


Pour une production théâtrale, je me suis mise à apprendre une chanson. Pour ce faire, je me suis installée à ma batterie, tout en me passant la musique dans mes écouteurs, mes mains et mes pieds se déplaçant au rythme de cette chanson. Mes yeux suivaient la musique sur la partition. La chanson était amusante à jouer - et si facile. Tout à coup, tout ce que j’entendais était le bruit sourd, feutré de mes bâtons frappant les tambours en décalage avec la musique. La musique avait marqué une pause, mais j’avais continué de jouer. J’avais ignoré la « pause » qui m’invitait à marquer un temps d'arrêt.

Pensée du jour

Le repos parfait en Dieu demande de la pratique.

J’ai redémarré la chanson et recommencé à battre le rythme de la tête. Mon esprit s’est distrait juste une seconde, et encore une fois je ne me suis pas arrêtée à la « pause ». Je savais qu’une telle erreur pouvait ruiner la performance, de sorte que je n’avais pas d’autre solution que de pratiquer la pause. Je jouais la chanson encore et encore, et après suffisamment de pratique, j’y suis arrivée.

Quand j’ai finalement arrêté la musique et déposé mes bâtons, je comprenais que trop souvent je manquais de pauses dans ma vie. Trop souvent, je continue de mes propres forces, alors que je devrais m’arrêter et me rappeler le désir de Dieu pour moi de faire une pause et de rester tranquille. J’ai alors décidé que j’allais pratiquer la pause. Par la grâce de Dieu, nous pouvons apprendre à suivre le rythme que Dieu a établi pour chacun de nous.

(Mme) Sherrie Lorance (Californie)

Prière : Seigneur, aide-nous à pratiquer la pause en ta présence. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les musiciens.


Vendredi 27 janvier 2017

LIRE : Matthieu 25 : 31-40 (La Bible en français courant)

Le jugement dernier

31« Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les anges, il siégera sur son trône royal. 32Tous les peuples de la terre seront assemblés devant lui et il séparera les gens les uns des autres comme le berger sépare les moutons des chèvres ; 33il placera les moutons à sa droite et les chèvres à sa gauche. 34Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, vous qui êtes bénis par mon Père, et recevez le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la création du monde. 35Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger et vous m'avez accueilli chez vous ; 36j'étais nu et vous m'avez habillé ; j'étais malade et vous avez pris soin de moi ; j'étais en prison et vous êtes venus me voir.” 37Ceux qui ont fait la volonté de Dieu lui répondront alors : “Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé et t'avons-nous donné à manger, ou assoiffé et t'avons-nous donné à boire ? 38Quand t'avons-nous vu étranger et t'avons-nous accueilli chez nous, ou nu et t'avons-nous habillé ? 39Quand t'avons-nous vu malade ou en prison et sommes-nous allés te voir ? ” 40Le roi leur répondra : “Je vous le déclare, c'est la vérité : toutes les fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.”

« Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. »
- Matthieu 25 : 40


Au début de notre voyage en Australie Occidentale, j’étais en mission pour voir les fleurs sauvages. Pendant que nous roulions, je scrutais les bords de la route où je les avais vues lors d’une visite précédente. Mais parce que nous voyagions plus tôt dans la saison et après une période de précipitations insuffisantes, de nombreuses plantes n’avaient pas encore fleuri.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais montrer l’amour de Dieu à quelqu’un qui semble indigne d’amour.

Puis un voyageur coutumier nous dit : « Regardez dans les tas de gravier à côté de la route. Vous devez y aller plus loin ; vous ne pouvez pas toujours les voir de la route ». Nous avons suivi ses conseils et trouvé des fleurs sauvages dans les endroits les plus improbables. Nous les avons découvertes au milieu des rochers et du gravier – de petites fleurs dans les crevasses, leur beauté illuminait le paysage parfois aride. Nous ne nous attendions pas à trouver une telle beauté dans des endroits aussi chauds et secs.

De la même manière, parfois, nous ne voyons pas la beauté des gens quand nous les rencontrons pour la première fois. Mais quand nous prenons le temps de regarder plus en profondeur, nous pouvons trouver de la valeur dans chaque personne. Partout où il a voyagé, Jésus s’est souvent mis du côté des parias de la société, des mal-aimés, de ceux considérés comme impurs, et il nous appelle à faire de même.

(Mme) Lenore Warton (Nouvelle Galles du Sud, Australie)

Prière : Dieu d’amour, aide-nous à prendre le temps de voir la beauté que tu vois dans les autres. Au nom de Jésus, nous prions. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les voyageurs.

Jeudi 26 janvier 2017 

LIRE : Jean 12 : 20-33 (La Nouvelle Bible Segond)

Des Grecs demandent à voir Jésus

20Il y avait quelques Grecs parmi les gens qui étaient montés pour adorer pendant la fête. 21S'étant approchés de Philippe, qui était de Bethsaïda, en Galilée, ils lui demandaient : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. 22Philippe vient le dire à André ; André et Philippe viennent le dire à Jésus. 23Jésus leur répond : L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié. 24Amen, amen, je vous le dis, si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. 25Celui qui tient à sa vie la perd, et celui qui déteste sa vie dans ce monde la gardera pour la vie éternelle. 26Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive, et là où moi, je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un veut me servir, c'est le Père qui l'honorera. 

Jésus parle de sa mort

27Maintenant je suis troublé. Et que dirai-je ? Père, sauve-moi de cette heure ? Mais c'est pour cela que je suis venu en cette heure. 28Père, glorifie ton nom ! Une voix vint donc du ciel : Je l'ai glorifié et je le glorifierai encore. 29La foule qui se tenait là et qui avait entendu disait que c'était le tonnerre. D'autres disaient : Un ange lui a parlé. 30Jésus reprit : Ce n'est pas à cause de moi que cette voix s'est fait entendre, mais à cause de vous. 31C'est maintenant le jugement de ce monde ; c'est maintenant que le prince de ce monde sera chassé dehors. 32Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. 33Il disait cela pour signifier de quelle mort il allait mourir.

Jésus a dit : « Maintenant mon âme est troublée. »
- Jean 12 : 27


Un de mes amis m’a montré les fonctionnalités de son nouveau smartphone. Soudain, un bip strident a agressé nos oreilles et il a lu une notification. Nous avons entendu ensuite un faible bourdonnement et l’écran est devenu noir. « La batterie est morte et je n’ai pas de chargeur », dit-il avec déception. Malgré toutes ses capacités, l’élément nécessaire le plus important de l’équipement était un simple chargeur de batterie.

Pensée du jour

Quand la vie nous épuise, Dieu peut recharger nos esprits.

Dans le texte de l’Écriture cité ci-dessus, Jésus lui-même s’est déclaré troublé ; mais il était conscient du but de cette heure et du sacrifice qu’il s’apprêtait à faire pour toute l’humanité. Dieu a proclamé à tous que Jésus serait glorifié. Un Jésus troublé et les personnes présentes avaient besoin des paroles de Dieu à ce moment. Ils avaient besoin de force.

Parfois, comme le téléphone de mon ami, nous avons besoin d’être rechargés. Même le plus fort des saints a besoin d’encouragement. Nous sommes pris dans les défis et le stress de la vie. Nos âmes sont troublées. Voilà le moment où nous pouvons nous tourner vers Dieu pour trouver de l’encouragement et de la force. Peut-être Dieu nous parle-t-il à travers le mot gentil d’un ami, et peut-être que Dieu recharge nos cœurs par la prière et l’étude biblique.

Quand la vie nous semble très épuisante et que l’étape suivante semble être un mystère, nous pouvons chercher à nous recharger auprès du Dieu tout-puissant qui nous aime beaucoup.

(M.) Steve Burns (Arkansas)

Prière : Seigneur, rappelle-nous de nous tourner vers toi pour vivre un renouveau. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont à la recherche d’un renouveau.

Mercredi 25 janvier 2017

LIRE : Romains 8 : 18-39 (La Bible Parole de Vie)

Dieu veut faire participer les êtres humains à sa gloire

18Comparons les souffrances d'aujourd'hui avec la gloire que Dieu nous montrera clairement plus tard. À mon avis, elles sont peu de chose. 19Oui, le monde créé par Dieu attend avec impatience le moment où Dieu montrera la gloire de ses enfants. 20Ce monde est tombé sous le pouvoir de forces qui n'ont aucune valeur. Ce n'est pas lui qui a voulu cela, mais c'est Dieu qui l'a mis sous ce pouvoir. Pourtant, il y a encore de l'espoir pour ce monde. 21Lui aussi, il sera libéré des forces qui le détruisent et qui le rendent esclave. Alors il participera à la liberté et à la gloire des enfants de Dieu. 22Nous le savons, tout le monde créé gémit et souffre encore maintenant, comme une femme qui accouche, 23mais il n'est pas le seul. Nous aussi, nous gémissons dans notre cœur en attendant d'être vraiment enfants de Dieu et de devenir complètement libres. Pourtant, nous avons déjà reçu l'Esprit Saint, comme première part des dons que Dieu a promis. 24En effet, nous sommes sauvés, mais en espérance seulement. Quand on voit ce qu'on espère, on n'appelle plus cela espérer. Les choses qu'on voit, est-ce qu'on peut encore les espérer ? 25Espérer ce que nous ne voyons pas, c'est l'attendre avec beaucoup de patience. 26De plus, l'Esprit Saint aussi vient nous aider, nous qui sommes faibles. Nous ne savons pas prier comme il faut. Alors l'Esprit Saint lui-même prie pour nous, avec des gémissements que la bouche ne peut pas redire. 27Mais Dieu voit le fond des cœurs, il sait ce que l'Esprit veut demander. Oui, l'Esprit Saint prie comme Dieu le veut pour ceux qui lui appartiennent. 28Nous savons encore une chose : Dieu fait tout pour le bien de ceux qui ont de l'amour pour lui. Ceux-là, il les a appelés selon son projet. 29En effet, ceux que Dieu a choisis d'avance, il a aussi décidé d'avance de les faire ressembler à son Fils. Ainsi, son Fils sera l'aîné d'une grande famille. 30Ceux que Dieu a choisis d'avance, il les a aussi appelés. Ceux qu'il a appelés, il les a aussi rendus justes, et ceux qu'il a rendus justes, il leur a aussi donné sa gloire. 

