Compter vos bénédictions - Matthieu 6.25-33

Mardi 3 Mai 2016

LIRE : Matthieu 6 : 25-33 (Parole de Vie)

Dieu donne tout ce qui est nécessaire à la vie

25« C'est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements. 26Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit ! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux ! 

27« Ce n'est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! 28Pourquoi alors vous faire du souci pour les vêtements ? Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent. Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 29Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n'a jamais eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. 30L'herbe est aujourd'hui dans les champs, et demain on la jettera au feu. Et pourtant, Dieu l'habille de vêtements magnifiques. Vous qui n'avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d'une chose : Dieu en fera au moins autant pour vous ! 

31« Ne soyez pas inquiets en vous demandant : “Qu'est-ce que nous allons manger ? Qu'est-ce que nous allons boire ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ? ” 32En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien. 33Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.

C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur les montagnes
de Sion ; car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité.
- Psaume 133:3

Tôt, un mois de Septembre, je passais quelques jours dans ma cabane dans la forêt. Les baies sauvages étaient mûres, et j’avais prévu en cueillir pour faire de la confiture. Comme je marchais le long du chemin, m’éloignant de la cabane, j’ai dû regarder attentivement pour voir les fruits rouges. Ils semblaient apparaître soudainement, et j’en cueilli autant que je pouvais trouver. Mais plus tard, quand je retournais à la cabane le long du même chemin, je découvris beaucoup d’autres baies prêtes à être cueillies, - des baies que je n'avais pas vu la première fois.

Pensée du jour

Dieu offre des bénédictions au-delà de ce que nous pouvoir ou imaginer.

La vie peut ressembler à cette randonnée le long du chemin dans la forêt. Comme nous nous pressons sur les routes de la vie, nous nous arrêtons occasionnellement pour jouir des bénédictions que Dieu nous accorde avant de nous presser à nouveau le long de notre vie effrénée. Mais quand nous arrêtons de nous presser et faisons un effort pour rechercher les bénédictions de Dieu, Dieu peut nous ouvrir les yeux pour nous faire découvrir encore plus de bénédictions et d'amour.

L'agitation de la vie nous empêche parfois de percevoir clairement l'amour de Dieu. Mais quand nous nous arrêtons pour passer du temps dans la prière et la méditation, Dieu nous révèle bien au-delà de ce que nous pouvons voir au premier coup d'œil.

(M.) Øystein Brinch (Oslo, Norvège)

Prière : Seigneur, merci de nous aimer d'un amour éternel. Garde-nous près de toi, même lorsque nous ne sommes pas en mesure de voir tes bénédictions. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

SUJET DE PRIERE : Quelqu'un aux prises avec la dépression.