C’est ça la pêche ! - Luc 5.1-11

Mercredi 29 Juin 2016

LIRE : Luc 5 : 1-11 (PdV)

Jésus appelle les premiers disciples

1Un jour, Jésus est au bord du lac de Génésareth. Une foule nombreuse est tout près de lui, pour écouter la parole de Dieu. 2Jésus voit deux barques au bord du lac. Les pêcheurs en sont descendus, et ils lavent leurs filets. 3Jésus monte dans l'une des barques, celle de Simon. Il demande à celui-ci : « Éloigne-toi un peu du bord. » Jésus s'assoit dans la barque et il se met à enseigner les foules. 

4Quand il a fini de parler, il dit à Simon : « Avance là-bas où l'eau est profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 5Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. » 

6Ils jettent les filets et ils prennent un très grand nombre de poissons. Leurs filets commencent à se déchirer. 7Pour demander de l'aide, ils font signe à ceux qui les accompagnent dans l'autre barque. Ceux-ci arrivent. Ils remplissent les deux barques de poissons, et les barques pleines s'enfoncent dans l'eau ! 8En voyant cela, Simon-Pierre tombe à genoux devant Jésus et il dit : « Seigneur, éloigne-toi de moi ! Oui, je suis un homme pécheur ! » 

9En effet, Simon et tous ceux qui sont avec lui sont effrayés, parce qu'ils ont pris beaucoup de poissons. 10Jacques et Jean, les fils de Zébédée, qui accompagnent Simon, sont effrayés aussi. Mais Jésus dit à Simon : « N'aie pas peur ! À partir de maintenant, ce sont des gens que tu prendras. » 11Alors ils ramènent les barques à terre, ils laissent tout et suivent Jésus.

Simon lui répondit : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. »
- Luc 5:5 


Un des bénévoles engagé dans notre ministère sur le campus m'a invité à l’accompagner à la pêche en haute mer. C'était l'occasion pour moi de vivre une nouvelle expérience. Ce fut une belle journée avec une mer calme et un ciel clair - mais pas de poisson! Je demandais à mon ami s’il arrivait qu’on n’attrape pas de poissons. « Oh, oui », dit-il. « C’est ça la pêche. » Certains jours, même un pêcheur expérimenté qui fait tout parfaitement peut ne pas attraper un seul poisson. La pêche exige de la persévérance, le strict respect des bonnes pratiques et la faculté à pouvoir accepter tout résultat. 

Pensée du jour

Quelles que soient mes limitations, je peux avoir l’assurance que Jésus peut oeuvrer en moi et à travers moi.

Nos pratiques spirituelles de la prière, du culte, de la piété et de la lutte pour la justice, pour ne citer que quelques champs d’activités, peuvent souvent ressembler à cette partie de pêche. Même lorsque nous « faisons tout parfaitement», on a parfois l’impression que nous n’arrivons à rien. Tout comme l’apprentissage de la pêche, apprendre à être un disciple exige de la persévérance, de bonnes pratiques, et un sentiment de paix – quel que soit le résultat. Nous essayons d’avancer avec la certitude que même lorsque «nous avons travaillé dur toute la nuit sans rien prendre » Jésus est présent avec nous et donne un sens à notre vie à son service. 

(M.) David Hosey (Caroline du Nord) 

Prière : Tendre Père, donne-nous la patience à persister dans la vie de disciple, même lorsque nous avons l’impression que nous n’arrivons à rien. Aide- nous à être fidèles, comme toi, tu es fidèle. Dans le nom de Jésus, nous prions. Amen. 

SUJET DE PRIERE : Ceux qui se sentent spirituellement vides.