Rien ne peut séparer de l'amour de Dieu

31Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 32Même à son Fils, Dieu n'a pas évité la souffrance, mais il l'a livré pour nous tous. Alors, avec son Fils, il va tout nous donner gratuitement. 33Qui peut accuser ceux que Dieu a choisis ? Personne ! En effet, Dieu les rend justes. 34Qui peut les condamner ? Personne ! En effet, le Christ Jésus est mort, de plus, il s'est réveillé de la mort : il est à la droite de Dieu et il prie pour nous. 35Qui peut nous séparer de l'amour du Christ ? Est-ce que c'est le malheur ? ou l'inquiétude ? la souffrance venant des autres ? ou bien la faim, la pauvreté ? les dangers ou la mort ? 36Les Livres Saints disent : « À cause de toi, 

nous risquons sans arrêt la mort. On nous traite comme des moutons de boucherie. » 37Mais dans tout ce qui nous arrive, nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.  38-39Oui, j'en suis sûr, rien ne pourra nous séparer de l'amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les esprits, ni le présent, ni l'avenir, ni tous ceux qui ont un pouvoir, ni les forces d'en haut, ni les forces d'en bas, ni toutes les choses créées, rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu !

« Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que ta fidélité est grande ! »

- Lamentations 3 : 22-23


« Pourquoi ? » Je sanglotais dans les bras de mon mari. Un événement heureux avait tourné au désespoir. Après avoir été en travail pendant 24 heures, notre petit garçon est mort-né. Cinquante ans plus tard, je me souviens encore du froid de la chambre d’hôpital, de la voix frénétique de l’infirmière et des paroles du médecin. « Je suis désolé ; le bébé n’a pas survécu ». Je ne pouvais pas comprendre ses paroles. Mon esprit était embrouillé. Pendant des jours, des mois et des années, je désespérais de trouver la cause de ma perte.

Pensée du jour

La prière et la lecture des Écritures peuvent me soutenir dans les moments de tristesse.

Est-ce que j’ai fait quelque chose de mauvais ? Est-ce le médecin ? Est-ce Dieu ? Comment un Dieu d’amour aurait-il pu permettre cela ? La tristesse m’avait dépassée. La naissance des bébés de mes amies me causait des larmes au lieu de la joie. Les boutiques pour bébés des supermarchés me causaient du chagrin. Les enfants me rappelaient ce jour si fatidique. Je continuais de pleurer sur le passé et de persister à me poser des questions, bien qu’aucune réponse ne puisse satisfaire mon esprit. Seule la prière et les Saintes Écritures ont apporté à mon âme une réponse : des réponses profondes, tacites qui m’ont donné de la joie au milieu de la douleur. La bonté et la compassion de Dieu m’ont soutenue. Les souvenirs apportent encore des larmes. Mais je crois que, dans la sagesse divine, Dieu prend le bien et le mal dans nos vies, les démêle, et nous fait prendre de nouveaux départs.

(Mme) Pamela J. Caldwell (Californie)

Prière : Seigneur, conduis-nous dans notre douleur. Aide-nous à voir ta lumière et à nous rappeler ton amour. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont perdu un enfant.

Mardi 24 janvier 2017 

LIRE : Exode 35 : 4-9 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010))

4Dites à ceux qui s’affolent : Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la rétribution de Dieu. Il vient lui-même vous sauver. 5Alors, les yeux des aveugles verront et les oreilles des sourds s’ouvriront. 6Alors, le boiteux bondira comme un cerf et la bouche du muet criera de joie. Des eaux jailliront dans le désert, des torrents dans la steppe. 7La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif en sources jaillissantes. Dans le repaire où gîte le chacal, l’herbe deviendra roseau et papyrus. 8Là on construira une route qu’on appellera la voie sacrée. L’impur n’y passera pas – car le Seigneur lui-même ouvrira la voie – et les insensés ne viendront pas s’y égarer. 9On n’y rencontrera pas de lion, aucune bête féroce n’y accédera – on n’en trouvera pas. Ceux qui appartiennent au Seigneur prendront cette route.

Ésaïe a écrit : « J’entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi. »
- Ésaïe 6 : 8


Ce verset d’Ésaïe est l’un des versets qui ont touché le cœur de ma mère et l’ont poussée à devenir missionnaire. À plusieurs reprises, j’ai entendu ma mère nous expliquer comment elle s’était sentie appelée en tant que jeune fille à aller prêcher à l’étranger. Mais elle était d’une famille très pauvre et sans instruction. En fait, elle a été la première personne de sa famille à obtenir un diplôme d’études secondaires. Elle répondit néanmoins à l’appel de Dieu, se rendit à l’école d'infirmières et y rencontra un jeune étudiant en médecine qui se sentait lui aussi appelé aux missions étrangères.

Pensée du jour

Si je fais du bénévolat, Dieu me donnera du travail à faire.

Même si ce verset m’est assez familier, dimanche dernier, j’ai eu un nouvel éclairage sur sa signification : Dieu prend des bénévoles ! Si une personne est riche ou pauvre, éduquée ou non, Dieu accueille ouvertement tous ceux qui se portent volontaires pour être à son service. Dieu a du travail en vue pour n’importe qui et pour tout le monde.

Dans la lecture d’aujourd’hui, Moïse dit aux enfants d’Israël que tout homme dont le cœur est bien disposé devrait apporter au Seigneur une offrande à des fins particulières. « Tout homme dont le cœur est bien disposé » (Exode 35 : 5).

N’est-ce pas merveilleux ? Dieu prend des volontaires et leur donne des emplois incroyables !

(Mme) Harriet Michael (Kentucky)

Prière : Dieu de grâce, notre Père céleste, donne-nous des cœurs bien disposés à te servir. Au nom de ton Fils. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour l’esprit de service.

Lundi 23 janvier 2017













LIRE : Genèse 28 : 15-16 (Louis Segond 1910)

15Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t'abandonnerai point, que je n'aie exécuté ce que je te dis. 16Jacob s'éveilla de son sommeil et il dit: Certainement, l'Éternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas!

« Ne suis-je un Dieu que de près, dit l’Éternel, et ne suis-je pas aussi un Dieu de loin ? Quelqu’un se tiendra-t-il dans un lieu caché, sans que je le voie ? Dis l’Éternel. Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ? Dit l’Éternel. »

- Jérémie 23 : 23-24


Les changements importants dans la vie peuvent nous amener à nous sentir déboussolés ou perdus. Quand les situations familières dans la vie sont remplacées par de l’inconnu, Dieu peut nous sembler lointain et indifférent.

Pensée du jour

Dieu est proche - même dans des endroits éloignés.

Ce fut certainement mon cas il y a deux ans après mon déménagement à la métropole animée d’Istanbul, une ville de plus de 15 millions d’habitants. Ma femme, nos deux enfants et moi-même, nous avons emménagé dans un petit appartement dans un quartier bondé de la ville. C’était au carrefour de deux rues animées. Le bruit de la circulation était différent de tout ce que j’avais jamais connu, et ce bruit semblait continu tout au long de la journée et de la nuit. L’appel à la prière musulmane retentissait de plusieurs mosquées différentes dans notre quartier. Je me sentais un peu perdu et éloigné de Dieu.

J’étais à des milliers de kilomètres de la maison spacieuse où j’avais passé les sept dernières années, avec un grand jardin et des arbres fruitiers. Face à un environnement inconnu, face à de nouvelles images et à de nouveaux sons, je commençais à me demander : « Seigneur, t’ai-je bien entendu ? Es-tu vraiment avec moi dans ce déplacement ? » Puis je me suis souvenu de ce que Dieu a demandé dans Jérémie 23:23-24 : « Ne suis-je un Dieu que de près, dit l’Éternel, Et ne suis-je pas aussi un Dieu de loin ? Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ? Dit l’Éternel. » Je compris que Dieu m’encourageait à faire confiance à Celui qui est toujours fidèle, même si j’ai fait face à tant de changements et d’incertitudes. Je ne pourrais jamais échapper à l’attention et à la proximité de Dieu, même dans ce lieu lointain et inconnu. En fait, au cours des jours et des mois qui ont suivi, la présence de Dieu est devenue plus réelle pour moi qu’elle n’aurait jamais été si j’avais choisi de rester dans mon environnement confortable.

(M.) Timothy Austin (Turquie)

Prière : Seigneur, aide-nous à te faire confiance dans les phases de transition au milieu de l’incertitude. Dans un environnement solitaire et pénible, que nous puissions nous tourner vers toi, notre compagnon fidèle et toujours présent pour nous aider.

SUJET DE PRIÈRE : les personnes en transition.

