Enterrer vos talents ? - Matthieu 25.14-30

Jeudi 6 Octobre 2016 

LIRE : Matthieu 25 : 14-30 (PdV)

L'histoire des trois serviteurs

14« Le Royaume des cieux ressemble à ceci : Un homme part en voyage. Il appelle ses serviteurs et leur confie ses richesses. 15Il donne à chacun selon ce qu'il peut faire. Il donne à l'un 500 pièces d'or, à un autre 200, à un troisième 100, et il part. 16Le serviteur qui a reçu les 500 pièces d'or s'en va tout de suite faire du commerce avec cet argent et il gagne encore 500 pièces d'or. 17Celui qui a reçu les 200 pièces d'or fait la même chose et il gagne encore 200 pièces d'or. 18Mais celui qui a reçu les 100 pièces d'or s'en va faire un trou dans la terre et il cache l'argent de son maître. 

19« Longtemps après, le maître de ces serviteurs revient. Il leur demande ce qu'ils ont fait avec son argent. 20Le serviteur qui a reçu les 500 pièces d'or s'approche et il présente encore 500 pièces d'or en disant : “Maître, tu m'as confié 500 pièces d'or. Voici encore 500 pièces d'or que j'ai gagnées.” 21Son maître lui dit : “C'est bien. Tu es un serviteur bon et fidèle. Tu as été fidèle pour une petite chose, je vais donc te confier beaucoup de choses. Viens et réjouis-toi avec moi.” 22Le serviteur qui a reçu les 200 pièces d'or s'approche et il dit : “Maître, tu m'as confié 200 pièces d'or. Voici encore 200 pièces d'or que j'ai gagnées.” 23Son maître lui dit : “C'est bien. Tu es un serviteur bon et fidèle. Tu as été fidèle pour une petite chose, je vais donc te confier beaucoup de choses. Viens et réjouis-toi avec moi.” 24Enfin, celui qui a reçu les 100 pièces d'or s'approche et il dit : “Maître, je le savais : tu es un homme dur. Tu récoltes ce que tu n'as pas semé, tu ramasses ce que tu n'as pas planté. 25J'ai eu peur et je suis allé cacher tes pièces d'or dans la terre. Les voici ! Tu as ton argent.” 26Son maître lui répond : “Tu es un serviteur mauvais et paresseux ! Tu le savais : je récolte ce que je n'ai pas semé, je ramasse ce que je n'ai pas planté. 27Donc tu devais mettre mon argent à la banque. De cette façon, à mon retour, je pouvais reprendre l'argent avec les intérêts ! 28Enlevez-lui donc les 100 pièces d'or. Donnez-les à celui qui a 1 000 pièces d'or. 29Oui, celui qui a quelque chose, on lui donnera encore plus et il aura beaucoup plus. Mais celui qui n'a rien, on lui enlèvera même le peu de chose qu'il a ! 30Et ce serviteur inutile, jetez-le dehors dans la nuit. Là, il pleurera et il grincera des dents.”  » 

J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; 

voici, prends ce qui est à toi.

- Matthieu 25 : 25 

Notre pasteur intérimaire a récemment prêché un sermon sur la parabole des talents (voir Matt. 25: 14-30) qui m’a aidé à comprendre son sens le plus profond. Parce que je n’avais toujours regardé cette parabole qu'en terme d’argent, je ne comprenais pas pourquoi le maître était autant en colère contre le serviteur qui avait caché son talent. Après tout, ce serviteur n’avait pas perdu l’argent. Mais ce sermon m’a rappelé que les «talents» pouvaient être nos dons que nous recevons de Dieu, et non seulement de l’argent. 

Pensée du jour

Où puis-je utiliser mes talents pour Dieu ?

Ma nouvelle compréhension de la parabole m’a fait penser au disciple de Jésus, André. Il était tous les jours, un pêcheur moyen. Mais il avait utilisé ce qu’il possédait pour amener de nouvelles personnes à Jésus. Il avait conduit son frère, Simon [Pierre] à Jésus (voir Jean 1:41) et il avait trouvé le jeune homme avec les cinq pains et les deux poissons, le jour où Jésus avait nourri les cinq mille. (Voir Jean 6: 7-9.) 

En réfléchissant ainsi à cette partie de l’Écriture, il devenait évident pour moi que nous pouvons utiliser nos dons reçus de Dieu pour faire avancer le Royaume de Dieu, peu importe s’ils paraissent petits. Dieu peut multiplier un tout petit talent en quelque chose de merveilleux. 

(M.) James C. Seymour, Jr. (New York) 

Prière : Seigneur, merci pour les dons et les talents que tu nous as donnés. Puissions-nous les mettre à profit pour ta gloire. Amen. 

SUJET DE PRIERE : les ministères de proximité.