Toujours avec nous - Matthieu 6.25-34

Lundi 5 Septembre 2016 

LIRE : Matthieu 6 : 25-34 (PdV)

Dieu donne tout ce qui est nécessaire à la vie

25« C'est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements. 26Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit ! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux ! 

27« Ce n'est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! 28Pourquoi alors vous faire du souci pour les vêtements ? Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent. Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 29Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n'a jamais eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. 30L'herbe est aujourd'hui dans les champs, et demain on la jettera au feu. Et pourtant, Dieu l'habille de vêtements magnifiques. Vous qui n'avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d'une chose : Dieu en fera au moins autant pour vous ! 

31« Ne soyez pas inquiets en vous demandant : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Qu'est-ce que nous allons boire ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” 32En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien. 33Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus. 

34« Donc, ne vous faites pas de souci pour demain. Demain se fera du souci pour lui-même. La fatigue d'aujourd'hui suffit pour aujourd'hui ! » 

[Jésus] S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! Tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. - Marc 4 : 39 

Je passais une matinée difficile. Je n’avais pas dormi la nuit précédente, et j’étais inquiet. Des membres de la famille faisaient face à des problèmes de santé. Un employé apprécié avait démissionné. J’essayais de tenir les délais d’un projet. Debout en train d’échanger avec des connaissances à l’heure de la pause-café à l’église, mon esprit était rempli d’anxiété. 

Une amie se dirigea vers moi. « C’est la plus belle croix que j’ai jamais vue ! » dit-elle en indiquant une croix de bois qui pendait dans la zone du café. Le sacristain de l’église l’avait confectionnée avec deux branches d’arbres fouettées, qu’il avait nouées avec un cordon. Je lui ai dit que cette croix était là depuis plusieurs années. Elle posa ses mains sur son visage et dit : « N’est-ce pas étonnant ? Cette belle croix a été là tout ce temps, et je ne l’avais même pas remarquée »

Pensée du jour

Je serai attentif aux signes de la présence de Dieu.

J’ai suivi des études sur la croix – le symbole de l’amour sacrificiel de Dieu pour nous. Elle semblait me tendre la main pendant mes moments de détresse. Ce matin, la croix et le commentaire de mon amie m’ont apporté un message de la part de Dieu : « Je suis ici pour toi. J’ai toujours été là pour toi ».

Quand nous sommes submergés par l’inquiétude, nous pouvons rechercher autour de nous des signes de la présence de Dieu. Quand nous déchargeons nos inquiétudes sur Dieu par la prière, nous pouvons recevoir le réconfort de Dieu. 

(M.) David McCain (Louisiane) 

Prière : Seigneur, merci de nous guider à travers les tempêtes de la vie. Ouvre nos yeux pour que nous puissions voir les signes de ta présence. Amen. 

SUJET DE PRIERE: les sacristains.