Dimanche 22 janvier 2017 













LIRE : 1 Samuel 16 : 1-13 (La Nouvelle Bible Segond)

Samuel oint David comme roi d'Israël

1Le SEIGNEUR dit à Samuel : Jusqu'à quand pleureras-tu sur Saül ? Moi, je l'ai rejeté : il ne sera plus roi sur Israël. Remplis ta corne d'huile et va. Je t'envoie chez Jessé, le Bethléhémite, car j'ai vu mon roi parmi ses fils. 2Samuel dit : Comment irais-je ? Saül l'apprendra et il me tuera. Le SEIGNEURdit : Tu emmèneras avec toi une génisse et tu diras : « Je viens offrir un sacrifice au SEIGNEUR. » 3Tu inviteras Jessé au sacrifice ; je te ferai savoir moi-même ce que tu dois faire, et tu conféreras pour moi l'onction à qui je te dirai. 4Samuel fit ce que le SEIGNEUR avait dit ; il se rendit à Beth-Léhem. Les anciens de la ville vinrent en tremblant à sa rencontre et lui dirent : Bienvenue ! 5Il répondit : Bonjour ! Je viens pour offrir un sacrifice au SEIGNEUR. Consacrez-vous et venez avec moi au sacrifice. Il consacra aussi Jessé et ses fils et les invita au sacrifice. 6Lorsqu'ils arrivèrent, il se dit, en voyant Eliab : A coup sûr, le SEIGNEUR a devant lui l'homme de son onction ! 7Mais le SEIGNEUR dit à Samuel : Ne prête pas attention à son apparence et à sa haute taille, car je l'ai rejeté. Il ne s'agit pas de ce que l'homme voit ; l'homme voit ce qui frappe les yeux, mais le SEIGNEUR voit au cœur. 8Jessé appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Samuel dit : Le SEIGNEUR n'a pas non plus choisi celui-ci. 9Jessé fit passer Shamma, et Samuel dit : Le SEIGNEUR n'a pas non plus choisi celui-ci. 10Jessé fit passer sept de ses fils devant Samuel, et Samuel dit à Jessé : Le SEIGNEUR n'a choisi aucun d'eux. 11Puis Samuel dit à Jessé : N'y a-t-il plus d'autres jeunes gens ? Et il répondit : Il reste encore le petit, mais il fait paître le troupeau. Alors Samuel dit à Jessé : Envoie quelqu'un le chercher, car nous ne nous installerons pas avant qu'il soit arrivé ici. 12Jessé l'envoya chercher. Or il était roux, il avait de beaux yeux et une belle apparence. Le SEIGNEUR dit à Samuel : Confère-lui l'onction, c'est lui ! 13Samuel prit la corne d'huile et lui conféra l'onction parmi ses frères. A partir de ce jour-là, le souffle du SEIGNEUR s'empara de David. Quant à Samuel, il s'en alla à Rama.

« Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés. »
- Matthieu 7 : 1


La plante avait seulement deux feuilles chétives qui sortaient d’un pot d’argile sale. Lorsque l’un des agents de la braderie m’a demandé : « Voulez-vous la prendre ? » Ma première pensée a été : « Une autre plante ? Cette chose maigrichonne ? » Mais alors je me suis souvenue d’un petit espace sur le rebord de la fenêtre de ma cuisine, juste de la bonne taille pour le vilain pot, et je l’ai emporté à la maison. Si cette plante devait mourir, rien ne serait perdu. Au fil des mois, une autre feuille, puis une autre et une autre sont apparues. Avec le soleil chaud et un arrosage occasionnel, la petite plante a commencé à se développer.

Pensée du jour

Aujourd’hui, je vais essayer de voir les autres à travers les yeux de Dieu.

Chaque fois que je regarde la plante maintenant florissante, je me rappelle la façon dont je porte facilement des jugements sur les capacités de développement de tout, des plantes aux gens. Je pense : « Oh, elle n’arrivera jamais à quoi que ce soit ; regardez tous ses tatouages ! » ou « Quelle chance a-t-il, venant d’une maison de ce genre ? » ou « Elle ne devrait pas l’embaucher ; il a passé du temps en prison ».

Dieu regarde le cœur des gens, et non leur apparence ni leur condition extérieure. Jésus nous rappelle dans Matthieu 7: 1 de ne pas condamner les gens. Au lieu de cela, nous pouvons aider les autres à faire l’expérience de l’amour de Dieu, de l’attention et de la grâce de Dieu - et ensuite prendre du recul et prêter attention aux transformations.

(Mme) Nancy Clark (Michigan)

Prière : Seigneur, aide-nous aujourd’hui à nous abstenir de juger les autres et à voir plutôt chaque personne comme ayant de la valeur et créée à ton image. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un que j’ai jugé.

Samedi 21 janvier 2017













LIRE : Psaume 55 : 4-8 (La Bible Parole de Vie)

4Car mon ennemi crie contre moi, des gens mauvais m'insultent. Ils font tomber le malheur sur moi et ils m'attaquent avec colère. 5Mon cœur est serré dans ma poitrine, 

et je suis effrayé comme si j'allais mourir. 6J'ai vraiment très peur et je tremble, 

je suis mort de peur. 7Alors je dis : « Ah, si je pouvais avoir des ailes de colombe ! 

Je m'envolerais et j'habiterais ailleurs. 8Je partirais très loin, j'irais habiter au désert.

« Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, il ne laissera jamais chanceler le juste ».
- Psaume 55 : 22


La journée était orageuse. Des éclairs brillaient tout alentour. Le vent mugissait, la pluie tombait, et les tornades menaçaient. À la station de radio à Athènes, en Géorgie, où je travaillais au cours de mes études universitaires, le propriétaire de la station concluait son journal télévisé du matin comme d’habitude avec ces mots : « C’est un beau jour d’être à Athènes ». Par la suite, je l’ai rencontré dans le couloir et je l’ai taquiné sur la situation météorologique actuelle.

Pensée du jour

Les tempêtes vont et viennent, mais l’amour de Dieu ne change pas.

Je lui ai demandé : « Comment peut-on dire qu’il fait bon aujourd’hui d’être à Athènes ? » Il a mis son bras autour de mon épaule et m’a dit : « Mon fils, au cours de la Seconde Guerre mondiale, j’étais un pilote de bombardier. Au début de la guerre, mon avion a été abattu ; et j’ai passé le reste de mon temps dans un camp de prisonniers de guerre. Après cette rude épreuve, j’ai juré que si je réussissais à retourner à la maison, je ne laisserai rien gâcher mes journées. Chaque jour que je me retrouve à Athènes est une belle journée à vivre ». J’ai pensé souvent à ses paroles au fil des ans. Je me suis aperçu que lorsque nous faisions face aux tempêtes de notre vie, nous avions tendance à perdre de vue le confort que nous connaissons tout simplement en vivant dans l’amour de Dieu. Trop souvent, nous oublions les bénédictions, la miséricorde, la grâce et l’amour de Dieu ; et nous nous concentrons sur quelque tempête proche de nous. Nous oublions de mettre notre confiance dans le Seigneur.

Aujourd’hui, face à des tempêtes de la vie, je me souviens des paroles du propriétaire de la station radio, et je suis reconnaissant que Dieu est présent pour calmer les tempêtes déchaînées de la vie.

(M.) Larry Wayne (Tennessee)

Prière : Seigneur, merci de prendre soin de nous et de nous aimer pendant les tempêtes de la vie. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les radiodiffuseurs.

Vendredi 20 janvier 2017 













LIRE : Ecclésiaste 7 : 13-18 (Louis Segond 1910)

13Regarde l'oeuvre de Dieu: qui pourra redresser ce qu'il a courbé? 14Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis: Dieu a fait l'un comme l'autre, afin que l'homme ne découvre en rien ce qui sera après lui. 15J'ai vu tout cela pendant les jours de ma vanité. Il y a tel juste qui périt dans sa justice, et il y a tel méchant qui prolonge son existence dans sa méchanceté. 16Ne sois pas juste à l'excès, et ne te montre pas trop sage: pourquoi te détruirais-tu? 17Ne sois pas méchant à l'excès, et ne sois pas insensé: pourquoi mourrais-tu avant ton temps? 18Il est bon que tu retiennes ceci, et que tu ne négliges point cela; car celui qui craint Dieu échappe à toutes ces choses.

« Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis : Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui. »
- Ecclésiaste 7 : 14


Un vendredi après-midi, je roulais le long de l’Interstate 95 à l’extérieur de Washington, quand je tombais sur ce signal d’alerte clignotant : « Embouteillage dans 3 kilomètres ». Je pensais, vraiment ? Vous aviez à me dire ça ? C’est un vendredi après-midi sur I-95. Bien sûr, il y a du trafic ! Le message  d’alerte suivant est apparu : « Attention, embouteillage… » Le message était à présent logique. Le message entier ne pouvait pas être affiché sur un panneau, de sorte que les deux moitiés alternaient ; J’avais lu en premier la deuxième moitié du message. Je pensais, comme c’est drôle ! Même si Dieu voulait nous montrer notre avenir, cela n’aurait pas de sens pour nous sans le bénéfice du présent. Ce serait comme le fait d’obtenir la seconde moitié du premier message.

Pensée du jour

Je ne peux pas ajouter des jours à ma vie par l’inquiétude (voir Mt 6.27).

Je pensais à Ecclésiaste 7:14. J’ai toujours eu du mal à vouloir savoir comment les situations vont s’arranger, surtout quand je traverse une période difficile. Mais Dieu me l’a clairement montré : même si Dieu voulait nous montrer ce que recèle l’avenir, l’avenir n’a de sens pour nous que si nous connaissons ce jour-ci, le temps présent qui le précède.

Quand nous sommes inquiets ou soucieux de l’avenir, nous pouvons nous rappeler la promesse de Dieu d’être toujours avec nous.

(Mme) Sheyanne Armstrong (Virginie)

Prière : Seigneur, donne-nous la paix et la joie aujourd’hui, même si nous sommes incertains quant à l’avenir. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les banlieusards.

Jeudi 19 janvier 2017 













LIRE : Éphésiens 4 : 25-32 (La Colombe)

25C'est pourquoi, rejetez le mensonge et que chacun de vous parle avec vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. 26Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas ; que le soleil ne se couche pas sur votre irritation ; 27ne donnez pas accès au diable. 28Que celui qui dérobait ne dérobe plus, mais qu'il prenne plutôt de la peine, en travaillant honnêtement de ses mains, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. 29Qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine, mais s'il y a lieu, quelque bonne parole qui serve à l'édification nécessaire et communique une grâce à ceux qui l'entendent. 30N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. 31Que toute amertume, animosité, colère, clameur, calomnie, ainsi que toute méchanceté soient ôtées du milieu de vous. 32Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, faites-vous grâce réciproquement, comme Dieu vous a fait grâce en Christ.

« Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande. »

- Matthieu 5 : 23-24


Quand quelque chose se casse, j’ai trois réponses :

1) Je suis malheureux ;

2) Je suis frustré ;

3) Je suis mis au défi de réparer.

Les deux premières réponses durent rarement longtemps. En peu de temps, je suis prêt à trouver des outils et à réparer. J’aime démonter les pièces et comprendre comment elles fonctionnent et comment elles peuvent être réparées. Je suis un réparateur.

Pensée du jour

Dieu veut une relation plus profonde avec nous.

Cependant, je trouve que la réparation des objets est plus facile que la restauration des relations. J’ai parfois blessé les autres avec des mots durs ou un esprit méchant. À ces moments, j’aurais voulu pouvoir courir à la boîte à outils pour chercher une clé, un tournevis ou une pince. Mais une clé ou un tournevis ne peuvent pas atténuer la douleur que j’ai causée. Et les mots seuls ne suffisent pas à délivrer l’autre de son angoisse, même si je ne voulais pas lui faire de mal.

Quand nous avons blessé quelqu’un par nos mots, nous pouvons recourir à la Parole de Dieu. Ce que nous y trouvons nous rappelle la nécessité de la repentance et du pardon. Lorsque nous nous repentons sincèrement, Dieu nous aide dans nos problèmes, même ceux que nous avons nous-mêmes causés. Dieu nous enseigne par le moyen de la réconciliation (Matt. 5:23-24.) et nous rappelle la nécessité de la patience (Ps. 40 : 1-3). La restauration des relations brisées n’est pas aisée. Mais quand nous nous rappelons les promesses de Dieu et que dans la Bible nous les voyons s’accomplir dans la vie du peuple de Dieu, nous en tirons des motifs d’espérer. Nos relations peuvent être restaurées, car à travers tout cela, Dieu se tiendra à nos côtés et nous conduira.

(M.) Gary A. Miller (Californie)

Prière : Seigneur, Donne nous de prononcer des paroles de bonté et de vérité quand nous cherchons le pardon et la restauration. Amen.
SUJET DE PRIÈRE : ceux qui cherchent un nouvel emploi.

Mercredi 18 janvier 2017













LIRE : 1 Thessaloniciens 4 : 1-3 (La Colombe)

1Au reste, frères, nous vous le demandons et nous vous y exhortons dans le Seigneur Jésus : vous avez appris de nous comment vous devez marcher et plaire à Dieu, d'ailleurs vous le faites. Eh bien ! progressez encore. 2Vous savez, en effet, quelles recommandations nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus. 3Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification ; c'est que vous vous absteniez de l'inconduite ;

Paul a écrit : « Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès. »
- 1 Thessaloniciens 4 : 1


Il y a quelques mois, je me suis jointe au groupe de prière de mon église locale et j’ai commencé à tricoter et crocheter avec un groupe de femmes. Dans les premières étapes de mon travail avec le groupe, mes premières lignes allaient bien, mais ensuite je sautais des points et me retrouvais avec une pièce mal ajustée. Même si c’était frustrant, je devais défaire mon travail et tout recommencer. Avec le temps, de la pratique et de la concentration, je suis devenue une meilleure crocheteuse.

Pensée du jour

Être fidèle à Dieu exige de la persévérance.

Suivre Jésus peut être comme mes expériences de tricotage et de crochetage. Alors que nous cherchons à grandir dans notre relation avec Dieu, nous affrontons des défis, et nous ne réussissons pas toujours. Cela n’a rien de nouveau pour les chrétiens. Dans le verset d’aujourd’hui, l’apôtre Paul a encouragé les croyants à continuer à augmenter leur foi en Dieu, malgré les défis auxquels ils sont confrontés. Le cheminement chrétien exige de la persévérance. Nous ne réussissons pas toujours, mais nous ne pouvons pas abandonner. Je suis maintenant dans mon cinquième mois avec le ministère de châle de prière. Cette nouvelle vocation s’est avérée très enrichissante. Je rencontre de nouvelles personnes avec qui je partage beaucoup de choses. Bien qu’il m’arrive toujours de sauter des points de suture et parfois d’avoir à recommencer, je produis de belles pièces qui m’aident au service de personnes que je n’ai jamais rencontrées. Mon parcours de foi et ce ministère suivent leur cours, et je n’abandonnerai pas.

(Mme) Claudine Glasgow-Brooks (Tennessee)

Prière : Seigneur, donne-nous la force de continuer à te servir même si nous ne réussissons pas dès la première fois. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont un ministère de guérison.

Mardi 17 janvier 2017













LIRE : Jean 16 : 22-24 (La Bible en français courant)

 22De même, vous êtes dans la peine, vous aussi, maintenant ; mais je vous reverrai, alors votre cœur se réjouira, et votre joie, personne ne peut vous l’enlever. 23« Quand viendra ce jour, vous ne m'interrogerez plus sur rien. Oui, je vous le déclare, c'est la vérité : le Père vous donnera tout ce que vous lui demanderez en mon nom. 24Jusqu'à maintenant, vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, et ainsi votre joie sera complète. »

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »
- Romains 8 : 28

On avait diagnostiqué une tumeur sur mon fils de six ans, Sabalo. Après de nombreux examens médicaux, y compris deux biopsies, nous avons appris que la tumeur grossissait de plus en plus et ne pouvait être traitée avec succès par radiation.

Pensée du jour

« À Dieu, tout est possible » Matt. 19:26

Cinq ans après le diagnostic, les problèmes de mobilité de Sabalo se sont aggravés. Sa colonne vertébrale a montré une sévère déformation. Il ne pouvait pas s’asseoir confortablement et passait la plupart de son temps couché dans son lit. Aller à l’école demandait un effort important. Lorsque Sabalo s’est réveillé malade, il me dit : « Je ne veux pas grandir avec des malformations ». Nous avons pourtant fait confiance en Dieu, et nous n’avons pas perdu la foi.

Nous avons vécu un miracle en juin 2006. Le directeur du centre d’oncologie a transféré Sabalo à un chirurgien qui a vu la souffrance de l’enfant, eu pitié de lui et assumé les risques d’une opération pour enlever la tumeur. L’opération a été un succès et ne nous a rien coûté.

Dans un monde où l’amour pour le prochain semble parfois difficile à trouver, la compassion de ce médecin a renouvelé ma foi que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ».

(M.) Arnaldo K. Ingo (Luanda, Angola)

Prière : Merci, Seigneur, de nous conduire dans la voie de la compassion. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Les enfants subissant une intervention chirurgicale.














Lundi 16 janvier 2017

LIRE : Deutéronome 11 : 18-20 (La Nouvelle Bible Segond)

18Vous mettrez sur votre cœur et sur votre âme ces paroles que je vous adresse. Vous les attacherez comme un signe sur votre main, et elles seront un fronteau entre vos yeux. 19Vous les apprendrez à vos fils et vous leur en parlerez quand tu seras chez toi et quand tu seras en chemin, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. 20Tu les écriras sur les montants de la porte de ta maison et aux portes de tes villes. 21Alors vos jours et les jours de vos fils, sur la terre que le SEIGNEUR a juré à vos pères de leur donner, seront aussi nombreux que les jours du ciel au-dessus de la terre.

« Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits, de ses miracles et des jugements de sa bouche »
- 1 Chroniques 16 : 12

Il y a plusieurs années, j’ai commencé à tenir un journal intime dans mon temps de méditation personnelle. J’avais toujours écrit mes demandes et les désirs de mon cœur - mes cris à Jésus - à l’encre bleue. J’étais toujours en train de faire des requêtes à Dieu pour quelque chose, me semble-t-il.

Pensée du jour

Comment puis-je être plus pleinement conscient des bénédictions de Dieu aujourd’hui ?

Un hiver, à l’approche de la nouvelle année, j’ai senti que le Seigneur m’invitait à tenir un journal intime sur les choses pour lesquelles j’étais reconnaissante. J’ai décidé de les écrire à l’encre noire et de les étiqueter « Faveur de Dieu ». J’ai été étonnée de voir le nombre de bénédictions que Dieu m’accordait tout au long de la journée. Certaines bénédictions sont petites. D’autres sont de plus grands miracles.

Je suis devenue beaucoup plus consciente de l’amour et des bénédictions de Dieu à chaque instant de la journée. Je n’ignore pas la miséricorde de Dieu ni ne les considère comme acquises. Maintenant, quand je feuillette mon journal de méditation personnelle, mes nombreuses bénédictions marquées à l’encre noire se distinguent. Lorsque nous prenons note des bénédictions de Dieu chaque jour, nous pouvons expérimenter plus pleinement l’amour de Dieu.

(Mme) Rebecca Seaton (Tennessee)

Prière : Seigneur, aide-nous à devenir plus conscients des nombreuses façons dont tu nous bénis chaque jour. Nous prions comme Jésus nous l’a enseigné, en disant : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen ».

SUJET DE PRIÈRE : reconnaissance pour les bienfaits de Dieu.

Dimanche 15 janvier 2017













 LIRE : 1 Corinthiens 3 : 9-11 (La Bible en français courant)

9Car nous sommes des collaborateurs de Dieu et vous êtes le champ de Dieu. Vous êtes aussi l'édifice de Dieu. 10Selon le don que Dieu m'a accordé, j'ai travaillé comme un bon entrepreneur et posé les fondations. Maintenant, un autre bâtit dessus. Mais il faut que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit. 11Car les fondations sont déjà en place dans la personne de Jésus-Christ, et nul ne peut en poser d'autres.

