Un temps pour tout - Ecclésiaste 3.1-8

Jeudi 22 Décembre 2016 

LIRE : Ecclésiaste 3 : 1-8 (La Colombe)

Tout est éphémère

1Il y a un moment pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel : 

2Un temps pour enfanter et un temps pour mourir ; 

Un temps pour planter et un temps pour arracher le plant ; 

3Un temps pour tuer et un temps pour guérir ; 

Un temps pour démolir et un temps pour bâtir ; 

4Un temps pour pleurer et un temps pour rire ; 

Un temps pour se lamenter et un temps pour danser ; 

5Un temps pour jeter des pierres et un temps pour ramasser des pierres ; 

Un temps pour étreindre et un temps pour s'éloigner de l'étreinte ; 

6Un temps pour chercher et un temps pour perdre ; 

Un temps pour garder et un temps pour jeter ; 

7Un temps pour déchirer et un temps pour recoudre ; 

Un temps pour se taire et un temps pour parler ; 

8Un temps pour aimer et un temps pour haïr ; 

Un temps de guerre et un temps de paix.

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux :
un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser.
- Ecclésiaste 3 : 1, 4 

Lorsque mon neveu m’a appelée pour m’annoncer la mort subite et inattendue de ma nièce de 27 ans, Jen, tout mon corps a commencé à trembler. Elle avait été comme une fille pour moi. Au cours des jours de souffrances consécutives à sa mort, je me demandais si je serais encore capable de sourire. J’aurais voulu être transportée de nombreuses années plus tard, à un moment où, je l’espérais, la douleur serait moindre. Mon cœur était brisé, et je n’étais pas sûre qu’il puisse être réparé. 

Pensée du jour

Parce que Dieu est avec moi, même dans la douleur, je puis avoir de l’espoir (voir 1Th 4.13).

La lecture d’aujourd’hui, tirée de l’Ecclésiaste, nous rappelle que certaines saisons de nos vies apportent la douleur, tandis que d’autres apportent la joie. Parfois, quand nous avons du chagrin, nous pensons que nos vies seront remplies d’une douleur implacable. Nous avons du mal à nous imaginer un moment moins douloureux dans l’avenir. Nous nous sentons pris au piège de la douleur sans espoir. 

J’ai trouvé que, même si la mort de ma nièce continue encore à me peser, je suis maintenant capable de sourire à nouveau et de profiter de ces bénédictions que Dieu m’a si gracieusement données. La Parole de Dieu nous donne l’espoir de vivre une autre saison après la douleur, une saison de joie et de fête – nous rappelant que Dieu marche avec nous dans les deux saisons et nous apporte la guérison pour aller plus loin. Nous ne resterons pas toujours dans cette saison de douleur ; nous serons en mesure de nous réjouir à nouveau. 

(Mme) Lin Daniels (Massachusetts) 

Prière : Seigneur, merci de ce que, même dans les saisons de profonde tristesse, tu es tout près de nous et que ton amour nous accompagne. Donne-nous de l’espoir pour l’avenir, afin que nous puissions persévérer. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE : ceux qui se sentent désespérés.