Dieu ne panique pas - Philippiens 1.3-11

Mardi 24 Mai 2016 

LIRE : Philippiens 1 : 3-11 (PdV)

Paul remercie Dieu

3Chaque fois que je pense à vous, je remercie Dieu. 4Chaque fois que je prie pour vous tous, je prie avec joie, 5parce que vous m'avez aidé à répandre la Bonne Nouvelle depuis le premier jour jusqu'à maintenant. 6Je suis sûr d'une chose : Dieu qui a commencé en vous un si bon travail va le continuer jusqu'au bout, jusqu'au jour où le Christ Jésus viendra. 7J'ai bien raison d'avoir ces sentiments-là pour vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur. En effet, vous participez tous au don que Dieu m'a fait : aujourd'hui où je suis en prison, comme hier, quand je défendais la Bonne Nouvelle et quand je la répandais avec force. 8Oui, Dieu sait que je dis la vérité : je vous aime tous avec la tendresse du Christ Jésus. 

9Voici ma prière pour vous : je demande que votre amour grandisse de plus en plus, qu'il vous aide à voir clair et à comprendre les choses parfaitement. 10Alors vous pourrez juger ce qui est le mieux, et le jour où le Christ viendra, vous serez purs et sans défaut. 11Avec l'aide de Jésus-Christ, votre vie sera remplie d'actions justes pour la gloire et la louange de Dieu.

Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ.
- Philippiens 1: 6 

Ma cousine Brooke avait été en parfaite santé toutes ses 35 premières années jusqu'au jour où elle a cessé de respirer de façon inattendue. Après sa réanimation, les médecins de l'hôpital l’ont renvoyée chez elle en attendant les résultats des examens. Puis, un jour que je lui rendais visite, les symptômes sont réapparus. J’ai essayé de ne pas montrer mon anxiété et ma peur, alors que j’étais assise auprès d’elle, me demandant s’il n’était pas temps d'appeler une autre ambulance. 

Pensée du jour

Dieu est présent et à l’oeuvre, de façon constante et inlassable.

Soudain, deux petits mots ont surgi dans ma tête: inlassable, impassible. Je les ai reconnus comme appartenant à la deuxième strophe de l'hymne, « Immortel, Invisible, Dieu qui seul est sage »: « infatigable, impassible, et silencieux comme la lumière; ni envieux, ni dilapidateur, Tu domines avec autorité.» Ces mots me rappellent que Dieu ne s’affole pas. Dieu ne s’arrête ni ne se précipite mais il est toujours présent et agit dans nos vies. Je devais prendre une décision rapide, mais malgré le caractère critique du moment, j’ai pu garder mon calme, confiante que Dieu était présent avec nous. 

Finalement, Brooke a reçu le diagnostic et le traitement pour une maladie rare de l'œsophage. Mais ces deux mots, «inlassable, impassible, » m’ont collé à la peau. Je suis rassurée quand je me rappelle que Dieu est continuellement à l'œuvre dans nos vies. Bien sûr, nous n’avons pas la garantie d’un résultat particulier, mais nous pouvons être confiants, même en période d'incertitude que Dieu est à l’œuvre. 

(Mme) Sarah Sanderson (Oregon) 

Prière : Tendre Père, aide-nous à nous détendre avec la certitude que tu ne sommeilles ni ne te stresses lorsque tu es à l’œuvre dans nos vies. Amen.
SUJET DE PRIERE : Personnel de salle des urgences. 

* Les mots de Walter Chalmers Smith, 1867.