Un peu plus profond - Matthieu 14.23-31

Vendredi 14 Octobre 2016 

LIRE : Matthieu 14 : 23-31 (PdV)

23Jésus les renvoie donc, puis il monte dans la montagne pour prier. Quand la nuit arrive, Jésus est là, seul. 

24La barque est déjà assez loin de la terre. Le vent souffle contre la barque, et les vagues viennent la frapper. 

25Vers la fin de la nuit, Jésus vient vers ses disciples en marchant sur l'eau. 

26Quand les disciples le voient marcher sur l'eau, ils sont effrayés, ils disent : « C'est un fantôme ! » Et ils se mettent à crier, parce qu'ils ont peur. 

27Mais Jésus leur parle tout de suite en disant : « Rassurez-vous, c'est moi ! N'ayez pas peur ! » 

28Alors Pierre lui dit : « Seigneur, si c'est bien toi, donne-moi l'ordre de venir vers toi sur l'eau. » 

29Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre sort de la barque et il se met à marcher sur l'eau pour aller vers Jésus. 

30Mais, en voyant qu'il y a du vent, il a peur, il commence à s'enfoncer dans l'eau. Alors il crie : « Seigneur, sauve-moi ! » 

31Aussitôt, Jésus tend la main à Pierre, il le saisit et lui dit : « Tu n'as pas beaucoup de foi ! Tu n'as pas eu confiance. Pourquoi ? » 

Aussitôt Jésus dit à [ses disciples] : «Rassurez-moi, c’est moi». 

- Matthieu 14 : 27 


Ma fille de deux ans se tenait debout sur le rivage, avec hésitation. Les eaux de la côte du Golfe ruisselaient doucement à ses pieds. « J’ai peur », dit-elle fermement. Sa tante l’encouragea « Tout va bien », « fais juste un pas ». Elle fit un pas de bébé. «D’accord », dit tante Nikki, « maintenant juste un peu plus ». Elle fit un autre pas et un autre tout en empoignant avec confiance la main de sa tante. «Un peu plus loin, maintenant un peu plus profond ». En quelques instants, ma fille avait triomphalement de l’eau à la taille. « J’y suis! J’y suis! », cria-t-elle avec enthousiasme. 

Pensée du jour

Avec l’aide du Christ, nous pouvons surmonter nos peurs et notre insécurité.

Je l’enviais, en pensant à toutes les fois où j’avais triché sur ce même sentiment de victoire parce que j’avais eu trop peur de suivre Jésus un peu plus loin. Combien de fois avais-je choisi de rester sur le rivage de l’insécurité ? 

Nos insécurités peuvent avoir beaucoup de sens pour nous, mais elles nous maintiennent sur le rivage en nous rappelant constamment les jugements négatifs des autres. Mais le Christ ne porte pas de tels jugements. Il ne veut pas que nous restions sur le rivage, mais nous encourage à aller là où la véritable intimité et victoire peuvent être trouvées. « Juste un peu plus », dit, quand a elle joué dans les vagues avec jubilation –  et le sentiment de la victoire sur mes peurs, mes doutes et mes insécurités. Mais le chemin de ce genre de joie nous renvoie à des eaux plus profondes. 

Mme) Sarah Reeves (Géorgie)
Prière : Seigneur, donne-nous le courage de te suivre pour une expérience chrétienne plus profonde aujourd’hui.
Amen.
SUJET DE PRIERE : pour que nous ayons du courage.