Si seulement ils savaient - Romains 2.1-6

Dimanche 30 Octobre 2016 

LIRE: Romains 2 : 1-6 (PdV)

Le jugement de Dieu

1Toi qui juges les autres, tu es donc sans excuse, peu importe qui tu es. Tu juges les autres, mais tu fais comme eux ! Alors, en jugeant, c'est toi-même que tu condamnes. 

2Oui, nous le savons, Dieu juge avec vérité ceux qui agissent ainsi. 

3Toi, tu juges ceux qui font ces choses-là, mais tu fais comme eux ! À ton avis, est-ce que tu vas échapper au jugement de Dieu ? 

4Dieu est très bon, très patient, il sait attendre. Est-ce que tu t'en moques ? Cette bonté de Dieu te pousse à changer ta vie, tu ne le sais donc pas ? 

5Tu refuses de comprendre, tu ne veux pas changer. C'est pourquoi tu prépares contre toi une grande colère pour le jour de la colère. Ce jour-là, Dieu va montrer qu'il juge les gens avec justice. 

6« Il récompensera chacun selon ses actes. » 

Il respirera la crainte de l’Éternel ; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire.
- Esaïe 11 : 3 

Je conduisais sur la voie de droite avec mon pied au plancher. La vitesse limite était de 80 km/h, mais ma voiture n’allait pas plus vite que 32 km/h. Plusieurs conducteurs me regardaient furieusement en accélérant pour me dépasser. Certains avaient les poings serrés, prononçant des mots que je ne pouvais heureusement pas comprendre. Ils ne savaient pas que j’allais aussi vite que ma voiture me le permettait. J’étais injustement jugé uniquement par ce qu’ils avaient vu. 

Pensée du jour

La miséricorde triomphe du jugement (Jacques 2.13).

Les circonstances et les situations ne sont pas toujours telles qu’elles paraissent. Lorsqu’une information pertinente manque ou est négligée, nous avançons tous des hypothèses. J’ai appris ce que c’est que de recevoir un jugement immérité. Dieu a utilisé cet incident pour m’humilier et me révéler le péché qui est dans mon propre cœur. Il était temps pour moi de me repentir, et me détourner de mon péché. 

Combien de fois ne tirons-nous pas des conclusions erronées, parce que nous avons manqué de rassembler tous les faits ? Combien de fois les pensées que nous avons sur les autres ne sont-elles pas critiques ? Au lieu de juger les autres, nous pouvons prendre plaisir dans la bonté de Dieu et commencer à apprendre comment étendre la grâce de Dieu aux autres dans leur temps de besoin. 

(Mme) Lydia Gomez Reyes (Texas) 

Prière : Seigneur, laisse nos cœurs chercher au-delà de ce que nos yeux voient, afin que nous veillions à ne pas porter un jugement sur les autres. Amen. 

SUJET PRIÈRE : quelqu’un que j’ai jugé.