Même un soupir - Psaume 139.1-10

Samedi 23 Janvier 2016

LIRE : Psaume 139 : 1-10

Le psalmiste a écrit : « Tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. »
- Psaume 139: 3

Jusqu'à mon combat contre le cancer, je ne comprenais jamais la différence entre être fatigué et être épuisé. Quand j’étais fatigué une force intérieure me permettait toujours d’effectuer certaines tâches. Mais lorsque j’étais épuisé, je ne pouvais pousser plus loin. Je me sentais plus déprimé qu’une caverne. Parfois, je n’avais pas d'énergie pour manger, et encore moins pour prendre une douche. Un matin, j’étais tellement exténué que tout ce que je pouvais faire était de soupirer. Puis dans mes dévotions je découvris le Psaume 38: 10: « O Seigneur ! Tous mes désirs sont devant toi, Et mes soupirs ne te sont point cachés. » Quel déclic, je sentis dans mon esprit ! Dieu entendait mon profond soupir, peu importe que je me sentis déprimé ou faible. Dieu m'aimait, peu importe que je sois fatigué ou découragé. Dieu savait comment je me sentais et ce que je désirais.

Pensée du jour

Peu importe que je me sente faible, Dieu me fait la grâce de me relever.

Je suis dépassé par l'amour infini de Dieu pour nous, que Dieu écoute quelque chose d'aussi petit qu'un soupir. Bien que notre souffrance puisse sembler un énorme fardeau, elle ne peut jamais empêcher Dieu de prendre soin de nous.

(M.) Mark Weinrich (Nevada)

Prière : Seigneur, nous te remercions qu'il n'y ait rien (peu importe nos infirmités) qui puisse nous éloigner de toi. Dans notre souffrance, sois notre consolateur et apporte-nous ta paix. Amen.

SUJET DE PRIERE : Les patients souffrant du cancer.