Désirs en conflit - Romains 7.14-25

Jeudi 1er Décembre 2016 

LIRE : Romains 7 : 14-25 (PdV)

L'être humain est dominé par le péché

14Oui, nous le savons, la loi vient de Dieu, mais moi, je suis un homme faible, vendu comme esclave au péché. 15Vraiment, ce que je fais, je ne le comprends pas. Ce que je veux, je ne le fais pas, et ce que je déteste, je le fais. 16Si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne. 17Alors, ce n'est pas moi qui agis, c'est le péché qui habite en moi. 18Oui, je le sais, le bien n'habite pas en moi, je veux dire en moi qui suis faible. Pour moi, vouloir le bien, c'est possible, mais faire le bien, c'est impossible. 19En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, et le mal que je ne veux pas, je le fais. 20Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est pas moi qui agis, mais c'est le péché qui habite en moi. 21Ainsi, je découvre cette loi : quand je veux faire le bien, c'est le mal qui se présente à moi. 22Au fond de moi-même, la loi de Dieu me plaît. 23Mais je trouve dans mon corps une autre loi, elle lutte contre la loi avec laquelle mon intelligence est d'accord. Cette loi me fait prisonnier de la loi du péché qui est en moi. 24Me voilà bien malheureux ! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort ? 25Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! Ainsi, avec mon intelligence, j'accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j'obéis à la loi du péché.

Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 

- Romains 7 : 19 

J‘étais seul dans un pays étranger pour une nuit d’escale, après trois semaines chargées de prédications et d’enseignements, et j’avais encore une fois regardé de la pornographie à la télévision. Personne ne le saura, je me suis trouvé des excuses ; mais quand je suis rentré chez moi, j’ai éprouvé de la honte et en ai parlé à ma femme. J’avais dégradé la sainteté de notre intimité sexuelle, transformé les femmes en objets, et sapé la confiance au sein de mon mariage. Ma vie extérieure reflétait mon désir de servir Jésus. Mais ma vie intérieure était centrée sur moi et sur ce que je voulais; et je me livrais à ma nature pécheresse. Je vivais dans un conflit intérieur. « Le mal que je ne veux pas faire, c’est ce que je continue de faire », a écrit l’apôtre Paul (Rom. 7 : 19, LG). Paul comprenait mon combat. 

Pensée du jour

Le Christ peut travailler à travers nos frères chrétiens pour nous sauver.

Je sais que beaucoup de gens se débattent avec la tentation de la pornographie. Faire face à la tentation est un effort constant pour contrôler nos désirs naturels, afin de maintenir la proximité avec le Seigneur, et d’être digne de confiance dans nos relations. Dans mon cas, j’avais tellement honte que je rejoignis un groupe chrétien d’hommes qui avaient des problèmes similaires. Grâce à la prière et à l’obligation de rendre compte, mes actions extérieures se sont progressivement conformées à mes espérances intérieures et à mes intentions. Lentement, le Seigneur me permit de surmonter mes désirs coupables. 

Comme Paul, nous participons tous à une bataille entre nos désirs charnels et nos intentions d’être spirituels. Dieu par Jésus Christ a sauvé Paul. Christ m’a sauvé et fera la même chose pour nous tous.

(M.) Richard Sims (USA

Prière : Seigneur, conduis-nous à des amis chrétiens avec lesquels nous pourrons parler de nos problèmes les plus difficiles. Amen. 

SUJET DE PRIÈRE: Pour la sainteté personnelle au quotidien.