« Car nous sommes ouvriers avec Dieu.
Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. »
- 1 Corinthiens 3 : 9

Au fil des ans, je suis allée à l’église et à l’école du dimanche à de nombreux endroits différents : dans des tentes, dans une grande maison, dans une salle de cinéma, une ancienne hutte d’armée Quonset, des casernes rénovées de l’armée, une école primaire, une devanture de magasin, la salle de conférences d’une banque et un lycée, en plus des bâtiments spécifiques d’église. Mes expériences m’ont appris que l’église n’est pas un bâtiment. Une église, ce sont des gens qui se réunissent pour adorer et louer Dieu dans les chants, dans la prière, la lecture et l’étude de la Bible, prêts à agir en fonction de ce qu’ils ont appris.

Pensée du jour

Je fais partie de l’église où je suis.

Dans ses lettres aux premiers chrétiens, l’apôtre Paul a écrit à plusieurs reprises sur des églises réunies dans des maisons. (Cf. Romains 16:3-5 ; 1 Cor. 16:19, Col. 4:15 et Philémon 1-2) Les paroles de Paul affirment mes convictions qu’une église n’est pas ancrée au sol, mais se déplace avec le peuple.

Je me suis sentie triste quand les bâtiments de l’église ont été vendus et transformés en maisons ou en entreprises. Cependant, j’apprends à ne pas me lamenter sur ces situations parce que notre Seigneur ne réside pas seulement dans les bâtiments. Jésus vit dans les cœurs et les esprits de son peuple.

Dieu va là où les croyants vont, parce que les gens constituent l’église.

(Mme) Mary Hunt Webb (Nouveau-Mexique)

Prière : Dieu de grâce, merci de vivre parmi nous. Aide-nous à vivre de telle sorte que d’autres puissent te voir en nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les nouvelles églises.


Samedi 14 janvier 2017













- LIRE : Psaume 119 : 105-112 (Louis Segond 1910)

105Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier. 106Je jure, et je le tiendrai, D'observer les lois de ta justice. 107Je suis bien humilié: Éternel, rends-moi la vie selon ta parole! 108Agrée, ô Éternel! les sentiments que ma bouche exprime, Et enseigne-moi tes lois! 109Ma vie est continuellement exposée, Et je n'oublie point ta loi. 110Des méchants me tendent des pièges, Et je ne m'égare pas loin de tes ordonnances. 111Tes préceptes sont pour toujours mon héritage, Car ils sont la joie de mon coeur. 112J'incline mon coeur à pratiquer tes statuts, Toujours, jusqu'à la fin.

[La Sagesse crie] « J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui me cherchent me trouvent. »
- Proverbes 8 : 17


Ma famille aime voyager sur les routes. Lorsque je prépare un voyage, mon but est de déterminer le meilleur itinéraire et les indications les plus claires possible. Ma voiture est équipée d’une technologie qui fournit des réponses. Il m’arrive encore cependant, parfois, de me perdre, parce que je n’ai pas tiré parti des bienfaits de cette technologie ou que je l’ai utilisée n’importe comment. Mon rôle est de « demander » en donnant l’adresse de ma destination.

Pensée du jour

Chaque jour, je peux demander et suivre les conseils de Dieu.

La technologie répond : « Votre itinéraire a été calculé ». Lorsque je me mets en route, la technologie m’indique la route à suivre un virage après l’autre, pour finalement conclure avec « vous êtes arrivé ». La technologie est en mesure d’identifier (la demande) de manière unique et de me répondre, même si en même temps d’innombrables autres personnes dans d’innombrables autres voitures se posent des questions similaires. Remarquant cela, un membre de ma famille s’est une fois exclamé : « Ce doit être la façon dont Dieu entend et répond à toutes ces prières ! »

De la même façon, dans mon cheminement spirituel, je peux demander à Dieu orientation, discernement et conseils. Dieu est capable d’entendre mes demandes au milieu de millions d’autres prières faites en même temps. Quand je n’ai pas cherché Dieu, je suis allée dans la mauvaise direction. Mais quand nous commençons par prier, Dieu peut nous guider à travers les défis et les tentations de chaque jour. À la fin de notre voyage terrestre, nous pouvons nous attendre à ce que la voix de Dieu nous dise que nous sommes arrivés : « C’est bien, bon et fidèle serviteur » (Matthieu 25 : 21.).

(M.) Doug Quinn (Oklahoma)

Prière : Père céleste, aide-nous à chercher les chemins de la justice chaque jour. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui ont perdu leur chemin.

Vendredi 13 janvier 2017













LIRE : Ésaïe 40 : 28-31 (La Nouvelle Bible Segond)

28Ne le sais-tu pas ? Ne l'as-tu pas entendu ? C'est le SEIGNEUR (YHWH), le Dieu de pérennité, qui crée les extrémités de la terre ; il ne s'épuise ni ne se fatigue ; son intelligence est insondable. 29Il donne de la force à celui qui est épuisé et il augmente la vigueur de celui qui est à bout de ressources. 30Les adolescents s'épuisent, ils se fatiguent, les jeunes gens finissent par trébucher ; 31mais ceux qui espèrent le SEIGNEUR renouvellent leur force. Ils prennent leur essor comme les aigles ; ils courent et ne se fatiguent pas, ils marchent et ne s'épuisent pas.

« Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire. » - Psaume 37 : 4


Un ami m’a donné un joli arrangement de fleurs en diverses teintes orangées. La verdure entourant les fleurs a parfaitement provoqué l’intensité de leurs couleurs. Elles avaient l’air gai et charmant dans leur joli petit seau orange. Toutefois, l’arrangement contenait également des bourgeons de trois grands lis, et je me suis retrouvée à attendre avec impatience qu’ils se déploient et achèvent leur effet. Mais dans le froid du milieu d’hiver, les pétales étaient restés bien fermés pendant cinq jours. Ensuite, le premier des lys fleurit. Il valait la peine d’attendre ; ils ont ajouté un éclat supplémentaire et de la vitalité à l’arrangement à un moment où je pouvais m’attendre à ce que l’ensemble fane.

Pensée du jour

Il vaut la peine d’attendre les dons de Dieu.

Cela m’a fait penser à multiples fois où nous pouvons devenir impatients et où je veux que tous les plans de Dieu pour nous se déroulent aujourd’hui. Et puis, j’ai compris que si les bourgeons avaient été en floraison une première fois au moment où j’avais reçu l’arrangement, j’aurais probablement tenu les lys pour acquis. Leur beauté a été d’autant plus précieuse pour moi que j’avais attendu qu’ils fleurissent.

Dieu attend parfois le bon moment pour nous bénir jusqu’à ce que nous soyons tout à fait prêts à accepter et à apprécier le don préparé pour nous.

(Mme) Meg Mangan (Nouvelle-Galles du Sud, Australie)

Prière : Dieu d’amour, donne-nous la patience d’apprécier tout ce que tu es et tous les dons que tu déverses sur nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui sont impatients avec Dieu.

Jeudi 12 janvier 2017













LIRE : 1 Rois 19 : 9-18 (La Bible Parole de Vie)

Dieu passe dans un souffle léger et rend courage à Élie

9Arrivé au mont Horeb, Élie entre dans une grotte et il passe la nuit à cet endroit. Le SEIGNEUR lui adresse sa parole : « Pourquoi es-tu ici, Élie ? » 10Il répond : « SEIGNEUR, Dieu de l'univers, j'ai pour toi un amour brûlant. Mais les Israélites ont abandonné ton alliance, ils ont détruit tes autels, ils ont tué tes prophètes. Moi seul, je suis resté, et ils veulent prendre ma vie. » 11Le SEIGNEUR lui dit : « Sors d'ici ! Va dans la montagne attendre ma présence. Moi, le SEIGNEUR, je vais passer. » Tout d'abord, avant l'arrivée du SEIGNEUR, un vent violent se met à souffler. Il fend la montagne et casse les rochers. Mais le SEIGNEUR n'est pas dans le vent. Après le vent, il y a un tremblement de terre. Mais le SEIGNEUR n'est pas dans le tremblement de terre. 12Après le tremblement de terre, il y a un feu. Mais le SEIGNEUR n'est pas dans le feu. Après le feu, il y a le bruit d'un souffle léger. 13Quand Élie l'entend, il se cache le visage avec son vêtement. Il sort et il se tient à l'entrée de la grotte. Alors il entend une voix. Elle dit : « Qu'est-ce que tu fais ici, Élie ? » 14Élie répond : « SEIGNEUR, Dieu de l'univers, j'ai pour toi un amour brûlant. Mais les Israélites ont abandonné ton alliance, ils ont détruit tes autels, ils ont tué tes prophètes. Moi seul, je suis resté, et ils veulent prendre ma vie. » 15Le SEIGNEUR lui dit : « Reprends la route par le chemin du désert. Va à Damas. Là-bas, tu consacreras Hazaël comme roi de Syrie. 16Puis tu consacreras Jéhu, fils de Nimchi, comme roi d'Israël. Et tu consacreras Élisée, fils de Chafath, d'Abel-Mehola, comme prophète pour te succéder. 17Tous ceux qui échapperont à Hazaël, Jéhu les tuera et tous ceux qui échapperont à Jéhu, Élisée les tuera. 18Mais je laisserai vivre 7 000 Israélites, tous ceux qui ne se sont pas mis à genoux devant le dieu Baal et qui n'ont pas embrassé ses statues. »

« Il y eut un vent fort... l’Éternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre : l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre. Et après le tremblement de terre, un feu : l’Éternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. »
- 1 Rois 19 : 11-12


Je suis un archéologue et j’aide à contrôler l’activité de construction dans les zones historiques. Une fois, je supervisais les fouilles près du centre-ville. Il était midi. Le travail s’était arrêté sur le chantier animé de construction pour le déjeuner. Les puissantes machines broyeuses de roches ont grincé à leur arrêt, et le silence est tombé sur le site. Parce que mes oreilles avaient pris l’habitude du martèlement des marteaux-piqueurs, le silence sur le site d’excavation semblait étrange. Mais il a ouvert mes oreilles à des sons auparavant inédits : le freinage des véhicules à l’intersection, le klaxon de voiture d’un conducteur impatient, le bourdonnement de la ville en arrière-plan.

