Fardeau - Matthieu 11.28-30

Dimanche 26 juin 2016

 LIRE : Matthieu 11 : 28-30 (PdV)

Venir auprès de Jésus pour trouver le repos

28« Venez auprès de moi, vous tous qui portez des charges très lourdes et qui êtes fatigués, et moi je vous donnerai le repos. 29Je ne cherche pas à vous dominer. Prenez donc, vous aussi, la charge que je vous propose, et devenez mes disciples. Ainsi, vous trouverez le repos pour vous-mêmes. 30Oui, la charge que je mettrai sur vous est facile à porter, ce que je vous donne à porter est léger. » 

Jésus a dit : « Mon joug est doux et mon fardeau léger. »
- Matthieu 11:30 


Depuis l'âge de cinq ans, j'ai secrètement porté la honte d’un abus. J’ai été solitaire et me suis souvent sentie comme ‘endommagée’. Parfois, ce fardeau m’a semblé trop lourd à porter. J'ai même eu des pensées de suicide.
Bien que j’aie entendu Matthieu 11:28-30 de nombreuses fois, je ne comprenais pas comment le joug de Jésus pouvait être facile et son fardeau léger. Mais après de nombreuses sessions de thérapie, Dieu m'a montré que je ne devais pas supporter le sentiment de honte et de culpabilité par rapport aux abus que j’avais subis, parce que ce n’était pas de ma faute - et que mon lieu de repos était en Jésus et son amour. Dieu ne m’a pas abandonnée, mais m’a portée pendant plus de 30 ans. 

Pensée du jour

Les abus ne définissent pas qui je suis en Jésus.

Pardonner a été une grande partie de mon cheminement. Il n'a jamais été question de dire que ce qui m’était arrivé était normal. Il était question de se défaire de la colère et de l'amertume tout en laissant entrer l'amour de Jésus dans mon cœur. Maintenant, pour moi, le joug et le fardeau de Jésus, ce sont son amour et le partage de son espérance avec les autres. 

Peu importe les circonstances, Jésus prend nos lourds fardeaux et nous offre le joug de son amour. 

(Mme) Michelle Nash (Mississippi) 

Prière : Seigneur, aide-nous à apprendre à ne pas laisser notre passé définir qui nous sommes. Merci, Jésus, de porter notre fardeau. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Ceux qui souffrent d’abus.