Le chant du Seigneur - Sophonie 3.14-20

Jeudi 29 Septembre 2016 

LIRE : Sophonie 3 : 14-20 (PdV)

Jérusalem va être reconstruite

14Chante et danse, ville de Sion ! 

Poussez des cris de joie, habitants d'Israël ! 

Oui, réjouis-toi de tout ton cœur, 

Jérusalem ! 

15Le SEIGNEUR a retiré 

les accusations qui pesaient sur vous, 

il a fait partir vos ennemis.

Le SEIGNEUR, le roi d'Israël, 

est au milieu de vous, 

vous ne devez plus avoir peur du malheur.

16Ce jour-là, on dira à Jérusalem : 

« N'aie pas peur, ville de Sion, 

ne te décourage pas ! 

17Le SEIGNEUR, ton Dieu, est au milieu de toi. 

C'est lui le héros qui remporte la victoire.

Il est rempli de joie à cause de toi, 

son amour te donne une vie nouvelle.

Il danse pour toi avec des cris de joie, 

18comme pendant les jours de fête. » 

Le SEIGNEUR dit : 

« Je vais écarter de toi le malheur, 

Jérusalem, 

pour que tu ne sois plus

couverte de honte.

19À ce moment-là, je vais faire mourir 

tous ceux qui vous ont écrasés par l'injustice.

À ce moment-là, je soignerai vos blessés, 

je ramènerai ceux qui sont en exil.

Je vous mettrai à l'honneur, 

et votre nom sera connu dans tous les pays

où vous avez été couverts de honte.

20À ce moment-là, je vous ferai revenir, 

à ce moment-là, je vous rassemblerai.

Sous vos yeux, 

je changerai votre situation.

Alors votre nom sera connu, 

et je vous mettrai à l'honneur

parmi tous les peuples de la terre. »

C'est le SEIGNEUR qui a parlé. 

L’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve ; il fera de toi sa plus grande joie ; il gardera le silence dans son amour ; il aura pour toi des transports d’allégresse. 

- Sophonie 3 : 17 

Quand j’avais huit ans, j’ai posé une question au Seigneur dans mon cœur à l’occasion de l’école du dimanche et bientôt j’ai découvert la joie de chanter et de danser pour Jésus. En classe de CM2, quand les enfants m’intimidaient, ils se moquaient, riaient de moi et me raillaient. Je pleurais souvent pendant tout le chemin du retour. Pour me consoler, j’écoutais de la musique classique dans le garage, et virevoltais en montant le volume de la musique. Je chantais des louanges simples à Jésus : « Je t’aime, Seigneur, » « Louez, le Seigneur », « Je lève mes mains, Seigneur ».

Pense du jour

Le Seigneur a pour moi des transports d’allégresse.

Une autre fois encore, j’ai trouvé la victoire dans la chanson et la danse à la naissance de mes enfants. Je me débattais avec ma nouvelle maternité, mais le Seigneur m’a aidée. Je chantais avec mes bébés, et je dansais avec eux en les prenant dans mes bras. Leurs douces réponses apaisantes m’ont apporté une grande joie. Quand j’ai trouvé le verset de Sophonie mentionné ci-dessus, je réalisais que mon chant et ma danse restituaient simplement ce que le Seigneur m’avait déjà exprimé. Des années plus tard, je retrouve encore cette joie. Je suis émerveillée de voir le Créateur de l’univers me manifester de l’amour et « d’avoir des transports d’allégresse pour moi ». 

Le Seigneur se réjouit de chacun de nous tous. Notre vie de louange redonne en retour l’amour que Dieu nous a donné. 

(Mme) Pamela J. Caldwell (Californie) 

Prière : Seigneur, je te dis merci pour ta chanson d’amour. Aide-nous à chanter ton amour à ceux qui ne l’ont pas encore entendu. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les nouvelles mères.