Pensée du jour

Le silence me permet d’entendre la voix de Dieu.

Puis j’ai entendu une simple cloche d’église sonner à une certaine distance. Combien de générations cette cloche a-t-elle invitées ? Je me demandais. Combien de personnes ont été amenées à penser à Dieu par sa résonance ? Alors je compris que le silence m’avait permis d’entendre cette cloche. Dans ce monde cacophonique, nous avons désespérément besoin de silence pour entendre l’appel de Dieu comme Élie. « L’Éternel dit : Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Éternel ! Et voici, l’Éternel passa » (1 Rois 19:11).

Lorsque nous avons peur, nous aussi nous pourrions chercher une cachette. Mais si nous écoutons – en silence –, nous allons entendre Dieu nous appeler à quitter notre peur pour de nouveaux chemins de service.

(M.) Stephen Smith (Texas)

Prière : ô Dieu, calme nos cœurs et nos esprits pour que nous puissions entendre ta voix et aller où tu nous envoies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : Ceux qui ont peur du silence.

Mercredi 11 Janvier 2017













LIRE : Philippiens 4 : 4-9 (Louis Segond 1910)

4Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. 5Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. 6Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ. 8Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. 9Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous.

« En toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »
- Philippiens 4 : 6 


Je travaille comme aumônier dans un hôpital à donner des soins spirituels et psychologiques aux patients et à leurs familles. Habituellement, je termine mes visites en demandant à prier avec les malades et à présenter à Dieu les espoirs, les préoccupations, les demandes et les joies qu’ils ont cités. Mais certains patients ne sont pas intéressés par une conversation profonde et veulent tout simplement me demander de faire une prière. Je trouve souvent que mes prières sont peu profondes quand je ne sais pas ce qui est cher au patient dans sa vie, quels sont ses rêves et ses craintes, et où il a investi son amour. Quand j’ai partagé cette préoccupation avec mon superviseur, il m’a répondu ceci : « tu penses que ces prières sont insuffisantes, parce que les mots ne suffisent pas ». Il a raison. Même quand je suis en mesure de concevoir avec soin et de personnaliser mes prières pour un patient, les mots ne peuvent pas exprimer adéquatement la douleur des parents qui ont perdu un enfant, la joie d’un nouveau receveur de greffe, ou le choc d’un patient atteint de cancer à qui on a donné trois mois à vivre. « Allez et servez-vous des mots pour prier avec les familles », a poursuivi mon superviseur. « Mais rappelez-vous que votre présence, votre langage corporel, et votre capacité d’empathie sont également une partie de la prière ».

Peut-être est-ce cela que Paul voulait dire quand il a conseillé aux Philippiens de prier « dans toutes les situations ». Un esprit de joie, un comportement doux, et une présence calme sont des expressions puissantes de la prière. 

(Mme) Teresa Coda (Massachusetts) 

Prière : O Dieu, que nos prières s’étendent au-delà de nos paroles en notre présence d’amour dans le monde. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : les aumôniers hospitaliers.

PENSÉE DU JOUR 

Mes prières sont significatives, même quand les mots me manquent.

Mardi 10 janvier 2017













 LIRE : Marc 9 : 38-41 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010))

Qui n’est pas contre nous est pour nous

38Jean lui dit : « Maître, nous avons vu quelqu’un qui chassait les démons en ton nom et nous avons cherché à l’en empêcher parce qu’il ne nous suivait pas. » 39Mais Jésus dit : « Ne l’empêchez pas, car il n’y a personne qui fasse un miracle en mon nom et puisse, aussitôt après, mal parler de moi. 40Celui qui n’est pas contre nous est pour nous. 41Quiconque vous donnera à boire un verre d’eau parce que vous appartenez au Christ, en vérité, je vous le déclare, il ne perdra pas sa récompense.

Mise en garde

42« Quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient, il vaut mieux pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule, et qu’on le jette à la mer. 

Jésus répondit (à Jean) : « Ne l’en empêchez pas, car il n’est personne qui, faisant un miracle en mon nom, puisse aussitôt après parler mal de moi. Qui n’est pas contre nous est pour nous. »
- Marc 9 : 39-40


Dans la lecture d’aujourd’hui et l’enseignement que Jésus dispense à ses disciples, il les encourage à la foi authentique. Jean était troublé de voir qu’un homme chassait les démons sans faire partie des douze disciples. Dans sa réponse, Jésus nous enseigne à ne pas rejeter les autres parce qu’ils ne font pas partie de notre groupe. Nous avons encore à travailler sur notre foi, nous avons encore à apprendre et sommes toujours en mouvement vers la même destination.

Pensée du jour

La Bonne Nouvelle de Jésus Christ peut atteindre le monde de nombreuses façons différentes.

La réponse de Jean à cet homme est bien connue de nombreux chrétiens. Quand dans la pratique nous percevons des différences, dans la tradition, ou même dans la musique, nous accordons souvent moins de considération à tout le bon travail accompli par les autres. Très souvent, nos divisions sont causées par des différences d'ordre générationnelle ou par les faiblesses humaines plutôt que par des conflits théologiques.

L’histoire d’aujourd’hui peut aider à nous rappeler que, quand on prêche l’Évangile et qu’on invoque le nom de Jésus,  on atteint alors la personne qui a besoin de l’entendre, et ce quel qu’en soit le média. Entre nous, nous pouvons être en désaccord sur la façon de transmettre le message, sur la manière de l’enseigner, comme sur la personne qui le partage. Mais nous savons que Jésus peut utiliser n’importe qui pour toucher le cœur de l’humanité.

(Mme) Cheryl Anderson (Californie)

Prière : Seigneur, aide-nous à regarder au-delà de nos différences pour nous concentrer sur le partage de ton amour avec les autres. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les communautés locales en crise.

Lundi 9 janvier 2017













- LIRE : Genèse 32 : 22-32 (Louis Segond 1910)

22Le présent passa en avant, lui-même demeura cette nuit-là au camp.

Le passage du Yabboq

23Cette même nuit, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et il passa le gué du Yabboq. 24Il les prit et leur fit passer le torrent, puis il fit passer ce qui lui appartenait, 25et Jacob resta seul. Un homme se roula avec lui dans la poussière jusqu’au lever de l’aurore. 26Il vit qu’il ne pouvait l’emporter sur lui, il heurta Jacob à la courbe du fémur qui se déboîta alors qu’il roulait avec lui dans la poussière. 27Il lui dit : « Laisse-moi car l’aurore s’est levée. » – « Je ne te laisserai pas, répondit-il, que tu ne m’aies béni. » 28Il lui dit : « Quel est ton nom ? » – « Jacob », répondit-il. 29Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu l’as emporté. » 30Jacob lui demanda : « De grâce, indique-moi ton nom. » – « Et pourquoi, dit-il, me demandes-tu mon nom ? » Là même, il le bénit. 31Jacob appela ce lieu Peniel – c’est-à-dire Face-de-Dieu – car « j’ai vu Dieu face à face et ma vie a été sauve ». 32Le soleil se levait quand il passa Penouël. Il boitait de la hanche. 


« Il dit encore : Ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. » - Genèse 32 : 28

Assis seul sur un banc du parc, je réprimais des larmes de frustration. J’étais certain que ma vie avait été consacrée à Dieu et je tentais de suivre fidèlement les conseils de Dieu. J’avais passé plusieurs années à me préparer pour la carrière à laquelle je croyais que Dieu me destinait, mais je ne pouvais même pas obtenir une entrevue. Était-ce parce que j’avais tellement mal compris les conseils de Dieu, ou Dieu m’avait-il tout simplement abandonné ? Tout au long de cette nuit-là, je me suis débattu avec la question de ma relation avec Dieu.

Pensée du jour

Parfois, nos échecs offrent les plus grandes possibilités de croissance dans la foi.

Jacob, lui aussi, avait passé toute une nuit à lutter avec Dieu. Bien que la Bible ne le dise pas, je soupçonne que Jacob a été également inquiet au sujet de sa relation avec Dieu. Jacob avait acquis de grandes richesses en dépouillant son frère de son héritage légitime. Maintenant, à la veille de leur réunion, Jacob craignait l’accueil qu’Esaü lui réserverait. Toutefois, au lever du soleil, en réponse à la demande de Jacob en vue de la bénédiction, l’ange avait promis : « Ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël, parce que tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu as été vainqueur » (Genèse 32 : 28).

Les conditions de Jacob restaient inchangées ; son frère était encore en route à sa rencontre. Mais Jacob était un homme changé. Après ma nuit de lutte avec Dieu, ma situation n’a pas changé non plus. Mais moi aussi, j’avais été changé, rassuré que Dieu n’a pas été offensé par mes doutes et continuerait à m’aimer inconditionnellement.

(M.) Tom Dury (Colorado)

Prière : Père céleste, je te remercie d’avoir pris en compte nos doutes et nos craintes et de nous assurer de ton amour inconditionnel. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les demandeurs d’emploi.


