Faire le bien - Romains 7.7-25

Samedi 19 Novembre 2016 

LiRE : Romains 7 : 7-25 (PdV)

À quoi sert la loi ?

7Alors, qu'est-ce que cela veut dire ? Est-ce que la loi appartient au péché ? Sûrement pas ! Mais j'ai connu le péché seulement par la loi. En effet, je ne pouvais pas connaître les désirs mauvais sans ce commandement de la loi : « Tu n'auras pas de désirs mauvais. » 

8Le péché a profité de l'occasion, il s'est servi du commandement pour produire en moi toutes sortes de désirs mauvais. Le péché, c'est une chose morte, s'il n'y a pas de loi. 

9Autrefois, quand il n'y avait pas de loi, j'étais vivant. Mais quand le commandement est venu, c'est le péché qui est devenu vivant, 

10et moi, je suis mort. C'est pourquoi le commandement qui devait me conduire à la vie m'a conduit à la mort. 

11Oui, le péché a profité de l'occasion, il s'est servi du commandement pour me tromper et ainsi, il m'a fait mourir. 

12Mais la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 

13Alors, est-ce qu'une chose bonne peut faire mourir ? Sûrement pas ! Mais le péché s'est servi d'une chose bonne pour me donner la mort. De cette façon, le commandement a permis de reconnaître combien le péché est mauvais et de montrer toute sa violence. 

L'être humain est dominé par le péché

14Oui, nous le savons, la loi vient de Dieu, mais moi, je suis un homme faible, vendu comme esclave au péché. 

15Vraiment, ce que je fais, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le fais pas, et ce que je déteste, je le fais. 

16Si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne. 

17Alors, ce n'est pas moi qui agis, c'est le péché qui habite en moi. 

18Oui, je le sais, le bien n'habite pas en moi, je veux dire en moi qui suis faible. Pour moi, vouloir le bien, c'est possible, mais faire le bien, c'est impossible. 

19En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, et le mal que je ne veux pas, je le fais. 

20Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est pas moi qui agis, mais c'est le péché qui habite en moi. 

21Ainsi, je découvre cette loi : quand je veux faire le bien, c'est le mal qui se présente à moi. 

22Au fond de moi-même, la loi de Dieu me plaît. 

23Mais je trouve dans mon corps une autre loi, elle lutte contre la loi avec laquelle mon intelligence est d'accord. Cette loi me fait prisonnier de la loi du péché qui est en moi. 

24Me voilà bien malheureux ! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort ? 

25Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! Ainsi, avec mon intelligence, j'accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j'obéis à la loi du péché.

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 

- Romains 7 : 19 

Quand ma fille était âgée de deux ou trois ans, elle faisait des crises infantiles normales. Quand elle avait des problèmes, elle se mettait à pleurer et à crier à haute voix en répétant : « Je veux être bien. » J’étais intriguée par sa réponse. 

Pensée du jour

Avec l’aide de Dieu, je puis « être bonne ».

Paul a écrit aux Romains sur le même problème. Il voulait faire le bien. Il savait ce qu’on attendait de lui et a travaillé comme un exemple à d’autres personnes. Ça n’était pas facile. Il était humain et imparfait. 

Nous sommes également censés être des exemples. Nous savons ce que l’on attend de nous ; mais à cause du péché, faire le bien n’est pas facile. Dieu sait que nous sommes faibles et il nous fait grâce de sorte que nous sommes pardonnés quand nous chutons. Quand nous lisons la Bible pour avoir des orientations et prions pour le pardon, Dieu nous bénira. 

(Mme) Marqueta Reedy-Engle (Ohio) 

Prière : Seigneur, nous voulons faire le bien, mais parfois la tentation nous domine. S’il te plaît guide-nous et donne-nous de la force pour te suivre. Amen 

SUJET DE PRIÈRE : Pour la grâce et le pardon.