Dimanche 8 janvier 2017 













LIRE : Jean 6 : 5-13 (La Bible en français courant)

5Jésus regarda et vit qu'une grande foule venait à lui ; il demanda donc à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour leur donner à manger à tous ? » 6— Il disait cela pour mettre Philippe à l'épreuve, car il savait déjà ce qu'il allait faire. — 7Philippe lui répondit : « Même avec deux cents pièces d'argent, nous n'aurions pas de quoi acheter assez de pain pour que chacun d'eux en reçoive un petit morceau. » 8Un autre de ses disciples, André, le frère de Simon Pierre, lui dit : 9« Il y a ici un garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons. Mais qu'est-ce que cela pour un si grand nombre de personnes ? » 10Jésus dit alors : « Faites asseoir tout le monde. » Il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit. Ils s'assirent donc ; ils étaient environ cinq mille hommes. 11Jésus prit les pains et, après avoir remercié Dieu, il les distribua à ceux qui étaient là. Il leur donna de même du poisson, autant qu'ils en voulaient. 12Quand ils eurent tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne soit perdu. » 13Ils les ramassèrent et remplirent douze corbeilles avec les morceaux qui restaient des cinq pains d'orge dont on avait mangé. 

« Lorsqu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples :Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde ». - Jean 6 : 12


Je confectionne souvent des calendriers de bureau avec mes élèves de l’église dans le cadre d’un programme pour accueillir la nouvelle année. Il y a deux ans, cependant, après avoir confectionné notre calendrier de bureau de l’année, j’ai pensé que jeter le reste des papiers serait du gaspillage. J’ai mis le papier de rebut dans mon tiroir de bureau pour une utilisation future. Au cours des deux années suivantes, chaque fois que je nettoyais mon bureau, je me demandais si je devais jeter le papier. La décision n’a jamais été facile. Le papier était de haute qualité et se présentait sous plusieurs jolies couleurs.

Pensée du jour

Si nous recevons avec gratitude, nous n’avons rien à jeter.

Cette année, tout en faisant des cartes d’encouragement et de consolation, je me suis souvenue du papier dans mon tiroir. Je l’ai utilisé pour faire plusieurs belles cartes. L’Écriture nous rappelle l’importance d’avoir la foi pour recevoir les dons de Dieu avec actions de grâces. Si nous regardons notre environnement avec un cœur plein de gratitude, même le vieux papier peut devenir des cartes postales qui offrent de l’encouragement et de la force.

(Mme) Eun-hye Cha (Séoul, Corée du Sud)

Prière : Aimer Dieu, qui nous a créés avec soin, nous donne la foi de voir la beauté dans toute la création. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour pouvoir recevoir avec actions de grâce.

Samedi 7 janvier 2017













LIRE : Psaume 46 : 1-11 (Louis Segond 1910)

1(46:1) Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique. (46:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. 2(46:3) C'est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers, 3(46:4) Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu'à faire trembler les montagnes. -Pause. 4(46:5) Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très Haut. 5(46:6) Dieu est au milieu d'elle: elle n'est point ébranlée; Dieu la secourt dès l'aube du matin. 6(46:7) Des nations s'agitent, des royaumes s'ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante. 7(46:8) L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause. 8(46:9) Venez, contemplez les oeuvres de l'Éternel, Les ravages qu'il a opérés sur la terre! 9(46:10) C'est lui qui a fait cesser les combats jusqu'au bout de la terre; Il a brisé l'arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre. - 10(46:11) Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre. - 11(46:12) L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.

Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?
- 1 Jean 5 : 5


Mon père a toujours cherché à nous rapporter des récits de la vie réelle relatifs à la manière dont Dieu agit dans nos vies. Une de ces histoires s’est produite en 1962, après le début de la guerre de libération en Angola, quand nous avons été contraints de nous réfugier dans les forêts loin de nos champs. Un jour, mon père et ma cousine Martha étaient à la recherche de nourriture sur les rives de la rivière Dande. En essayant de repasser à l’autre côté - déjà chargé de denrées et en marchant sur l’un des ponts fait de deux troncs d’arbre - mon père a glissé et est tombé. Il a été immédiatement emporté par le fort courant des eaux. Comme il ne savait pas nager, il a lutté désespérément pour sa vie. Une fois épuisé, il a pensé : Seigneur, que ta volonté soit faite (Matt. 6:10, 26 : 42). Les eaux l’emportaient. Soudain, il a senti quelque chose de solide sous lui. Revigoré, il s’est aperçu qu’il avait été balayé et jeté sur un gros rocher au bord de la rivière turbulente.

Pensée du jour

« Ce qui est impossible aux mortels est possible à Dieu » (Lc 18,27).

Quel merveilleux exemple de la façon dont nous pouvons abandonner tout le contrôle de nos vies à l’attention infinie de Dieu ! Cette histoire me rappelle les moments où j’ai lutté pour résoudre des problèmes par moi-même. La solution peut apparaître de façon inattendue lorsque je suis finalement en mesure de laisser prise et de confier le problème à Dieu.

(M.) Tito Bombo (Luanda, Angola)

Prière : Seigneur, dans les moments de détresse, aide-nous à nous rappeler que notre salut est en toi. Au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les déplacés par les guerres.

Vendredi 6 janvier 2017 













 LIRE : Jean 2 : 1-11 (La Bible Parole de Vie)

À Cana, Jésus change l'eau en vin

1Le troisième jour, il y a un mariage dans le village de Cana, en Galilée. La mère de Jésus est là.  2On a aussi invité Jésus et ses disciples au mariage. 3À un moment, il n'y a plus de vin. Alors la mère de Jésus lui dit : « Les gens n'ont plus de vin. » 4Jésus lui répond : « Mère, qu'est-ce que tu me veux ? Ce n'est pas encore le moment pour moi. » 5La mère de Jésus dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu'il vous dira. » 6Il y a là six grands récipients de pierre. Les Juifs se servent de l'eau qu'ils contiennent pour se rendre purs selon leur coutume. Dans chaque récipient, on peut mettre une centaine de litres. 7Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez ces récipients avec de l'eau. » Les serviteurs les remplissent jusqu'au bord. 8Jésus leur dit : « Maintenant, prenez de cette eau et apportez-la au responsable du repas. » Les serviteurs lui en portent. 9Le responsable du repas goûte l'eau, qui est devenue du vin. Il ne sait pas où on a pris ce vin. Mais les serviteurs qui ont pris de l'eau dans les récipients le savent. Alors le responsable du repas appelle le marié 10et il lui dit : « Tout le monde sert d'abord le bon vin. Et quand les invités ont beaucoup bu, on sert du vin moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant ! » 11C'est le premier signe étonnant que Jésus fait. Cela se passe à Cana, en Galilée. Jésus montre ainsi sa gloire, et ses disciples croient en lui. 

« Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »
- 2 Corinthiens 3 : 18


Le premier miracle de Jésus a commencé par de l’eau ordinaire versée dans des vases ordinaires en pierre. À notre connaissance, Jésus n’a pas remué l’eau, ni touché les vases, ni prié à haute voix. Il a simplement demandé aux serviteurs de remplir d’eau les vases et de les porter à l’ordonnateur du repas des noces. En servant dans l’obéissance l’ordonnateur du repas, ils découvrent que l’eau a été transformée en vin.

Pensée du jour

Jésus-Christ peut changer l’ordinaire en de l’extraordinaire.

L’auteur de l’Évangile nous dit que, par ce miracle, Jésus a « révélé sa gloire » à ses disciples qui le suivaient. Qu’ont vu les disciples de si glorieux ? Ils ont vu que, par la présence puissante du Christ, la transformation se produit. L’eau ordinaire devient du vin extraordinaire lorsque les serviteurs obéissants font ce que Jésus demande.

Un miracle similaire de transformation paisible se produit dans nos vies. Quand nous cherchons la présence du Christ par la méditation des Saintes Écritures et par la prière, le Saint-Esprit nous transforme progressivement à l’image de notre Seigneur. Quand nous nous engageons au service dans l’obéissance, nous pouvons devenir de plus en plus semblables à Jésus. Nos vies ordinaires peuvent devenir extraordinaires.

(Mme) Marion Speicher Brown (Floride)

Prière : Seigneur Jésus, merci pour le processus de transformation constant - un miracle - dans nos vies. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les jeunes mariés.

Jeudi 5 janvier 2017













 LIRE : Psaume 34 : 1-7 (Louis Segond 1910)

1(34:1) De David. Lorsqu'il contrefit l'insensé en présence d'Abimélec, et qu'il s'en alla chassé par lui. (34:2) Je bénirai l'Éternel en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche. 2(34:3) Que mon âme se glorifie en l'Éternel! Que les malheureux écoutent et se réjouissent! 3(34:4) Exaltez avec moi l'Éternel! Célébrons tous son nom! 4(34:5) J'ai cherché l'Éternel, et il m'a répondu; Il m'a délivré de toutes mes frayeurs. 5(34:6) Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte. 6(34:7) Quand un malheureux crie, l'Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses. 7(34:8) L'ange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger.

Le psalmiste a écrit : « Je bénirai l’Éternel en tout temps ; sa louange sera toujours dans ma bouche ».
- Psaume 34 : 1


Par un soir gris de Londres, j’ai écouté un musicien jouer sur une place publique. Tout autour de lui, on tapait des orteils et on claquait des doigts en rythme. Les spectateurs se balançaient, paraissant tentés de danser ; mais personne ne le faisait, peut-être par crainte de paraître stupide en face de tant d’étrangers. Puis un homme se penche, saisit les mains de sa petite fille, et se met à danser avec elle. La petite fille se balance et fait des pas, sans être intimidée par la foule. Les yeux fixés sur son père, elle danse librement, et leur joie communicative apporte de la chaleur dans le froid crépuscule.

Pensée du jour

Je vais louer le Seigneur, peu importe qui me regarde.

Souvent, comme les spectateurs dans la foule, je me retiens d’exprimer ma joie. J’ai trop peur de l’opinion des gens. Adorer sans réserve est facile quand tout le monde est en train de faire la même chose. Mais le Psaume 34 : 1 dit : « Je bénirai le Seigneur en tout temps ».

Comme la petite fille danse avec son père, nous pouvons nous concentrer sur Dieu et non sur des gens autour de nous et être libre d’adorer Dieu à tout moment. Aujourd’hui, louons Dieu de tout cœur.

(Miss) Élizabeth Syson (Arizona)

Prière : Seigneur, nous voulons t’adorer totalement, librement et joyeusement. Aide-nous à garder nos yeux sur toi et à te louer quand nous prions : « Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. »

SUJET DE PRIÈRE : les pères et les filles.

Mercredi 4 janvier 2017 













LIRE : Matthieu 4 : 18-22 (Traduction Œcuménique de la Bible (2010))

18Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon appelé Pierre et André, son frère, en train de jeter le filet dans la mer : c’étaient des pêcheurs. 19Il leur dit : « Venez à ma suite et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » 20Laissant aussitôt leurs filets, ils le suivirent. 21Avançant encore, il vit deux autres frères : Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, dans leur barque, avec Zébédée leur père, en train d’arranger leurs filets. Il les appela. 22Laissant aussitôt leur barque et leur père, ils le suivirent.

« Il (Jésus) leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
- Matthieu 4 : 19


Au cours d’une chaude soirée tranquille, l’été dernier, un ami m’a appris à pêcher. Il m’a fourni l’équipement et formé sur le comportement des poissons et les appâts. Il a souligné la nécessité de faire preuve de patience dans la pêche, en particulier quand un poisson est sur la ligne et commence à se débattre. Nous avons ramé autour du lac dans ses lieux de pêche préférés. Lorsque j’ai finalement accroché un « grand », je suis devenu trop agressif et la ligne s’est brisée.

Pensée du jour

Comment vais-je suivre l’appel de Jésus à "devenir pêcheur d’hommes"?

Suite à cette expérience, l’analogie entre la pêche de poissons et la pêche des hommes dans la lecture d’aujourd’hui est devenue claire pour moi. Les occasions de partager notre foi se présentent dans la vie quotidienne, souvent de façon inattendue. Les clés du succès sont la connaissance, la patience, et – surtout – le fait de "vouloir aller à la pêche". Alors que beaucoup s’échappent, quelques-uns sont accrochés, et ceux qui s’échappent seront plus tard rattrapés par d’autres. Nous ne sommes pas tous également équipés de connaissance, de patience et de courage pour attraper tout le monde que nous approchons ; mais nous pouvons faire de notre mieux à chaque rencontre humaine et grâce à Dieu le travail sera fait. En jetant un regard en arrière sur mon chemin de foi, je suis pour toujours reconnaissant aux nombreuses personnes courageuses de m’avoir sans cesse cherché et d’avoir prié pour moi jusqu’à ce que je fusse finalement accroché aux vérités éternelles de Dieu.

(M.) Evan Wride (Californie)

Prière : Seigneur montre-nous comment raconter avec courage et patience nos histoires, comptant sur toi avec confiance pour le résultat. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : pour la patience dans le partage de ma foi.

Mardi 3 Janvier 2017 













LIRE : Psaume 1 : 1-3 et Jérémie 17 : 7-8

1Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur le chemin des pécheurs, Et qui ne s'assied pas sur le banc des moqueurs, 2Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui médite sa loi jour et nuit ! 3Il est comme un arbre planté près d'un cours d’eau, Qui donne son fruit en son temps, Et dont le feuillage ne se flétrit pas : Tout ce qu'il fait réussit.

&

7Béni soit l'homme qui se confie en l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'assurance ! 8Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant ; Il ne voit pas venir la chaleurEt son feuillage reste verdoyant ; Dans l'année de la sécheresse, Il est sans inquiétude Et il ne cesse de porter du fruit.

Jésus a dit : « Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »
- Jean 4 : 14


Les arbres dressés sur la berge en face de ma maison ne sont pas particulièrement beaux, mais ils sont robustes et productifs. Une grande variété d’oiseaux trouve refuge dans leurs branches. Les gens qui se promènent le long du chemin près de la rivière s’arrêtent souvent et s’asseyent à l’ombre qu’ils fournissent. Les pommes de pin qu’ils laissent tomber sont collectées par d’autres comme combustible pour leurs feux.

Pensée du jour

Ma vie s’épanouit quand je me repose dans la présence de Dieu.

Lors d’une récente sécheresse, les arbres ont continué de pousser parce que leurs racines s'étaient enfoncées en profondeur, et ils étaient ainsi alimentés par la rivière. Cela m’a rappelé que ma vie s’épanouit quand je suis enracinée dans la sagesse et la vérité de la Parole de Dieu, quand je reste près de la source d’eau vive qu’offre Jésus. En restant proche de Dieu, en méditant sur les Écritures, et en me reposant dans la présence de Dieu, je peux devenir spirituellement forte. Ensuite, d’autres parties de ma vie se rangent également selon le modèle établi par Dieu. Quand je ne prête pas attention à ces disciplines spirituelles, ma vie devient moins productive et je perds la paix et la joie que Dieu veut me donner. A ces moments-là, je regarde ces arbres et je me rappelle ce que mes priorités devraient être de garder ma vie fondée sur la Parole de Dieu et de boire de la source d’eau vive que le Christ offre pour la vie éternelle.

(Mme) Ann Stewart (Australie du Sud, Australie)

Prière : Dieu d’amour, ouvre nos yeux pour voir et aide-nous à tirer les leçons que ta création peut nous enseigner. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : les environnementalistes.

Lundi 2 Janvier 2017 













 LIRE : 1 Thessaloniciens 5 : 16-18 (La Bible en français courant)

16Soyez toujours joyeux, 17priez sans cesse, 18remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ.

« En tout rendre grâce, car cela est la volonté de Dieu en Jésus-Christ vous concernant. »
- 1 Thessaloniciens 5 : 18 (LSG)


J‘étais adolescente lorsque j’ai perdu mon frère et mon père dans l’intervalle de quelques semaines. Bien que le soleil ait brillé de son éclat cet été-là, mon âme s'est sentie sombre. En l'espace de 29 jours, notre famille avait été réduite de sept à cinq personnes. Deux chaises à la table du dîner restaient vides. Le désespoir m’a plongée dans un trou profond.

Pensée du jour

Dieu chemine avec moi.

Comme je ne connaissais pas les Écritures, j’étais tombée dans l’obscurité pendant des années, en essayant de sortir de mon trou de désespoir. Puis un jour, j’ai appris que Paul a écrit : « En tout rendez grâce, car cela est la volonté de Dieu en Jésus-Christ vous concernant » (1 Thessaloniciens 5:18, LSG.). Je savais que Dieu voulait que je sois en paix ; mais je me demandais, Comment puis-je rendre grâce pour la tragédie et le désespoir ? Ensuite, j’examinais minutieusement le verset et le regardait à travers une loupe. Une vérité soudain surgit, énorme. La lettre de Paul aux Thessaloniciens ne m’ordonne pas de me sentir reconnaissante ou d’être reconnaissante ; je dois simplement « rendre grâce ».

Dieu désire que nous rendions grâce comme un acte de foi et d’obéissance. Nous pouvons apprendre à faire confiance que Dieu marchera avec nous à travers tout ce qui arrive. Si nous nous sentons glisser dans un abime de souffrance, nous pouvons avoir confiance que Dieu nous soutiendra.

(Mme) Mary Fran Heitzman (Minnesota)

Prière : Seigneur, même dans le désespoir, aide-nous à rendre grâce que tu chemines avec nous. Amen.

SUJET DE PRIÈRE : quelqu’un en état de dépression.














Dimanche 1er Janvier 2017

 LIRE : Matthieu 24 : 32-44* (La Nouvelle Bible Segond)

32Comprenez cette comparaison empruntée au figuier : dès que ses rameaux deviennent tendres et que poussent ses feuilles, vous reconnaissez que l’été est proche. 33De même, vous aussi, quand vous verrez tout cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, qu’il est à vos portes. 34En vérité, je vous le déclare, cette génération ne passera pas que tout cela n’arrive.

Le psalmiste a écrit : « Apprends-nous à compter nos jours, et nous obtiendrons la sagesse du cœur. »

- Psaume 90 : 12 (TOB)


Une nouvelle année me rend pleinement conscient du passage du temps : comment nous permettons à des calendriers et à des horloges de nous dominer, comment il n’y a jamais assez de temps pour ce que nous devons ou voulons faire. Cela me rappelle comment le temps change certaines choses mais pas d’autres. Le temps aide à guérir une douleur et à atténuer les souvenirs de vieux conflits et de blessures, mais le simple passage du temps ne renforce pas le mariage, l’amitié, ou la personnalité.

Pensée du jour

Comment vais-je me décider à servir Dieu cette année?

Une nouvelle année nous rappelle que le temps de Dieu est différent du nôtre. Galates 4 : 4 dit, « lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils », mais nous ne connaissons pas le calendrier futur de Dieu. Certaines personnes tentent de prédire la fin du monde ou de dire que nous vivons dans « la fin des temps », mais à la lecture d’aujourd’hui, Jésus nous rappelle que Dieu seul connait ce que recèle l’avenir.

La meilleure résolution du Nouvel An que je puis faire est d’apprécier chaque jour que Dieu me donne, pour devenir un meilleur intendant de mon temps, et d’évoler de façon à être plus semblable au Christ et à mieux servir Dieu.

(M.) Gus Browning (Texas)

Prière : Eternel Dieu, enseigne-nous à utiliser nos jours pour que nous puissions en « avoir un cœur sage. » Amen.

SUJET DE PRIÈRE : être un meilleur gestionnaire de mon temps.

---------
* Les lectures de la Bible sont choisies avec beaucoup de soin, et nous vous invitons à inclure la lecture suggérée dans votre temps de dévotion.